• Accueil
  • > POLITIQUE
  • > Le monde au bord du gouffre, un sursaut s’impose (José Fort)

Le monde au bord du gouffre, un sursaut s’impose (José Fort)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 août 2014

 

C’est un monde

Le blog de José Fort

Un regard affûté sur le monde, implacable avec les dominations qui l’accablent,

toujours à l’écoute des mouvements qui le libèrent.

 

Vendredi 8 août 2014

Le monde au bord du gouffre, un sursaut s’impose

 

picassolacolombeavenir   José Fort

  Rien ne va plus sur la planète. Plus du tout.

  Guerres,  massacres, famines, épidémies,

  affrontements interethniques, immigrations

  sanglantes, ventes d’armes inégalées et autres

  calamités se multiplient dans un monde

  au bord du gouffre. L’ONU est figée, tétanisée,

  les institutions internationales comme le Fonds

  monétaire international, la Banque mondiale,  

l’Organisation mondiale du commerce discréditées.

 

Le monde offre un spectacle de désolation. La recherche du profit à n’importe quel prix quitte à dévaster la planète, l’exploitation des richesses des plus pauvres, le maintien de peuples sous domination, une génération de dirigeants incapables de dépasser leurs calculs mesquins et de penser l’avenir, des menaces de plus en plus graves contre la paix avec en bout de course une possible folie nucléaire. Le temps est à l’orage. Il peut devenir cataclysme incontrôlable.

Regardez, écoutez.  Massacres à Gaza, en Syrie, en Irak, au Congo ; affrontements sanglants au Mali, dans le Maghreb, en Birmanie, en Thaïlande ;  intégristes de tous poils semant la terreur ; populations déplacées ; encouragements au surarmement. Désormais, la menace plane aussi sur l’Europe, l’Ukraine étant devenue la pièce avancée de l’Otan dans son projet d’étouffer la Russie. Une vieille ambition nazie et napoléonienne dont l’issue – la déroute – devrait faire réfléchir les stratèges qui ont toujours fait la guerre avec la peau des autres. La menace, cette fois, peut devenir nucléaire. Les États-Unis jouent les va-t’en guerre en lançant contre Moscou leurs supplétifs de l’Union européenne.

Le monde apparaît hors de contrôle. Devant un précipice. Affirmer que le pire est à craindre ne relève pas d’un alarmisme exagéré mais d’une éventualité à ne pas – à ne plus –   écarter désormais.

Le monde apparaît hors de contrôle et il est urgent que les peuples s’investissent directement pour bloquer la course vers l’abîme. 

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy