• Accueil
  • > Israel
  • > Israël : des « refuzniks » refusent d’être complices

Israël : des « refuzniks » refusent d’être complices

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 juillet 2014

 

En Israël, des « refuzniks » refusent d’être complices

 

Rosa Moussaoui  - 30 Juillet 2014

 

refuzniks1   Mardi encore, à Haïfa, des pacifistes manifestent

  contre la conscription militaire en exigeant la « fin de l’occupation »,

  « arrêtez de tuer des enfants », « retour des soldats ».

Crédit : Rami Shlush

  Appelés ou réservistes, les objecteurs

  de conscience dénoncent les crimes de guerre

  perpétrés à Gaza.

 

Dans une société très militarisée, les nationalistes et l’extrême droite les traitent de

« terroristes » à la solde des « Arabes ».

Haïfa (Israël), envoyée spéciale  Ce soir, Udi dormira en prison. Ainsi en a décidé le commandant

du centre de recrutement de l’armée qui a prononcé la sanction contre le jeune homme de dix-neuf ans,

objecteur de conscience. Le jour de son incarcération, plusieurs dizaines de « refuzniks » sont venus

soutenir Udi Segall devant le tribunal d’Haïfa, brandissant des pancartes contre la guerre,

clamant leur refus de prendre part au massacre en cours dans la bande de Gaza.

Tous sont très jeunes, à peine sortis de l’enfance. Dès la sortie du lycée, les jeunes Israéliens doivent

passer par la case d’un long service militaire, trois ans au minimum pour les garçons, vingt-deux mois

pour les filles.

reforme3   Udi Segal pendant la manifestation à  Haifa, lundi dernier.

  A gauche, Benjamin Gonen, le leader communiste.

  (Photo: Al Ittihad) – Source

  Udi n’a jamais pu se résoudre à cette idée.

  Moins, encore, depuis que sa rencontre

  avec des Palestiniens de Cisjordanie a bouleversé

  sa vision du conflit. « Les terroristes, ce sont ceux

  qui tuent des enfants à Gaza. J’espère que nous serons

  de plus en plus nombreux à refuser d’être complice

de ces crimes », tranche-t-il.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

« Les refuzniks sont souvent objecteurs de conscience, pacifistes ou refusent de combattre dans les territoires occupés.

D’autres, souvent pour des raisons personnelles (études, travail…etc) préfèrent également se soustraire à cette obligation.

C’est un mouvement important, qui se développe fortement, bien que l’objection soit mal acceptée dans ce pays »,

écrivait en 2009 le photographe Martin Barzilai, qui a réalisé une galerie de portraits de ces jeunes objecteurs

de conscience. (source)

Cliquer sur l’image pour voir la vidéo

refuzniks

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy