Coupe du monde et dumping social

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 juin 2014

 

DUMPING SOCIAL

Le ballon de la Coupe du monde fabriqué par des ouvrières

payées 74€ par mois

 

par Morgane ThimelBasta ! – 10 juin 2014

Capturebrazuca  capture d’écran

  La coupe du monde de football ne se fera pas sans le Pakistan.

  Classé au 164ème rang mondial selon le dernier classement

  de la FIFA, le pays sera pourtant bien présent pendant toute

  la compétition qui débute au Brésil ce 12 juin. Il fournira

  les ballons, utilisés lors des 64 rencontres.

 

L’information a été dévoilée par le site américain Bloomberg [1]. L’entreprise Forward Sports, basée à Sialkot

dans la région du Penjab, à l’est du pays, a récupéré le contrat proposé par l’équipementier Adidas, deuxième

plus grand fabriquant d’articles de sport au monde, pour fabriquer le ballon officiel. Initialement, le « Brazuca »

(c’est son petit nom) devait être intégralement produit en Chine. Dumping social oblige, la société allemande

préfère confier en partie le marché à un sous-traitant d’un pays voisin. L’une des raisons : des coûts

de production moindres, 74 euros/mois par employé pour huit heures de travail par jour, six jours

par semaine. Un salaire légèrement inférieur au revenu moyen par habitant. Aujourd’hui, 1 800 ouvriers

et ouvrières pakistanaises s’activent et produisent à la chaîne « Brazuca ». Ce qui n’a pas empêché l’ancien

joueur international brésilien Cafu, lors de la présentation officielle le 3 décembre 2013, de vanter un ballon

« 100% brésilien ». « Il est de toute beauté et a réellement les caractéristiques et les couleurs du Brésil. »

140 euros le ballon

[...]

Comptez 30 euros pour une réplique de bonne qualité et 140 euros pour le ballon officiel, le double du salaire

mensuel des ouvriers pakistanais. Une belle marge en perspective pour Adidas.

[Lire l’article sur bastamag.net]

Creative Commons License

Publié dans Liberalisme | Pas de Commentaire »

Humour et Politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 juin 2014

humour et politique4

vu sur Moissac au Coeur

Publié dans France, Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Grève des cheminots : reconduction votée partout en France

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 juin 2014

 

Grève reconduite pour 24 h à la SNCF

 

Capturecgtcheminotslille Cliquer sur l’image pour agrandir

Avec près de 50% de salariés en grève, la mobilisation à la SNCF

est forte. C’est le signe de la détermination des cheminots

à combattre une réforme qui n’améliorera en rien le système

et le service public ferroviaire.

La CGT cheminots a annoncé la reconduction de la grève

pour 24 h. «Nous demandons à tous les cheminots de s’inscrire dans le mouvement pour mettre la pression»,

a indiqué Thierry Nier, porte-parole national du syndicat.

De même SUD-Rail « appelle tous les travailleurs du rail à amplifier le mouvement et à participer massivement

aux Assemblées Générales qui auront lieu demain ! »

La grève se prolonge pour l’instant au jeudi 12 juin mais pourrait aussi se poursuivre vendredi si le gouvernement

ne prend pas en compte les revendication des cheminots.

Pour la CGT (voir  le tractcgtcheminots) « sans réponse allant dans le sens des revendications

sur la réunification et le financement du  système, sur la mutualisation des moyens humains et matériels,

sur le volet social, sur l’emploi  et les salaires, portées unitairement par les Fédérations CGT et SUD-Rail,

gouvernement et  direction porteront la responsabilité de la poursuite de ce mouvement de grève.    

Si Fréderic Cuvillier confirme la tenue d’une rencontre anticipée avec les organisations  syndicales, les fédérations

CGT et SUD-Rail s’y rendront en portant les revendications des  cheminots. »

 

Publié dans CGT, France, Luttes, SOCIAL, Sud-Rail, Transports - SNCF | Pas de Commentaire »

Réforme ferroviaire : le Front de Gauche ne la votera pas en l’état

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 juin 2014

 

chassaigne0409

  Le Front de gauche exclut de voter en l’état le projet de réforme ferroviaire,

  qui sera examiné à l’Assemblée la semaine prochaine, car il ne crée pas

  un service public unifié, a annoncé mardi son chef de file André Chassaigne.

  « Il faut une réforme ferroviaire, mais le texte n’est pas satisfaisant

  car il ne crée pas le grand service public unifié que l’on souhaite », a déclaré

  André Chassaigne lors d’un point presse, quelques heures avant le début

  d’une grève reconductible à la SNCF.

  « En outre, le problème de la dette n’est absolument pas réglé. Il faudrait créer

  une caisse de défaisance de la dette », a-t-il estimé.

  [Lire la suite sur PCF.fr]

 

Publié dans André Chassaigne, Assemblee nationale, France, Front de Gauche, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Grève des cheminots pour une réunification du ferroviaire autour de la SNCF

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 juin 2014

 

Réforme ferroviaire : « la lutte contre le démantèlement

du service public est l’affaire de tous»

 

mort-sncf

 

  Un large mouvement de grève s’annonce demain à la SNCF.

  Le PCF apporte tout son soutien aux revendications portées par les cheminots

  mobilisés pour le retrait de la réforme ferroviaire qui sera présentée à l’Assemblée

  le 17 juin prochain.

 

  Ce texte, qui prétend réunifier RFF et SNCF afin de réduire les coûts d’une structure en doublon, prépare en réalité

l’élargissement de l’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire exigée par l’Union Européenne.

Le gouvernement entend en effet créer une société unique en façade, mais trois entités dans les faits, pour renforcer

la séparation entre gestion des infrastructures et exploitation du réseau.

Le scénario est écrit à l’avance. L’exploitation des voies, éminemment rentable, sera captée par le marché privé

tandis que les infrastructures seront laissées à la seule responsabilité du secteur public, qui se retrouvera seul

à rembourser la dette de 44 milliards d’euros qui devait financer un réseau ferré public et de qualité.

Avec le libéralisme, c’est toujours la même rengaine : privatisation des profits et nationalisation des pertes.
 

[Lire la suite sur PCF.fr]

 

Les cheminots revendiquent une réunification du ferroviaire

autour de la SNCF

Préavis de grève contre la réforme du ferroviaire

 

Sarah Sudre – 10 juin 2014

cheminots

  Les cheminots ont lancé un préavis de grève,

  reconductible par période de 24h à partir de 19h,

  mardi soir. Dénonçant fermement la réforme

  ferroviaire qui prévoit la scission en trois parties

  de la SNCF, les organisations syndicales (CGT,

  SUD-RAIL et UNSA) exigent «une autre réforme,

celle de la réunification du système autour de l’entreprise mère, la SNCF ».

« Les cheminots ne se laisseront pas faire », prévenaient les organisations syndicales (CGT Cheminots, SUD-RAIL

et UNSA) le 22 mai dernier, lors de la grande manifestation contre la réforme ferroviaire du gouvernement,

qui a réuni plus de 22 000 cheminots à Paris. Alors, à une semaine de l’examen par l’Assemblée nationale du projet

de réforme ferroviaire proposé par le secrétaire d’État aux Transports Frédéric Cuvillier, les entités syndicales

des cheminots reviennent à la charge en annonçant « un énorme mouvement de grève des salariés du rail »,

reconductible par période de 24 heures, à partir de 19 heures, ce soir.

L’objectif ? Faire entendre au gouvernement qu’une autre réforme du ferroviaire est possible, qui garantisse

l’avenir d’un véritable service public de transport ferroviaire « avec une convention collective alignée

sur la réglementation SNCF, nivelée par le haut », détaille Nathalie Bonnet de SUD-Rail.

Conscients qu’une réforme ferroviaire est nécessaire pour l’avenir de la plus grande entreprise nationale de France,

aujourd’hui noyée par les dettes, les cheminots déplorent « une loi fraichement taillée pour faire du business

à travers le monde mais certainement pas pour organiser le service public ferroviaire, de voyageurs

et de marchandises à l’échelle du territoire national », précise la CGT Cheminots. 

[Lire la suite sur humanite.fr]

Publié dans CGT, ECONOMIE, France, Liberalisme, Luttes, SOCIAL, Sud-Rail, Syndicats | Pas de Commentaire »

Rana Plaza :Trois associations françaises portent plainte contre le groupe Auchan pour « pratique commerciale trompeuse »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 juin 2014

 

Rana Plaza : ouverture d’une enquête contre Auchan

pour « tromperie » éthique

 

Olivier Petitjean - Observatoire des multinationales – 6 juin 2014 -

 

ranaplazaauchan1

  C’est la première procédure judiciaire lancée

  contre une grande marque internationale impliquée

  dans le drame du Rana Plaza.

  L’effondrement de cette usine textile au Bangladesh,

  l’année dernière, avait fait plus de 1100 victimes.

  Trois associations françaises ont porté plainte

contre le groupe de grande distribution Auchan

pour « pratique commerciale trompeuse », et le parquet de Lille a confirmé l’ouverture d’une enquête

préliminaire. Les plaignants mettent au cause les prétentions éthiques d’Auchan, utilisées

par le groupe pour soigner sa réputation, alors qu’il refuse parallèlement de reconnaître toute

responsabilité dans le drame et de participer à l’indemnisation des victimes. Une étiquette de la marque

In Extenso, appartenant à Auchan, avait été pourtant retrouvée dans les décombres du Rana Plaza.

 

Les trois associations plaignantes sont Sherpa, Peuples solidaires et le Collectif éthique sur l’étiquette.

« L’ouverture de cette enquête pourrait, pour la première fois en Europe, permettre de tirer les conséquences

sur un plan pénal, du gouffre qui existe entre les communications éthiques de certains groupes et les pratiques

contraires qu’ils tolèrent et dont ils bénéficient », ont-elles déclaré dans un communiqué de presse commun.

Le choix de poursuivre Auchan pour « pratiques commerciales trompeuses » a été imposé par les limites du droit

français (et international) en matière de responsabilité juridique des entreprises. Une procédure similaire a été lancée

il y a quelques mois par les mêmes associations contre Samsung, également accusée d’utiliser son « code de conduite »

comme argument publicitaire, bien que ses dispositions ne soient pas respectées dans les usines des fournisseurs.

Sur ces questions, lire notre présentation de l’action juridique de Sherpa :

Comment mettre les entreprises multinationales face à leurs responsabilités ?

[Lire la suite sur multinationales.org]

Creative Commons License

Publié dans Justice, Liberalisme | Pas de Commentaire »

Dans la nuit, la flamme de l’espoir

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 juin 2014

 

Par Michel Guilloux – 10 juin 2014

 

huma1006

Des idées frémissent, des convergences se cherchent,

avec le souci brûlant de trouver voie commune face

à l’urgence sociale et démocratique.

Le « conseiller de Marine Le Pen à la culture, à la francophonie

et à la liberté d’expression » (sic) avait mis en garde au matin

du 6 juin : gare à celui ou ceux qui chercheraient à « instrumentaliser »

l’événement contre le FN, vitupérant le « complexe médiatico-politique »

et « la propagande historico-politique distillée par une gauche

libérale-libertaire qui a abandonné le peuple et oublié la nation ».

Ouf, si l’on peut dire, tout y était, sauf le père fondateur.

 

Tombant à pic pour rassurer ceux qui s’inquiéteraient dans son camp d’une telle perte de repères historiques. Déjà que l’on ne peut plus utiliser dans une même phrase les mots complot, judéo, maçonnique et bolchevique. Il paraît que Le Pen père rappelle à Le Pen fille que son parti a des racines d’extrême droite, fascistes et antisémites, racines qu’elle aurait mis tant d’ardeur à ripoliner. À la peinture à l’eau. À moins que, pour certains beaux esprits séduits par l’œil du serpent, l’apparence suffise. Par les temps qui courent…

Hier, le président était à Tulle en mémoire des pendus, martyrs assassinés par la division SS Das Reich avant Oradour sur leur chemin vers la Normandie. On attend avec intérêt les communiqués du parti lepéniste. Quant aux propos du chef de l’État, tenus en marge des cérémonies, ils étaient d’une platitude consternante. Comment saluer le martyre de ceux qui étaient mus par l’idéal d’émancipation humaine porté par le programme du Conseil national de la Résistance, lorsque l’on mène une politique d’austérité qui accélère celle de son prédécesseur lui tournant déjà le dos ?

Si certains, jusque dans son parti (d’origine ?), sont « affligés », ils n’en baissent pas les bras pour autant. Des idées frémissent, des convergences se cherchent, avec le souci brûlant de trouver voie commune face à l’urgence sociale et démocratique. Fou qui fait le délicat lorsqu’il s’agit de rallumer la flamme de l’espoir et du changement, la seule à même de mobiliser le peuple. Cette nuit-ci serait-elle plus obscure que celles-là ?

Publié dans l'Humanité, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Reconstruire une alternative majoritaire à gauche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 juin 2014

 

Cette gauche qui veut reprendre des couleurs

 

Frédéric Durand
 et Sébastien Crépel

humanite.fr -10 Juin 2014

 

gauche

  Les convergences se cherchent à gauche

  entre les mécontents de la politique d’austérité

  gouvernementale.

  Samedi, une nouvelle initiative a rassemblé

  des « Socialistes affligés », le Front de gauche

  et les écologistes, dessinant les contours

d’une possible alliance « rouge-rose-verte ».

Privé de tout appui populaire – un récent sondage OpinionWay pour le Figaro indiquait que seuls 3 % des Français

désiraient voir François Hollande se représenter en 2017 – le président de la République a également rompu les liens

avec ses partenaires traditionnels à gauche. Les Verts se sont retirés du gouvernement et le Front de gauche n’y a

jamais participé. Les profonds désaccords politiques ont creusé un sillon qui traverse désormais le Parti socialiste

lui-même. L’isolement au sommet de l’État et le refus de discuter avec sa propre majorité – la rencontre du président

avec les parlementaires a été ajournée – fragilisent chaque jour un peu plus l’hôte de l’Élysée et, mécaniquement,

ouvre de nouveaux espaces de débat pour trouver une issue et une alternative aux orientations jugées « suicidaires »

du gouvernement.

À l’instar du colloque organisé, samedi, à Paris, par le club des Socialistes affligés. Symbole d’une élite de gauche

en rupture avec les desseins de l’exécutif, le think-tank créé par l’ancien député européen Liêm Hoang-Ngoc

et le chercheur Philippe Marlière tente de jeter une passerelle entre le PS et le reste de la gauche.

« Parce que la gauche est en danger », souligne Philippe Marlière et parce que s’installe « une lecture nationaliste

et ethnique des dominations sociales ». Car le constat est là que l’effondrement du Parti socialiste aux dernières

élections n’a pas profité aux autres formations de gauche mais suscité une abstention massive et une forte poussée

de l’extrême droite. Et, adossé à cette réalité, l’échec cuisant du gouvernement sur les questions structurantes

comme l’emploi, le pouvoir d’achat, la fiscalité, l’éducation…

Autrement résumé, la gauche au pouvoir « mène une politique de droite ».

Au-delà du verdict, désormais partagé, proposer une alternative clairement identifiée à gauche suppose de convenir

d’un contenu et d’une stratégie pour changer la donne. Car la situation est dorénavant évoquée en termes crus

chez les socialistes, bien au-delà du cercle des Socialistes affligés. « Énervés », voire « ulcérés » semblerait d’ailleurs

convenir davantage à leur état d’esprit, face à ce qu’ils considèrent comme un véritable hold-up sur le sens du vote

des Français de 2012 et, au-delà, sur celui de leur engagement au PS et au sein de la gauche.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Europe Ecologie les Verts, France, Front de Gauche, POLITIQUE, socialistes affliges | 1 Commentaire »

Espagne : Abdiquer pour reprendre la main ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 juin 2014

 

franco juan carlos

 

  L’abdication négociée du Bourbon désigné

  en 1969 successeur par Franco, a vu

  les « élites » serrer les rangs

 

 

Abdiquer pour reprendre la main ?

 

par Jean Ortiz – Universitaire, Pau (France)

 

Depuis quelques années, en Espagne, les manifestations populaires se hérissent du drapeau

républicain tricolore. Il y a une petite décennie, la République et son étendard relevaient encore

du tabou, et en parler, le brandir, provoquait souvent des réactions agressives.

Désormais le choix République/Monarchie est entré pleinement dans le débat citoyen.

L’abdication, le 2 juin 2014, du roi Juan Carlos, négociée avec le parti populaire, de la droite, et le parti

socialiste (PSOE), traduit la fébrilité de la monarchie et des classes dominantes espagnoles.

En cinq ans, l’image de la monarchie s’est tellement dégradée que, pour la première fois depuis 1975,

elle ne recueille l’adhésion que d’un Espagnol sur deux. Selon les sondages du Centre de recherches sociologiques,

en avril 2014, les Espagnols notent 3,72 sur 10 le monarque.

juan carlos

Tout l’édifice de la « transition », sur lequel repose la domination de l’oligarchie

financière, vacille ; devenu obsolète, il appelle une rapide opération cosmétique :

l’abdication d’un roi empêtré dans « les affaires », finissant, et l’accession au trône

d’un roi jeune, « moderne », accessible, compétent, réformateur…

La crise et les saignées imposées par la « troïka » ont provoqué, et suscitent

toujours plus, chez le peuple, un rejet majoritaire de la « classe politique »,

un discrédit des institutions, une perte de légitimité de l’État espagnol.

Les élections européennes ont vu le bipartisme perdre du terrain (recul de cinq

millions de voix) au profit notamment de « Izquierda Unida » et du jeune mouvement

« Podemos ».

Le 22 mars 2014, la « Marche de la dignité » a inondé le centre de Madrid de plus d’un million et demi d’indignés,

au cri emblématique de : « Oui, c’est possible ! »

L’abdication négociée du Bourbon désigné en 1969 successeur par Franco, a vu les « élites » politiques et économiques

serrer immédiatement les rangs. L’heure est à préserver les « pactes de la transition » : ils garantissent

la « libre entreprise dans le cadre de l’économie de marché » : c’est écrit dans la constitution. Médias, justice, patrons,

PP et PSOE, ont rivalisé d’hommages dithyrambiques au roi qui « a octroyé aux Espagnols la démocratie ».

Les mots des uns et des autres sont interchangeables. Insupportable réécriture de l’histoire. Niés les dizaines de milliers

d’anti franquistes morts, exilés, disparus, torturés, garrotés, emprisonnés à Burgos, à Carabanchel, communistes,

anarchistes, syndicalistes, militants basques, catalans… ensevelis sous des montagnes de mensonges.

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

 

 

Une marée humaine demande un référendum pour une République

Image de prévisualisation YouTube

sur youtubeeuronews

Publié dans Espagne, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Brésil : Coupe du monde 2014

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 juin 2014

 

Capturepaulo ito

Œuvre de l’artiste Paulo Ito

*

Le Brésil respectera-t-il les règles du jeu ?

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

AmnestyFrance

*

Capturecoupe du monde

Capturecoupe du monde1

Street Art brésilien

(captures d’écran)

*

La vérité sur la Coupe du monde Brésil 2014

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

*

coupe du monde1

Latuff

Coupe du monde : ces dizaines de milliers de Brésiliens tués au nom du foot business

*

Coupe du monde – les Brésiliens s’excusent auprès de Michel Platini

 

Publié dans Bresil, Peinture - Graphisme | Pas de Commentaire »

12345
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy