• Accueil
  • > CGT
  • > Grève des cheminots pour une réunification du ferroviaire autour de la SNCF

Grève des cheminots pour une réunification du ferroviaire autour de la SNCF

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 juin 2014

 

Réforme ferroviaire : « la lutte contre le démantèlement

du service public est l’affaire de tous»

 

mort-sncf

 

  Un large mouvement de grève s’annonce demain à la SNCF.

  Le PCF apporte tout son soutien aux revendications portées par les cheminots

  mobilisés pour le retrait de la réforme ferroviaire qui sera présentée à l’Assemblée

  le 17 juin prochain.

 

  Ce texte, qui prétend réunifier RFF et SNCF afin de réduire les coûts d’une structure en doublon, prépare en réalité

l’élargissement de l’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire exigée par l’Union Européenne.

Le gouvernement entend en effet créer une société unique en façade, mais trois entités dans les faits, pour renforcer

la séparation entre gestion des infrastructures et exploitation du réseau.

Le scénario est écrit à l’avance. L’exploitation des voies, éminemment rentable, sera captée par le marché privé

tandis que les infrastructures seront laissées à la seule responsabilité du secteur public, qui se retrouvera seul

à rembourser la dette de 44 milliards d’euros qui devait financer un réseau ferré public et de qualité.

Avec le libéralisme, c’est toujours la même rengaine : privatisation des profits et nationalisation des pertes.
 

[Lire la suite sur PCF.fr]

 

Les cheminots revendiquent une réunification du ferroviaire

autour de la SNCF

Préavis de grève contre la réforme du ferroviaire

 

Sarah Sudre – 10 juin 2014

cheminots

  Les cheminots ont lancé un préavis de grève,

  reconductible par période de 24h à partir de 19h,

  mardi soir. Dénonçant fermement la réforme

  ferroviaire qui prévoit la scission en trois parties

  de la SNCF, les organisations syndicales (CGT,

  SUD-RAIL et UNSA) exigent «une autre réforme,

celle de la réunification du système autour de l’entreprise mère, la SNCF ».

« Les cheminots ne se laisseront pas faire », prévenaient les organisations syndicales (CGT Cheminots, SUD-RAIL

et UNSA) le 22 mai dernier, lors de la grande manifestation contre la réforme ferroviaire du gouvernement,

qui a réuni plus de 22 000 cheminots à Paris. Alors, à une semaine de l’examen par l’Assemblée nationale du projet

de réforme ferroviaire proposé par le secrétaire d’État aux Transports Frédéric Cuvillier, les entités syndicales

des cheminots reviennent à la charge en annonçant « un énorme mouvement de grève des salariés du rail »,

reconductible par période de 24 heures, à partir de 19 heures, ce soir.

L’objectif ? Faire entendre au gouvernement qu’une autre réforme du ferroviaire est possible, qui garantisse

l’avenir d’un véritable service public de transport ferroviaire « avec une convention collective alignée

sur la réglementation SNCF, nivelée par le haut », détaille Nathalie Bonnet de SUD-Rail.

Conscients qu’une réforme ferroviaire est nécessaire pour l’avenir de la plus grande entreprise nationale de France,

aujourd’hui noyée par les dettes, les cheminots déplorent « une loi fraichement taillée pour faire du business

à travers le monde mais certainement pas pour organiser le service public ferroviaire, de voyageurs

et de marchandises à l’échelle du territoire national », précise la CGT Cheminots. 

[Lire la suite sur humanite.fr]

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy