Écrit contre le fascisme

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 juin 2014

 

Écrit contre le fascisme

 

CaptureHenriBarbusseHenri Barbusse

 

Après avoir dénoncé la violence ligueuse des « Jeunesses patriotes » en France,

Henri Barbusse écrit :

 » Il se passe actuellement dans le monde entier et principalement en Europe,

un événement d’une importance capitale qui exerce une influence grandissante

sur la vie sociale et politique : C’est la création et l’évolution du fascisme.

 

Qu’est-ce exactement que le fascisme ? La création et l’évolution du fascisme résultent de l’état de malaise

et d’incertitude, des difficultés grandissantes de la vie, des menaces économiques et autres, qui surgissent

de toutes parts, en un mot de la situation précaire où se débattent actuellement dans presque tous les pays

toutes les couches moyennes de la population.

Le vrai moteur du fascisme, ce sont les pouvoirs d’argent, qui ont su et qui ont pu, grâce aux moyens gigantesques

de publicité, de propagande et d’action dont disposent ceux qui disposent des richesses, attacher à leur politique

la petite et la moyenne bourgeoisie en canalisant dans le sens de la conservation et de la réaction sociale

son mécontentement, ses appréhensions et ses souffrances.

Nul ne peut contester que de nos jours, et dans les institutions actuelles, tout ce qui est fait d’essentiel est plus

ou moins conduit par les grands détenteurs du capital. Si le capitalisme, c’est à dire la mainmise de l’oligarchie

de l’argent sur les choses sociales, a toujours plus ou moins conduit les affaires humaines, cette emprise est arrivée

aujourd’hui à toute sa plénitude.

Ce ne sont pas seulement les capitalistes américains qui l’affirment (et ils ont l’autorité de le faire), ce sont

tous les économistes et tous les observateurs, à quelque opinion ou à quelque caste qu’ils appartiennent.

Or, partout le capitaliste a suscité le fascisme. Il l’a mis sur pied et lui a donné l’élan. Et ce n’est un secret pour

personne que le fascisme italien et tous les autres fascismes nationaux sans exception se sont accrus grâce à l’appui

financier de la grande bourgeoisie riche, de la grande industrie et des banques. Le fascisme sort du capitalisme.

Il en est la résultante logique, le produit organique.

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy