Traité transatlantique : un sondage fait-il le printemps ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 mai 2014

 

Traité Transatlantique : un sondage fait-il le printemps ?

 

L’éditorial de Jean-Emmanuel Ducoin.

Capturestoptafta1

  « Les citoyens restent ultra-lucides dès qu’il s’agit

  des échanges commerciaux entre les États-Unis et l’UE. »

 

 

 

 

sondagetafta  rouge : plutôt une menace ; bleu : plutôt une chance ;

orange : ni l’une ni l’autre

  Bornons-nous à prendre l’empreinte du paysage, ce qui a

  l’avantage au moins de nous donner de la hauteur.

  À cinq jours des européennes, alors que le climat paraît plutôt

  « mauvais » pour la démocratie française comme pour

  une grande partie du continent, les résultats d’un sondage

nous arrivent comme une bénédiction, au moins pour ce qu’il nous laisse espérer – ce qui est déjà énorme.

Selon l’institut CSA, non seulement les citoyens restent ultra-lucides dès qu’il s’agit des échanges commerciaux

entre les États-Unis et l’UE, mais, pour ceux qui connaissent les enjeux du maudit traité transatlantique,

ils se montrent carrément inquiets et réticents à l’idée que le libre-échange généralisé ne se transforme encore

un peu plus en domination sans partage du grand capital sur les êtres humains et l’environnement.

Notons au passage, sans surprise, que ce sont les sympathisants du Front de gauche qui connaissent le mieux

les dangers du fameux TTIP, ce sont d’ailleurs les mêmes qui le contestent le plus.

L’Humanité n’y est pas pour rien. Nous sentons même, à l’instar du traité constitutionnel de 2005, qu’un mouvement

citoyen d’ampleur peut naître dans les semaines qui viennent. Tôt ou tard, les peuples devront s’exprimer directement

pour contrer la main invisible du marché, qui a déjà provoqué tant de ravages, et pour éviter qu’elle ne bride

définitivement le droit des Parlements. Imaginez par exemple ce que constituerait l’instauration d’une justice privée

qui pourrait empêcher, à la demande des grandes entreprises, les États de fixer leurs priorités politiques…

Alors, ce sondage fait-il le printemps ? Certainement pas. Mais comment ne pas s’en réjouir, à défaut de

s’enthousiasmer ? Car l’élection de dimanche, dont on nous dit qu’elle est déjà scellée, est une étape primordiale

pour « bloquer le missile transatlantique », comme le dit Patrick Le Hyaric, tête de liste du Front de gauche

en Île-de-France. Et contester l’hégémonie de la finance en Europe.

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Répression syndicale : sept militants CGT menacés de licenciement chez Nutribio à Montauban

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 mai 2014

 

Nutribio : sept militants CGT menacés de licenciement

après une occupation d’usine

 

Bruno Vincens - humanite.fr/ – 19 Mai, 2014

nutribio

  A Montauban, les salariés de Nutribio ont occupé

  leur usine pour peser sur les négociations salariales.

  Sept militants CGT sont dans le collimateur de la direction.

  Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, se rendra

  mardi à 16 heures sur le site Nutribio pour soutenir

  les « Sept de Montauban ».

Toulouse, correspondance. 

L’événement avait provoqué un tollé à Montauban : dans la nuit du 4 au 5 avril les CRS délogent les salariés de Nutribio qui occupent leur entreprise depuis le 27 mars. Avant d’atteindre une telle ampleur, ce conflit social prend naissance sur un désaccord salarial : la direction nationale propose, dans un premier temps, une augmentation mensuelle de 17 euros par salarié, alors que la CGT revendique une hausse de 30 euros, comme l’an passé. Pour faire aboutir cette demande, le syndicat et le personnel décident d’une grève avec occupation jour et nuit des locaux.

L’intervention des CRS met fin à cette action… mais pas au conflit social. Le 12 mai au petit matin, sept syndicalistes CGT, dont trois élus du personnel, reçoivent par voie d’huissier une convocation de la direction pour « un entretien préalable en vue d’un éventuel licenciement pour faute lourde ». Les sept militants sont convoqués aujourd’hui mardi 20 mai.

Le site Nutribio de Montauban (quatre vingt seize salariés) produit du lait en poudre pour nourrissons. Le conditionnement s’effectue à Doullens (deux cent cinquante salariés), dans la Somme, tandis que le siège administratif est établi à Paris, tour Montparnasse. Nutribio est une filiale du grand groupe coopératif Sodiaal, tout comme Régilait, Yoplait, Candia… Les négociations annuelles obligatoires (NAO) ne donnent pas satisfaction à la CGT, seul syndicat présent à l’usine de Montauban, où le conflit se durcit le 27 mars. Neuf citernes de lait restent aux portes de l’entreprise. Jusqu’à l’irruption des CRS, dépêchés par le préfet.

« C’est de la répression syndicale », accuse Fabien Lemaire, un des sept militants CGT menacés de licenciement. La direction cherche-t-elle à décapiter une organisation syndicale très active à Montauban ? Nourrit-elle une vengeance après l’occupation de l’usine ? « Pas du tout, répond Jean-Baptiste Froville, porte-parole de la direction. Je savais que les trois élus du personnel étaient syndiqués à la CGT, je l’ignorais pour les quatre autres. Ces sept salariés ne sont pas convoqués pour avoir fait grève mais pour être les principaux responsables du blocage de l’usine. C’est un acte illégal qui a mis le site en péril économique. Nous avons perdu 700 000 euros en dix jours. » Pourquoi alors n’avoir pas satisfait les revendications salariales, ce qui aurait été moins coûteux pour l’entreprise. ? « Nutribio est une PME et n’a pas le volant financier pour de telles augmentations salariales », répond Jean-Baptiste Froville. Pourtant, selon Fabien Lemaire, le dernier exercice a dégagé un excédent dépassant les 600 000 euros. Quant au groupe Sodiaal, il réalise 5 milliards de chiffre d’affaires.

Le porte-parole de Nutribio considère que « la CGT est sortie du cadre des NAO » : le 31 mars, les organisations FO et CFTC, implantées sur le site de Doullens, ont signé un accord pour une augmentation de 23 euros, soit +1,2%. Jean-Baptiste Froville souligne que la visite nocturne des CRS est intervenue après deux ordonnances du tribunal de grande instance de Montauban. Il admet que le préfet a agi « en concertation » avec la direction.

A ce jour, les sept militants CGT sont mis à pied et ne peuvent accéder à leur poste de travail. Les menaces de licenciement à leur encontre suscitent une vive émotion à Montauban. Pour les soutenir, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, se rendra aujourd’hui mardi à 16 heures sur le site Nutribio. L’affaire des « sept de Montauban » ne fait que commencer.

Publié dans CGT, ECONOMIE, France, Liberalisme, licenciements, Luttes, Pierre Laurent, SOCIAL | Pas de Commentaire »

16 mai 1944 – 16 mai 2014 : 70e anniversaire du soulèvement du camp des familles tziganes de Birkenau

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 mai 2014

 

Les Rroms célèbrent les 70 ans de l’insurrection de Birkenau, le 16 mai 1944.

 

Eugénie Barbezat – 18 Mai, 2014

 

insurrection gitane

Pour le 70e anniversaire du soulèvement du camp

des familles tziganes de Birkenau, la fête foraine

de l’insurrection gitane, devant la Basilique de St-Denis (93)

avait pour ambition de faire connaitre cet épisode

ignoré de la seconde Guerre Mondiale.

Reportage.

 

Au programme de ce week-end festif : un stand de tir au fusil,

des pommes d’amour à déguster, un spectacle de danse Tsigane

traditionnelle d’Europe de l’Est, et de la musique bien sûr

allant du Jazz Manouche avec la famille Rheinhart au rap Rom…

Tous les amoureux de la culture Tzigane avaient de quoi satisfaire leur passion samedi et dimanche sur le parvis

de la basilique de Saint Denis (93),  là où  il est fait mention pour la première fois de la présence des « Tziganes »

sur le territoire de France.

 

Capturetsiganes   capture d’écran

 

  Mais, sous ses airs de kermesse, cette « fête de l’insurrection

  gitane » est très lourde de sens puisqu’elle célèbre le 70ème

  anniversaire du soulèvement, le 16 mai 1944,

  du « camp des familles tziganes », d’Auschwitz II- Birkenau.

 

 

Une Histoire que nous rappelle Bill Bila, représentant de l’association La voix des Rroms

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Le décret d’Auschwitz de  Himmler du 16 décembre 1942 ordonne la déportation à Auschwitz-Birkenau

de tous les Tsiganes qui vivent encore dans le Reich allemand. Il constitue la dernière étape d’un plan

pour l’extermination des Tsiganes. La déportation massive des Roms et Sinti allemands, autrichiens

et tchèques vers Auschwitz-Birkenau commença en avril 1943. Plus de 20 000 Roms et Sint étaient

entassés dans 32 baraques en bois dans la ”section tsigane” d’Auschwitz.

En juin 1944, 70% d’eux étaient déjà morts. Parmi les survivants, ceux qui étaient encore aptes

au travail furent transférés dans d’autres camps de concentration et les autres 2 879 détenus furent

gazés dans la nuit du 2 août 1944.

« hommes, femmes, enfants tous entièrement dépouillés de leurs vêtements, sont entassés

dans les camions. Les cris, les vociférations nous parviennent très nettement. Les SS hurlent,

les femmes ont des crises de nerf, les enfants pleurent, et les camions partent maintenant

à toute vitesse. Dans quelques instants seront consumées toutes ces vies humaines qui,

aux yeux de l’Allemagne, ont commis le crime immense et impardonnable d’être Tsigane »

(Général Rogerie)

 

Publié dans HISTOIRE | Pas de Commentaire »

L’Édito de l’Humanité : Petite analyse psycho-tactique…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 mai 2014

 

Petite analyse psycho-tactique…

 

L’éditorial de Jean-Emmanuel Ducoin – 19 mai 2014

Nous entrons en effet dans une semaine décisive pour l’avenir de l’Europe,

donc de la France, avec le scrutin des élections européennes dimanche 25 mai.

 

valls-ue

  Les « gestes » tardifs laissent toujours une impression d’opportunisme,

  surtout à quelques jours d’une élection. Ainsi procéderions-nous

  intellectuellement s’il fallait établir une analyse psycho-tactique de la décision

  de baisser certains impôts sur le revenu, annoncée par Manuel Valls.

  Accordons-nous sur le fait qu’il convient plutôt de se féliciter

  de cette mesure de rattrapage, qui ne fera que réparer une injustice

puisque des centaines de milliers de foyers très modestes avaient été mis fiscalement à contribution.

Mais ne négligeons pas l’essentiel.

Ce « geste » n’ouvre en rien le chemin du combat social. Car cette petite baisse pèsera peu,

comparée aux augmentations de la TVA et au blocage des retraites et des prestations sociales

qui liquéfieront bientôt la consommation. Ne nous étonnons donc pas des commentaires enthousiastes

des éditocrates du business qui ignorent les nécessités vitales du peuple et oublient un peu vite

qu’une société humaine comme la nôtre reste un amoncellement de mémoire et de poches à rancune.

Et là, ce sera le cas. Des hausses d’impôts bien plus considérables sont encore à venir. Ils le cachent.

Et pour cause…

 

Captureeurope2

Nous entrons en effet dans une semaine décisive

pour l’avenir de l’Europe, donc de la France,

avec le scrutin du 25 mai. Prenons bien la mesure.

Non seulement, nous traversons plusieurs crises majeures

– crise de civilisation, crise de l’économie globalisée, crise

morale, etc. –, mais tout est mis en œuvre pour

nous détourner d’une réelle contestation de la domination de la finance. Peu ou pas de débats,

aucune controverse véritable sur les enjeux sociaux. Comme si les élections européennes n’existaient pas,

ou à la marge, réduites à un passage obligé.

Les libéraux de tout poil espèrent secrètement, sans oser le dire, un fort niveau d’abstention des milieux

populaires afin d’échapper à la sanction qu’ils méritent. Eux le savent : plus nombreux seront

les députés de la Gauche européenne, avec Alexis Tsipras, plus l’austérité reculera.

Publié dans Elections europeennes, EUROPE, France, l'Humanité, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Grèce : Syrisa première force politique dans la région d’Athènes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 mai 2014

 

Grèce : percée de Syriza aux élections locales

 

tsipras

  Ce dimanche, de nombreux Grecs étaient appelés à voter

  dans 325 municipalités et 13 régions.

  Le parti de gauche Syriza s’est affirmé comme la première force

  politique dans la région d’Athènes, qui compte un tiers

  des électeurs grecs.

 

Dans la région de l’Attique qui compte trois des dix millions d’électeurs du pays, la candidate de Syriza Rena Dourou arrive en tête pour le poste de préfet avec près de 24% des suffrages. Le candidat de la gauche anti-austérité Gabriel Sakellaridis à la mairie d’Athènes, est lui en position de se maintenir au second tour avec 20%, soit un point de retard sur le maire sortant soutenu par le Pasok, Georges Kaminis.

Pour la première fois dans la capitale, la droite de Nouvelle Démocratie ne sera pas au second tour. En revanche, le candidat et porte-parole du parti néonazi Aube dorée, Ilias Kassidiaris, arrive en quatrième position avec un score inquiétant de 16% malgré son inculpation, comme la plupart des parlementaires du parti, pour participation à « une organisation criminelle ».

Le succès de Syriza s’amplifierait encore pour les Européennes, selon un sondage à la sortie des bureaux de vote pour l’hebdomadaire Vima. La gauche anti-austérité réaliserait dimanche prochain aux européennes 27,4% contre 22,7% pour la droite qui arriverait en deuxième position. Le scrutin des Européennes coïncide avec le second tour des élections locales, ce qui offre de beaux espoirs pour Syriza qui se maintient dans cinq régions. Huit provinces sont actuellement détenues par le Pasok qui limite la casse au niveau local, alors que les intentions de vote au niveau national et pour les européennes le font apparaître en chute libre.

Avec jusqu’à 9 % des voix au niveau national, et 10,6% dans l’Attique, le KKE¹ (Parti communiste grec, ndlr) se dit satisfait et double son score depuis les législatives de 2012. Il devrait être en mesure de se maintenir au second tour dans plusieurs municipalités.

Un espoir pour les Européennes

Pour Syriza, un tel succès est un signal fort. « Les gens ont, avec leur vote, ouvert une nouvelle voie pour le gouvernement local » s’est réjouit Alexis Tsipras, président de Syriza. « Les élections du 25 mai seront le référendum qui n’a jamais eu lieu sur la politique d’austérité. Ce sera le votre grâce auquel notre pays va retrouver la dignité et une voix en Europe « . Notre pays va envoyer un signal fort à l’Europe et au monde, et la participation sera élevée, plus fort sera le message. Et ce message est : la Grèce n’appartient à personne sauf à ses citoyens. Ils ont le droit de définir leur politique avec comme premier critère le bien communs et les intérêts et les besoins de sa propre population. »

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

¹ Le KKE réalise de bons scores dans plus de 20 municipalités, à Sérifos avec 49,39% des voix, à Icaria 26,32%, à Πετρουπόλεως 26,32%, à Patras 25.28%, à Skopelos 24,44%, à Kaisarianis 22,32%, à Aliartou 21,54%, à Levadeon 20,95%, 20,39% à Corfou, 19,13% à Tyrnavou, 18,43% à Haidari, 15,42% à Samos, 14,88% à Zagora, 14,86% à Anargiron, 14,79% à Ithaca, 14,05% à Keratsinioy, 13,83% à Aigaleo, 13,39% à Preveza, 13,12% à Korydallou, 13,21% à Fournoi Korseon.  (Source)

 

Publié dans EUROPE, Grece, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Aux urnes citoyens : le 25 mai on vote Front de gauche !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 mai 2014

 

EP.24- Europe : aux urnes citoyens !

http://www.dailymotion.com/video/x1vb7h5

sur dailymotion

Publié dans Elections europeennes, Front de Gauche, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Manifestation parisienne du 15 mai 2014

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 mai 2014

 

http://www.dailymotion.com/video/x1uxo6t

sur dailymotion

par cgt paris

 

Interview réalisées le 15 mai 2014 à l’occasion de la manifestation de Denfert Rochereau à Invalides pour les salaires, les services publics, contre l’austérité

 

Fonctionnaires le privilège de perdre plus de 100 € par mois… Liberté Hebdo

Publié dans Austerite, Fonction publique, France, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Affaire Kerviel : « N’ayez pas peur M. le Président ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 mai 2014

 

Affaire Kerviel : « N’ayez pas peur M. le Président ! »

 

Lettre ouverte au Président de la République

 

Lettre ouverte de David Koubbi, avocat de Jérôme Kerviel – 15 mai 2014

jkerviel_2

 

  Alors que Jérôme Kerviel, l’ex-trader, risque d’être incarcéré

  dès son passage à la frontière samedi, son avocat, David Koubbi,

  interpelle François Hollande sur la responsabilité de la Société

  générale et lui demande d’intervenir pour « qu’éclate enfin la vérité »…

 

Lire le texte intégral de la lettre de Maître David Koubbi.

 

Publié dans ECONOMIE, F. Hollande, Finance, France, Justice | Pas de Commentaire »

« C’est la TVA qu’il faut réduire, pas l’impôt sur le revenu ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 mai 2014

 

« C’est la TVA qu’il faut réduire, pas l’impôt sur le revenu ! »

 

La CGT analyse la nouvelle réforme fiscale de Valls

 

Propos recueillis par Sarah Sudre – 16 mai 2014

impot

 

  Alexandre Derigny, secrétaire de la CGT Finances

  fait une analyse sévère de l’annonce faite par

  Manuel Valls à propos de la fiscalité des ménages.

 

 

L’Humanite.fr : En quoi consiste la mesure fiscale des « 1,8 millions de ménages qui vont sortir

de l’impôt sur le revenu », lancée par Manuel Valls ?

Alexandre Derigny : Manuel Valls a ciblé les personnes célibataires qui gagnent environ 14 000 euros par an,

les couples qui réunissent 28 000 euros par an et les couples avec trois enfants qui gagnent 38 000 euros par an.

Toutes les personnes qui sont au-dessus de ce seuil ne seront pas bénéficiaires de la réduction fiscale de l’impôt

sur le revenu. Cette mesure est censée concerner plus de trois millions de ménages, dont 1,8 millions qui vont sortir

de l’impôt sur le revenu, d’ici septembre 2014, date butoir pour verser ses impôts sur le revenu de l’année 2013.  

Ces modifications fiscales vont poser un souci à la logistique des services fiscaux car les citoyens imposables

en 2013, ont déjà commencé à payer leurs impôts sur le revenu, soit par la mensualisation soit par le tiers

provisionnel. Dans les chiffres, l’impôt sur le revenu de certains va être réduit de moitié, pour d’autres, supprimé

(exemple de l’AFP : un couple de retraités percevant chacun une pension de 1.200 euros verra son impôt passer

d’environ 1.000 euros à environ 300 euros). Mais ne soyons pas dupes, la fiscalité en France ne s’arrête pas

à l’impôt sur le revenu. 

Conclusion : pour un salarié percevant 1150 € de salaire net mensuel (13 800 euros par an), il paiera,

certes, 75 euros d’impôt sur le revenu mais déboursera 1 376 euros de TVA !

L’Humanite.fr : Peut-on parler d’un « cadeau » fait aux ménages?

Alexandre Derigny : Offrir un chèque en blanc de trente milliards d’euros aux entreprises sans aucune contrepartie

en matière d’emploi et de salaires, c’est un vrai cadeau pour les patrons. Prétendre réduire l’impôt sur le revenu

de quelques ménages pour alléger leur fiscalité, ce n’est pas un cadeau, c’est une escroquerie. Parce qu’en réalité,

l’impôt sur le revenu pèse peu dans le monde de la fiscalité, puisqu’il correspond à un quart des recettes fiscales

de l’État. Pour un ménage dont le salaire médian tourne autour de 1700 euros par mois, son impôt sur le revenu

représente à peine 15% de ce qu’il doit à l’État.

Le reste à payer ? Ce sont les impôts indirects, tels que la TVA, l’assiette de carbone etc, qui sont proportionnels,

pesant plus lourds pour ceux qui ont moins de revenus.

Prenons l’exemple d’un ménage, avec deux enfants, qui touche 3400 euros à deux par mois :

le couple devra payer 1091 euros d’impôts sur le revenu et 3900 euros de TVA.

Alors si l’État veut vraiment se pencher sur la question du pouvoir d’achats des plus modestes, il faut s’attaquer

à la TVA, qui est passée de 19,6 % à 20% en janvier dernier, plutôt qu’à l’impôt sur le revenu. Certes, la personne

qui touche le SMIC, ne paiera peut-être plus d’impôt sur le revenu mais cela ne va pas peser sur sa fiscalité

car la TVA et les autres taxes ne cessent d’augmenter. Et ça ce n’est pas un cadeau pour les plus modestes,

c’est une injustice.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans CGT, ECONOMIE, France, Politique fiscale, Pouvoir d'achat, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Une intelligence artificielle dirige un fonds de pension

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 mai 2014

 

Une intelligence artificielle dirige un fonds de pension

 

Pierric Marissal – 16 mai 2014

Capturerobot1

  Un algorithme vient d’être nommé au conseil d’administration

  d’un fonds de pension de Hong Kong.

  Si les machines ont déjà amplement pris la place des traders

  sur les marchés, c’est la première fois qu’une intelligence

  artificielle va les diriger.

 

C’est logique, au fond. Si, dans le trading haute fréquence, les machines sont considérées comme plus fiables, rapides et rationnelles que les traders humains pour échanger des milliards de dollars sur les marchés, la place de tels algorithmes en conseil d’administration peut froidement se révéler tout aussi efficace. Deep Knowledge Ventures est un fonds de pension à haut risque, spécialisé dans les investissements dans le domaine de la santé et la biotechnologie. Comprendre qu’ils spéculent sur les médicaments, particulièrement contre le cancer, et les maisons de retraites, cliniques privées et traitements personnalisés. Selon leur site, ils se spécialisent dans la lutte contre les effets du vieillissement et la recherche en médecine « régénérative ».

VITAL (pour Validating Investment Tool for Advancing Life Sciences, littéralement outil de validation des investissements dans la science pour les progrès de la vie) est le nom de l’intelligence artificielle promue au conseil d’administration de ce fonds. C’est un algorithme assez classique dans le monde du trading haute fréquence. Même si son nom a pour but d’inspirer d’avantage confiance que celui de ses homologues qui sévissent sur les marchés (Ambush, Cobra, Guerilla, Ninja…). Il fonctionne sur une énorme base de données, ici spécialisée dans le domaine de la santé, comme des rapports financiers, cas cliniques ou encore l’état des brevets, qu’il est capable de croiser en une fraction de seconde. Il peut ainsi réagir bien plus vite qu’aucun humain à chaque nouvelle information. Deux décisions d’investissement auraient ainsi déjà été prises depuis la nomination de l’algorithme à ce poste.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Publié dans ECONOMIE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

1...34567...11
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy