Le VALLS des milliards (Solidaires)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 mai 2014

 

http://www.dailymotion.com/video/x1vr0kc

sur dailymotion

Publié dans Austerite, ECONOMIE, France, Liberalisme, Politique nationale, Solidaires | Pas de Commentaire »

« Ce que Marine Le pen peut redouter le plus, c’est que notre pays retrouve une espérance collective »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 mai 2014

 

« Ce que Marine Le pen peut redouter le plus,

c’est que notre pays retrouve une espérance collective »

(Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF)

 

marine le pen

 

  Avec l’affaire Bygmalion et ses prolongements d’une part et, de l’autre, les interventions

  de François Hollande et Manuel Valls annonçant crânement la poursuite d’une orientation

  politique pourtant sanctionnée aux élections municipales et européennes, Marine le Pen

  peut boire du petit lait, ils lui servent à la louche.

 

Une question est aujourd’hui posée. Comment peut-on imaginer que la crise de régime puisse s’installer

et se développer jusqu’en 2017 sans que rien ne puisse faire dévier cette funeste trajectoire ?

Le noyau dirigeant du PS a-t-il fait le choix, comme peuvent le laisser entendre les déclarations

ce matin du président de l’Assemblée nationale, d’une seule et unique option :

face au FN et à l’UMP, arracher la qualification de son candidat pour le second tour de la prochaine

présidentielle avec un appel « à l’unité » après avoir laminé le pays et la gauche avec cinq années

de renoncements et de promesses trahies ?

Il y urgence à agir, à ce que des forces politiques, syndicales, associatives et citoyennes s’accordent sur l’essentiel.

Qu’elles décident ensemble des grandes questions économiques, sociales et démocratiques à discuter.

Qu’elles engagent le plus rapidement la riposte en refusant la banalisation du FN qui peut aujourd’hui être distillée

par une certaine forme de relativisation de son score dimanche soir.

Que ces forces convergent dans un processus permanent pour un projet progressiste d’avenir, un projet politique

pour la France. Forum, états généraux, assises… Qu’importe. Il faut identifier les enjeux, les travailler

avec une démarche de très grande ouverture et faire preuve d’innovation, de créativité pour intéresser

le plus grand nombre, en faire un processus citoyen et populaire qui irrigue le pays en profondeur. En réponse

à la défiance, aux peurs qui rongent notre pacte républicain, ça urge vraiment.

Ce que Marine le Pen peut le plus redouter, c’est que notre pays retrouve une espérance collective,

qu’un horizon puisse se dégager le plus rapidement possible.

C’est une course contre la montre qui est lancée.

Publié dans F-Haine, France, PCF, POLITIQUE, PS | Pas de Commentaire »

Humour et Politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mai 2014

Cliquer sur l’image pour agrandir

CaptureBabouse-voteFN

Publié dans Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Nouvelle action de la Confédération paysanne au chantier des « 1000 vaches »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mai 2014

 

  Une cinquantaine d’agriculteurs de la Confédération paysanne « venus de toute la France » ont pénétré

  mercredi matin sur le chantier de la ferme-usine des « 1 000 vaches » près d’Abbeville (Somme),

  afin de démonter une partie des installations.  Quatre d’entre eux ont été interpellés.

  [Lire l’article sur humanite.fr]

 

CaptureL.Pinatel  réaction des services de Stéphane Le Foll quand Laurent Pinatel,

  porte-parole de la Conf’, a tenté de l’interpeller (capture d’écran)


  + d’infos :

  Action démontage du chantier des 1000 vaches : au fil de la journée

 

 

Publié dans Agriculture, ECONOMIE, France, Liberalisme | Pas de Commentaire »

Dette publique de la France : « 59% de la dette publique proviennent des cadeaux fiscaux et des taux d’intérêt excessifs »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mai 2014

 

Que faire de la dette ?

Un audit de la dette publique de la France

 

par Collectif pour un audit citoyen  – 27 mai 2014

 

taxons

  Cette étude a été réalisée par un groupe de travail du Collectif pour un Audit citoyen

  de la dette publique. Elle se veut une contribution au nécessaire débat public

  sur des questions cruciales : d’où vient la dette ? A-t-elle été contractée dans l’intérêt

  général, ou bien au bénéfice de minorités déjà privilégiées ? Qui détient ses titres ?

  Peut-on alléger son fardeau autrement qu’en appauvrissant les populations ?

Les réponses apportées à ces questions détermineront notre avenir.

Télécharger la version complète du rapport

Résumé du rapport :

59% de la dette publique proviennent des cadeaux fiscaux et des taux d’intérêt excessifs

Tout se passe comme si la réduction des déficits et des dettes publiques était aujourd’hui l’objectif prioritaire de la politique économique menée en France comme dans la plupart des pays européens. La baisse des salaires des fonctionnaires, ou le pacte dit « de responsabilité » qui prévoit 50 milliards supplémentaires de réduction des dépenses publiques, sont justifiés au nom de cet impératif.

Le discours dominant sur la montée de la dette publique fait comme si son origine était évidente : une croissance excessive des dépenses publiques.

Mais ce discours ne résiste pas à l’examen des faits.

[Lire la suite sur audit-citoyen.org]

Source illustration

Publié dans Austerite, ECONOMIE, France, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Fralib : « une victoire symbolique qui doit donner de l’espoir à tous ceux qui luttent pour la sauvegarde de leur emploi »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mai 2014

 

Jour de victoire chez Fralib

 

Philippe Jérôme – 28 Mai  2014

 

CaptureLa Marseillaise  capture d’écran

  Les futurs coopérateurs de la Scop TI ont fêté, hier,

  autour de leur outil de travail préservé, les 19,2 millions

  d’euros arrachés au géant Unilever après quasiment

  quatre années de résistance.

 

  Gémenos (Bouches-du-Rhône), envoyé spécial.

  Ettore Scola aurait pu filmer, hier à Gémenos, l’une de ces

  « journées particulières» qui font l’histoire d’un pays.

 

À l’heure où les revues de presse radiophoniques pataugeaient encore dans la marée noire qui a souillé

jusqu’à ce petit village au pied du Garlaban, des employés de Fralib aux yeux brillants de fierté au milieu

de leurs machines intactes, concluaient par de longues embrassades leur assemblée générale (AG)

avant d’entonner l’Internationale. Une manière de souligner que d’avoir fait plier une multinationale comme

Unilever, dont le PDG, Paul Polman, a son rond de serviette à l’ONU, est une « victoire historique »,

selon l’expression de Gérard Cazorla, que les Fralibiens entendent partager avec tous les travailleurs, syndicats,

partis progressistes, artistes, collectivités locales, élus politiques, ceux du PCF n’étant pas les derniers,

qui les ont soutenus tout au long de ces 1 136 jours de lutte.

Le secrétaire CGT du comité d’entreprise ne pouvait d’ailleurs pas retenir son émotion en évoquant,

pendant la conférence de presse suivant l’AG, le formidable élan de solidarité qui s’est exprimé dans tout le pays

jusqu’à ce 27 mai, « jour anniversaire de la création du Conseil national de la Résistance » comme le faisait

fort à propos remarquer Jean-Luc Bindel, secrétaire national de la fédération CGT de l’agroalimentaire.

De ces 44 mois de « lutte des classes qui a tourné à la haine de classe lorsqu’on nous a envoyé les vigiles »,

raconte Gérard Cazorla, ils sont 76, sur 182 au départ, à être sortis, nerveusement éprouvés mais moralement

indemnes. « Nous n’avons jamais parlé d’argent avec Unilever, mais, jusqu’au bout, nous nous sommes battus

pour notre dignité, pour l’emploi et la préservation de l’outil industriel et c’est ce qui a fait notre succès »,

explique le populaire délégué CGT Olivier Leberquier.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

 Lire également :

Fralib : Le fruit de l’intelligence collective

Fralib : Déclaration UD CGT 13 – FD CGT Agro – Syndicat CGT Fralib : GRANDE VICTOIRE 

 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans ECONOMIE, France, SOCIAL | Pas de Commentaire »

L’Édito de l’Humanité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mai 2014

 

À deux pas du précipice

 

Par Maud Vergnol - humanite.fr – 28 mai 2014 

 

cnr

  Oser rêver comme nos aînés ont eu le courage de le faire

  il y a soixante et onze ans quasiment jour pour jour,

  ce 27 mai 1943, avec la réunion du premier Conseil national

  de la Résistance. Aujourd’hui, c’est à nous qu’incombe

  cette responsabilité. Place au peuple !

 

Le pas est franchi. La crise de régime est bien là, sous nos yeux. Mesurons bien l’ampleur du désastre.

Dimanche, l’extrême droite est portée en tête d’une élection nationale. Le lendemain, la droite sarkozyste se vautre

dans la fange, et décrédibilise un peu plus la parole politique. Le coup de grâce ?

L’accumulation des scandales financiers, jusqu’à la nausée, illustre combien ces puissants se pensent toujours

au-dessus des lois. Pourquoi s’en priveraient-ils quand rien n’a été fait, depuis le retour de la gauche au pouvoir,

pour mettre un terme à ce système oligarchique, dans lequel tout ce beau monde se tient par la barbichette ?

Comment supporter que l’UMP, qui se proclame « le parti des droits et des devoirs » et qui se remplit les poches

en détournant la loi, ose demander aux plus pauvres de se serrer la ceinture, et en silence s’il vous plaît ?

Que dire du moralisateur en chef, Monsieur Copé, qui s’égosille depuis deux ans contre la suppression des peines

planchers ? Alors oui, le peuple français a la rage. Une colère sourde qui ne doit pas se perdre dans l’obscure impasse

du populisme. Car la gauche est mise face à ses responsabilités. Avec son affligeante intervention télévisée,

François Hollande a pris celle de ne pas bouger le petit doigt. Pire, de s’enferrer dans une politique d’austérité,

dont on connaît désormais les ravages sociaux et politiques. Le Parti socialiste semble croire qu’il peut continuer

à jouer à cache-cache avec le Front national. Or il a déjà perdu. Et le précipice se rapproche.

C’est le moment de se réveiller. L’avenir est entre les mains de ceux qui portent un projet alternatif à l’enfer néolibéral.

Ceux qui n’ont pas peur d’utiliser des gros mots : progrès, émancipation, égalité des droits. Bref, d’oser rêver

comme nos aînés ont eu le courage de le faire il y a soixante et onze ans quasiment jour pour jour, ce 27 mai 1943,

avec la réunion du premier Conseil national de la Résistance. Aujourd’hui, c’est à nous qu’incombe cette responsabilité.

Place au peuple !

Publié dans France, l'Humanité, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Christophe Alévêque fête la dette !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 mai 2014

 

Christophe Alévêque fête la dette !

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

La Fête de la Dette

Le 31 mai au 104 à Paris, un grand spectacle de démystification économique !

« La dette est un dossier trop important pour le confier à des experts » c’est pourquoi avec le cinéaste Vincent Glenn, l’humoriste a créé un spectacle ludique, populaire et éducatif autour de La Dette orchestré de façon virtuellement naïve et réellement humoristique, avec la participation d’économistes réputés qui se succèderont sur scène. « Nous allons aborder ensemble, sans angoisse et sans peur ce sac de nœuds qu’on appelle : « Le problème de la dette ».

Trop compliqué ou sciemment complexifié, il ennuie ou effraie. Il s’agit donc de vulgariser le propos, dynamiter les évidences, démystifier les croyances, pointer les erreurs, souligner les paradoxes, pour que plus jamais l’on puisse nous dire : « On s’en occupe, allez jouer dans le bac à sable ». Bref, s’approprier cette dette dont on n’a de cesse de nous répéter que c’est la nôtre !

www.fetedeladette.com

La « Fête de la Dette » est au profit du Secours populaire français

article humanite.fr

Publié dans ECONOMIE, Humour | Pas de Commentaire »

Quand les banques françaises financent allègrement les gaz de schiste (Basta !)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 mai 2014

 

INVESTISSEMENT RESPONSABLE ?

Quand les banques françaises financent allègrement

les gaz de schiste

 

Capturegazschistepar Olivier Petitjean 27 mai 2014

Toutes, ou presque, se déclarent très sensibles

aux préoccupations environnementales. Ce qui

n’empêche pas les banques françaises,

Société Générale et BNP Paribas en tête, de soutenir

financièrement les gaz de schiste, une industrie

aux impacts néfastes pour les ressources en eau,

les populations locales et le climat.

C’est ce que révèle une étude réalisée par les Amis de la terre Europe, qui détaille les investissements

et prêts dont bénéficient les compagnies pétrolières les plus actives dans ce secteur.

Pourtant, d’autres grandes banques mondiales n’ont pas hésité à exclure les gaz de schiste

de leurs investissements.

La France a pour l’instant fermé la porte au gaz de schiste sur son territoire. Mais ses entreprises nationales

ne se privent pas d’en faire la promotion, en Europe et ailleurs, et d’y investir des ressources considérables.

C’est le cas, bien sûr, pour les grands opérateurs gaziers, Total et GDF Suez, et pour les fournisseurs traditionnels

du secteur des hydrocarbures (lire notre enquête à ce sujet). C’est aussi le cas des banques.

Selon une étude réalisée pour l’association écologiste les Amis de la terre Europe, dont nous avons pu prendre

connaissance en exclusivité, les banques françaises figurent en bonne place parmi les institutions financières

les plus actives dans le financement du gaz de schiste dans le monde.

La Société Générale en pointe sur les gaz de schiste

L’étude détaille les différents types d’investissements et soutiens financiers – prêts, achat d’actions, souscription

d’obligations ou garantie d’émissions d’obligations – dont bénéficient 17 entreprises très actives dans la prospection

et l’exploitation de gaz de schiste, parmi lesquelles les « majors » pétrolières Total, Shell, Chevron ou l’espagnol

Repsol, et des firmes nord-américaines ou polonaises moins connues.

Puis l’étude évalue l’implication de chaque banque ou fonds d’investissements au sein de ces entreprises.

Résultat :

– la Société Générale est la banque française la plus présente dans ce secteur. Elle a ainsi investi en prêts,

achat d’actions, ou souscription d’obligations près de 2,4 milliards d’euros depuis 2010.

– Vient ensuite BNP Paribas, avec près de 2 milliards d’euros,

- puis le groupe BPCE (Banque Populaire Caisse d’épargne), avec plus d’1,2 milliard d’euros engagés

- et le Crédit agricole (373 millions d’euros).

- L’assureur Axa y est aussi présent pour plus de 100 millions d’euros.

Les banques françaises sont principalement impliquées dans Total (participation au capital), auprès du groupe

pétrolier espagnol Repsol ou du polonais PGNiG. A titre de comparaison, la plus grosse banque des États-Unis,

JP Morgan, soutient financièrement ces entreprises à hauteur de 5,8 milliards d’euros, principalement Total, Shell

et Chevron.

[Lire la suite sur Basta !]

illustration ajoutée par nous

Creative Commons License

Publié dans Basta!, Environnement, Finance | Pas de Commentaire »

Victoire des Fralib après 44 mois de luttes contre Unilever

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 mai 2014

 

Victoire des Fralibs : « Leur combat est un exemple »

(Pierre Laurent)

 

Mardi, 27 Mai, 2014

CaptureFralib1

  Les Fralibs ont gagné ! Le bras de fer qui opposait les salariés

  de l’usine thé et tisane Éléphant de Gémenos (13)

  et la multinationale Unilever depuis plus de trois ans, s’est conclu

  hier par un protocole d’accord . Ce dernier ouvre la voie

  à une reprise de l’usine en SCOP par les salariés

  et au développement de la production.

 

Cet accord arraché après des années de lutte et l’annulation à trois reprises par la justice des plans de licenciements

proposés par Unilever est une excellente nouvelle pour notre industrie et la sauvegarde de l’emploi dans notre pays.

Elle est la démonstration qu’existent des alternatives face à l’hémorragie industrielle, à la violence des délocalisations

et à la loi de la concurrence, à condition de donner des nouveaux droits aux salariés.

Je salue le courage et la solidarité dont ont fait preuve les Fralibs dans cette lutte de longue haleine.

Leur persévérance, leur solide plan de reprise de l’usine et de relance de la production, la coopération qu’ils ont

initiée avec les pouvoirs publics pour appuyer ce projet et le soutien qu’ils ont su faire naître dans la population,

font de leur trois années de combat un exemple.

Le PCF qui a soutenu les Fralibs depuis le premier jour, continuera à être à leurs côtés pour cette nouvelle étape

de leur projet de relance de l’usine qui s’ouvre aujourd’hui.

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

Publié dans ECONOMIE, France, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

12345...11
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy