• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 28 mai 2014

Humour et Politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mai 2014

Cliquer sur l’image pour agrandir

CaptureBabouse-voteFN

Publié dans Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Nouvelle action de la Confédération paysanne au chantier des « 1000 vaches »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mai 2014

 

  Une cinquantaine d’agriculteurs de la Confédération paysanne « venus de toute la France » ont pénétré

  mercredi matin sur le chantier de la ferme-usine des « 1 000 vaches » près d’Abbeville (Somme),

  afin de démonter une partie des installations.  Quatre d’entre eux ont été interpellés.

  [Lire l’article sur humanite.fr]

 

CaptureL.Pinatel  réaction des services de Stéphane Le Foll quand Laurent Pinatel,

  porte-parole de la Conf’, a tenté de l’interpeller (capture d’écran)


  + d’infos :

  Action démontage du chantier des 1000 vaches : au fil de la journée

 

 

Publié dans Agriculture, ECONOMIE, France, Liberalisme | Pas de Commentaire »

Dette publique de la France : « 59% de la dette publique proviennent des cadeaux fiscaux et des taux d’intérêt excessifs »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mai 2014

 

Que faire de la dette ?

Un audit de la dette publique de la France

 

par Collectif pour un audit citoyen  – 27 mai 2014

 

taxons

  Cette étude a été réalisée par un groupe de travail du Collectif pour un Audit citoyen

  de la dette publique. Elle se veut une contribution au nécessaire débat public

  sur des questions cruciales : d’où vient la dette ? A-t-elle été contractée dans l’intérêt

  général, ou bien au bénéfice de minorités déjà privilégiées ? Qui détient ses titres ?

  Peut-on alléger son fardeau autrement qu’en appauvrissant les populations ?

Les réponses apportées à ces questions détermineront notre avenir.

Télécharger la version complète du rapport

Résumé du rapport :

59% de la dette publique proviennent des cadeaux fiscaux et des taux d’intérêt excessifs

Tout se passe comme si la réduction des déficits et des dettes publiques était aujourd’hui l’objectif prioritaire de la politique économique menée en France comme dans la plupart des pays européens. La baisse des salaires des fonctionnaires, ou le pacte dit « de responsabilité » qui prévoit 50 milliards supplémentaires de réduction des dépenses publiques, sont justifiés au nom de cet impératif.

Le discours dominant sur la montée de la dette publique fait comme si son origine était évidente : une croissance excessive des dépenses publiques.

Mais ce discours ne résiste pas à l’examen des faits.

[Lire la suite sur audit-citoyen.org]

Source illustration

Publié dans Austerite, ECONOMIE, France, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Fralib : « une victoire symbolique qui doit donner de l’espoir à tous ceux qui luttent pour la sauvegarde de leur emploi »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mai 2014

 

Jour de victoire chez Fralib

 

Philippe Jérôme – 28 Mai  2014

 

CaptureLa Marseillaise  capture d’écran

  Les futurs coopérateurs de la Scop TI ont fêté, hier,

  autour de leur outil de travail préservé, les 19,2 millions

  d’euros arrachés au géant Unilever après quasiment

  quatre années de résistance.

 

  Gémenos (Bouches-du-Rhône), envoyé spécial.

  Ettore Scola aurait pu filmer, hier à Gémenos, l’une de ces

  « journées particulières» qui font l’histoire d’un pays.

 

À l’heure où les revues de presse radiophoniques pataugeaient encore dans la marée noire qui a souillé

jusqu’à ce petit village au pied du Garlaban, des employés de Fralib aux yeux brillants de fierté au milieu

de leurs machines intactes, concluaient par de longues embrassades leur assemblée générale (AG)

avant d’entonner l’Internationale. Une manière de souligner que d’avoir fait plier une multinationale comme

Unilever, dont le PDG, Paul Polman, a son rond de serviette à l’ONU, est une « victoire historique »,

selon l’expression de Gérard Cazorla, que les Fralibiens entendent partager avec tous les travailleurs, syndicats,

partis progressistes, artistes, collectivités locales, élus politiques, ceux du PCF n’étant pas les derniers,

qui les ont soutenus tout au long de ces 1 136 jours de lutte.

Le secrétaire CGT du comité d’entreprise ne pouvait d’ailleurs pas retenir son émotion en évoquant,

pendant la conférence de presse suivant l’AG, le formidable élan de solidarité qui s’est exprimé dans tout le pays

jusqu’à ce 27 mai, « jour anniversaire de la création du Conseil national de la Résistance » comme le faisait

fort à propos remarquer Jean-Luc Bindel, secrétaire national de la fédération CGT de l’agroalimentaire.

De ces 44 mois de « lutte des classes qui a tourné à la haine de classe lorsqu’on nous a envoyé les vigiles »,

raconte Gérard Cazorla, ils sont 76, sur 182 au départ, à être sortis, nerveusement éprouvés mais moralement

indemnes. « Nous n’avons jamais parlé d’argent avec Unilever, mais, jusqu’au bout, nous nous sommes battus

pour notre dignité, pour l’emploi et la préservation de l’outil industriel et c’est ce qui a fait notre succès »,

explique le populaire délégué CGT Olivier Leberquier.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

 Lire également :

Fralib : Le fruit de l’intelligence collective

Fralib : Déclaration UD CGT 13 – FD CGT Agro – Syndicat CGT Fralib : GRANDE VICTOIRE 

 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans ECONOMIE, France, SOCIAL | Pas de Commentaire »

L’Édito de l’Humanité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mai 2014

 

À deux pas du précipice

 

Par Maud Vergnol - humanite.fr – 28 mai 2014 

 

cnr

  Oser rêver comme nos aînés ont eu le courage de le faire

  il y a soixante et onze ans quasiment jour pour jour,

  ce 27 mai 1943, avec la réunion du premier Conseil national

  de la Résistance. Aujourd’hui, c’est à nous qu’incombe

  cette responsabilité. Place au peuple !

 

Le pas est franchi. La crise de régime est bien là, sous nos yeux. Mesurons bien l’ampleur du désastre.

Dimanche, l’extrême droite est portée en tête d’une élection nationale. Le lendemain, la droite sarkozyste se vautre

dans la fange, et décrédibilise un peu plus la parole politique. Le coup de grâce ?

L’accumulation des scandales financiers, jusqu’à la nausée, illustre combien ces puissants se pensent toujours

au-dessus des lois. Pourquoi s’en priveraient-ils quand rien n’a été fait, depuis le retour de la gauche au pouvoir,

pour mettre un terme à ce système oligarchique, dans lequel tout ce beau monde se tient par la barbichette ?

Comment supporter que l’UMP, qui se proclame « le parti des droits et des devoirs » et qui se remplit les poches

en détournant la loi, ose demander aux plus pauvres de se serrer la ceinture, et en silence s’il vous plaît ?

Que dire du moralisateur en chef, Monsieur Copé, qui s’égosille depuis deux ans contre la suppression des peines

planchers ? Alors oui, le peuple français a la rage. Une colère sourde qui ne doit pas se perdre dans l’obscure impasse

du populisme. Car la gauche est mise face à ses responsabilités. Avec son affligeante intervention télévisée,

François Hollande a pris celle de ne pas bouger le petit doigt. Pire, de s’enferrer dans une politique d’austérité,

dont on connaît désormais les ravages sociaux et politiques. Le Parti socialiste semble croire qu’il peut continuer

à jouer à cache-cache avec le Front national. Or il a déjà perdu. Et le précipice se rapproche.

C’est le moment de se réveiller. L’avenir est entre les mains de ceux qui portent un projet alternatif à l’enfer néolibéral.

Ceux qui n’ont pas peur d’utiliser des gros mots : progrès, émancipation, égalité des droits. Bref, d’oser rêver

comme nos aînés ont eu le courage de le faire il y a soixante et onze ans quasiment jour pour jour, ce 27 mai 1943,

avec la réunion du premier Conseil national de la Résistance. Aujourd’hui, c’est à nous qu’incombe cette responsabilité.

Place au peuple !

Publié dans France, l'Humanité, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy