• Accueil
  • > HISTOIRE
  • > 16 mai 1944 – 16 mai 2014 : 70e anniversaire du soulèvement du camp des familles tziganes de Birkenau

16 mai 1944 – 16 mai 2014 : 70e anniversaire du soulèvement du camp des familles tziganes de Birkenau

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 mai 2014

 

Les Rroms célèbrent les 70 ans de l’insurrection de Birkenau, le 16 mai 1944.

 

Eugénie Barbezat – 18 Mai, 2014

 

insurrection gitane

Pour le 70e anniversaire du soulèvement du camp

des familles tziganes de Birkenau, la fête foraine

de l’insurrection gitane, devant la Basilique de St-Denis (93)

avait pour ambition de faire connaitre cet épisode

ignoré de la seconde Guerre Mondiale.

Reportage.

 

Au programme de ce week-end festif : un stand de tir au fusil,

des pommes d’amour à déguster, un spectacle de danse Tsigane

traditionnelle d’Europe de l’Est, et de la musique bien sûr

allant du Jazz Manouche avec la famille Rheinhart au rap Rom…

Tous les amoureux de la culture Tzigane avaient de quoi satisfaire leur passion samedi et dimanche sur le parvis

de la basilique de Saint Denis (93),  là où  il est fait mention pour la première fois de la présence des « Tziganes »

sur le territoire de France.

 

Capturetsiganes   capture d’écran

 

  Mais, sous ses airs de kermesse, cette « fête de l’insurrection

  gitane » est très lourde de sens puisqu’elle célèbre le 70ème

  anniversaire du soulèvement, le 16 mai 1944,

  du « camp des familles tziganes », d’Auschwitz II- Birkenau.

 

 

Une Histoire que nous rappelle Bill Bila, représentant de l’association La voix des Rroms

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Le décret d’Auschwitz de  Himmler du 16 décembre 1942 ordonne la déportation à Auschwitz-Birkenau

de tous les Tsiganes qui vivent encore dans le Reich allemand. Il constitue la dernière étape d’un plan

pour l’extermination des Tsiganes. La déportation massive des Roms et Sinti allemands, autrichiens

et tchèques vers Auschwitz-Birkenau commença en avril 1943. Plus de 20 000 Roms et Sint étaient

entassés dans 32 baraques en bois dans la ”section tsigane” d’Auschwitz.

En juin 1944, 70% d’eux étaient déjà morts. Parmi les survivants, ceux qui étaient encore aptes

au travail furent transférés dans d’autres camps de concentration et les autres 2 879 détenus furent

gazés dans la nuit du 2 août 1944.

« hommes, femmes, enfants tous entièrement dépouillés de leurs vêtements, sont entassés

dans les camions. Les cris, les vociférations nous parviennent très nettement. Les SS hurlent,

les femmes ont des crises de nerf, les enfants pleurent, et les camions partent maintenant

à toute vitesse. Dans quelques instants seront consumées toutes ces vies humaines qui,

aux yeux de l’Allemagne, ont commis le crime immense et impardonnable d’être Tsigane »

(Général Rogerie)

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy