Plan Valls : « dur avec les faibles, faible avec les durs »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 avril 2014

Communiqué du PCF

 

Valls : « plus vite, plus fort, mais pas plus juste »

(Olivier Dartigolles)

 

valls1

*

  Dans une déclaration à l’issue du conseil des ministres,

  Manuel Valls, en lieu et place du porte-parole

  du gouvernement, a poursuivi une storytelling sur l’action

  gouvernementale avec, au final, un seul et unique

  message :

  « ça va saigner. Et à tous les étages« .

*

Pour l’État et ses opérateurs, avec l’annonce du maintien du gel du point d’indice pour les fonctionnaires.

Pour les collectivités territoriales, avec une ardoise de 11 milliards d’euros de baisse des dotations d’ici 2017.

Pour la santé et la sécurité sociale avec la confirmation des 21 milliards d’euros, c’est sans précédent,

amputés dans les dépenses de santé et de sécurité sociale.

Le Premier ministre porte une attaque sévère avec l’annonce de la non revalorisation des prestations d’ici

octobre 2015, ce qui aura des conséquences très douloureuses, notamment pour les retraités.

« Plus vite, plus fort », en effet, mais en aucun cas « plus juste ». Si le Premier ministre retouche à la marge

les arbitrages sur l’affectation des 50 milliards d’économies, sans consultation du parlement

et des partenaires sociaux, le pacte de responsabilité est gravé dans le marbre d’une austérité

que surveillent de près la commission européenne et le patronat. Dès aujourd’hui, à n’en pas douter,

l’un comme l’autre diront au Premier ministre de la France : « des efforts mais peut et doit mieux faire ».

Le plan Valls « dur avec les faibles »

Publié dans Austerite, France, Liberalisme, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Le Medef veut faire entrer les jeunes dans la vie active par la case ESCLAVAGE, ne laissons pas faire !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 avril 2014

 

Le sous-Smic de M. Gattaz

 

L’Édito de l’Humanité

par Jean-Emmanuel Ducoin – 16 avril 2014

 

PATRONS

  Cette fois l’offensive est massive, coordonnée.

  Non content de triompher sur presque tous

  les fronts, le président du Medef, Pierre Gattaz,

  s’est donc prononcé hier pour l’instauration

  d’un « salaire transitoire inférieur au Smic ».

  Ne voyons là aucune provocation, prenons l’affaire au sérieux.

  Si le patron des patrons prend le risque de ressortir de la boîte

  à outils du patronat la vieille idée d’un Smic version Balladur

  (CIP) ou Villepin (CPE), allant au-delà des seuls jeunes

  désormais, c’est bien parce qu’il se sent soulevé

par les courants d’air porteurs de l’Élysée et de Matignon ! Conforme à sa stratégie d’aller plus vite, plus haut

et plus fort, Pierre Gattaz veut appliquer à l’économie française la célèbre devise olympique et ne plus se contenter

du pacte de responsabilité, qu’il a applaudi des deux mains. Il lui faut maintenant ouvrir la dernière trappe aux bas

salaires et casser les derniers vestiges du droit du travail, afi n, dit-il, de « faire sauter des verrous » pour

« créer 1 million d’emplois en cinq ans ». Les arguments sont archiconnus et assénés chaque jour à longueur

d’ondes et d’antennes.

Le niveau « élevé du Smic » serait « une marche d’escalier » insurmontable pour les entreprises. M. Gattaz propose

ainsi de « sortir de la doctrine et du dogme ». On croit rêver…

[Lire la suite]

 

 Baisser le Smic: « indécent et insupportable »

 

C’est une nouvelle provocation du Medef, qui a avancé l’idée de remettre en cause le salaire minimum

pour les jeunes. Ce gouvernement ayant prouvé qu’il savait être à l’écoute des patrons,

la gauche et les syndicats haussent le ton.

«Avec le Smic transitoire, Pierre Gattaz ressort une idée du passé. Visiblement les mauvaises idées ne sont jamais

transitoires», a réagi dans un tweet le numéro un de la CFDT, Laurent Berger. C’est que casser le Smic pour mieux

exploiter les jeunes est une vieille lune des libéraux. En 1993 déjà, Balladur alors Premier ministre avait dû renoncer

à son projet de « Smic jeune » (80 % du salaire minimum) sous la pression de la rue. Et très récemment c’est

l’ancien patron de l’OMC, le Strausskahnien Pascal Lamy, qui avait plaidé de son côté pour la création de

« petits boulots » payés en-dessous du salaire minimum. De fait, ce serait copier le pire du modèle allemand.

Et donc mardi, le président du Medef a proposé la création d’un « smic intermédiaire », comprendre au rabais,

à destination des jeunes et des chômeurs longue durée. 

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :

 

Publié dans Exploitation, France, Liberalisme, POLITIQUE, Salaires | Pas de Commentaire »

« L’avortement, un droit à défendre »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 avril 2014

 

Une campagne 2.0 pour défendre l’IVG

 

Planning familial

Sarah Sudre – Mardi, 15 Avril, 2014

 

ivg

 

  « L’avortement, un droit à défendre ».

  La nouvelle campagne de mobilisation nationale, menée

  par le planning familial, est arrivée la semaine dernière

  sur la toile. Son objectif ? Lutter contre la stigmatisation

  de l’IVG en donnant la parole aux internautes.

 

« Informer, déstigmatiser, militer », la campagne est lancée. « Stop à la culpabilisation des femmes »,

le ton est donné. Et pour cause. Si le droit à l’avortement est inscrit dans la législation avec la loi Veil, « il n’est pas

encore perçu par tout le monde comme légitime », précise Véronique Sehier, co-présidente du Planning familial.

Un sentiment de gêne, de honte, de culpabilité, que de nombreuses femmes doivent supporter face aux anti-IVG,

et « y en a assez », intervient Shiva Bernhard, webmaster du Planning familial et co-concepteur du site.

Alors pour redonner la parole à ces femmes, mais aussi à leurs proches, et aux médecins, l’association vient d’ouvrir

une enquête nationale et un recueil de témoignages, sur un site entièrement dédié à l’avortement. Une façon

également de réagir au rejet, à Strasbourg, du rapport Estrela pour un droit à l’avortement Européen et à l’offensive

des lobbys conservateurs.

« Via le web, nous allons élargir notre champ d’action »

Si le site du gouvernement renseigne sur les lois en vigueur, les informations formelles et pratiques,

« le nôtre se veut être un outil militant et politique. Une complémentarité avec celui du ministère

qui fonctionne bien et qui permet une plus grande visibilité de nos actions », explique Shiva Bernhard.

Ainsi, le Planning préconise une campagne de mobilisation, exclusivement sur internet, accessible à tous et pour tous. 

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans avortement, Droits des femmes, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Chassez ces Roms que les bourgeois ne sauraient voir…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 avril 2014

 

« La gravité de cette note interne de la police contre les Roms,

c’est sa banalité »

 

la-voix-des-rroms

  Au micro de l’Humanité.fr, Saïmir Mile, le président de « La voix des Rroms »

  revient sur la publication dans la presse d’une note interne de la police

  parisienne donnant pour consigne

  « d’évincer systématiquement les familles roms vivant dans la rue »

  et d’en effectuer « le recensement ».

 

Au delà de son caractère discriminatoire et illégal, il dénonce la banalité de ce type de mesures que subissent

les Roms au quotidien.

[Lire la suite]

Paris : la police veut « évincer » les Roms des beaux quartiers

 

Une police «qui recense les Roms sous prétexte de prochaines opérations d’éviction et d’assistance

n’est pas une police d’un État démocratique», s’est insurgé mardi, l’association La Voix des Roms.

 

« La jurisprudence est très claire : aucun contrôle de police ne peut être effectué en ciblant une personne

en fonction de son apparence ou de sa nationalité réelle ou supposée », indique un haut magistrat.

 

Publié dans Discriminations, Droits de l'homme, France, Racisme - Xenophobie, SOCIETE | Pas de Commentaire »

J.-P. Mercier face à Marine Le Pen dans « Des paroles et des actes »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 avril 2014

 

Les interventions de Jean-Pierre Mercier dans l’émission « Des paroles et des actes » (France 2)

le 10 avril 2014, face à Marine Le Pen.

Cliquer sur l’image pour voir la vidéo

CaptureMercier

Publié dans POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Nouveau pas de la direction PSA contre les salaires et l’emploi

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 avril 2014

 

Back in the race : retour dans la course… aux profits

 

Communiqué de presse de la CGT PSA – 14/04/2014

 

CaptureTavares  La direction PSA a présenté ce matin au Comité de liaison (bureau) du comité

  de groupe européen la feuille de route fixée par M. TAVARES, nouveau PDG

  pour les prochaines années.

  Certes M.Tavares reconnait implicitement que la situation de PSA est en grande

  partie liée à la politique de globalisation à outrance menée à marche forcée

par son prédécesseur, M. Varin. Il reconnait que les aventures en Russie et en Amérique latine sont des gouffres

financiers et qu’il y a lieu de revoir la stratégie du groupe dans ces pays, avec un plus grand souci des attentes

des clients.

Certes, M. Tavares insiste sur la nécessité d’investir dans l’innovation (chaine de traction 4×4 et hybride rechargeable),

ce qui est une condamnation des politiques de rachat d’actions et de dividendes menée par la famille Peugeot

de 1999 à 2011 qui ont coûté 6 milliards à l’entreprise en pure perte.

Mais la feuille de route de M. Tavares n’est cependant pas de nature à rassurer les salariés,

bien au contraire.

Avec un certain cynisme, il met au premier plan le retour de cash pour les actionnaires « Cash is king »

et ne dissimule pas sa volonté pour atteindre ces objectifs financiers de poursuivre la casse de l’emploi en France.

[Lire la suite sur cgt-psa-aulnay.fr]

 

Publié dans CGT, Emplois, France, Liberalisme, Salaires, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Fonction publique : journée nationale d’action le 15 mai

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 avril 2014

 

Fonction publique : journée nationale d’action le 15 mai

fonction publique

Les organisations syndicales CFDT – CGT – CFTC – FSU – SOLIDAIRES – UNSA- FA-FP, dénoncent une nouvelle fois, l’absence de négociations salariales dans la Fonction publique et la dégradation de la qualité de l’emploi public.

La politique d’austérité salariale menée par le gouvernement à l’égard des agents publics aboutit à une baisse incessante de leur pouvoir d’achat. Pourtant son amélioration est un objectif affiché du nouveau gouvernement.

Le contentieux salarial s’accumule et la poursuite du gel du point d’indice est inacceptable !

Les agents de la fonction publique jouent un rôle déterminant dans notre société. La qualité des services rendus aux usagers est leur préoccupation majeure.

La reconnaissance de leur travail ne peut donc plus attendre.

Le gouvernement doit ouvrir sans délai de réelles négociations sur les rémunérations et garantir des emplois publics de qualité correspondant aux besoins.

Les organisations syndicales exigent une revalorisation immédiate du point d’indice, la refonte de la grille indiciaire permettant la revalorisation de tous les métiers et des mesures de rattrapage.

Elles appellent les agents des trois versants de la Fonction publique à une journée nationale d’action et de mobilisation le 15 mai prochain, journée qui pourra prendre des formes diversifiées (rassemblements, manifestations, grèves, arrêts de travail…).

Paris, le 08 avril 2014

 

Publié dans CFDT, CFTC, CGT, Fonction publique, FSU, Luttes, SOCIAL, Solidaires, UNSA | Pas de Commentaire »

Aides au logement : communiqué de l’UNEF

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 avril 2014

 

Aides au logement :

le gouvernement recule sous la pression des étudiants.

 

L’UNEF reste mobilisée pour protéger les jeunes

des économies budgétaires

 

CaptureUnef2   capture d’écran

  Geneviève Fioraso vient d’annoncer que le gouvernement

  ne touchera pas aux aides au logement dans le cadre du plan

  de 50 milliards de réduction des dépenses publiques.

  Cette annonce intervient après deux jours particulièrement

  anxiogènes pour les étudiants.

 

 

La décision de supprimer les APL pour les étudiants non-boursiers avait fuité dans la presse et les membres du gouvernement étaient incapables de démentir l’information. Il a fallu la mobilisation de l’UNEF sur les réseaux sociaux et la menace d’une mobilisation étudiante pour faire reculer le gouvernement.

Après les APL, où va tomber le couperet des 50 milliards ?

L’UNEF se félicite du recul du gouvernement sur les aides au logement, mais l’inquiétude reste forte sur les conséquences des 50 milliards d’économie pour les jeunes et les étudiants. La priorité jeunesse doit être un investissement pour l’avenir. Donner aux jeunes les moyens de réussir leurs études et de prendre leur autonomie est incompatible avec les économies budgétaires.

L’UNEF met en garde le gouvernement : il serait inacceptable que les engagements du Président de la République envers les jeunes soient remis en cause par les objectifs de réduction des dépenses publiques.

L’UNEF rappelle les deux principaux chantiers qui attendent le gouvernement à la rentrée :

  • Un investissement de 100 millions d’euros dans le système de bourses. Il a été promis par Geneviève Fioraso en juillet dernier mais sans confirmation depuis. Il doit permettre de continuer la montée en charge vers l’allocation d’autonomie jusqu’à la fin du quinquennat.
  • Une augmentation du budget des universités pour réformer les formations de premier cycle.  Les moyens supplémentaires doivent être utilisés par les universités pour améliorer la réussite des étudiants, également un engagement de Geneviève Fioraso.

L’UNEF suivra attentivement le conseil des ministres du 23 avril : si le gouvernement veut faire les poches des étudiants, ils n’hésiteront pas à se mobiliser une nouvelle fois ! 

 

Publié dans Austerite, France, Logement, SOCIETE, UNEF | Pas de Commentaire »

« Il faut interdire les lobbies », Jacky Hénin député européen

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 avril 2014

 

Pour le député européen Jacky Hénin,

« il faut interdire les lobbies »

 

jackyhenin  Entretien réalisé par Gérald Rossi

  Le député européen communiste, candidat du Front de gauche

  aux élections du mois de mai, se déclare résolument contre la présence

  des groupes de pression dans le Parlement européen.

 

 

Quand on est eurodéputé, est-on souvent confronté aux groupes de lobbies ?

Jacky Hénin. Oui, c’est incontestable et vérifiable. C’est un système qui est en fait très organisé, ces gens disposent même d’une carte d’accès, officielle, pour circuler dans l’institution européenne. Je pense qu’il est pour le moins logique que des élus, dans leur pays respectif, aient des contacts avec les entrepreneurs, des industriels… afin qu’on puisse leur présenter les projets, les perspectives des entreprises, et qu’ils puissent se faire une idée précise du tissu économique de leur territoire. C’est une démarche normale. En revanche, je suis franchement contre le fait que certains, parce qu’ils ont de l’argent, puissent se permettre d’essayer de faire basculer les votes sur un texte de loi.

Comment peut-on se prémunir contre l’influence de ces lobbies ?

Jacky Hénin. Ce pourrait être très simple. Pour moi, les lobbies n’ont rien d’acceptable et doivent être strictement interdits. Le système de ces groupes de pression est très bien rodé. Les Allemands sont très forts, par exemple, pour dire que les normes proposées sont trop contraignantes et que l’on risque de mettre le secteur en difficulté si l’on s’en prend à leurs gros moteurs qui produisent beaucoup de CO2. Avec les Italiens, ils ont créé des associations, auxquelles des firmes cotisent, ce qui permet d’embaucher des jeunes à bac+ 6 ou 7, pour ce boulot.

À l’automne dernier, la loi sur le tabac a été reculée d’un mois en raison de certaines pressions sur des élus…

Jacky Hénin. Oui, c’est un exemple que j’ai dénoncé en son temps. Même si, pour ma part, en dehors d’une visite de représentants de l’industrie automobile française, je suis peu sollicité. Dans ce dernier cas, il s’agissait là encore du renforcement des normes pour les pots d’échappement des voitures. Je les ai peut-être surpris mais j’ai répondu que je considérais que l’intérêt des salariés de l’automobile n’était pas mis en cause par le renforcement de ces normes. C’est aussi simple que cela, et je ne les ai jamais revus. En fait, je ne réponds pas aux invitations, ne vais pas aux déjeuners…

L’univers des instances européennes est peu connu des citoyens, qui ignorent ces pratiques…

Jacky Hénin. En effet, outre les exemples précédents, on peut citer une foule de produits manufacturés, à des moments précis. Par exemple, quand le fabricant italien d’une célèbre pâte à tartiner a eu des problèmes (Nutella avec les suspicions concernant l’huile de palme – NDLR), on a subitement croisé des lobbyistes de ce produit. Et ce n’est pas une anecdote, car lorsqu’ils arrivent à suffisamment convaincre, ils parviennent à faire bouger les textes. Alors que le principe qui me guide, et devrait nous guider tous, est simple et clair : les lois doivent être votées en fonction de l’intérêt des populations et pas en fonction de celui d’une minorité et de groupes économiques.

 [Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans ECONOMIE, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Non au racket sur les factures d’électricité !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 avril 2014

 

Non au racket sur les factures d’électricité !

 

edf

 

  Signez, faites signer la pétition.

  Lire la déclaration de Patrick Le Hyaric,

  Directeur de l’Humanité,

  Député au Parlement européen.

 

 

Attention ! On veut vous racketter de 20 à 40 euros de plus sur des factures d’électricité que vous avez déjà payées, en plus d’une nouvelle hausse de 5% qu’on veut vous faire payer dès le 1er août.

Le Conseil d’État vient d’annuler, sur plainte des actionnaires privés des concurrents EDF, c’est-à-dire GDF-Suez, Poweo et Direct Energie les tarifs réglementés pratiqués par EDF pour la période allant d’août 2012 à août 2013. Le conseil d’État demande au gouvernement de prendre un nouvel arrêté « dans un délai de deux mois » pour augmenter rétroactivement les prix.

Cela vous ferait payer 20 à 40 euros supplémentaires sur vos factures déjà réglées.  Cette surtaxe viendrait s’ajouter aux 5% d’augmentation déjà prévu en août prochain. Au moment où 300.000 à 600.000 foyers sont menacés de coupures d’électricité et de gaz, cette taxe sonne comme un coup de poignard pour des millions de foyers modestes. Trop c’est trop !

Je m’oppose  fermement à ce racket organisé au profit de quelques actionnaires qui ont déjà les poches bien remplies, quand des millions de familles ne savent pas comment boucler leurs fins de mois.

Signer la pétition en ligne

La droite, l’extrême-droite et les socialistes n’avaient pourtant cessé de nous dire que l’ouverture du marché de l’électricité à la concurrence et au privé à partir de 2001 ferait baisser les prix. C’est faux ! La preuve !

De plus, ceci empêche depuis 13 ans, notre pays d’avoir une politique énergétique cohérente qui lui permette d’effectuer les investissements d’avenir capables d’assurer notre indépendance et notre avenir énergétique et écologique. Nous refusons donc la fin des tarifs sociaux pour l’électricité qui précipite la désindustrialisation de notre pays et les délocalisations en rendant l’énergie plus coûteuse pour les usines, qui augmente les prix pour les foyers français et pèse lourd, notamment pour les familles modestes.

Cette dérégulation a été votée  en 1998 par la droite et les socialistes au Parlement européen  et a été mise en œuvre par le gouvernement de droite de Fillon en 2010, via la loi Nome.

Ne laissons pas faire ! J’appelle tous nos concitoyens à signer et à faire signer des pétitions, à protester de différentes manières auprès des préfectures et du ministère et surtout d’utiliser le 25 mai prochain son bulletin de vote Front de gauche pour mettre en échec cet inadmissible projet.

C’est pourquoi je demande au gouvernement de refuser cette décision du Conseil d’État et de porter l’affaire devant la Cour de justice européenne, au nom du respect de la non rétroactivité du droit et de l’égalité d’accès à l’énergie comme bien commun de l’Humanité. Non les peuples ne paieront pas l’addition pour les actionnaires ! 

Télécharger la pétition ou signer la pétition en ligne

Document à télécharger :  nonauracketsurfactureslectricite_versiondef_.pdf

 

Publié dans Energie, France, l'Humanité, Liberalisme, PETITION | Pas de Commentaire »

1...34567...12
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy