Gouvernement Valls : toujours plus dur contre les faibles (A. Chassaigne)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 avril 2014

 

Gouvernement Valls : toujours plus dur contre les faibles

 

planvalls  par André Chassaigne

  Le pacte de responsabilité et ses 50 milliards de coupes

  dans les dépenses publiques, présenté en urgence

  par le Gouvernement de Manuel Valls, est un coup de force

  contre le pouvoir d’achat des plus modestes.

  Pour appuyer ce constat dramatique, partons d’un exemple concret.

  A l’automne dernier, lors du débat sur la réforme des retraites

  à l’Assemblée nationale, le choix de repousser de 6 mois la revalorisation

  annuelle des pensions de base, du 1er avril au 1er octobre, avait été

  à deux reprises rejeté majoritairement grâce à une forte implication

  des députés du Front de Gauche. La Ministre des Affaires sociales

et de la Santé avait alors contraint les députés à deux reprises à émettre un nouveau vote pour rétablir ce report,

véritable racket contre les retraités.

planvalls1

Non seulement, le nouveau gouvernement de Manuel Valls

entérine ce recul du pouvoir d’achat pour les retraités

de notre pays, mais il prolonge en réalité ce gel

pour une période supplémentaire de 12 mois.

Ainsi, les pensions de base ne seront pas revalorisées

par rapport à l’inflation cette année, et le décalage

de six mois étant déjà effectif, les pensions de base

seraient donc gelées jusqu’au 1er octobre 2015 !

 Faisant fi de la sanction des municipales, le Président de la République et son nouveau

Gouvernement ont décidé d’amplifier le coup de barre à droite.

Manuel Valls entérine au pas de course un choix politique désastreux pour les plus faibles, sans tenir compte

des effets à venir sur la vie d’une majorité de nos concitoyens, déjà rendue si difficile. Il accélère même le siphonnage

des ressources des plus pauvres, pour mieux encourager les plus riches dans leur boulimie financière.

[Lire la suite sur le blog d’André Chassaigne]

 

Publié dans André Chassaigne, Assemblee nationale, Austerite, France, Front de Gauche, La Terre, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

« Les maires, trop souvent des hommes »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 avril 2014

 

Marie-George Buffet

 

          « Les maires, trop souvent des hommes »

 

Entretien réalisé par Gérald Rossi – 22/04/2014

 

MGBuffet

 

  Pour la députée communiste, l’égalité hommes-femmes

  n’est pas encore au niveau nécessaire, soixante-dix ans

  après le droit de vote accordé aux femmes.

  Une révision des textes et des mentalités s’impose.

 

 

Marie-George Buffet La moitié de l’humanité n’est plus niée. Lors des deux guerres mondiales les femmes ont remplacé les hommes dans les entreprises, elles ont participé à la Résistance. Alors, que sous la pression de ministres communistes, le général de Gaulle ait reconnu leur place dans la société est une date historique. Nous étions très en retard sur d’autres pays comme la Turquie, l’Australie (en 1902), etc., mais c’est dès 1925 que le PCF présentait des femmes dans différentes mairies comme Gentilly, Malakoff en région parisienne ; il a eu des femmes élues maires adjointes, et ces choix étaient sanctionnés par les préfets, mais ils témoignent d’une volonté politique.

Il y a soixante-dix ans, le 21 avril 1944, le Conseil national de la Résistance accordait le droit de vote aux femmes en France. Pourquoi, après tant d’années, souligner cet anniversaire ?

Marie-George Buffet Parfaitement, parce que soixante-dix ans après, c’est toujours un combat. Pour le droit de voter et d’être élues, mais aussi pour la défense de la maîtrise de son corps, je pense à la contraception, au droit à l’IVG. Car là aussi, en dépit des lois, des mentalités rétrogrades tentent des remises en cause. On l’a vu dans les débats sur le mariage pour tous et toutes. J’ai entendu dire à l’Assemblée que le rôle de la femme était simplement de procréer ! Lors de la campagne des municipales, au-delà de la condamnation par les hommes et les femmes des quartiers populaires de la politique menée par François Hollande, on a senti, dans le contexte de la crise économique, que les idées les plus conservatrices pouvaient avoir un écho. Le débat doit être permanent.

Vous venez de lancer un appel aux femmes disant : mêlez-vous de politique, investissez-vous dans l’action collective pour faire entendre vos exigences et faire valoir vos droits

Marie-George Buffet Oui, c’est vrai par exemple sur les salaires : les femmes sont plus diplômées que les hommes à la sortie de l’université, mais c’est l’idée de salaire d’appoint qui domine toujours, justifiant alors la place des femmes au foyer. Certes, il y a des textes, qui sont tous incitatifs. Je suis pour une loi qui fasse obligation au patronat de mettre fin à ces situations.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Le gouvernement Valls a déjà le syndrome Papandreou

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 avril 2014

 

Le gouvernement Valls a déjà le syndrome Papandreou

 

Le syndrome Papandreou se caractérise par l’abandon de toute volonté politique de résistance

aux dogmes de l’idéologie néolibérale et aux institutions internationales qui les imposent.

 

zapatavalls

  En d’autres termes, les cellules marxistes ou keynésiennes,

  voire fouriéristes ou bakouniennes du patient sont infectées,

  puis détruites par le virus du Zapatero.

  Après quelques mandats, quelques mois au gouvernement

  ou années au sein d’un parti social-libéral, genre PS, PASOK,

  PSOE, New labour, parti démocrate ou SPD,

  le sujet perd l’ensemble de ses défenses immunitaires

  de conscience de classe contre la pensée unique néolibérale.

Il n’est ni inconscient, ni naïf, ni sournois, ni hypocrite : c’est un malade qui s’ignore, du genre Alzheimer,

sauf qu’il est conscient du présent, mais sa pensée est formatée pour servir les intérêts de l’oligarchie.

Le syndrome Papandreou se manifeste chez un gouvernement officiellement étiqueté à gauche mais qui mène

une politique austéritaire de droite – désolé pour le pléonasme – à base de réformes de régression sociale

et de casse des services publics et de protection sociale, de coupes budgétaires, de respect de la règle d’or,

de suspicion à l’encontre des assurés sociaux et des chômeurs, du mépris des classes populaires,

voire moyennes qui selon eux ne comprennent rien ! Et, de cadeaux au Capital, sous forme de niches fiscales

et d’allègements de cotisations sociales, sans aucune contrepartie, ni contrôle.

[Lire la suite sur despasperdus.com]

 

Publié dans Austerite, France, Liberalisme, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

1er Mai : Communiqué commun CGT, FSU, Solidaires

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 avril 2014

 

1er Mai

Communiqué commun CGT, FSU, Solidaires 

Intersyndicale du 9 avril 2014

 

Suite à leur rencontre le 9 avril, la CGT, la FSU et Solidaires appellent à poursuivre le processus

de mobilisation massive des salariés, ouvert à toutes et à tous, notamment en créant

les conditions de puissantes manifestations le 1er mai.

 

CaptureChimulus2capture d’écran

Avec les journées d’actions du 15 mai dans la Fonction

publique, du 22 mai pour les Cheminots, du 3 juin pour

les retraités et des initiatives revendicatives sous des formes

diverses dans de nombreuses entreprises, ce 1er mai est

une étape et un moteur pour amplifier la mobilisation

des salariés.

 

Le gouvernement et le patronat aggravent l’exploitation des salariés à travers de nombreuses mesures en faveur

du patronat, comme celles contenues dans le « pacte de responsabilité ». Le coût du travail est un faux débat,

ce qui nous coûte c’est le capital.

Le bilan des élections municipales illustre le décalage entre les attentes et besoins des citoyens et les réponses

du politique.

Le Président de la République a entendu mais n’a pas écouté les voix des salariés.

C’est d’un changement de cap dont nous avons besoin et, sans surprise, le discours du nouveau Premier Ministre

ne répond pas à cette exigence. La CGT, la FSU et Solidaires affirment qu’il existe des alternatives.

L’augmentation des salaires et des pensions est possible et même indispensable pour améliorer la situation

de nombreux salariés, privés d’emploi et retraités, et pour tirer toute notre économie vers le haut. Les aides publiques

accordées aux entreprises doivent être remises à plat et évaluées en fonction de leur efficacité économique et sociale.

Une véritable justice sociale basée sur la solidarité entre les salariés, les privés d’emploi et les retraités garantira

le financement de notre sécurité sociale.

Pour la solidarité entre les salariés et l’égalité des droits, le choix de la paix et le choix du social,

la CGT, la FSU et Solidaires poursuivent avec tous les salariés, dans l’unité syndicale la plus large

possible, le débat d’idées pour le progrès social.

Le 11 avril 2014

 

Publié dans Austerite, CGT, ECONOMIE, FSU, Liberalisme, Luttes, SOCIAL, Solidaires, Syndicats | Pas de Commentaire »

Plan Valls : pluie de cadeaux au grand patronat et ceinture pour les travailleurs, les étudiants, les services publics

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 avril 2014

 

Avec M. Valls, c’est encore plus d’austérité !

 

L’éditorial de Patrick Le Hyaric, directeur de l’Humanité

Jeudi, 17 Avril, 2014

HD1

« Ces orientations sont d’une extrême gravité. La plupart des organisations syndicales les contestent au nom de la justice et de l’efficacité et organiseront dans les semaines à venir des journées d’action unitaire, dont celle du 1er mai. Nombreux sont les électrices et électeurs socialistes ou écologistes, jusqu’à une partie de leurs élus et parlementaires, qui appellent à sortir de cette logique qui ne fait qu’alimenter les rapaces de la finance contre le travail. »

L’Humanité Dimanche

Rome, Athènes, Madrid, Lisbonne, Bruxelles, autant de capitales qui ont vu, à l’appel de la Confédération syndicale européenne, d’immenses foules manifester et marcher pour qu’enfin on sorte de l’austérité et pour un autre partage des richesses.

À Paris et dans quelques autres villes, samedi dernier, comme une réplique du scrutin municipal et en opposition au discours de politique générale du premier ministre, une marche, rassemblant pour la première fois la gauche politique de transformation, dont les forces du Front de gauche et le Nouveau Parti anticapitaliste, des associations féministes, de droit au logement, des sans-papiers ou des syndicats de salariés, d’enseignants, des élus socialistes et écologistes, a vu des dizaines de milliers de participants se donner la main pour clamer la demande d’égalité, de justice et de valorisation du travail qui parcourt le pays. Un premier pas important, réduisant l’écart existant dans certains débats entre les acteurs politiques, syndicaux ou sociaux, était franchi. Certes, des efforts restent à accomplir, des obstacles à surmonter pour constituer un véritable Front populaire d’un type nouveau. Mais aujourd’hui, le réussir apparaît moins utopique qu’hier. Même si les résultats des élections municipales n’en rendent pas compte, l’accaparement des richesses mondiales par une minorité de soixante-sept familles à l’échelle mondiale est de plus en plus rejeté.

Ce système est injuste, inefficace, et sera de plus en plus invivable socialement et écologiquement. D’ailleurs, de partout, d’officielles paroles, comme au Fonds monétaire international et même à la Banque centrale européenne, commencent à s’inquiéter et reconnaissent, à voix basse pour le moment, que l’austérité c’est l’impasse. Le pouvoir Hollande-Valls aurait pu profiter de ces nouvelles études et du rejet de l’austérité et du chômage par les électrices et électeurs pour relancer un débat public sur les autres choix possibles, combinant progrès de la justice sociale, fiscale, réduction du chômage, efficacité économique et environnementale. Au lieu de cela, le premier ministre et le président de la République ont choisi la méthode autoritaire et austéritaire, mettant au pas le groupe socialiste et une partie du groupe écologique au Parlement, nommant à l’Élysée un ancien ministre des Affaires européennes de N. Sarkozy, qui coiffe l’ancien secrétaire du Parti socialiste qui occupe un strapontin pour les affaires européennes, tandis qu’on parle de nommer l’ancien ministre de l’Économie à la Commission de Bruxelles.

Le dispositif général vise donc à adapter notre pays, ses institutions, son économie, son droit social, aux canons de l’Europe ultralibérale pour mieux satisfaire les demandes du grand patronat et des marchés financiers. Nombreux sont sans doute celles et ceux qui, en déclarant faire confiance au nouveau premier ministre, ne mesurent pas les conséquences des annonces faites lors de la déclaration de politique générale. Elles se résument ainsi : pluie de cadeaux au grand patronat et ceinture pour les travailleurs, les étudiants, les services publics. Au fameux pacte dit de « responsabilité », de plus de 30 milliards d’euros, s’ajoutera la suppression des cotisations patronales pour les emplois rémunérés au SMIC, la baisse des cotisations sociales patronales de la branche famille sur la majorité des emplois payés jusqu’à 3,5 fois le SMIC, 12 milliards d’euros de baisse d’impôt sur les sociétés et de la contribution sociale de solidarité. Ainsi, les sociétés les plus importantes bénéficient d’un nouveau cadeau de 42 milliards par an. Et les prétendues aides promises aux salariés n’en sont pas, puisque M. Valls leur donne leur propre argent, en abaissant le niveau du salaire brut, en réduisant une partie des cotisations sociales des salaires, ce qui hypothèque l’avenir de la protection sociale et du système de retraite.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Austerite, France, Humanite Dimanche, Liberalisme, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Qui est riche et qui est pauvre en France ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 avril 2014

article repris du site de l’Observatoire des inégalités

 

7 avril 2014 – L’Observatoire des inégalités publie les seuils de pauvreté, de richesse et le niveau de vie

des classes moyennes pour les principaux types de ménages. Des données essentielles.

 

niveau_de_vie_menage   Clic sur l’image pour agrandir

  Qui est pauvre, moyen ou riche selon le type de ménage ?

  Délimiter des frontières de niveaux de vie est une construction

  statistique. L’exercice est pourtant essentiel si l’on veut

  comprendre la société. Encore faut-il prendre quelques

  précautions.

  Nous publions des données détaillées de l’année 2011

  par type de ménage. Elles sont obtenues à partir

des déclarations d’impôts, auxquelles l’Insee a retiré les impôts directs payés et les prestations reçues

(voir encadré méthodologique).

[Lire la suite sur l’Observatoire des inégalités]

 

Publié dans France, Inegalite, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Élections européennes : Site de campagne de Jacky Hénin, tête de liste Front de Gauche dans le grand Nord-Ouest

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 avril 2014

 

FDG

http://europe.lhumaindabord.fr/

 

 

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Faisons des élections européennes un référendum contre l’austérité

La marche du 12 avril pour dire « Maintenant ça suffit ! Marchons contre l’austérité?, pour l’égalité et le partage des richesses » a lancé la campagne du Front de Gauche pour les élections européennes.

Lors de ces élections, le Front de gauche rassemblé dans le Nord-Ouest? autour de Jacky Hénin se fixe comme ambition d’envoyer un maximum d’élus au Parlement européen? pour y être une force de résistance à l’austérité? et souhaite envoyer un avertissement clair à François Hollande : les politiques d’austérité? mises sur les rails par Nicolas Sarkozy, ça suffit !

Nous voulons faire des élections européennes un référendum contre les politiques d’austérité? à travers l’Europe, et contre sa déclinaison en France, le Pacte de responsabilité.

[Lire la suite]

 

Voir nos Candidats aux élections européennes

Analyser Résister à l’austérité

Publié dans Elections europeennes, France, Front de Gauche, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Seita/Imperial Tobacco : « la logique financière nuit gravement à l’emploi »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 avril 2014

Communiqué du PCF – 14 avril 2014

 

Seita/Imperial Tobacco :

          « la logique financière nuit gravement à l’emploi »

 

Depuis mardi, les 420 salariés de Carquefou (Loire Atlantique) ont appris la fermeture brutale de leur entreprise pour la fin de l’année avec la délocalisation de la fabrication de la Gauloise blonde en Pologne.

Alors que le groupe lance la promotion d’une gauloise 100% française, il décide de fermer la plus grande entreprise de cigarettes en France. Si le tabac nuit à la santé, on peut affirmer que dans le groupe Imperial Tobacco ex-SEITA, la logique financière nuit gravement à l’emploi !

Malgré l’écran de fumée d’explications économiques fournies lors du CCE (baisse de la consommation, augmentation de la cigarette électronique en France) personne n’est dupe, et surtout pas les salariés, sur la logique financière et boursière qui guide cette décision, d’autant que plus de 60% de la production du site nantais est dédié à l’exportation.

Le PCF condamne avec fermeté ces 327 licenciements boursiers. Il apporte sa totale solidarité aux salariés du Tabac et à leurs organisations syndicales.

Une nouvelle fois, il est prouvé qu’une loi interdisant les licenciements boursiers est nécessaire et urgente pour protéger les salariés et notre industrie du jeu des actionnaires.

C’est le sens de l’exigence portée par le PCF et les parlementaires Front de gauche au gouvernement Valls : préserver et développer un avenir industriel à la France.

 

Colère chez les salariés de Seita…

Publié dans ECONOMIE, Emplois, France, Liberalisme, licenciement boursier, licenciements, PCF, SOCIAL | Pas de Commentaire »

« Manuel Valls annonce la couleur : un super plan d’austérité ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 avril 2014

Communiqué de la Fédération des personnels des services publics et des services de santé FO

 

Conseil des ministres du 16 avril 2014 |

Manuel Valls annonce la couleur : un super plan d’austérité !

 

En confirmant et précisant le plan de 50 milliards d’économies sur les dépenses publiques jusqu’en 2017,

pour se conformer au pacte budgétaire européen, le Premier Ministre s’attaque au cœur de la solidarité

qu’incarne le service public et accentue la baisse du coût du travail.

Les salariés payent le prix fort de cette austérité :

  • Gel des prestations sociales et familiales.
  • Gel des pensions et retraites jusqu’en octobre 2015.
  • Gel du point d’indice des fonctionnaires jusqu’en 2017 (cela fera au total 8 années sans augmentation) !

Les usagers auront encore moins de services publics, moins de qualité, moins d’égalité républicaine :

  • Moins d’État : 18 milliards d’économies avec fermetures de services et réduction des effectifs.
  • Moins de collectivités locales et de services publics de proximité : 11 milliards de baisses des dotations

d’État, suppression des départements (conseils généraux), réductions des régions, accélération des intercommunalités.

  • Moins de sécurité sociale et de soins : 10 milliards d’économies sur la santé, 11 milliards sur la sécurité sociale

et les prestations sociales.

Les entreprises auront plus de cadeaux avec la confirmation du pacte de responsabilité et des 30 milliards

d’exonération de « charges » sociales financées par le plan d’économies.

Plus que jamais, la Fédération FO des personnels des services publics et des services de santé condamne

cette politique d’austérité et le pacte de responsabilité, qui doit être retiré.

Plus que jamais, la Fédération FO appelle les fonctionnaires et agents publics à participer massivement à la grève

et aux manifestations le jeudi 15 mai prochain pour exiger du gouvernement l’arrêt de cette politique suicidaire

et réaffirmer leurs revendications (…)

[Lire la suite sur force-ouvriere.fr]

 

Publié dans Austerite, FO, France, Liberalisme, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Plan Valls : les salariés, les retraités et les privés d’emploi seuls à se répartir la facture !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 avril 2014

Communiqué de la CGT

 

«Programme de stabilité»

les salariés, les retraités et les privés d’emploi seuls

à se répartir la facture !

 

mercredi 16 avril 2014

La CGT dénonce le véritable plan d’austérité que vient de décliner le Premier ministre.

Les précautions oratoires du Premier ministre concernant la défense du SMIC et de notre modèle social ne suffisent

pas à masquer l’inégalité de l’équation : 30 milliards d’euros de cadeaux au patronat = 50 milliards sur le dos

des salariés, des privés d’emplois et des retraités, qui seront, au bout du compte, les seuls à se répartir la facture.

Ce n’est pas en appauvrissant les salariés que l’on relancera l’économie !

Le gel des prestations sociales et de la revalorisation des retraites, le recul d’un an de l’application du plan pauvreté

sont autant de menaces sur le modèle social et la cohésion sociale de notre pays.

La poursuite, pour deux ans encore, du gel du point d’indice pour les fonctionnaires est, quant à elle, une véritable

provocation.

Il ne suffit pas de prononcer toutes les cinq minutes les mots « modèle social » pour garantir sa pérennité.

 

  • Ce qu’il faut, c’est lui redonner son sens premier : garantir individuellement et collectivement 
le progrès social.

  • Ce qu’il faut, c’est assurer la relance de la demande par une augmentation significative des salaires,
des pensions et des prestations sociales.

  • Ce qu’il faut, c’est assurer la préservation et le développement des Services Publics au service 
de l’intérêt général.
  • Ce qu’il faut, c’est préserver, garantir notre système de santé, la protection sociale
et son financement.
*
*

Les clés sont maintenant entre les mains des salariés : seuls le rassemblement et la mobilisation massive des salariés,

des privés d’emploi et des retraités sont de nature à changer la donne. La CGT les appelle à exprimer le choix

du progrès social dès le 1er mai, mais aussi sur leurs lieux de travail, dans les journées d’action professionnelles,

telles que le 15 mai pour l’ensemble des fonctionnaires et le 22 mai pour les cheminots.

Montreuil, le 16 avril 2014

Publié dans Austerite, CGT, France, Liberalisme, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

123456...12
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy