• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 17 avril 2014

Le gouvernement Valls a déjà le syndrome Papandreou

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 avril 2014

 

Le gouvernement Valls a déjà le syndrome Papandreou

 

Le syndrome Papandreou se caractérise par l’abandon de toute volonté politique de résistance

aux dogmes de l’idéologie néolibérale et aux institutions internationales qui les imposent.

 

zapatavalls

  En d’autres termes, les cellules marxistes ou keynésiennes,

  voire fouriéristes ou bakouniennes du patient sont infectées,

  puis détruites par le virus du Zapatero.

  Après quelques mandats, quelques mois au gouvernement

  ou années au sein d’un parti social-libéral, genre PS, PASOK,

  PSOE, New labour, parti démocrate ou SPD,

  le sujet perd l’ensemble de ses défenses immunitaires

  de conscience de classe contre la pensée unique néolibérale.

Il n’est ni inconscient, ni naïf, ni sournois, ni hypocrite : c’est un malade qui s’ignore, du genre Alzheimer,

sauf qu’il est conscient du présent, mais sa pensée est formatée pour servir les intérêts de l’oligarchie.

Le syndrome Papandreou se manifeste chez un gouvernement officiellement étiqueté à gauche mais qui mène

une politique austéritaire de droite – désolé pour le pléonasme – à base de réformes de régression sociale

et de casse des services publics et de protection sociale, de coupes budgétaires, de respect de la règle d’or,

de suspicion à l’encontre des assurés sociaux et des chômeurs, du mépris des classes populaires,

voire moyennes qui selon eux ne comprennent rien ! Et, de cadeaux au Capital, sous forme de niches fiscales

et d’allègements de cotisations sociales, sans aucune contrepartie, ni contrôle.

[Lire la suite sur despasperdus.com]

 

Publié dans Austerite, France, Liberalisme, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

1er Mai : Communiqué commun CGT, FSU, Solidaires

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 avril 2014

 

1er Mai

Communiqué commun CGT, FSU, Solidaires 

Intersyndicale du 9 avril 2014

 

Suite à leur rencontre le 9 avril, la CGT, la FSU et Solidaires appellent à poursuivre le processus

de mobilisation massive des salariés, ouvert à toutes et à tous, notamment en créant

les conditions de puissantes manifestations le 1er mai.

 

CaptureChimulus2capture d’écran

Avec les journées d’actions du 15 mai dans la Fonction

publique, du 22 mai pour les Cheminots, du 3 juin pour

les retraités et des initiatives revendicatives sous des formes

diverses dans de nombreuses entreprises, ce 1er mai est

une étape et un moteur pour amplifier la mobilisation

des salariés.

 

Le gouvernement et le patronat aggravent l’exploitation des salariés à travers de nombreuses mesures en faveur

du patronat, comme celles contenues dans le « pacte de responsabilité ». Le coût du travail est un faux débat,

ce qui nous coûte c’est le capital.

Le bilan des élections municipales illustre le décalage entre les attentes et besoins des citoyens et les réponses

du politique.

Le Président de la République a entendu mais n’a pas écouté les voix des salariés.

C’est d’un changement de cap dont nous avons besoin et, sans surprise, le discours du nouveau Premier Ministre

ne répond pas à cette exigence. La CGT, la FSU et Solidaires affirment qu’il existe des alternatives.

L’augmentation des salaires et des pensions est possible et même indispensable pour améliorer la situation

de nombreux salariés, privés d’emploi et retraités, et pour tirer toute notre économie vers le haut. Les aides publiques

accordées aux entreprises doivent être remises à plat et évaluées en fonction de leur efficacité économique et sociale.

Une véritable justice sociale basée sur la solidarité entre les salariés, les privés d’emploi et les retraités garantira

le financement de notre sécurité sociale.

Pour la solidarité entre les salariés et l’égalité des droits, le choix de la paix et le choix du social,

la CGT, la FSU et Solidaires poursuivent avec tous les salariés, dans l’unité syndicale la plus large

possible, le débat d’idées pour le progrès social.

Le 11 avril 2014

 

Publié dans Austerite, CGT, ECONOMIE, FSU, Liberalisme, Luttes, SOCIAL, Solidaires, Syndicats | Pas de Commentaire »

Plan Valls : pluie de cadeaux au grand patronat et ceinture pour les travailleurs, les étudiants, les services publics

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 avril 2014

 

Avec M. Valls, c’est encore plus d’austérité !

 

L’éditorial de Patrick Le Hyaric, directeur de l’Humanité

Jeudi, 17 Avril, 2014

HD1

« Ces orientations sont d’une extrême gravité. La plupart des organisations syndicales les contestent au nom de la justice et de l’efficacité et organiseront dans les semaines à venir des journées d’action unitaire, dont celle du 1er mai. Nombreux sont les électrices et électeurs socialistes ou écologistes, jusqu’à une partie de leurs élus et parlementaires, qui appellent à sortir de cette logique qui ne fait qu’alimenter les rapaces de la finance contre le travail. »

L’Humanité Dimanche

Rome, Athènes, Madrid, Lisbonne, Bruxelles, autant de capitales qui ont vu, à l’appel de la Confédération syndicale européenne, d’immenses foules manifester et marcher pour qu’enfin on sorte de l’austérité et pour un autre partage des richesses.

À Paris et dans quelques autres villes, samedi dernier, comme une réplique du scrutin municipal et en opposition au discours de politique générale du premier ministre, une marche, rassemblant pour la première fois la gauche politique de transformation, dont les forces du Front de gauche et le Nouveau Parti anticapitaliste, des associations féministes, de droit au logement, des sans-papiers ou des syndicats de salariés, d’enseignants, des élus socialistes et écologistes, a vu des dizaines de milliers de participants se donner la main pour clamer la demande d’égalité, de justice et de valorisation du travail qui parcourt le pays. Un premier pas important, réduisant l’écart existant dans certains débats entre les acteurs politiques, syndicaux ou sociaux, était franchi. Certes, des efforts restent à accomplir, des obstacles à surmonter pour constituer un véritable Front populaire d’un type nouveau. Mais aujourd’hui, le réussir apparaît moins utopique qu’hier. Même si les résultats des élections municipales n’en rendent pas compte, l’accaparement des richesses mondiales par une minorité de soixante-sept familles à l’échelle mondiale est de plus en plus rejeté.

Ce système est injuste, inefficace, et sera de plus en plus invivable socialement et écologiquement. D’ailleurs, de partout, d’officielles paroles, comme au Fonds monétaire international et même à la Banque centrale européenne, commencent à s’inquiéter et reconnaissent, à voix basse pour le moment, que l’austérité c’est l’impasse. Le pouvoir Hollande-Valls aurait pu profiter de ces nouvelles études et du rejet de l’austérité et du chômage par les électrices et électeurs pour relancer un débat public sur les autres choix possibles, combinant progrès de la justice sociale, fiscale, réduction du chômage, efficacité économique et environnementale. Au lieu de cela, le premier ministre et le président de la République ont choisi la méthode autoritaire et austéritaire, mettant au pas le groupe socialiste et une partie du groupe écologique au Parlement, nommant à l’Élysée un ancien ministre des Affaires européennes de N. Sarkozy, qui coiffe l’ancien secrétaire du Parti socialiste qui occupe un strapontin pour les affaires européennes, tandis qu’on parle de nommer l’ancien ministre de l’Économie à la Commission de Bruxelles.

Le dispositif général vise donc à adapter notre pays, ses institutions, son économie, son droit social, aux canons de l’Europe ultralibérale pour mieux satisfaire les demandes du grand patronat et des marchés financiers. Nombreux sont sans doute celles et ceux qui, en déclarant faire confiance au nouveau premier ministre, ne mesurent pas les conséquences des annonces faites lors de la déclaration de politique générale. Elles se résument ainsi : pluie de cadeaux au grand patronat et ceinture pour les travailleurs, les étudiants, les services publics. Au fameux pacte dit de « responsabilité », de plus de 30 milliards d’euros, s’ajoutera la suppression des cotisations patronales pour les emplois rémunérés au SMIC, la baisse des cotisations sociales patronales de la branche famille sur la majorité des emplois payés jusqu’à 3,5 fois le SMIC, 12 milliards d’euros de baisse d’impôt sur les sociétés et de la contribution sociale de solidarité. Ainsi, les sociétés les plus importantes bénéficient d’un nouveau cadeau de 42 milliards par an. Et les prétendues aides promises aux salariés n’en sont pas, puisque M. Valls leur donne leur propre argent, en abaissant le niveau du salaire brut, en réduisant une partie des cotisations sociales des salaires, ce qui hypothèque l’avenir de la protection sociale et du système de retraite.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Austerite, France, Humanite Dimanche, Liberalisme, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Qui est riche et qui est pauvre en France ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 avril 2014

article repris du site de l’Observatoire des inégalités

 

7 avril 2014 – L’Observatoire des inégalités publie les seuils de pauvreté, de richesse et le niveau de vie

des classes moyennes pour les principaux types de ménages. Des données essentielles.

 

niveau_de_vie_menage   Clic sur l’image pour agrandir

  Qui est pauvre, moyen ou riche selon le type de ménage ?

  Délimiter des frontières de niveaux de vie est une construction

  statistique. L’exercice est pourtant essentiel si l’on veut

  comprendre la société. Encore faut-il prendre quelques

  précautions.

  Nous publions des données détaillées de l’année 2011

  par type de ménage. Elles sont obtenues à partir

des déclarations d’impôts, auxquelles l’Insee a retiré les impôts directs payés et les prestations reçues

(voir encadré méthodologique).

[Lire la suite sur l’Observatoire des inégalités]

 

Publié dans France, Inegalite, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Élections européennes : Site de campagne de Jacky Hénin, tête de liste Front de Gauche dans le grand Nord-Ouest

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 avril 2014

 

FDG

http://europe.lhumaindabord.fr/

 

 

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Faisons des élections européennes un référendum contre l’austérité

La marche du 12 avril pour dire « Maintenant ça suffit ! Marchons contre l’austérité?, pour l’égalité et le partage des richesses » a lancé la campagne du Front de Gauche pour les élections européennes.

Lors de ces élections, le Front de gauche rassemblé dans le Nord-Ouest? autour de Jacky Hénin se fixe comme ambition d’envoyer un maximum d’élus au Parlement européen? pour y être une force de résistance à l’austérité? et souhaite envoyer un avertissement clair à François Hollande : les politiques d’austérité? mises sur les rails par Nicolas Sarkozy, ça suffit !

Nous voulons faire des élections européennes un référendum contre les politiques d’austérité? à travers l’Europe, et contre sa déclinaison en France, le Pacte de responsabilité.

[Lire la suite]

 

Voir nos Candidats aux élections européennes

Analyser Résister à l’austérité

Publié dans Elections europeennes, France, Front de Gauche, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy