• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 7 avril 2014

Loi d’Avenir agricole : « C’est l’ensemble du paquet agricole qui doit sortir de cette loi »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 avril 2014

 

Loi d’Avenir agricole

Pains au levain, vins naturels et fromages fermiers

bientôt prohibés en France ?

 

paysans  par Sophie Chapelle 7 avril 2014

  Boulets aux pieds, habillés en bagnard, une cinquantaine

  de paysans se sont symboliquement rendus à la direction

  des douanes, à Lyon, le 5 avril.

  Dans leurs mains, des pains au levain, un plateau de fromages

  fabriqués avec un ferment de ferme, une bouteille de vin vinifié

  à partir de levures naturelles, un bidon de purin d’ortie…

 

« La Loi sur les contrefaçons, adoptée en février 2014, qualifie de potentielles contrefaçons les produits que nous fabriquons à partir de matière vivante, souligne la Confédération paysanne Rhône-Alpes. Tous ces produits sont susceptibles de contenir des micro-organismes brevetés, et donc d’être saisis et détruits par les douanes » (voir ce précédent article).

« Je prends les consommateurs à témoins, lance Vincent Rouzé, secrétaire de la Confédération paysanne du Rhône et producteur de fromages. 80 % des cultures dans le monde sont des cultures sauvages. Vous comprenez bien l’intention des multinationales qui se cachent derrière la loi. S’ils peuvent réussir à obtenir que c’est une contrefaçon d’utiliser une semence indigène, c’est 100 % de la production mondiale qui est sous contrôle et qui est payable ». Une semence ou une levure indigène ? Ce sont des micro-organismes issus d’un milieu naturel, à distinguer des levures et semences sélectionnées par des entreprises de l’agro-industrie. « Le vin est un produit de terroir dans lequel il y a des micro-organismes qui n’ont besoin de personnes pour vivre, ajoute un vigneron du Beaujolais présent dans le cortège. En tant que paysans, nous ne faisons qu’accompagner la reproduction gratuite du vivant et cela est interdit. »

Exception agricole générale

Tous les manifestants présents souhaitaient aussi marquer leur opposition à la logique du brevet sur le vivant. « La première personne qui a utilisé une mule ne l’a pas inventée mais a croisé un âne et un cheval, illustre Vincent Rouzé. Les paysans font cela depuis des millénaires. On croise, on sélectionne, ça fait la richesse du vivant. On organise l’appauvrissement du vivant en les réservant à des industriels qui auront le monopole. » « C’est inadmissible d’être hors la loi en faisant ce que nous avons toujours fait, lance Claire, jeune paysanne en polyculture-élevage dans le Sud-Isère. Nous refusons de devenir des bagnards ! »

Suite à l’occupation du Groupement national interprofessionnel des semences, la Confédération paysanne a obtenu la sortie des semences de ferme du champ d’application de la loi contrefaçon (voir cet article). « Mais nous exigeons plus, souligne la Confédération paysanne Rhône-Alpes. C’est l’ensemble du paquet agricole qui doit sortir de cette loi ». Alors que le Sénat examine le projet de Loi d’Avenir agricole à partir du 8 avril, plusieurs amendements ont été proposés par le Collectif Semons la biodiversité qui regroupe 22 associations et syndicats, et promeut le respect absolu du droit des agriculteurs de réutiliser et échanger ses semences, ses plants et ses animaux. Mais aussi ses ferments, levains, levures et autres préparations naturelles à base de micro-organismes…

Source : Basta !

Photo : CC Sophie Chapelle / Basta !

Creative Commons License

Publié dans Agriculture, Basta!, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Didier Porte : « Le billet du jour » du 02/04/2014

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 avril 2014

 

http://www.dailymotion.com/video/x1lepd5

sur dailymotion

par rtl.fr

Publié dans Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Henri Emmanuelli juge « inconcevable » que le Parlement ne se prononce pas sur le Pacte de responsabilité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 avril 2014

 

Henri Emmanuelli juge « inconcevable » que le Parlement

ne se prononce pas sur le Pacte de responsabilité

 

Emmanuelli

 

  Figure de l’aile gauche du PS, le député Henri Emmanuelli a jugé « inconcevable »

  que le Parlement ne se prononce pas spécifiquement sur le « pacte de

  responsabilité », menaçant sur son blog de s’abstenir lors du vote de confiance

  au gouvernement mardi en l’absence d’un tel engagement.

 

« Il me paraît inconcevable que le Parlement ne soit pas appelé à se prononcer sur ce pacte dit de responsabilité »,

d’autant que « les Français attendent prioritairement du nouveau gouvernement une amélioration de l’emploi »

et que, « dans les mois qui viennent, beaucoup dépendra de la nature et du contenu » de ce pacte, selon un billet

publié sur son blog. Dire que « les principes généraux de ce pacte seront inclus dans le discours d’investiture

et que le vote pour l’un vaudra pour l’autre », non seulement « cela ne correspond pas aux engagements

précédemment pris -vote de confiance annoncé à plusieurs reprises », mais « les détails et la chronologie sont

de la plus haute importance », a considéré l’élu landais.

« Ce sera pour moi le prix de la confiance. Confiance, oui, chèque en blanc non »

Convaincu qu’ »une mesure envisagée au printemps peut devenir infaisable à l’automne », cet ancien ministre

et ancien premier secrétaire du PS a insisté sur « la nécessité, à un moment ou à un autre, sous une forme

ou sous une autre, de soumettre au Parlement ce pacte dans la totalité de sa cohérence ». Et Henri Emmanuelli

de prévenir: « Ce sera pour moi le prix de la confiance. Confiance, oui, chèque en blanc non. En l’absence de

cet engagement précis, ce sera l’abstention ».

Favorable à un changement d’orientation économique, sous peine d’aller « vers la déflation » synonyme de

« catastrophe sociale et politique », ce membre de la commission des Finances appelle à mixer la politique de l’offre

avec une politique de la demande « ciblée sur l’investissement et (…) le pouvoir d’achat des catégories populaires

et des classes moyennes inférieures, après avoir obtenu un armistice à Bruxelles de ceux qui nous mettent

au piquet budgétaire ».

Lire aussi :

 

http://www.dailymotion.com/video/x1lfbiq

sur dailymotion

Publié dans France, POLITIQUE, PS | Pas de Commentaire »

Condamné pour avoir dit non aux pesticides !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 avril 2014

 

Le viticulteur qui dit non aux pesticides condamné par la justice

 

Capturepesticide

 

Le tribunal correctionnel de Dijon a condamné, ce lundi, à 500 euros d’amende ferme,

assortis de 500 euros avec sursis Emmanuel Giboulot, ce vigneron de Côte-d’Or

qui avait refusé de traiter sa vigne contre la flavescence dorée.

Peine conforme aux réquisitions du parquet.

 

  Rappel des faits :

  En juin dernier, la préfecture de Côte-d’Or avait ordonné un traitement préventif, après que des foyers importants

de cicadelles, insecte vecteur de la flavescence dorée, avaient été repérés dans le département. Le risque

d’une extension de la maladie n’était toutefois pas établi, et la photographie de la situation pas très claire.

Estimant l’alerte excessive, Emmanuel Giboulot, viticulteur biodynamiste, avait refusé de traiter, y compris au Pyrevert,

insecticide bio, mais neurotoxique avéré. En juillet, il se faisait épingler lors d’un contrôle des services régionaux.

L’affaire, depuis, ne cesse de faire polémique entre ceux qui jugent que le choix d’Emmanuel Giboulot était recevable

et ceux qui estiment qu’il a dérogé à une décision collective et fait courir un risque aux parcelles voisines.

Le tribunal a donc rendu un avis à mi-chemin, salué par Jean-Roch Gaillet, directeur régional de l’alimentation,

de l’agriculture et de la forêt de Bourgogne. « Ce qui compte, c’est qu’il y ait eu sanction », notait-il à l’issue

de l’audience, rappelant qu’Emmanuel Giboulot avait été le seul à refuser de se soumettre à la prescription

des autorités.

>>> Lire : Rencontre avec Emmanuel Giboulot, viticulteur bio-dynamiste en Bourgogne

 

pesticides_vins

  Reste que cela ne répond pas à l’une des questions soulevées

  dans cette affaire : celle de savoir si le niveau d’intervention établi

  par la préfecture était le bon. L’été dernier, avant que l’histoire

  n’explose, mais alors que l’interrogation sillonnait déjà les vignobles

  bourguignons, un collectif de viticulteurs s’était créé afin de tenter

  d’y répondre. Rassemblant une centaine de domaines et

  des producteurs de tout poil, bio ou conventionnels,

il tente depuis de mieux comprendre comment fonctionne la flavescence dorée afin d’y opposer des traitements

efficaces mais raisonnables. Il devrait soumettre ses propositions aux autorités d’ici au mois d’avril.

Lire aussi :

Sa décision est prise, il ne traitera pas… Il ne sera pas le seul

Sanction légère pour le viticulteur

L’Humanité.fr avec Marie-Noëlle Bertrand

Publié dans Agriculture, Environnement, Justice | Pas de Commentaire »

Fréjus, le loup s’habille en grand-mère (Cactus)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 avril 2014

 

Cactus

Fréjus, le loup s’habille en grand-mère

 

loup

  Persona non grata.

 

  Tombé dès l’adolescence dans la marmite de l’extrême droite,

  le nouveau maire FN de Fréjus, David Rachline, vingt-six ans,

  se déclare aujourd’hui « modéré ». Tu parles Charles (Maurras) !

 

C’est à quinze ans à peine que, selon ses dires dans Var Matin, David Rachline a entendu une voix, celle de « quelqu’un qui me semblait dire des choses justes et apporter des solutions assez pertinentes ». Ce père spirituel était Jean-Marie Le Pen. Son vrai père, juif « plutôt de gauche », décédé en 2003, le jeune David l’a tué (au sens freudien de l’expression) en se disant plutôt admirateur du royaliste et antisémite Charles Maurras et en adhérant au Front national de la jeunesse (FNJ). Il en devient rapidement le secrétaire national et abandonne ses vagues études de droit au profit d’un poste de permanent au FN. Ce qui l’amène à de sulfureuses fréquentations : une photo, retrouvée par l’Express, le montre posant fièrement aux côtés de Manuel Andrino Lobo, chef de Falange, un groupuscule fasciste, héritier des sinistres Phalanges franquistes.

Un autre de ses mentors est le fumeux rouge-brun Alain Soral qui lui a donné un coup de main lors d’une cantonale partielle en 2008, année clé dans la carrière du jeune activiste. Il prend part à un ouvrage politique collectif (Jeunes Nationalistes aujourd’hui) dans lequel il défend la « prime à la naissance » – à l’époque 5 000 francs réservés aux parents français – qui avait valu aux Mégret, qui l’avaient instaurée à Vitrolles, une condamnation pour discrimination. Cette année-là, il fait également son entrée au conseil municipal de Fréjus au sein duquel ce fils d’Ukrainien, né dans la commune voisine de Saint-Raphaël, réaffirmera ses positions anti-immigration. On notera aussi au conseil régional Paca, où il est élu depuis 2010, que le jeune David s’est lamenté lorsqu’il a été question d’ériger un mémorial de la Shoah au camp des Milles où furent emprisonnés, avant déportation, des milliers de juifs et d’antifascistes.

Maurras, Soral, autant d’erreurs de jeunesse, comme Rachline qui s’est arrondi, tout du moins physiquement, semble aujourd’hui le suggérer, en déclarant vouloir « rassembler tous les Fréjussiens, quelles que soient leur religion ou couleur de peau » ? On a quand même du Le Pen à le croire !

 

Philippe Jérôme

Publié dans F-Haine, France, municipales 2014, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy