• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 31 mars 2014

Humour et Politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 mars 2014

 

fabius

vu sur Moissac au Coeur

 

Publié dans Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Second tour des municipales : déclaration du PCF

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 mars 2014

 

Second tour des municipales : déclaration du PCF

 

Le second tour des élections municipales acte indéniablement la poursuite de la mobilisation de la droite avec des victoires significatives. La politique du gouvernement a démobilisé l’électorat de gauche plongé dans la déception et le désarroi. Le Parti socialiste perd de nombreuses villes, parmi elles des terres historiques de la gauche. Le Front national, largement surreprésenté dans le débat politico-médiatique, gagne quelques villes, bien trop, majoritairement sur la droite.

Dans ce contexte et après avoir fait élire 94 maires de villes de + de 3500 habitants au premier tour, le Parti communiste français n’est pas épargné par les gains de la droite, eux-mêmes alimentés par des transferts d’électeurs venus du Front national. Le PCF enregistre des pertes dans plusieurs départements. C’est une bien mauvaise nouvelle pour les populations qui se retrouvent ainsi privées de boucliers locaux contre l’austérité. Pour autant, le Parti communiste français reste le troisième réseau national de maires, conserve des villes importantes et gagne Aubervilliers, Montreuil et Thiers.

Le bilan à tirer à chaud de ces élections municipales est l’urgence absolue de changer de politique, à commencer par le pacte de « irresponsabilité » dicté par le MEDEF et la commission européenne. Ce pacte est totalement étranger aux valeurs de la gauche et du monde du travail, il est l’expression de la dérive politique du gouvernement qui conduit aux résultats de ce scrutin municipal. Sans changement politique, le remaniement ministériel sera totalement hors sujet pour le peuple et le pays.

D’ores et déjà le PCF et le Front de gauche organisent une riposte à la droite pour un changement de cap à gauche. Ils donnent rendez-vous le 12 avril prochain dans la rue pour un sursaut politique à toutes les forces progressistes et à tous celles et ceux qui ont le cœur à gauche. Le Parti communiste français et le Front de gauche vont engager toute leur énergie et leurs forces dans la campagne européenne à venir, notamment dans le combat contre le grand marché transatlantique pour stopper net l’avancée de la droite et offrir une réelle alternative à gauche.

 

Publié dans France, municipales 2014, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

2e tour des municipales : La sanction du PS confirmée

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 mars 2014

 

La sanction du PS confirmée,

sur fond de désertion massive des urnes

 

huma3103

Selon les premières estimations, les socialistes perdraient

des villes phares comme Saint-Étienne, Pau ou encore Limoges.

Le PCF gagne Onnaing. Le FN remporte des villes du Sud est,

mais échoue dans l’Est, à Forbach.

Le gouvernement avait sept jours pour convaincre, mais peu d’arguments

pour y parvenir. D’abord arc-bouté sur le déni de la sanction infligée

le 23 mars, le chef du gouvernement n’a finalement lâché que d’infimes

concessions au regard de l’ampleur du désaveu, qui s’est d’abord exprimé

par un record d’abstention pour un premier tour d’élections municipales :

36,45 % (+ 3 points par rapport à 2008).

 

Dans l’ensemble, l’appel à la mobilisation des dirigeants de gauche pour contrer le danger de droite n’a pas été entendu, et l’abstention devait battre à nouveau des records. Selon les instituts de sondage, celle-ci aurait atteint, en fin de journée, entre 38 % (Harris Interactive, OpinionWay et Ipsos) et 38,5 % (Ifop, CSA et TNS Sofres), contre 34,8 % au second tour de 2008.

Reims, Quimper, Limoges, Nevers, Saint-Étienne basculent

C’est donc la mort dans l’âme qu’une partie des maires socialistes sortants s’apprêtaient à rendre les clés de leur ville au camp adverse. Selon les estimations d’avant-second tour, le PS pouvait perdre jusqu’à 90 villes, principalement au profit de la droite, en ballottage favorable dans des villes comme Strasbourg, Amiens ou Angers. Sans espoir d’être élus à la tête de la mairie à Marseille, les socialistes comptaient encore sauver Toulouse et Paris, et s’appuyer sur une probable réélection de Gérard Collomb à Lyon, où le dépouillement des bulletins venait à peine de commencer à l’heure où ces lignes étaient écrites. Mais les espoirs s’évanouissaient à Reims (46,2 % pour l’UMP contre 42,7 % à la sortante PS, selon Ipsos), à Quimper (56,6 % à l’UMP), conquises en 2008, et à Saint-Étienne (40,7 % au PS, contre 47,5 % à la droite), à Limoges et à Nevers. Seul lot de consolation, Avignon basculait de droite à gauche (47 % pour la gauche, 34 % pour le FN, 18 % pour l’UMP) en début de soirée, mettant à mal du même coup les ambitions du Front national et Dijon, Rennes, Metz, Brest et Boulogne-sur-Mer restaient à gauche

Du côté de la droite, en revanche, on surjouait la victoire, après, outre le regain de Reims et Quimper, les basculements historiques de Tourcoing, ville socialiste depuis 1912, et de Roubaix, dans la banlieue de Lille, où l’UMP et l’UDI n’avaient en revanche que très peu de chance de bousculer Martine Aubry. À l’autre bout du pays, à Pau, François Bayrou savourait une victoire longtemps attendue avec 62,6 %, tandis que Nîmes restait à droite.

Le PCF garde Vierzon, Dieppe, Arles

Quant au PCF et à ses alliés du Front de gauche, qui ont plutôt bien résisté au premier tour, avec une centaine de maires réélus, les premiers résultats de ce soir confirmaient ce mouvement, avec des résultats positifs dans plusieurs villes importantes. Arles, Martigues, Port-de-Bouc (Bouches-du-Rhône), Dieppe (Seine-Maritime), Longueau (Somme), Vierzon (Cher) garderont un maire communiste, et Onnaing (Nord) en regagnera un.

En revanche, Calais, que le PCF espérait conquérir, restera à droite et Roissy-en-Brie (Seine-et-Marne) perd son maire communiste au profit de la droite, tout comme Houdain (Pas-de-Calais), Gisors (Eure) et Aubagne (Bouches-du-Rhône). Dans la Loire, le PCF conserve la mairie de Firminy, mais aurait perdu Saint-Chamond. À Unieux, la liste du maire communiste sortant Christophe Faverjon l’a emporté d’une courte avance sur l’opposition de droite. En Meurthe-et-Moselle, les communistes auraient été réélus à Villerupt. En revanche, la communiste réunionnaise Huguette Bello était annoncée battue à Saint-Paul, à La Réunion.

Le FN gagne Béziers mais échoue à Forbach et Perpignan

Au FN, les espoirs se concentraient sur une quinzaine de villes que le parti de Marine Le Pen espérait faire basculer, principalement en Moselle, dans le Var, l’Hérault et le Gard. Arrivé en tête à Béziers au premier tour devant l’UMP et le PS, le candidat soutenu par le FN, Robert Ménard, l’aurait emporté. Tout comme Beaucaire, Villers-Côtterets, Hayange, Cogolin, Le Luc et Le Pontet et Fréjus. En revanche, outre Avignon passé au PS, le maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol (UMP), garderait les clés de la ville (55,3 %), que voulait lui enlever l’extrême droite. Même chose à Forbach, où le bras droit de Marine Le Pen, Florian Philippot, échoue à gagner la mairie, qui resterait au PS.

Lire aussi :

Sébastien Crépel – humanite.fr – 30 mars

 

Publié dans France, municipales 2014, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

2e tour des municipales à Feignies

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 mars 2014

Feignies  :

 

  • Liste Chantal LEPINOY 42.52%
  • Liste Patrick LEDUC 33.63%
  • Liste Jean-Luc SPORTA 23.84%

 

Municipales : soyez informés des résultats ville par ville

 

 

Publié dans France, Infos Feignies, municipales 2014, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy