• Accueil
  • > Agriculture
  • > Une justice à deux vitesses au bénéfice de Ramery et de ses 1000 vaches (Confédération paysanne)

Une justice à deux vitesses au bénéfice de Ramery et de ses 1000 vaches (Confédération paysanne)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 mars 2014

 

Confédération paysanne

Une justice à deux vitesses au bénéfice de Ramery

et de ses 1000 vaches

 

Après trois semaines de délibéré, le tribunal administratif d’Amiens vient enfin de rendre sa décision : selon les juges, le permis de construire de Michel Ramery est valable ! Peu importe donc que l’industriel ait construit ses bâtiments sur des réserves archéologiques, qu’il en ait déplacé certains et agrandi d’autres, que son architecte soit le maire qui a signé son permis de construire. Michel Ramery s’arroge tous les droits, qu’il s’agisse de mépriser un permis de construire ou de proférer des menaces violentes.

Mais qui sommes-nous face à celui qui peut même se permettre de convaincre un préfet de ne pas suivre les consignes de ministres ? Qui sommes-nous face à celui qui a pu faire trainer toutes les procédures pour s’assurer une première traite le 1er avril ?

Nous sommes ceux qu’on poursuit pendant qu’il construit ce qui nous détruira. Cinq personnes en garde à vue en novembre, Laurent Pinatel, le porte-parole de la Conf’ à nouveau convoqué la semaine prochaine… Mais pas encore une seule audition pour celui qui a menacé Michel Kfoury, le président de Novissen, de s’en prendre à sa maison ! La justice n’est pas la même pour tous. Ne sommes-nous donc que les serfs d’un seigneur local ?
Michel Ramery a fait jouer tous ses atouts pour traire ses 300 premières vaches le 1er avril. Mais nous n’avons pas abattu toutes nos cartes…

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy