• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 11 mars 2014

Ukraine : Le coup d’État ukrainien a bien été piloté par les États-Unis

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 mars 2014

 

Le coup d’État ukrainien a bien été piloté par les États-Unis :

la preuve

 

par Le Yéti

« L’arroseur arrosé », rigole Olivier Berruyer sur son site les-crises.fr en transcrivant la fameuse discussion

téléphonique piratée entre Olivia Nuland, sous-secrétaire d’État américaine pour l’Europe et l’Eurasie d’Obama,

et l’ambassadeur américain en Ukraine Geoffrey Pyatt. Dire qu’il y en a encore pour croire que Poutine

est le seul responsable de la crise ukrainienne !

Cet enregistrement, datant vraisemblablement de fin janvier 2014, est disponible sur le web. Le fait qu’il ait été

révélé par les autorités russes ne le rend pas moins crédible.

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

On s’étonnera juste — ou au contraire, on ne s’étonnera pas du tout — qu’aucun média occidental n’ait jugé

bon de mettre l’ensemble du texte un peu plus en évidence (à part le savoureux « fuck the EU ») tant il est

accablant pour les autorités américaines.

Vous voulez juger par vous-mêmes ? Voici la transcription en français de la conversation entre une ministre

américaine et un ambassadeur en poste dans un secteur très sensible.

[Lire la suite sur yetiblog.org]

 

À lire absolument :   l’ensemble des billets consacrés à la crise ukrainienne par Olivier Berruyer

Publié dans ETATS-UNIS, Manipulation, Ukraine | Pas de Commentaire »

Municpales 2014 : La campagne de caniveau de l’UMP au Blanc-Mesnil

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 mars 2014

 

Municipales 2014.

        Municipales. Le PCF ciblé au Blanc-Mesnil

 

blancmesniljulienjaulin  Didier Mignot et Marie-George Buffet. Photo : Julien Jaulin

  Municipales 2014. L’UMP mène une campagne de caniveau,

  entre diffamations et méthodes douteuses.

  Sa cible ? La députée Marie-George Buffet, qui appelait lundi

  à réagir contre « ceux qui utilisent la peur ».

  Pour s’approcher des candidats UMP, il faut montrer patte blanche. Planté

  au cœur du marché du centre, au Blanc-Mesnil, un militant affublé

  d’un imperméable aux couleurs du candidat UMP Thierry Meignen attend

  « qu’on lui amène des tracts ». « J’ai la consigne de ne plus parler

  aux journalistes » argue farouchement le colistier, avant qu’un gros bras

  ne vienne à sa rescousse et nous demande… nos papiers !

 

 

Rien d’étonnant quand on découvre les pratiques peu orthodoxes auxquelles se livre la droite depuis le début

de la campagne municipale dans cette ville de Seine-Saint-Denis, qu’elle rêve de reprendre aux communistes.

Les habitants inondés de textos anonymes

Ce jour-là, l’UMP locale n’est pas peu fière de son coup. Elle nous confie avoir réalisé un montage vidéo

sur la députée PCF Marie-George Buffet, soutien du candidat Front de gauche et maire sortant Didier Mignot.

Sur une musique anxiogène, l’équipe a réalisé un montage grossier des interventions de la députée lors du débat

parlementaire sur le mariage pour tous, ponctuées d’images d’enfants pleurant lors des manifestations de la droite

réactionnaire. « La communiste veut tuer la famille » expliquent les militants de la droite locale, qui a décidé

de faire campagne sur « la théorie du genre », faute de pouvoir mener le débat sur le bilan de la municipalité

communiste.

La semaine précédente, un tract anonyme, marqué du marteau et de la faucille, faisait dire à Marie-George Buffet

qu’elle ne voyait pas « en quoi la disparition du mot famille est un problème », en dépit du fait que l’intervention

de la parlementaire avait un tout autre sens. Pire encore, les hommes de main de Thierry Meignen inondent

de textos anonymes les habitants. Voilà ce qu’on peut y lire : « Voici la vidéo qui est en train de rendre fou le Parti

communiste du Blanc-Mesnil (avec le lien sur leur montage vidéo – NDLR). Alors le 23 mars stoppez cette idéologie,

votez Thierry Meignen et protégez vos enfants ! » Dans le même registre, un homme nous montre fièrement

des affiches plastifiées, planquées dans son coffre de voiture. Ce sont des captures d’écran du compte Facebook

d’un autre candidat de la liste Mignot, Alain Ramos, où figure une campagne d’affiches pour l’égalité des sexes.

« Avec ces affiches, on va dans les quartiers populaires, là où ça vote d’habitude communiste. Le mariage des homos

et toutes ces conneries ça marche super bien chez les musulmans », nous explique l’homme, qui ne voudra jamais

nous dévoiler son identité…

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Elections municipales, France, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Rigueur et compétitivité : un cocktail toxique pour l’Europe

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 mars 2014

 

Rigueur et compétitivité : un cocktail toxique pour l’Europe

 

Depuis l’éclatement de la crise, les gouvernements européens et la Troïka (la commission européenne, la BCE

et le FMI) mettent en œuvre, de manière plus ou moins violente selon les pays, un « cocktail » de mesures bien établi :

avec d’une part des coupes budgétaires dans les dépenses sociales (austérité), de l’autre des politiques au service

des multinationales et investisseurs privés (compétitivité). Mais ces mesures suscitent de fortes résistances sociales

dans de nombreux pays européens.

 

rigueur

  En Europe, le rouleau compresseur des « réformes » néolibérales

  est placé sous le signe de TINA, le petit surnom de Margaret Thatcher :

  There Is No Alternative (« il n’y a pas d’alternative »). Le programme

  des gouvernements, qu’ils soient conservateurs ou sociaux-démocrates,

  y est partout le même : austérité, compétitivité. Un dogme scandé

  à longueur de journée dans les médias, et ce malgré ses résultats

  catastrophiques : aggravation du chômage, de la crise économique,

tensions sociales… à quoi s’ajoute le retour en force de l’extrême-droite.

Et pourtant, les alternatives existent. D’importants mouvements sociaux se lèvent en Europe depuis les pays

les plus touchés par la crise, qui contestent les privatisations, les reculs sociaux, la mise en pièce de la société

et de la nature par le rouleau compresseur néolibéral. Ces luttes se multiplient, et tentent de se coordonner

au plan européen pour faire émerger un autre projet de société, mettant les besoins écologiques et sociaux

de tous avant les profits d’une minorité. Voici une petite revue des enjeux des politiques menées actuellement

en Europe ainsi que des nécessaires résistances sociales.

 

Quand la compétitivité intoxique la société

 

CaptureRodhocompétitivité  capture d’écran dessin Rodho

  « Compétitivité », le mot est sur toutes les lèvres.

  C’est le seul horizon proposé par les partis politiques

  sociaux-démocrates, de droite ou d’extrême-droite

  pour des « lendemains meilleurs ». Le principe ?

  Les pays européens étant en concurrence, plongés

  qu’ils sont dans la compétition mondiale, ils doivent attirer

  les capitaux et doper leurs entreprises pour garantir

  un niveau d’emploi élevé.

 

Ainsi d’une part, puisque les capitaux circulent librement, les gouvernements doivent se plier aux diktats

des investisseurs : fiscalité aux petits soins, normes environnementales au rabais, droits sociaux à la baisse,

privatisations. De l’autre, ils doivent « doper leurs entreprises » en supprimant les « entraves » au business

et à l’export : cela suppose notamment de baisser les salaires, de supprimer certains droits des travailleurs.

Les employeurs, eux, bénéficient de faveurs : abattements fiscaux, réductions de cotisations sociales, etc.

Des faveurs dont le coût sera financé par l’augmentation des taxes sur la consommation comme la TVA

qui touchent plus directement les couches moyennes ou populaires.

[Lire la suite sur Les Dessous de Bruxelles]

 

Publié dans Austerite, Competitivite, ECONOMIE, EUROPE, SOCIAL, Troika | Pas de Commentaire »

« De l’eau et du gaz », l’Édito de l’Humanité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 mars 2014

 

Éditorial Par Michel Guilloux

          L’éditorial : « De l’eau et du gaz »

 

huma1103

L’éditorial de Michel Guilloux.

« Des centaines de milliers de personnes risquent

de se voir couper brutalement le gaz ou l’électricité.

Un mot recouvre ce fait : précarité énergétique.

À peine inventé, aussitôt banalisé ?

Pas pour tout le monde : les intéressés au premier

chef, mais aussi celles et ceux qui ont une tout

autre idée de la vie en société à notre époque

que les comptables et faiseurs de statistiques.  »

 

Une douceur printanière gagne le pays.

Les rayons de soleil ravivent le moral. La mi-mars s’approche

mais, pour beaucoup, elle est moins synonyme de changement

de saison que de plongée dans l’angoisse. Avec elle finit la trêve hivernale. Les expulsions locatives vont reprendre.

Grâce à une évolution de la loi, les plus fragiles parmi les plus touchés par les inégalités sociales ont été épargnés

et ont pu continuer à se chauffer cet hiver. Aussi doux fût-il, cela était nécessaire. Seulement voilà, en la matière aussi,

la trêve, nouvelle, va se clore.

Des centaines de milliers de personnes risquent de se voir couper brutalement le gaz ou l’électricité.

Un mot recouvre ce fait : précarité énergétique. À peine inventé, aussitôt banalisé ? Pas pour tout le monde :

les intéressés au premier chef, mais aussi celles et ceux qui ont une tout autre idée de la vie en société à notre époque

que les comptables et faiseurs de statistiques. Au-delà de ces coupures, il est un iceberg dont elles constituent

la pointe émergée : celui de la pauvreté de masse, provoquée par une explosion sans précédent des inégalités sociales.

Que ce soit dans les 150 plus grandes villes de France ou dans les campagnes, périurbaines ou pas.

Chômeurs dont le nombre explose lui aussi, ou précaires dont les contrats d’intérim ou à durée déterminée ne suffisent

plus à faire bouillir ne serait-ce que la marmite. Femmes seules avec enfants ou jeunes de moins de trente ans…

 

coupures

  Il se trouve des hommes et des femmes

  pour refuser cet état de fait. Certains,

  avec la fédération CGT de l’énergie, se revendiquent

  de Robin des Bois. D’autres, élus, et parmi eux

  le plus souvent communistes, prennent des arrêtés

  anti-expulsions, voire s’y opposent physiquement

au besoin. Ils constatent que l’Europe telle

qu’elle s’est bâtie, à coups de bélier contre les services publics et les droits sociaux, a contribué à la régression

sociale en cours, alors qu’elle pourrait jouer un rôle de nivellement par le haut dans ces mêmes domaines.

Résultat, les tarifs flambent, les profits des entreprises privatisées itou. Et la misère.

[Lire la suite]

Lire aussi :

 

Publié dans ECONOMIE, Energie, France, Liberalisme, Pauvrete, PRECARITE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Pouvoir d’achat : nouveau coup dur pour les retraités

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 mars 2014

 

Pouvoir d’achat : nouveau coup dur pour les retraités

 

retraites4

  Après le report au 1er octobre de la revalorisation

  des pensions prévu dans le cadre de la réforme

  des retraites, les pensions complémentaires Arrco

  et Agirc devraient être gelées pour 2014

  pour les 11,8 millions de retraités du privé,

  selon la CGT.

 

Dans un communiqué publié lundi 10 mars, la CGT s’est montré inquiète quant à un possible gel des retraites

complémentaires pour 2014. « Au motif de l’application de l’accord de mars 2013, que la CGT n’avait pas signé,

il serait question de geler les pensions complémentaires complémentaires Arrco et Agirc, au moins pour 2014.

Autrement dit, il n’y aurait aucune revalorisation. Cela entrainerait une nouvelle baisse de pouvoir d’achat

pour les retraités », écrit la confédération dans un communiqué commun avec l’Union CGT des cadres (Ugict-CGT).

 

Revalorisation nulle pour la première fois depuis le milieu des années 1990

Ces régimes sont gérés par les partenaires sociaux qui avaient signé un accord en 2013 afin de combler une partie

de leur déficit. Cet accord prévoyait que les pensions seraient moins revalorisées que l’inflation (un point de moins)

en 2013, 2014 et 2015. « L’inflation prévue pour 2014 (selon le budget de la Sécu) est de 1,3%, donc les pensions

ne seront revalorisées que de 0,3% », a expliqué Gérard Rodriguez, conseiller confédéral CGT en charge des retraites.

Mais « en intégrant le rattrapage de 2013 (l’inflation avait été moins importante que prévue), on passe en dessous

de zéro », a-t-il ajouté. Or, l’accord signé en 2013 prévoit que les pensions ne puissent pas diminuer, ce qui aboutit

« à un gel », selon le syndicaliste. « Cela entraînerait une nouvelle baisse de pouvoir d’achat des retraités »,

estime la CGT, rappelant qu’elle avait refusé de signer l’accord en 2013, paraphé par FO, la CFTC,

la CFDT et les représentants du patronat.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire aussi :

Publié dans Austerite, CGT, ECONOMIE, France, Liberalisme, Pouvoir d'achat, RETRAITES, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Pacte de responsabilité : la France va-t-elle faire pire que les États-Unis ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 mars 2014

 

AIDES AUX ENTREPRISES

Pacte de responsabilité :

la France va-t-elle faire pire que les États-Unis ?

 

par Ivan du Roy 7 mars 2014

CaptureUSA  capture d’écran

  A l’heure où les crédits d’impôts et les allègements de « charges »

  se multiplient en France, au nom de la lutte pour l’emploi,

  quels sont les montants et les conséquences de ces cadeaux fiscaux

  et de ces subventions à l’embauche aux États-Unis ?

  L’organisation civique américaine Good Jobs First a lancé, fin février,

  un « traqueur » de subventions : une base de données récapitulant

  toutes les aides directes (subventions) et indirectes (allégements

  de charges, exonérations d’impôts et de taxes, prêts publics très avantageux…)

  dont ont bénéficié les entreprises implantées aux États-Unis

depuis les 15 dernières années.

Ces aides profitent principalement aux grands groupes. 965 multinationales et leurs filiales ont ainsi reçu

au moins 63 milliards de dollars de subventions et d’avantages fiscaux, sur un total de 110 milliards de dollars

d’aides aux entreprises identifiées par Good Jobs First. Boeing arrive largement en tête, avec un total de plus

de 13 milliards de subventions. Les groupes français en profitent également : Nissan (Renault) a perçu

près de 1,8 milliard, 1,34 milliard pour ArcelorMittal, principalement pour son aciérie dans l’Alabama, 357 millions

pour Michelin et ses 46 filiales, 290 millions pour Areva et ses 13 filiales, principalement pour un projet d’usine

de traitement d’uranium dans l’Idaho, 158 millions pour Airbus (EADS), 49 millions pour Sanofi ou encore

22,7 millions pour BNP-Paribas

456 000 dollars par emploi

« Notre traqueur de subventions peut désormais démontrer que la plus grande part des subventions accordées

par l’État et les gouvernements locaux au nom de la création d’emplois se retrouve entre les mains d’un nombre

restreint d’entreprises », commente Philip Matera, directeur de recherche au sein de Good Jobs First. En juin dernier,

l’organisation avait étudié les 240 megadeals passés entre les pouvoirs publics états-uniens et des grandes

entreprises, avec des aides publiques supérieures à 75 millions de dollars. Le montant de ces aides a ensuite

été rapporté au nombre d’emplois créés : soit une dépense de 456 000 dollars en moyenne par emploi !

 

CaptureUrtikancapture d’écran

Une base de données dont la France aurait bien

besoin, alors que le « pacte de responsabilité »

repose sur une nouvelle « baisse de charges

et de fiscalité » pour les entreprises en échange

d’un « engagement sur des objectifs et des ambitions

en terme d’emploi et de qualité de l’emploi,

de dialogue social et d’investissement ».

Ce pacte de responsabilité vient s’ajouter au « crédit

impôt pour la compétitivité et l’emploi » (CICE)

déjà mis en œuvre.

Celui-ci devrait coûter 20 milliards d’euros aux dépenses publiques en 2014, selon le ministère de l’Économie

et des Finances. Des allègements dont la contrepartie est, en théorie, la création de « 300 000 nouveaux emplois »

prévus d’ici 5 ans.

[Lire la suite sur Basta !]

Illustrations ajoutées par nous

Creative Commons License

Publié dans Basta!, ECONOMIE, ETATS-UNIS, France, Liberalisme | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy