• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 4 mars 2014

Le billet de Théophraste R.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 mars 2014

 

Quand les extrêmes se touchent, ça devient parfois dur (à suivre)

 

neonazi  Libération : « Pour Poutine, des bandes « antisémites et extrémistes » rôdent

  encore à Kiev » (1) La présence de guillemets informe le lecteur que l’envoyée

  spéciale du journal n’en croit pas un mot (de plus, elle n’a vu aucun geste

de quenelle).

  Voici donc, à destination des journalistes, notre petit guide

  « Reconnaître un néonazi – les erreurs à ne pas commettre » .

 

1) Il porte un signe néonazi ou apparenté : attention, faites jouer le bénéfice du doute. Les croix-gammées n’ont

pas forcément la même signification dans d’autres cultures.

2) Il brandit des portraits de Hitler : attention, Hitler était aussi un peintre et un poète. Il s’agit peut-être

d’un hommage à l’artiste.

3) Il promet de régler leurs comptes aux juifs : attention, vous faites des raccourcis. Avez-vous envisagé

la possibilité qu’il s’agit simplement de régler de vieilles dettes d’argent ?

4) Il organise des défilés commémorant les troupes Waffen SS : attention, il ne faut pas donner trop

d’importance à des blagues de potaches.

5) Il critique Israël : ça y’est. Vous en tenez un.

Théophraste R.
il faut savoir décoder de temps en temps

(1) http://www.liberation.fr/monde/2014/03/04/pour-poutine-des-bandes-anti…

Source :  Le Grand Soir

Publié dans Humour, Le Grand Soir, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Humour et Politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 mars 2014

 

Salutations distinguées

humour29

http://www.legrandsoir.info/salutations-distinguees.html

Ça tue l’ambiance

humour30

http://www.legrandsoir.info/ca-tue-l-ambiance.html

Captureukraine3

capture d’écran

 

Publié dans Humour, POLITIQUE, Ukraine | Pas de Commentaire »

Les Atelières ex-Lejaby lâchées par les banques et l’État

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 mars 2014

mise à jour le 05/03/14

Les Atelières ex-lejaby reçues ce- mercredi soir à Bercy

 

Les Atelières ex-Lejaby lâchées par les banques et l’État

 

lejaby3

  Le carnet de commandes est plein,

  les machines à coudre tournent,

  les couturières continuent leur ouvrage :

  à Villeurbanne, les « Atelières » dont une poignée

  d’ex-Lejaby, sont hébétées à l’idée de devoir

fermer, juste par manque de financement

des banques et le manque de soutien du gouvernement.

 

Dans leur usine aux murs blancs, discrètement installée au fond d’une cour à Villeurbanne, près de Lyon, un calme

studieux règne mardi matin, hormis le bruit de fond des machines à coudre. Comme si de rien n’était ou presque,

les couturières travaillent, ici la dentelle, là sur le patron d’un futur maillot de bain. Des jeunes femmes, ciseaux

à la main, naviguent d’un poste à l’autre, la règle d’or étant la polyvalence. Un « atout » indéniable pour être réactif

et assurer les commandes de lingerie haut de gamme, souligne Micheline Rodriguez, formatrice aux Atelières,

passée par de grandes maisons de couture en France et à l’étranger. Mais, ajoute Micheline, « C’est du gâchis,

voilà. On y croyait, on espérait et on a été trompés parce qu’on n’a pas été soutenus ».

L’annonce, la veille, par leur « patronne » de devoir demander la liquidation de cette société coopérative d’intérêt

collectif (SCIC), née il y a un peu plus d’un an, a été un choc. La SCIC compte 30 salariés dont 5 ex-Lejaby.

« Je suis une ex-Lejaby, ici depuis le début de l’aventure. Après mon licenciement de Lejaby, Muriel Pernin

(fondatrice des Atelières, ndlr) a tout fait pour sauver notre emploi, et malheureusement, aujourd’hui… », soupire,

les larmes aux yeux, Jacqueline, 50 ans.

A ses côtés, Kim 24 ans, coupe des prototypes de maillots de bain, que sa collègue Gladys va ensuite monter.

L’entreprise « privilégie les fournisseurs français et la proximité avec les clients », explique-t-elle. L’annonce

de la liquidation a été « vraiment un gros coup. On n’avait plus trop de motivation pour travailler mais, ce matin,

on relativise. On n’est pas à l’abri d’un miracle! », ajoute la jolie brune.

La « fumisterie » du Made in France

[Lire la suite sur humanite.fr]

A lire aussi :

Publié dans ECONOMIE, France, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Après le 15 mars 2014, ERDF-GRDF pourrait couper le gaz et l’électricité à 750 000 foyers

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 mars 2014

 

ERDF-GRDF pourrait couper le gaz et l’électricité à 750 000 foyers

 

Captureprécaritéénergétique

 

Après le 15 mars 2014, ERDF-GRDF pourrait couper le gaz

et l’électricité à 750 000 foyers

Suite aux nombreuses tempêtes de ces derniers mois, les agents

d’ERDF-GRDF se sont mobilisés pour rétablir l’électricité et le gaz

à des milliers de foyers. Paradoxalement, les directions

des entreprises « réquisitionnent » maintenant leurs techniciens

d’intervention pour se tenir prêts à couper le gaz et l’électricité

à 750 000 familles en situation de précarité sociale.

 

 

En effet, la première trêve hivernale d’énergie s’achèvera le 15 mars prochain.

Pouvoir s’éclairer et se chauffer sont des droits fondamentaux, l’énergie un bien essentiel et légitime.

La précarité énergétique a des conséquences sur la santé physique et mentale, sur les conditions

de logement, sur la vie quotidienne. Elle marque trop souvent le début de l’exclusion sociale.

Cinq millions de ménages cumulent des contraintes financières, un habitat mal isolé, sans pouvoir

choisir ni leur source d’énergie ni leur type de chauffage. Les mesures d’aide restent insuffisantes

et compliquées à obtenir. En outre, elles ne parviennent que rarement à régler les impayés :

ainsi, la dette moyenne s’élève à 1 900 €.

Selon le Syndicat CGT Énergies 33 et l’INDÉCOSA-CGT Coordination Atlantique, les moyens existent

pourtant. Si, pour ces familles dans le besoin (comme d’ailleurs pour tous les salariés, secteur privé

et services publics confondus), les rémunérations stagnent, parallèlement, côté actionnaires, les dividendes

explosent. Pour preuve, en 2012, les montants alloués aux actionnaires s’élevaient à 4 900 millions

d’euros, chiffre à mettre en rapport avec celui de 130 millions d’euros correspondant au total des aides versées

pour financer les fameux tarifs sociaux du gaz et de l’électricité.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans CGT, ECONOMIE, Energie, France, Liberalisme, PRECARITE | Pas de Commentaire »

Les collectivités locales privées de 10 milliards par l’Etat ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 mars 2014

 

Les collectivités locales privées de 10 milliards par l’État ?

 

austerite3

  Ce chiffre de 10 milliards d’euros de baisse

  des dotations de l’État aux collectivités,

  lancé ce mardi par Le Parisien, « serait aberrant

  dans sa mise en œuvre sur le territoire », a

  estimé André Laignel, secrétaire général

de l’Association des maires de France.

 

Pour le Parti de gauche, il s’agirait d’une « course aux économies sur le dos du peuple ».

 

capture_decran austerité

  Le gouvernement est à la recherche d’au moins 50 milliards

  d’euros d’économies d’ici 2017 pour réduire les déficits publics

  et pour financer 10 milliards de baisses supplémentaires

  de charges sociales et fiscales en faveur des entreprises.

  Le président François Hollande et le Premier ministre,

  Jean-Marc Ayrault, ont prévenu que les organismes

de la protection sociale et les collectivités locales seraient mis à contribution de la même façon que l’État.

« Entre le début et la fin du quinquennat, on nous parle d’une baisse des dotations versées par l’État aux collectivités

 locales d’une dizaine de milliards d’euros par an », assure le maire socialiste du Mans, Jean-Claude Boulard,

dans Le Parisien, ce mardi matin. Dans le détail, les dotations de l’État aux régions, départements et communes

sont déjà réduites de 1,5 milliard d’euros en 2014 et une réduction supplémentaire de 1,5 milliard a été annoncée

pour l’année prochaine. A cela s’ajouterait donc un nouveau tour de vis de 7,5 milliards entre 2015 et 2017.

 

ca-suffit

  Coup de rabot

  « Le chiffre de 10 milliards qui est avancé n’a été annoncé à aucune

  association d’élus et n’est avéré en aucune façon », a dit cependant à Reuters

  André Laignel, secrétaire général de l’Association des maires de France (AMF)

  et président du Comité des finances locales, qui a été reçu à ce titre jeudi

  dernier par Jean-Marc Ayrault.

Ce chiffre de 10 milliards d’euros de baisse des dotations de l’État

« serait aberrant dans sa mise en œuvre sur le territoire », a-t-il ajouté.

[Lire la suite sur humanite.fr]

A lire aussi :

 

Publié dans Austerite, F. Hollande, France, POLITIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Rupture conventionnelle : les employeurs sécurisés

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 mars 2014

 

Quartier libre

Rupture conventionnelle : les employeurs sécurisés

 

licencie1

  Par Christophe Vigneau, avocat du barreau de Paris.

  La Cour de cassation a décidé de réduire le contrôle

  de la haute juridiction sur les ruptures conventionnelles

  à peau de chagrin.

  Le 29 janvier 2014, la Cour de cassation a rendu cinq arrêts

  très attendus relatifs à la rupture conventionnelle, mode de

rupture introduit par l’ANI du 11 janvier 2008 sur la modernisation

du marché du travail et repris par la loi du 25 juin 2008 du même nom (Arrêts n°s 12-24539, 12-27594, 12-25591,

12-22116, 12-24951). Ces cinq arrêts sont très instructifs sur la portée du contrôle qu’entend exercer la haute

juridiction sur les ruptures conventionnelles.

Disons le tout net, la Cour de cassation a décidé de réduire son contrôle à peau de chagrin. Seul un vice

du consentement – l’erreur, le dol ou la violence – pourra donner lieu à une nullité de la convention de rupture.

Quand l’on connaît les conditions extrêmement restrictives de la reconnaissance d’un vice du consentement,

autant dire que l’on ferme quasiment toute possibilité à un salarié de venir contester en justice une convention

de rupture homologuée ou autorisée par l’inspection du travail.

Aucune chance laissée au salarié

À titre d’exemples tirés des arrêts du 29 janvier : le non-respect du délai de rétractation de 15 jours, pas de nullité!

Un défaut d’information du salarié sur sa possibilité de se faire assister 
par un conseiller du salarié extérieur

à l’entreprise en l’absence de représentant du personnel dans l’entreprise : idem, alors même que les statistiques

montrent que moins de 8% des salariés sont assistés lors de la négociation sur la rupture de leur contrat de travail.

Si l’on ajoute à cela la jurisprudence selon laquelle l’existence d’un litige préalable n’est pas de nature à entraîner

la nullité de la rupture, il est certain que la Cour de cassation ne laisse aucune chance 
à un salarié de voir

sa rupture annulée une fois homologuée ou autorisée, sauf à démontrer qu’on lui a mis un pistolet sur la tempe

ou qu’il a été enfermé 
à clé pour extorquer sa signature.

300.000 ruptures

Tout cela parachève un dispositif conçu pour sécuriser la rupture du contrat de travail, c’est-à-dire empêcher

toute contestation future du salarié qui aura pu un jour se laisser convaincre de quitter l’entreprise dans un intérêt

bien évidemment «partagé».

 [Lire la suite sur humanite.fr]

 

Retrouvez chaque lundi dans l’Humanité ses pages thématiques « le travail dans tous ses états »

A lire aussi :

 

Publié dans ECONOMIE, France, Justice, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy