• Accueil
  • > Archives pour février 2014

« Zéro pointé », l’édito de Patrick Apel-Muller

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 février 2014

 

Éditorial Par Patrick Apel-Muller

L’édito : « Zéro pointé »

 

Captureeurope1

  L’éditorial de Patrick Apel-Muller.

 

  « Qu’à cela ne tienne, nos gouvernants s’apprêtent

  à baisser encore les rémunérations et la protection

  sociale – ce qu’ils appellent «le coût du travail» –

  pour fournir de nouveaux cadeaux au capital

  qui les gaspille en dividendes. »

 

 

 

Gribouille gouverne, persiste 
et signe.

 

austérité2

  Célèbre pour s’être jeté dans la Seine afin d’éviter la pluie,

  le personnage de fantaisie inspire Bercy. Plus la politique

  gouvernementale d’austérité étouffe la croissance,

  plus nos ministres  veulent l’aggraver.

  Comprenne qui pourra à la lecture des prévisions

  économiques de la très libérale Commission européenne.

 

 

La France, qui ne cesse d’assécher les budgets publics, va voir se détériorer 
ses déficits, qui grimperont

à 4 % du PIB en 2014 et 3,9 % en 2015.

Après les dernières estimations 
de l’automne – respectivement de 3,6 % et de 2,8 % –, de nouvelles mesures

de réduction des dépenses sociales avaient été programmées. Voilà aujourd’hui leur effet : désastreux !

La croissance est ainsi anémiée qu’aucune amélioration de l’emploi n’est à l’horizon et qu’un nouveau péril

se profile. Les prix sont écrasés par 
la faible consommation et de dérisoires investissements et le spectre

de la déflation se profile qui affaiblirait 
pour longtemps l’économie française.

Qu’à cela ne tienne, nos gouvernants s’apprêtent à baisser encore

les rémunérations et la protection sociale – ce qu’ils appellent «le coût du travail» – pour fournir

de nouveaux cadeaux au capital qui les gaspille en dividendes. Alors que des larmes de crocodile perlent

aux yeux de ministres et de dirigeants du Medef quand on évoque le recul industriel, les capitalistes français

s’enorgueillissent d’habiter le troisième pays au monde pour le montant des dividendes versés. Ceux-ci vont

gonfler encore le volume des placements financiers qui parasitent l’économie réelle, détruisent l’emploi en refusant

les rendements trop faibles et détournent les richesses produites au profit d’une minorité, toujours moins

nombreuse mais infiniment plus riche.

Puisque nous échouons, continuons, s’obstinent les promoteurs du pacte de

responsabilité qui 
osent le baptiser « compromis social » quand il s’agit 
de l’acceptation pure et simple

de la feuille de route rédigée par le CAC 40. Voilà ce qui met la France 
en deuil d’avenir, gâche ses immenses

atouts, désespère ses prodigieuses énergies.

[Lire la suite]

Lire aussi :

Publié dans Austerite, ECONOMIE, Liberalisme, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

A la Une de l’Humanité : Transports de voyageurs, l’Europe déraille

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 février 2014

 

Ce mercredi dans l’humanité :

             casse du service public ferroviaire, épisode 4

 

huma2602

 

 

Hier, plusieurs milliers de cheminots européens ont interpellé

les eurodéputés à Strasbourg qui débattent du quatrième

paquet de « libéralisation » ferroviaire.

Il ouvrirait la concurrence au transport de voyageurs TGV,

grandes lignes et TER…

Avec le point de vue de Jacky Hénin, député européen PCF.

 

 

 

Extrait de l’entretien avec Jacky Hénin :

Le vote du quatrième paquet ferroviaire achève le processus européen de libéralisation du rail.

Quelles en seront 
les conséquences ?

Jacky Hénin. Le transport ferroviaire public subit des attaques coordonnées aux niveaux national et européen.

La Commission européenne, consciente que la destruction du rail 
ne se ferait pas sans résistance, a divisé

les étapes pour essayer de faire avaler la pilule morceau par morceau. Le quatrième paquet ferroviaire vise

à terminer le travail et à privatiser le plus gros morceau : le transport de voyageurs.

D’après la clause de réciprocité intégrée au quatrième paquet ferroviaire, à partir du moment où la SNCF est

présente en Italie par exemple, les compagnies italiennes auront le droit d’être présentes sur le réseau français.

Ces entreprises étrangères auront d’autant plus de facilité à s’insérer sur le marché français que les collectivités

auront l’obligation 
de passer par des appels d’offres.

Lire la suite de l’entretien dans l’Humanité en version numérique

Suite de l’article 

 

Publié dans ECONOMIE, EUROPE, Liberalisme, POLITIQUE, SERVICES PUBLICS, Transports - SNCF, Union europeenne | Pas de Commentaire »

La France médaille de bronze aux JO des dividendes versés

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 février 2014

 

ÉCONOMIE

Des clés pour comprendre

La France médaille de bronze aux JO des dividendes versés

 

Capturemargerie

Total s’affiche comme la société française la plus généreuse

  en termes de dividendes. Ici le PDG de Total, Christophe

  de Margerie annonçant une hausse de 1,7 % du dividende en 2014.

  En 2013, les entreprises cotées en Bourse ont versé

  731 milliards d’euros de dividendes à leurs actionnaires

  dans le monde.

 

Avec 36,8 milliards d’euros, la France se situe à la troisième place.

«Tu vois, le monde se divise en deux catégories : il y a ceux qui ont le pistolet chargé et ceux qui creusent. »

La réplique culte du film le Bon, la Brute et le Truand définit parfaitement l’année qui vient de s’écouler.

D’un côté les records de chômage et de l’autre ceux des dividendes.

 

Capturedicidendes

 

 

Selon l’Indice Henderson Global Dividend,

les sociétés mondiales cotées ont gavé

leurs actionnaires de 1 003 milliards

de dollars, 731 milliards d’euros, l’an

dernier. C’est la toute première fois

que les dividendes versés franchissent

la barre des 1 000.

Au cours des cinq dernières années,

la croissance annuelle moyenne

des dividendes a été de 9,4 %. Tant et si bien

qu’entre 2009 et 2013 les revenus du capital

ont gonflé de 43 %, avec une hausse

de 310 milliards de dollars.

 

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Lire aussi :

  • L’éditorial de Maurice Ulrich : Podium

 

Publié dans ECONOMIE, France, Liberalisme | Pas de Commentaire »

Le FN se purge de ses vieux…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 février 2014

 

le #FN se purge de ses vieux… (include note interne) :

Seront-ils assez cons pour voter pour lui ? #antifa

 

fn2

 

Clic sur l’image pour agrandir

fn3

 

« Il vous faudra alors vous séparer de vos collaborateurs les plus anciens pour les remplacer par la jeunesse

qui est l’avenir de ce pays mais pour cela, il vous faudra utiliser des moyens qui pourraient vous être reprochés

et dont nous vous garantissons l’assurance de cette démarche »

Un parti dont les médias nous jouent à l’unanimité quasi intégrale la partition de la dédiabolisation, (suffit de voir

combien de fois MLP a été interviewée ces derniers temps… ) et qui, non content d’employer des méthodes

staliniennes pour se débarrasser de ses vieux, avoue ouvertement et directement qu’il est raciste et xénophobe :

« … notre édifice a été bâti sur les bases fondamentales du refus de l’immigration massive avec son lot

de délinquants toujours plus violent et de religieux extrémistes risquant de plonger notre pays

dans le chaos politico-religieux... ». (la faute est d’origine).

Tout est écrit. Faites passer. Il faut que les électeurs et sympathisants de ce parti anti-démocratique

comme il le prouve encore ici le sachent, en masse ! Avant qu’il ne soit trop tard….

Source :  Gauche de Combat

 

Publié dans F-Haine, France, POLITIQUE, Racisme - Xenophobie | Pas de Commentaire »

Chasse aux homosexuels en Ouganda

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 février 2014

 

Loi antigays en Ouganda :

la chasse aux sorcières médiatiques est de retour

 

Capturehomophobieouganda  Capture d’écran

  La « Une » du tabloïd Red pepper, habitué des ragots sordides

  Un tabloïd ougandais a publié ce mardi une liste

  de 200 personnes qu’il dit être homosexuelles, le lendemain

  de la promulgation par le président Yoweri Museveni d’une loi

  durcissant la répression de l’homosexualité dans ce pays

  d’Afrique de l’Est à majorité chrétienne.

  « Mis à nu! », titre en une le tabloïd Red Pepper, habitué des ragots

  sordides, de préférence sexuels.

  « Les deux 200 principaux homos d’Ouganda identifiés » écrit-il dessous,

  à côté de photos d’un responsable d’une association de défense

des minorité sexuelles, d’un prêtre catholique, d’une rappeuse renommée et d’une militante connue de la cause gay,

lesbienne affichée. Parmi les noms cités – tous relativement connus en Ouganda – figurent quelques homosexuels

affichés, mais la grande majorité – dont ceux de défenseurs de la cause homosexuelle – sont ceux de personnes

n’ayant jamais fait part publiquement de leur préférence sexuelle.

« La chasse aux sorcières médiatiques est de retour », a twitté Jacqueline Kasha, célèbre activiste de la cause

homosexuelle en Ouganda, dont le nom avait été cité en octobre 2010 dans un autre tabloïd, Rolling Stone, qui avait

publié les identités de 100 prétendus homosexuel(le)s sous le titre « Pendez-les ». Jacqueline Kasha avait fait

condamner le journal en portant plainte, au côté notamment de David Kato, figure de la cause homosexuelle

en Ouganda lui aussi cité et assassiné à son domicile quelques mois plus tard.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :

Voir la carte :

L’homosexualité, un crime dans de nombreux pays d’Afrique et du Moyen-Orient

Publié dans AFRIQUE, Homophobie, LIBERTES, Ouganda | Pas de Commentaire »

« Le traité transatlantique est une menace pour notre agriculture » (Marc Dufumier)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 février 2014

 

AGROALIMENTAIRE

Salon de l’Agriculture :

« Le traité transatlantique est une menace pour notre agriculture »

 

agri

 

  Marc Dufumier est professeur émérite à Agro ParisTech.

  Il est membre du comité de veille écologique de

  la Fondation pour la nature et l’homme. Il est l’auteur

  de 50 Idées reçues sur l’agriculture et l’alimentation.

 

L’Humanité l’a rencontré à l’occasion de l’ouverture du Salon de l’Agriculture.

Est-on bien parti pour combiner agroécologie et hautes performances économiques ?

Marc Dufumier. Nos politiques sont fortement conditionnées par celles menées à l’OMC, mais encore

plus aujourd’hui, par celles qui se discutent dans le cadre des accords de partenariats bilatéraux,

dont le prochain traité transatlantique. Ce que l’on appelle les accords de libre-échange, quoiqu’il n’y a

rien de libre là-dedans. Ils ne sont qu’une menace pour notre agriculture en termes de compétitivité.

Bien que le pire se joue au sein même de l’Union européenne. Il y existe aujourd’hui de vrais latifundia,

à la mode brésilienne. De très grands domaines privatisés, dans lesquels des gens placent des capitaux

et dont même le gérant est un salarié. Si nos politiques agricoles décident de jouer la carte d’une compétitivité

à bas prix monétaire, dans ce cadre international, la France n’a aucune chance. Le blé picard cédera

face au blé ukrainien, le lait breton face au lait néo-zélandais, la betterave face 
à la canne à sucre brésilienne.

La loi d’avenir pour l’agriculture fait-elle fausse route en ambitionnant une double performance

économique et environnementale ?

Marc Dufumier. La politique agricole commune (PAC) vient d’être réformée et va conditionner beaucoup de choses.

En ce sens, nous avons perdu une bataille essentielle. Nous aurions pu faire en sorte que les 9 milliards d’aides

accordées chaque année aux agriculteurs viennent rémunérer les bons produits – de terroir, bio, label rouge

ou autres – et les services d’intérêt général rendus par les agriculteurs : éviter l’effondrement des abeilles, fixer

du carbone dans le sol… Elle y a renoncé. De fait, nous sommes condamnés à ce que, jusqu’en 2020,

tous les ans, 9 milliards d’euros aillent servir à enrichir les plus grandes exploitations sans quasiment

aucun caractère incitatif à diminuer les coûts cachés des impacts environnementaux. Ceux qui résultent

des résidus de pesticides dans les fruits et légumes, des hormones dans le lait, des anti-inflammatoires

dans la viande… 
ou du cheval dans le bœuf.

Quels objectifs souhaiteriez-vous 
voir appliquer en France ?

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire aussi :

Publié dans Agriculture, ECONOMIE, France, POLITIQUE, SANTE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

La lutte au bout des ongles

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 février 2014

 

Sans papiers

La lutte au bout des ongles

 

CaptureVimeo1  par Fanny Doumayrou

  Sans salaire depuis deux mois, les cinq manucures

  chinoises d’une onglerie du 10e arrondissement

  de Paris sont
 en grève avec occupation.

  Elles exigent leur paye, et des papiers !

  Boulevard de Strasbourg, dans le 10e arrondissement

  de Paris, le microquartier de la beauté africaine.

Des boutiques de perruques, de cosmétiques, des salons de coiffure, des ongleries, des rabatteurs qui hèlent

les passantes… Et tout à coup, un drapeau CGT et des tracts en vitrine ! Au numéro 50, depuis dix jours le va-et-vient

des clientes de la boutique Supply Beauty a été remplacé par les allées et venues, d’un autre style, des militants

syndicaux et politiques. Avec le soutien de la CGT et du PCF, cinq Chinoises (quatre femmes et un jeune homme,

en fait), employées à la pose de faux ongles, sont en grève et occupent nuit et jour leur lieu de travail, pour réclamer

leur salaire, et des papiers.

Six jours sur sept et même le dimanche

Au rez-de-chaussée minuscule de la boutique – 15 m2 environ – six postes de travail tout aussi étriqués ont été

installés. Des petits bureaux encombrés de boîtes de faux ongles, d’instruments et de produits chimiques,

où les travailleuses s’activent de 9 h 30 le matin, à… 20, 21, voire 22 heures le soir, six jours sur sept et même

le dimanche en décembre, pour les fêtes. La paye, c’est 50/50 avec le patron, ce qui leur laisse entre 800 et 1 500 euros

chaque mois, précise Lin Mei, quarante-sept ans, la gréviste qui parle le mieux le français. Sachant qu’elles achètent

elles-mêmes le matériel, pour 100 à 200 euros par mois. Au fond de la boutique, un escalier branlant en colimaçon

mène à l’étage : trois pièces transformées en salon de coiffure, où travaillent neuf employées d’origine africaine.

Se faire payer n’a jamais été facile, raconte Lin Mei, qui travaille ici depuis deux ans. Le patron, d’origine ivoirienne,

donne l’argent en plusieurs fois, il faut toujours réclamer. Mais, en décembre, l’homme a carrément disparu.

Depuis, les manucures ont travaillé, un « chef » a continué à encaisser les clientes, mais aucun salaire n’a été versé.

Le lundi 3 février, la coupe est pleine, les Chinoises arrêtent le travail. « Elles sont parties en grève toutes seules !

raconte, admirative, Pascale, secrétaire générale de l’union locale CGT du 10e. Au bout de trois jours, elles ont vu

que ça ne donnait rien, elles sont entrées en contact avec la CGT. On a organisé l’occupation. Maintenant, l’objectif

est de récupérer les salaires dus, et d’obtenir une régularisation pour qu’elles aient les mêmes droits que n’importe

quel salarié français. »

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Cliquer sur l’image pour voir la vidéo

Capturevimeo

 

Lire aussi :

Ian Brossat auprès des grévistes de l’onglerie du 10e arrondissement de Paris

 

 

Publié dans droit du travail, France, Luttes, Sans Papiers - Immigration, SOCIAL, Solidarite | Pas de Commentaire »

Vers un Internet à deux vitesses ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 février 2014

 

NEUTRALITÉ DU NET

Le Parlement européen va-t-il instaurer

l’internet à deux vitesses ?

 

internet  par Mathieu Lapprand 20 février 2014

  La Quadrature du net, association de défense des droits

  et libertés des citoyens sur Internet, sonne l’alarme.

  Un vote déterminant pour la « neutralité du net » se tiendra

  la semaine prochaine au Parlement européen.

  La neutralité du net, c’est le fait que les opérateurs

  de communications se contentent de transmettre les données

  sur le réseau internet sans les filtrer ou les discriminer – ralentir

  certains flux pour en privilégier d’autres, par exemple.

Alors que ce principe est difficilement respecté aujourd’hui par les opérateurs, le texte qui risque d’être discuté

au Parlement vise au contraire à légaliser le filtrage des flux par les opérateurs. A quelques mois des élections,

les parlementaires montrent l’influence déterminante des groupes industriels et leur mépris pour les positions

des associations citoyennes.

La Commission de l’industrie, de la recherche et de l’énergie (ITRE) du Parlement européen votera lundi 24 février

sur une proposition de règlement élaborée par la Commissaire européenne Neelie Kroes. Cette proposition établit

« des mesures relatives au marché unique européen des communications électroniques et visant à faire

de l’Europe un continent connecté ». En clair, le texte a notamment pour objet de définir juridiquement la neutralité

du net et ses éventuelles exceptions.

Un Internet à deux vitesses

Plusieurs commissions ont émis, ces dernières semaines, des propositions d’amendements sur ce texte,

pour protéger la neutralité du net. Mais la rapporteure du projet, Pilar Del Castillo Vera, pourrait soumettre au vote

de la commission ITRE un texte intégrant des « amendements de compromis », sans tenir compte des avancées

des dernières discussions. Résultat : « Le principe de la neutralité du Net est en phase d’être complètement

dénaturé afin de satisfaire les intérêts des opérateurs télécoms », alerte La Quadrature du net.

internet1

Le texte adopté en commission sera soumis

au Parlement. Si cette définition de la neutralité

du net était validée, ce serait la porte ouverte

pour des services internet à la carte. Les consommateurs pourraient avoir à payer à leurs fournisseurs d’accès

à Internet (FAI) des frais supplémentaires pour chaque service en ligne. Les FAI pourraient également bloquer

certains contenus, sans aucune contrôle du pouvoir judiciaire, prévient La Quadrature.

[Lire la suite sur Basta !]

Le site de La Quadrature avec les enjeux du débat : savetheinternet

Un service pour appeler gratuitement les permanences de députés.

Illustrations : http://savetheinternet.eu

Creative Commons License

 

Qu’est-ce que la neutralité du Net ?

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

 

 

Publié dans Democratie, EUROPE, Liberalisme, LIBERTES, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Blocage des salaires des fonctionnaires… ou pas ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 février 2014

 

Blocage des salaires des fonctionnaires… ou pas ?

La brillante réponse d’un « professeur » des écoles

 

vu sur le blog d’Andrée Oger

reprise d’un article publié par Le Huffington Post

Moi, fonctionnaire, de quel droit gèlerait-on mon salaire?

 

blocagesalaire  par Patrice Heems,  Professeur des écoles

  Il parait que l’État a décidé de geler l’avancement

  des fonctionnaires. Il parait que c’est faux. Il parait

  qu’on y a pensé. Il parait que le « sujet est sur la table ».

  Mais le gouvernement dément formellement

  qu’il envisage la chose.

 

Alors, ça se fera-t-y ? Ça se fera-t-y pas ? P’têt’ bin qu’oui, p’têt’ bin qu’non. Comme d’habitude on verra bien

si ça arrive. Comme d’habitude, il émane de cette rumeur l’impression que des décisions se prennent

à la « va comme je te pousse » selon un système de « brainstorming » sauvage auquel tout le monde est invité

à participer. Quelqu’un, quelque part a une idée. Il s’empresse alors, s’il en a la possibilité, de diffuser cette idée

dans les médias et là, immédiatement, chacun se précipite pour donner son avis, commenter, argumenter,

polémiquer. On crie, on s’insulte, on s’accuse: « Non je ne l’ai pas dit ! Si tu l’as dit ! C’est çui qui dit qui est! ».

Peu importe le sujet.

Et si par bonheur, l’idée lancée en pâture concerne un tant soit peu l’école, alors tout le monde s’empresse

d’emboucher sa trompette pour donner son avis pertinent : « Il faut interdire le scandale de la méthode

globale! »,

« Les instits passent leur temps à montrer des livres pornographiques et pédophiles », « Des transsexuels sont

désormais autorisés à venir dans les classes pour apprendre aux enfants la théorie des genres ».

Et allez ! Pourquoi pas ? Il parait même que le Ministère de l’Éducation Nationale envisage l’achat de 25.000

éléphants pour généraliser les cours de cirque dans les maternelles. Si, si, je vous jure, j’ai reçu un SMS

à ce sujet : preuve que c’est vrai !

[Lire la suite]

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, Education nationale, Fonction publique, France, POLITIQUE, Salaires, SOCIETE | Pas de Commentaire »

4ème paquet ferroviaire : Droit de grève des cheminots en danger

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 février 2014

 

L’Union européenne va-t-elle mettre en danger

le droit de grève des cheminots ?

 

Par Jacky Hénin, Député européen

CaptureJackyHenin

  Le Parlement européen va se prononcer le 26 février à Strasbourg

  sur le quatrième paquet ferroviaire. Ce texte est le dernier en date

  d’une longue série de mesures législatives visant à privatiser le rail.

  Petit rappel :

  ♦  Le premier paquet ferroviaire a posé les bases pour la libéralisation

  du fret et de l’interopérabilité.

 

♦  Le deuxième paquet ferroviaire a privatisé le  fret ferroviaire (depuis, le fret ferroviaire a baissé de moitié

reportant une partie importante du trafic sur la route).

♦  Le troisième paquet ferroviaire a libéralisé les transports ferroviaires internationaux (ce qui a entrainé

une explosion des prix pour les usagers).

Cette nouvelle modification de la législation européenne vise à achever la privatisation du rail.

Comment ? Entre autres par la séparation entre gestionnaires d’infrastructure et opérateurs de transport

(particulièrement problématique pour des organisations aux grosses infrastructures comme Eurotunnel),

et l’obligation pour les collectivités de passer par des appels d’offres, avec les couts supplémentaires

que cela implique, (pour l’instant les collectivités ont le droit d’octroyer directement un contrat de service

public à une entreprise ferroviaire si elles le souhaitent). Même l’avis du comité des régions rédigé

par un élu UMP a critiqué cette remise en cause des droits des collectivités à organiser les transports.

Cerise sur le gâteau, lors du vote en commission transports du Parlement européen le 17 décembre,

un amendement a été ajouté demandant :

             «  un niveau de service minimal en cas de grève dans les transports publics« .

Cette mesure va contre le droit de grève, liberté fondamentale des travailleurs du privé comme du public.

Les travailleurs du rail, premiers à voir les conséquences concrètes d’un projet technique, étaient déjà très

remontés, voilà qui n’est pas pour les rassurer.

Avec le quatrième paquet ferroviaire les conditions de travail des salariés comme la sécurité

du réseau ou les coûts pour les passagers ne sont que des variables d’ajustements permettant

d’augmenter les profits des entreprises ferroviaires.

Le dogme de la concurrence dirige une fois de plus la législation européenne au mépris de l’intérêt général.

Pour mieux réussir à faire passer des mesures profondément impopulaires la technique est bien rodée en Europe,

diviser la législation en plusieurs parties et faire avaler la pilule morceau par morceau. Au besoin ajouter une dose

de complexité par-dessus et arroser de mauvaise foi.

Mais les syndicats ne s’y laissent pas prendre, une mobilisation est prévue le mardi 25 février

devant le Parlement européen. Je serai à leurs côtés.

Le blog de Jacky Henin

Publié dans ECONOMIE, EUROPE, Liberalisme, POLITIQUE, Privatisation, SERVICES PUBLICS, Transports - SNCF, Union europeenne | Pas de Commentaire »

12345...10
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy