• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 28 février 2014

« Pacte de responsabilité » : les contre-propositions de la CGT

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 février 2014

 

« Pacte de responsabilité » : les contre-propositions de la CGT

 

Capturecgtpactederesponsabilité  Clic sur l’image pour agrandir

  La « négociation » entre syndicats et patronat

  sur le pacte de responsabilité débute ce vendredi.

  Un dialogue biaisé puisque le Medef a déjà obtenu

  son cadeau de plus de 30 milliards,

  avant les discussions sur les éventuelles

  contreparties. La CGT arrive à la table pour affirmer

  son désaccord sur ce pacte et proposer un tout autre

  projet. Documents.

  « Nous tenons tout d’abord à réaffirmer notre désaccord

  sur la façon dont le «pacte de responsabilité» a été mis

  sur la table sans aucune concertation ni avis des organisations

  syndicales de salariés » débute la CGT dans sa déclaration

  du jour.

 

« En clair, le président de la République annonce à la télévision qu’il donne un chèque supplémentaire de 30 milliards

d’euros aux employeurs et il nous demande aujourd’hui de négocier d’éventuelles contreparties » résume le syndicat,

particulièrement remonté. « La CGT n’a pas vocation à gérer le service après-vente du gouvernement. »

La CGT se réaffirme en opposition au «pacte», à la suppression des cotisations familiales comme à la logique de fond,

la réduction d’un «coût du travail» qui, ne profite pas à l’emploi, mais aux actionnaires. En plus des cadeaux au Medef,

la CGT dénonce la logique de réduction des dépenses publiques qui est non seulement mauvais pour l’économie,

mais en plus remet en cause notre modèle social.

Avec FO, la FSU et Solidaires, ils manifesteront d’ailleurs le 18 mars pour le dire à nouveau.

Des propositions en nombre

La CGT propose une véritable évaluation des aides publiques, fiscales et sociales aux entreprises.

« Quel contrôle public et social ? Quelle conditionnalité d’attribution ? Quelles sanctions en cas de non-respect

des conditions d’attribution ? ». La CGT propose également d’examiner « l’emploi public à l’aune du gain social

qu’il représente et non comme une source potentielle d’économies. »

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans CGT, ECONOMIE, France, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Boutin et la Manif pour tous poursuivent leur lobbying

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 février 2014

 

La Manif pour tous fait signer une charte aux futurs candidats

 

manif_8

  La Manif pour tous s’engage par procuration

  dans les municipales. Le mouvement invite

  les candidats à signer une « charte¹ des maires

  et des candidats aux élections municipales

  de 2014 » les engageant en particulier à

« préserver l’enfant de toute expérimentation basée

sur les concepts de genre, diffusés sous couvert de lutte contre les stéréotypes et pour l’égalité

homme-femme (…) » et même à « déléguer une personne en accord avec cette charte

dans les conseils des écoles ».

Les signataires prennent de plus l’engagement de soutenir aux élections sénatoriales des candidats

qui s’engagent à « abroger la loi mariage et adoption pour tous ».

Voir la liste des principaux signataires sur humanite.fr

¹  Une « Charte melting-pot » Front National et UMP

Une carte des signataires est disponible sur ce site. 

(un signataire à Maubeuge)

 

D’après Libération, dans les villes de plus de 50 000 habitants, 58% des signataires s’engagent

sous les couleurs du Front national et du Rassemblement Bleu Marine, 18% sous celles de l’UMP

et 24% sous une bannière divers droite.

Capturelibécapture d’écran

 

Appartenance politique des candidats

signataires de la Charte dans les villes

de plus de 50 000 habitants 

 

 

 

 

 

 

Lire également :

Municipales 2014 et LMPT : déjà 1000 candidats pour qui ne pas voter

 

Publié dans Extreme-droite, F-Haine, France, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaire »

La crise ? Pas pour tout le monde !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 février 2014

 

Rentiers de tous les pays, réjouissez-vous !

 

Capturepactederesponsabilité

  Par Jack Dion

  Record historique pour les dividendes versés

  dans le monde, qui ont atteint 1030 milliards

  de dollars en 2013. Mais qui en profite ?

  En ces temps où l’ennemi à abattre, c’est la valeur

  travail et son  insupportable « coût », la nouvelle est

  passée inaperçue. C’est dommage, car elle vaut

  son pesant de bonus.

  Selon une étude de Henderson rapportée par Les Echos

  (24 février), pour la première fois, les dividendes versés

dans le monde ont dépassé les 1000 milliards de dollars

pour atteindre 1030 milliards de dollars. Champagne !

En soi, le résultat est impressionnant, mais la tendance l’est encore plus. En effet, alors que l’on rebat les oreilles

de la crise, des efforts à fournir, des sacrifices à partager, des boulons à visser, des bretelles à remonter, des ceintures

à resserrer et des vestes à retourner, que constate-t-on ? Que les dividendes ont progressé de 43% depuis 2009.

En somme, bourrasque ou pas, dérèglement ou pas, les rentiers et leurs familles se portent comme les oligarques

d’Ukraine ou d’ailleurs. Ils prélèvent une véritable dime sur l’entreprise.

Et les actionnaires bien de chez nous, les riches de souche hexagonale, comment vont-ils ? Bien, très bien, merci

pour eux. Avec 50 milliards de dollars de dividendes versés en 2013, la France se situe en troisième place,

juste derrière les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. Autrement dit, une fois que l’on enlève les deux principales

places financières de la planète (Wall Street et la City),  Paris est la ville de toutes les opportunités pour actionnaires

en mal de rentabilité.

C’est bon à savoir, vu ce que l’on entend sur la santé des entreprises écrasées par les « charges » (celle du travail,

pas du capital, dont on ne parle jamais), l’avenir des riches tondus par le fisc, le sort des malheureuses banques,

et le manque d’« attractivité » d’un pays boudé par les capitaux, au point que le président de cette drôle

de République en est à faire des risettes au président du Medef sans obtenir le moindre remerciement en retour.   

En fait, les chiffres précités ne font que confirmer les résultats récents du CAC 40. Selon les dernières

statistiques, les profits de ces ténors sont passés de 59,8 milliards d’euros en 2012 à 73,6 milliards en 2013 (+23%),

et devraient atteindre 87,3 milliards (+19%) au terme de cette année.

[Lire la suite sur PCF Grésivaudan]

Article original

 

Publié dans ECONOMIE, France, Liberalisme | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy