• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 26 février 2014

Qualité de l’eau du robinet (enquête Que-choisir)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 février 2014

 

Près d’un million et demi de Français boivent une eau du robinet

encore trop polluée

 

Captureeaupotable

 

  Si 98% des Français bénéficient d’une eau potable

  de bonne qualité, en progrès depuis deux ans,

  près d’1,5 million d’entre-eux reçoivent encore

  une eau trop polluée au robinet, a souligné mercredi

  l’association UFC-Que Choisir.

  En cause : l’agriculture (intensive, ndlr) qui est de loin

  la première responsable.

 

Par rapport à sa dernière carte de la qualité de l’eau en France établie en 2012, l’association de consommateurs

se réjouit que 280.000 Français supplémentaires bénéficient d’une eau conforme à la réglementation sur les six

critères étudiés (qualité bactériologique, teneur en aluminium, pesticides, nitrates, sélénium et radioactivité).

« Près de 98% » des Français ont donc « accès tout le long de l’année à une eau de bonne qualité », ajoute-t-elle.

En revanche, 1,48 million de consommateurs « continuent à payer pour une eau non conforme », regrette

l’association, qui s’appuie sur les résultats d’analyses publiés, commune par commune, par le ministère

de la Santé pendant deux ans.

Comme en 2012, l’agriculture (intensive, ndlr) est, « de loin », la première responsable

Un dépassement des normes ne signifie pas pour autant que l’eau n’est pas potable, a tenu à souligner,

lors d’une conférence de presse Olivier Andrault, chargé de mission à UFC-Que Choisir et qui a piloté l’étude.

« Il y a des marges de sécurité », a-t-il précisé, soulignant qu’il revenait aux mairies de décider de restreindre

la consommation.

Dans 63% des cas de non-conformité, l’eau arrive trop chargée en pesticides, en nitrates issus des apports

d’engrais et de fumure animale sur les cultures et en sélénium, un composant du sous-sol naturel mais toxique

apparaissant dans les cas de « surexploitation des nappes phréatiques ». Ces pollutions agricoles, les pesticides

étant les plus répandus, concernent potentiellement 900.000 consommateurs, principalement

« dans les zones d’agriculture intensive du quart Nord-Est de la France« .

Un tiers des pollutions proviennent de défauts dans le traitement de l’eau (surdosage en chlore ou dépassement

de teneur en aluminium). Quelque 500.000 Français, résidant majoritairement en zones rurales et de montagnes,

sont concernés par un problème dû « à la vétusté des réseaux ou le manque de surveillance » des équipements.

La radioactivité naturelle explique le reliquat de non-conformité (soit 4% des cas).

[Lire la suite sur humanite.fr]

Testez la qualité de l’eau de votre communne (Source Que-choisir).

Pour en savoir plus : consultez le communiqué de Que-choisir ou l’étude complète

Publié dans France, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Parlement européen : le rapport sur le Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) enfin adopté

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 février 2014

 

Un FEAD préservé voté au Parlement européen

 

Captureaidealimentaire

 

  Communiqué de presse Younous Omarjee,

  Patrick Le Hyaric, Marie-Christine Vergiat,

  Jean-Luc Mélenchon et Jacky Hénin –

  Strasbourg 25/02/2014

 

Le Parlement européen a adopté le rapport sur le Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD).

Les députés Front de Gauche/Alliance des outremers se félicitent que ce débat se trouve enfin clos,

ce malgré la lenteur législative qui a pesé sur ce dossier et qui nous conduit à l’adopter

alors que l’hiver est déjà presque fini.

Les députés Younous Omarjee et Patrick Le Hyaric s’étaient opposés au consensus émanant de la commission

emploi et affaires sociales et qui voulait se contenter de 2,5 milliards d’euros. Lors du précédent vote

en plénière le 12 juin 2013, les députés de la GUE/NGL ont réussi à faire adopter un nouvel amendement

qui précisait clairement que le budget devait être maintenu à 3,5 milliards d’euros pour 7 ans.

Cet amendement a été adopté à la quasi-unanimité du Parlement européen, et le Conseil européen a dû

accepter ce montant de 3,5 milliards d’euros exigés par le Parlement européen.

La mobilisation des associations a permis d’éviter le pire et c’est une victoire dont elles peuvent être fières.

Mais on pourrait faire plus.

Alors qu’aujourd’hui un quart des personnes vivent sous le seuil de pauvreté dans l’Union européenne,

et que l’UE est la deuxième puissance économique mondiale, les moyens financiers ne manquent pas.

C’est la volonté politique qui fait défaut pour refuser  les plans d’austérité et mettre en œuvre

une réelle solidarité pour tous ceux et toutes celles qui vivent sur le territoire de l’UE.

Source

Publié dans EUROPE, Front de Gauche, Pauvrete, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Intervention de Patrick Le Hyaric sur l’emploi et la formation des jeunes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 février 2014

 

Garantie jeunesse :

Intervention de Patrick Le Hyaric sur l’emploi

et la formation des jeunes.

 

Une discussion a eu lieu au Parlement européen à propos de la garantie jeunesse.

Patrick Le Hyaric a plaidé pour que ce projet devienne une vraie allocation d’étude, de formation, de logement

et d’aide à l’accès au travail et à l’emploi avec les moyens financiers indispensables pour y parvenir.

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Patrick Le Hyaric

Publié dans EUROPE, POLITIQUE, SOCIAL, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Les ouvriers, ces travailleurs invisibles des temps modernes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 février 2014

 

Le travail dans tous ses états

Les ouvriers, ces travailleurs invisibles des temps modernes

 

Captureouvrier

  Existe-t-il encore une classe ouvrière ? Oui et non.

  On dénombre encore 6 millions d’ouvriers

  mais ils sont quasi invisibles. À l’occasion du festival

  Filmer le travail, organisé à Poitiers mi-février,

  la question de la «représentation» des ouvriers a été

  mise en débat. Éclairage.

 

 

Captureouvrières  Dans la préface de leur ouvrage, Retour sur la condition ouvrière,

  Michel Pialoux et Stéphane Beaud rapportaient après avoir interrogé

  des étudiants en sociologie que ceux-ci estimaient le nombre

  d’ouvriers en France à 10 % de leur effectif réel.

  Une estimation largement erronée : leur nombre est encore

  d’environ 6 millions. Soit un actif sur quatre. Qui plus est, les traits

  « caractéristiques » de la condition ouvrière perdurent : précarité

  de l’emploi et de l’existence, travail pénible, faible perspective

de promotion, atteintes à la santé, espérance de vie réduite…

Pourtant, cette catégorie semble devenue invisible sur les scènes médiatique, politique et culturelle. Pour preuve,

elle n’occupe que 2 % seulement de l’espace médiatique, selon l’Observatoire des inégalités.

En un peu plus d’un demi-siècle, la France est passée d’une économie fondée sur l’agriculture et l’artisanat

à une industrie dominante avant de connaître un développement des services. Dans le même temps s’est amorcé

« le déclin de la population active des ouvriers au profit des employés et des cadres », analysait il y a quelques jours

Henri Eckert, sociologue du travail, à l’occasion d’une journée de débat sur « le monde ouvrier en image »

organisée dans le cadre du festival Filmer le travail, qui s’est tenu du 7 au 16 février à Poitiers.

Et bien qu’ils demeurent l’un des groupes sociaux les plus importants aujourd’hui encore, les ouvriers ne forment

plus une catégorie homogène, dotée d’une identité forte.

« Pour les médias, les ouvriers ont disparu, analyse Roger Cornu, sociologue. Les pourcentages sont trompeurs.

Le nombre d’ouvriers n’a quasiment pas changé. Ce qui a changé, c’est la taille de la population active. Et alors que

dans les années 1950 les ouvriers étaient concentrés dans de grosses entreprises, depuis les années 1990,

plus de la moitié travaillent dans des entreprises de moins de 50 salariés.» « Aujourd’hui, on ne parle des ouvriers

que lorsque des usines ferment ou quand on les accuse de voter Front national, alors même qu’une grande majorité

d’entre eux est abstentionniste », corrobore le sociologue Martin Thibault.

« On parle des ouvriers quand ils menacent de tout faire sauter, on parle d’eux en montrant leurs mines fatiguées

sur fond de fumées noires. Pourquoi continuer à montrer les ouvriers dans ces seules circonstances ?

Pour faire peur ? » interroge Henri Eckert.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans ECONOMIE, France, IDEES - DEBATS - PHILO, SOCIAL, SOCIETE | Pas de Commentaire »

« Zéro pointé », l’édito de Patrick Apel-Muller

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 février 2014

 

Éditorial Par Patrick Apel-Muller

L’édito : « Zéro pointé »

 

Captureeurope1

  L’éditorial de Patrick Apel-Muller.

 

  « Qu’à cela ne tienne, nos gouvernants s’apprêtent

  à baisser encore les rémunérations et la protection

  sociale – ce qu’ils appellent «le coût du travail» –

  pour fournir de nouveaux cadeaux au capital

  qui les gaspille en dividendes. »

 

 

 

Gribouille gouverne, persiste 
et signe.

 

austérité2

  Célèbre pour s’être jeté dans la Seine afin d’éviter la pluie,

  le personnage de fantaisie inspire Bercy. Plus la politique

  gouvernementale d’austérité étouffe la croissance,

  plus nos ministres  veulent l’aggraver.

  Comprenne qui pourra à la lecture des prévisions

  économiques de la très libérale Commission européenne.

 

 

La France, qui ne cesse d’assécher les budgets publics, va voir se détériorer 
ses déficits, qui grimperont

à 4 % du PIB en 2014 et 3,9 % en 2015.

Après les dernières estimations 
de l’automne – respectivement de 3,6 % et de 2,8 % –, de nouvelles mesures

de réduction des dépenses sociales avaient été programmées. Voilà aujourd’hui leur effet : désastreux !

La croissance est ainsi anémiée qu’aucune amélioration de l’emploi n’est à l’horizon et qu’un nouveau péril

se profile. Les prix sont écrasés par 
la faible consommation et de dérisoires investissements et le spectre

de la déflation se profile qui affaiblirait 
pour longtemps l’économie française.

Qu’à cela ne tienne, nos gouvernants s’apprêtent à baisser encore

les rémunérations et la protection sociale – ce qu’ils appellent «le coût du travail» – pour fournir

de nouveaux cadeaux au capital qui les gaspille en dividendes. Alors que des larmes de crocodile perlent

aux yeux de ministres et de dirigeants du Medef quand on évoque le recul industriel, les capitalistes français

s’enorgueillissent d’habiter le troisième pays au monde pour le montant des dividendes versés. Ceux-ci vont

gonfler encore le volume des placements financiers qui parasitent l’économie réelle, détruisent l’emploi en refusant

les rendements trop faibles et détournent les richesses produites au profit d’une minorité, toujours moins

nombreuse mais infiniment plus riche.

Puisque nous échouons, continuons, s’obstinent les promoteurs du pacte de

responsabilité qui 
osent le baptiser « compromis social » quand il s’agit 
de l’acceptation pure et simple

de la feuille de route rédigée par le CAC 40. Voilà ce qui met la France 
en deuil d’avenir, gâche ses immenses

atouts, désespère ses prodigieuses énergies.

[Lire la suite]

Lire aussi :

Publié dans Austerite, ECONOMIE, Liberalisme, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

A la Une de l’Humanité : Transports de voyageurs, l’Europe déraille

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 février 2014

 

Ce mercredi dans l’humanité :

             casse du service public ferroviaire, épisode 4

 

huma2602

 

 

Hier, plusieurs milliers de cheminots européens ont interpellé

les eurodéputés à Strasbourg qui débattent du quatrième

paquet de « libéralisation » ferroviaire.

Il ouvrirait la concurrence au transport de voyageurs TGV,

grandes lignes et TER…

Avec le point de vue de Jacky Hénin, député européen PCF.

 

 

 

Extrait de l’entretien avec Jacky Hénin :

Le vote du quatrième paquet ferroviaire achève le processus européen de libéralisation du rail.

Quelles en seront 
les conséquences ?

Jacky Hénin. Le transport ferroviaire public subit des attaques coordonnées aux niveaux national et européen.

La Commission européenne, consciente que la destruction du rail 
ne se ferait pas sans résistance, a divisé

les étapes pour essayer de faire avaler la pilule morceau par morceau. Le quatrième paquet ferroviaire vise

à terminer le travail et à privatiser le plus gros morceau : le transport de voyageurs.

D’après la clause de réciprocité intégrée au quatrième paquet ferroviaire, à partir du moment où la SNCF est

présente en Italie par exemple, les compagnies italiennes auront le droit d’être présentes sur le réseau français.

Ces entreprises étrangères auront d’autant plus de facilité à s’insérer sur le marché français que les collectivités

auront l’obligation 
de passer par des appels d’offres.

Lire la suite de l’entretien dans l’Humanité en version numérique

Suite de l’article 

 

Publié dans ECONOMIE, EUROPE, Liberalisme, POLITIQUE, SERVICES PUBLICS, Transports - SNCF, Union europeenne | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy