• Accueil
  • > Basta!
  • > Précarité énergétique : quand c’est la maison qui rend malade

Précarité énergétique : quand c’est la maison qui rend malade

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 février 2014

 

SANTÉ PUBLIQUE

Précarité énergétique : quand votre maison vous rend malade

 

par Nolwenn Weiler 19 février 2014

precarite_energetique

Quatre millions de logements en France

sont des « passoires thermiques ».

Ces logements impossibles à chauffer

rendent leurs habitants malades, compliquant

la vie quotidienne de personnes souvent

précaires. Le lien entre précarité énergétique

et santé a fait l’objet de deux études,

aujourd’hui reprises par la Fondation Abbé Pierre.

Des mesures viennent d’être proposées par le gouvernement dans le cadre du Plan de rénovation

énergétique des logements. Pour venir à bout, enfin, de ce grave problème sanitaire ?

precarite_energetique1

 

  Quand survient l’hiver, les marmots reniflent et se mouchent davantage.

  Mais si pour certains, il s’agit d’une attaque de virus, pour d’autres,

  c’est surtout le signe que chez eux, il fait froid. « Beaucoup de foyers

  se résignent à couper le chauffage pour pouvoir payer leur loyer »,

  soupire Isolde Devalière, sociologue au Centre scientifique et technique

  du bâtiment (CSTB) et membre de

  l’Observatoire de la précarité énergétique.

 

En France, cinq millions de personnes vivent en situation de précarité énergétique. 85% d’entre elles disent avoir froid

dans leur logement en hiver. Les autres, souvent des personnes âgées ou malades, laissent le chauffage allumé :

leurs factures énergétiques s’envolent au fil des années. La majorité des ménages exposés vivent sous le seuil

de pauvreté, mais les profils sont très divers : propriétaires occupants ou locataires, en maison ou en appartement [1],

à la retraite, au chômage ou avec un emploi (souvent précaire).

« Les températures trop basses à la maison, c’est la cause principale des pathologies qui affectent les personnes

en situation de précarité énergétique », explique Bernard Ledésert, médecin et directeur d’études au Centre régional

pour l’enfance et l’adolescence inadaptées/Observatoire régional de santé (CREAI/ORS) du Languedoc-Roussillon.

« Dans le département de l’Hérault, travailleurs sociaux et salariés de l’association Gefosat (spécialisée dans les énergies

renouvelables et la maitrise de l’énergie) avaient remarqué que les personnes en situation de précarité énergétique

n’allaient pas bien », relate Bernard Ledésert. « Cela a motivé le lancement d’une enquête de terrain ciblée sur la santé

de ces publics. » Menée dans le département au printemps 2011 par le Gefosat et le CREAI/ORS, l’enquête a été

coordonnée par Bernard Ledésert. L’année suivante, une seconde enquête a été menée dans le Douaisis

(Nord-Pas-de-Calais), en partenariat avec la Fondation Abbé Pierre. Qui a ensuite publié une synthèse

de ces deux études.

Rhumes, asthme, migraines et dépressions

[Lire la suite sur Basta !]

 

Quand c’est le logement qui rend malade… – (vidéo 1)

Image de prévisualisation YouTube

voir sur youtube

Creative Commons License

Une Réponse à “Précarité énergétique : quand c’est la maison qui rend malade”

  1. hotesse accueil evenementiel dit :

    Je sais ce qu’il me reste à faire…vous féliciter pour votre atricle !

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy