• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 15 février 2014

Taxe sur les Transactions Financières : rappelons ses promesses à François Hollande !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 février 2014

reçu par courriel

Cliquer sur l’image pour agir

Captureoxfam

 

Publié dans Environnement, EUROPE, F. Hollande, Finance, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Sylvie Vassallo : « Les livres jeunesse ne sont pas des manuels de morale »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 février 2014

 

Mercredi, Sylvie Vassallo, directrice du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil,

était l’invitée de Clara Dupont-Monod sur France Inter. 

 

http://www.dailymotion.com/video/x1buhqo

sur dailymotion

Publié dans France Inter, IDEES - DEBATS - PHILO, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Que dissimule «L’autonomie» des universités prônée par la loi Fioraso ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 février 2014

 

Que dissimule «L’autonomie» des universités prônée par la loi Fioraso ?

La continuité des réformes dont le but n’est pas la liberté

de chercher

 

loi-autonomie-pecresse

  Par Dina BACALEXI, Ingénieure de recherche CNRS,

  élue SNTRS-CGT, et Daniel STEINMETZ, Secrétaire

  général du SNTRS-CGT.

 

  Dans l’Humanité du 3 janvier 2014, Martin Andler et

  Laurent Daudet, responsables de l’enseignement ­supérieur

  et de la recherche au think tank Terra Nova,

  la « boîte à idées » du Parti socialiste, ont fait l’éloge

  de « l’autonomie des universités » et la promotion de la loi

  dite ­Fioraso, que la communauté scientifique a, à juste titre,

baptisée « loi LRU2 ».

La défense d’une prétendue « autonomie » (« liberté et responsabilité des universités ») n’est qu’une ­façon

d’entériner une politique qui poursuit celle de l’ère Sarkozy. D’ailleurs, l’actuelle ministre l’avait annoncé

avec une forte dose d’hypocrisie dans l’exposé des motifs de sa loi : elle adoptait une « méthode pragmatique »

sans remise en cause systématique du passé, pour « préserver un milieu académique déjà fortement déstabilisé

par la succession désordonnée de réformes (…) dont il a fait l’objet au cours du dernier quinquennat ».

Les auteurs de la tribune semblent satisfaits de cette continuité. Dans l’esprit des « grandes coalitions » à l’allemande ?

Les auteurs incitent à « faire confiance à l’autonomie ». Mais la communauté s’est sentie trahie à plusieurs reprises.

La loi LRU, promulguée par Valérie Pécresse en 2006, a inauguré le désengagement de l’État que poursuit si bien

la loi Fioraso. Elle n’a pas seulement créé les difficultés des universités par « manque de transfert des ressources ».

Elle a posé la première pierre d’un financement supposé libre, soit via une hausse des frais de scolarité,

soit par différents contrats et partenariats public-privé, qui ont ouvert la voie à une formation et à une recherche

sous influence. Ce que la loi Fioraso a institutionnalisé, en faisant du « transfert » direct et immédiat des résultats

de la recherche ­publique aux entreprises une de ses missions principales, avait commencé avant.

En incitant les universités à « devenir des centres de coûts et de profits » et à « augmenter leur chiffre

d’affaires » (les Échos du 23 janvier 2014), en affichant son accord total avec le Medef qui réclame

« le copilotage des formations » (les Échos du 8 décembre 2013, interview ­croisée avec Pierre Gattaz),

la ministre rend les armes du service public de l’université et de la recherche.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire le tract du Syndicat National des Travailleurs de la Recherche Scientifique :

« L’Inserm à 50 ans ! Entre l’autosatisfaction de la Direction et le malaise des personnels »

PDF - 206.7 ko
Tract_SNTRS_DU_INSERM_2014

Publié dans Enseignement superieur, IDEES - DEBATS - PHILO, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Rythmes scolaires : communiqué SNUipp-FSU (12/02/14)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 février 2014

 

Rythmes scolaires : le SNUipp-FSU rend son « contre rapport »

 

Le SNUipp-FSU rend public son « contre-rapport »sur la réforme des rythmes.

Une enquête qui dresse un bilan de la mise en place 2013 et de la préparation de 2014.

Il fait des propositions concrètes pour faire avancer le dossier, dont la nécessaire réécriture du décret.

 

Cliquer sur les images pour agrandir.

reforme1

reforme2

Une bonne réforme, une réforme réussie, c’est une réforme qui s’appuie sur ceux qui sont chargés de la faire

vivre au quotidien : les enseignants des écoles. Or, que ce soit pour 2013 ou que ce soit pour la préparation

du passage à 2014, cette réforme se fait sans les enseignants, parfois contre eux et n’a pas été articulée

avec des mesures significatives pour le métier en terme de temps, de salaires et de formation continue.

Pour faire avancer ces sujets, le SNUipp-FSU a décidé de leur donner la parole. Il rend public aujourd’hui

le point de vue de 8 000 enseignants et équipes d’écoles dans un « contre-rapport » remis au ministre

ce 12 février au sein du Comité national de suivi de la réforme.

[Lire la suite]

Source illustrations

Télécharger :

- Le contre rapport

- L’analyse du SNUipp-FSU

Publié dans Education nationale, France, SNUipp | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy