• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 6 février 2014

Procès des faux tracts du FN : délibéré le 3 avril

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 février 2014

 

Procès des faux tracts : jugement le 3 avril prochain

 

Marine-Le-Pen-Aveux

 

  Le Tribunal de Grande Instance de Béthune a différé

  ce jeudi  son jugement au 3 avril prochain après avoir

  entendu toutes les parties sur le fond dans l’affaire

  des faux tracts lors des législatives 2012,

  opposant Jean-Luc Mélenchon à Marine Le Pen.

 

Le but avoué de Raquel Garrido, avocate de Jean-Luc Mélenchon, est d’obtenir « l’inéligibilité » de Marine Le Pen.

La seule manière, selon elle, d’empêcher le Front national de continuer ces pratiques.

L’accusée, comme à chaque séance, n’était pas présente. Son avocat, Wallerant de Saint-Just, a à nouveau

débuté le procès par une tentative de report. Notamment pour des raisons étranges :

CapturePG

Le TGI de Béthune en a décidé autrement, estimant que cette affaire des faux tracts serait bien jugé ce jeudi,

sur le fond. La stratégie de défense de Marine Le Pen devenait alors assez simple. Premier argument :

ce tract n’est pas attribuable directement à sa cliente : « Madame Le Pen n’est pas auteure de ces infractions.

Vous n’en apportez aucunement la preuve » lance Wallerant de Saint-Just. Problème, l’avocat se heurte

aux déclarations de sa propre cliente, qui les avait revendiqués par deux fois : « J’ai envoyé mes 100 militants,

j’assume ce coup de communication ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

de Jean-Luc Mélenchon…

Publié dans F-Haine, France, Jean-Luc Melenchon, Justice, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

L’ acharnement judiciaire contre les militants CGT continue

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 février 2014

 

     La justice s’acharne sur deux militants CGT

 

amnistie_1_0

  Distribuer un tract est-il un délit ?

  Oui, pour le Parquet de Lyon qui continue

  de s’attaquer à deux syndicalistes

  plus de trois ans après une distribution

  de tracts non-déclarée en Préfecture,

et malgré deux décisions de justice

leur donnant gain de cause.

L’acharnement judiciaire se poursuit contre les militants CGT. Après avoir fait appel de la relaxe des cinq

syndicalistes de Roanne pour refus de prélèvement ADN début janvier, le ministère public entend cette fois-ci

obtenir un pourvoi en cassation contre la relaxe de Pierre Coquan, secrétaire général de l’union départementale

CGT du Rhône, et Michel Catelin, membre du bureau de l’union locale CGT de Villefranche-sur-Saône (Rhône).

Le 29 janvier dernier, la Cour d’appel de Lyon avait pourtant donné gain de cause aux deux cégétistes poursuivis

pour n’avoir pas déclaré une distribution de tracts à la Préfecture en août 2010, confirmant la décision

du tribunal correctionnel de Villefranche de novembre 2012, tandis que le Procureur de la République à l’origine

des poursuites estimait qu’une distribution de tracts s’assimilait à une manifestation et devait être préalablement

déclarée comme telle en Préfecture.

« C’est une décision liberticide et ridicule », a réagi cet après-midi Pierre Coquan, qui voit derrière ce pourvoi,

l’action du gouvernement qui poursuit la « logique de contrôle du mouvement social initiée

par Nicolas Sarkozy » et un « combat de classe rétrograde ».

Pour l’avocat de Pierre Coquan et Michel Catelin, maître François Dumoulin, ce pourvoi révèle

« un réel acharnement politique de la part du parquet, qui veut pénaliser l’action syndicale ».

Une répression judiciaire qui va encore plus loin que le cas des cinq de Roanne, puisque, comme le souligne l’avocat,

« il n’y a dans cette affaire même pas d’éventuel acte délictueux commis dans le cadre d’un acte

militant : c’est l’acte militant en lui-même – une distribution de tracts, un geste quotidien, qui fait partie

intégrante de notre vie sociale – qui est attaqué !».

Si le pourvoi en cassation a été formulé aujourd’hui par le Procureur général, la procédure peut s’étendre

sur de longs mois avant que l’audience ne se tienne. Cela fait déjà depuis 2012 que les deux syndicalistes sont

dans le collimateur de la justice pour des faits remontant à 2010.

 

Loan Nguyen

 

 

Voilà ce que disait le grand-père de ma belle mère quand elle lui parlait des socialistes :

« Ne fais nen confiance aux socialos,  ils ont toudis trahi ! »

Une phrase que devraient méditer ceux qui s’allient avec eux.

Publié dans CGT, Justice, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

« Pierre Gattaz et François Hollande se sont pacsés au plus haut niveau de la nation »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 février 2014

 

Mobilisation

Thierry Lepaon :

      « Pierre Gattaz et François Hollande se sont pacsés

       au plus haut niveau de la nation »

 

hollande infidèle

  La CGT appelle aujourd’hui à des mobilisations

  dans toute la France pour l’emploi et les salaires.

  Son secrétaire général, Thierry Lepaon, revient

  entre autres sur le pacte de responsabilité. 

  La CGT s’est dite, à plusieurs reprises, opposée

  au contenu du pacte de responsabilité annoncé

  par François Hollande lors de ses vœux à la presse.

  Cette opposition se fonde-t-elle sur le principe même

  de ce pacte, à savoir l’abandon du financement,

  par le patronat, de la politique familiale, ou bien

  sur l’absence d’exigence de réelles contreparties

   patronales à cette mesure ?

 

Thierry Lepaon. Nous sommes opposés au contenu même du pacte de responsabilité. À son orientation.

Pour la première fois, la branche famille se retrouve isolée du financement global de la protection sociale.

Elle ne sera plus financée par le travail mais par la fiscalité. À terme, c’est donc bien l’enjeu de la fiscalisation

à la fois des recettes et des dépenses. C’est un vieux rêve de la droite qui considère que le travail ne peut pas

payer le hors-travail. Sur ce point, nous sommes en opposition frontale avec le gouvernement. Ce n’est même

pas discutable. En parallèle, ça peut paraître une question de forme mais ça n’en est pas une, François

Hollande a commencé par signer le chèque. Nul besoin d’être un grand négociateur pour comprendre

que l’arme du financement est bien la dernière qu’il faut utiliser. Mais le choix de François Hollande a été

d’exonérer d’abord et de renvoyer ensuite dos à dos syndicats de salariés et syndicats d’employeurs

pour ce qui est de la négociation des contreparties.

Jean-Marc Ayrault a demandé que les organisations syndicales lui remettent, 
avant la fin du mois,


les préconisations en matière de contrepartie sociales au pacte de responsabilité.

Quelles sont celles que la CGT va mettre sur la table ?

Thierry Lepaon. La CGT a signé, avec la CFDT, la FSU et l’Unsa, un texte commun dans lequel sont déclinés

un certain nombre de points qui nous rassemblent. Mais ces orientations, que l’on porte ensemble, peuvent être

complétées par des revendications propres à chacune des organisations. L’ensemble des dispositions qui figurent

dans ce texte commun seront mises sur la table. Par tous les syndicats. Pour ce qui est de la CGT, nous allons,

en parallèle, réaffirmer nos revendications en matière de niveau de rémunération, Smic et points d’indice,

et demander la remise à plat complète des 230 milliards d’euros d’aides publiques versées chaque année

aux entreprises.

Pour le reste, la question n’est pas d’apporter des contreparties à un pacte signé entre Pierre Gattaz

et François Hollande et sur lequel les syndicats de salariés n’ont jamais été consultés.

Pierre Gattaz et François Hollande se sont pacsés au plus haut niveau de la nation, et le gouvernement

met en œuvre ce qu’ils ont décidé.

La CGT ne regardera pas par la petite porte. Il ne s’agit pas de trouver des contreparties à 30 milliards d’euros

mais bien de mettre à plat l’ensemble de l’assiette.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Austerite, CGT, ECONOMIE, France, Liberalisme, Politique nationale, SOCIAL | Pas de Commentaire »

« Nous voilà mariées, mais sans enfant » (Femmes solidaires)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 février 2014

 

Cliquer sur l’image pour agrandir

Capturefemmesolidaires

 

Publié dans Droits des femmes, France, POLITIQUE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Journée d’action CGT

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 février 2014

 

Plus de 150 manifestations ou rassemblements dans le pays

 

PierreLaurent2

 16 000 manifestants à Paris

  sans doute plus encore à Marseille

  plus de 5 000 à Toulouse

  près de 4 000 à Lyon

  1 500 à Lille et Grenoble

  …

  Pierre Laurent et Marie-George Buffet

  dans le cortège parisien

 

Les salariés mobilisés pour exiger une autre répartition

des richesses (CGT)

 

Ce jeudi 6 février 2014, plus de 150 initiatives organisées à l’initiative de la CGT, à travers toute la France, ont permis à des dizaines de milliers d’hommes et des femmes de réclamer une autre répartition des richesses.

Des milliers de tracts distribués aux portes des entreprises et dans les lieux publics, des conférences de presse, des opérations filtres aux péages des autoroutes, des arrêts de travail, des assemblées générales, des rassemblements et délégations devant les chambres patronales, les préfectures et les sièges d’entreprises ont démontré la capacité des salariés à faire irruption sur la scène sociale pour prendre leur destin en mains.

Cette première  journée d’action interprofessionnelle de l’année 2014, à l’initiative de la CGT, confirme que les salariés sont disponibles à l’action collective sous des formes correspondant à la diversité des réalités du monde du travail.  Solidaires dans l’entreprise et rassemblés dans la rue pour porter leurs exigences de progrès social, ils ont dit leur volonté de mettre un coup d’arrêt à la spirale de la fatalité et du repli sur soi.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

A lire sur le blog de la CGT Nord :

reçu par courriel

Banderoles vues à la manif de Nice

Hollandmedef

 

Publié dans CGT, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Mory Ducros : l’Humanité poursuit ses révélations

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 février 2014

 

   Mory Ducros : l’Humanité poursuit ses révélations

 

mory-ducros

Exemple d’e-mail envoyé à Laurent Berger, numéro un de la CFDT,

pour que le syndicat accepte le plan de reprise de Mory Ducros

 

  L’Humanité dévoile de nouveaux documents qui démontrent

  les pressions qu’a subies la CFDT, pour accepter le plan

  de reprise de l’actionnaire principal du transporteur,

  Arcole industries. 

  Les révélations de l’Humanité sur la mise en scène de pressions

  « spontanées » des salariés de Mory Ducros pour obtenir la signature

  d’un accord bancal se confirment….

 

De nouveaux éléments laissent clairement apparaître un système rôdé destiné à peser sur les négociations

qui durent depuis plusieurs semaines et dont l’aboutissement devrait voir le jour, ce jeudi, au tribunal

de commerce de Pontoise (Val-d’Oise). Dans un document interne que s’est procuré l’Humanité, l’une des cadres

du groupe répond favorablement à une consigne de sa direction en écrivant à Laurent Berger, numéro un

de la CFDT, pour contraindre sa centrale syndicale à signer l’accord imposé par l’actionnaire principal et candidat

à la reprise, Arcole Industries.

Celui-ci prévoit le licenciement de 3.000 salariés sur les 5000 encore valides. « Comme l’ensemble de mes collègues,

je vous demande de bien vouloir signer cet accord car votre rôle est de défendre les salariés et leurs droits »,

écrit une responsable affrètement. « On vous demande le retour au raisonnable ! Eh oui, on en a marre. Ça fait

des mois que cela dure et maintenant de toute façon, il y aura des licenciés dans les 2 cas ». L’auteure de ce mail,

directement adressé au compte professionnel de Laurent Berger, ajoute qu’elle « préfère 3000 personnes

avec un petit quelque chose que tout le monde avec rien » avant d’inviter le leader syndical à se « préoccuper

des vrais problèmes »…

Mory Ducros ou la grande manipulation, retrouvez l’intégralité de l’enquête, dans l’Humanité de ce jeudi.

Publié dans ECONOMIE, France, l'Humanité, SOCIAL | Pas de Commentaire »

6 février 1934 : Quand la gauche sut réagir

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 février 2014

 

Dans l’Humanité ce jeudi :

     6 février 1934, quand la gauche reprit le dessus

 

huma0602

Il y a 80 ans, le coup de force de l’extrême droite échouait.

La riposte de la gauche s’organise, dépassant dans la rue

ses divisions, le 12 février.

Le Front populaire allait pouvoir naître. Quatre-vingts ans

après, un nouvel élan de gauche est-il possible ?

A lire dans notre événement :

   ♦ Quand la gauche reprit le dessus. Extrait :

Quand les droites factieuses désertent la rue, au soir du 6 février 1934,

elles ne savent pas encore que leur coup de force manqué va précipiter

« un événement impensable peu de temps auparavant ».

 

« La fusion enthousiaste, ardente d’unité, à Paris », le 12 février, « du cortège de la CGT et du Parti socialiste

avec celui de la CGTU et du Parti communiste », selon l’historien et économiste Jean Magniadas.

Échouant à renverser le régime en place, la tentative manquée des ligues fascistes va ainsi avoir pour effet

« d’engager le processus » qui mènera au Front populaire, explique l’historienne Danielle Tartakowsky.

Quatre-vingts ans plus tard, ce bref épisode (de 1934 pour ses prémices, à la chute du cabinet Blum en 1937,

en passant par la victoire électorale du 3 mai 1936), sans exemple dans l’histoire de France,

« d’innovation politique permettant le rassemblement le plus large sur un contenu de transformation sociale »,

rappelle l’historien Frédérick Genevée, responsable des archives nationales du PCF, continue d’être un point

de référence à gauche, pour les conquêtes sociales dont il a accouché (congés payés, semaine de quarante

heures de travail…). Mais aussi comme un moment où « la nécessité de l’unité à gauche, tradition

en France, (a) été redécouverte », commentait l’historien britannique Eric Hobsbawm, interviewé par l’Humanité

en 2006. Et qui continue de faire réfléchir historiens et militants sur les ingrédients qui ont rendu possible

cette expérience, à l’heure où l’exercice du pouvoir par François Hollande tend à morceler et à affaiblir

la gauche comme jamais.

[Lire la suite]

 

Publié dans France, l'Humanité, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy