• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 1 février 2014

Communiqué FSU

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 février 2014

 

Communiqué de presse – 31 janvier 2014

Journée de retrait de l’école : la FSU dénonce l’instrumentalisation

de L’École par l’extrême droite

 

logoFSU3

 

Certaines mouvances extrémistes appellent les parents d’élèves à retirer leurs enfants

de l’école une journée par mois pour refuser la prétendue « théorie du genre ».

 

Leur propagande est un tissu de mensonges, de calomnies et de manipulations. Cette campagne agressive

et réactionnaire, qui vise à effrayer les parents d’élèves, a malheureusement eu de premiers effets dans certains

établissements scolaires avec parfois des chiffres d’absentéisme importants.

La FSU réaffirme que l’application à l’école de la « théorie du genre » est une invention des réactionnaires.

Elle s’indigne d’une confusion, volontairement entretenue, entre le souci légitime du service public d’éducation

de lutter contre les discriminations filles/garçons et cette théorie.

Après les mobilisations contre l’ouverture du mariage à tous les couples, les réactionnaires déplacent leur combat

d’arrière-garde sur le terrain de l’école. Ils s’en prennent au dispositif « ABCD égalité », destiné à lutter

contre les stéréotypes de sexes à l’école primaire, et remettent en cause toute éducation à l’égalité et au respect,

ainsi que l’éducation affective et sexuelle. En fait c’est l’égalité qu’ils refusent ! En assignant les enfants à des rôles

strictement définis par leur sexe, ils leur dénient le droit à l’épanouissement personnel, le droit d’affirmer leurs goûts,

de choisir leurs loisirs, leur métier…

C’est bien le rôle de l’école de lutter contre les préjugés et les stéréotypes facteurs d’inégalités, d’exclusion et parfois

même de violence. C’est aussi le rôle de l’école de former les futur-es citoyen-nes aux valeurs d’égalité entre les filles

et les garçons. L’éducation à l’égalité et à la sexualité, présente depuis longtemps dans les programmes

de l’éducation nationale, ne doit pas être remise en cause !

La FSU n’acceptera pas que l’École soit le terrain d’une instrumentalisation des élèves et des familles à des fins

partisanes extrémistes. Elle dénonce cette tentative visant à saper la confiance entre l’école publique et les parents.

La FSU estime qu’il serait dangereux pour les élu-es de jouer avec l’École en cautionnant ces actions.

La FSU apporte son soutien aux équipes éducatives confrontées à cette action « JRE », ainsi qu’à la FCPE

et à ses représentant-es ayant reçu des menaces explicites.

Publié dans Education nationale, Extreme-droite, FSU | Pas de Commentaire »

Les Le Pen ont quelques difficultés avec leurs sous !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 février 2014

 

Le Front national a chaud aux caisses

*

CapturepbsfinancesFN

Clic sur l’image pour agrandir

vu sur PCF Hénin-Beaumont

Source : Le Canard Enchaîné
Mercredi 29 janvier 2014

 

Publié dans F-Haine | Pas de Commentaire »

Des milliers de manifestants à Madrid et à Paris pour le droit à l’avortement

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 février 2014

 

« Avortement libre »

crient des milliers de manifestants à Madrid comme à Paris

 

CaptureTrain de la liberté

  Plusieurs milliers de manifestants ont

  accueilli samedi à Madrid

  le « train pour la liberté » parti du nord

  de l’Espagne, transportant des militantes

  féministes en gilet violet.

 

 

Les progressistes espagnols et de toute l’Europe dénoncent le projet de loi gouvernemental

qui limite drastiquement le droit à l’IVG. Plusieurs milliers de personnes manifestent également

à Paris et dans plusieurs villes de France en soutien des Espagnoles et pour refuser tout recul

du droit à l’IVG.

 

Capturemanif Madrid

Capture d’écran

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des dizaines de trains et d’autobus venus de toute l’Espagne ont convergé vers la capitale. A bord, des milliers

de manifestants prêts à défiler jusqu’au Parlement contre ce  projet de loi qui ramène le pays 30 ans en arrière

pour le droit des femmes. Il entend supprimer le droit à l’IVG et n’autorise l’avortement qu’en cas de danger

prouvé pour la vie ou la santé physique ou psychologique de la femme, ou après un viol ayant fait l’objet

d’une plainte préalable. La malformation du fœtus n’est plus reconnue comme une raison valable.

Adopté fin décembre par le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy, ce texte supprime celui de 2010,

voté sous l’ancien gouvernement socialiste, qui autorisait l’avortement jusqu’à 14 semaines de grossesse pour

toutes les femmes sans justification et jusqu’à 22 semaines en cas de malformation du fœtus ou de grave danger

physique ou psychique pour la mère.

« Nous n’accepterons pas de revenir à l’époque franquiste »

[...]

ivg_2

  Plusieurs milliers de personnes manifestent

  également à Paris en soutien aux Espagnoles,

  mais aussi pour rappeler que l’IVG est un droit

  qui reste en danger en France.

  Une vingtaine d’autres rassemblement ont lieu

  ce samedi en France, à l’appel d’organisations

  progressistes :

associations féministes, partis de gauche (PS, PCF, Europe Écologie Les Verts, Parti de Gauche, Lutte Ouvrière, NPA)

comme syndicats (CGT, Solidairesn FSU…). A Paris, ils ont défilé de la Place Joffre (VIIe arrondissement)

vers l’ambassade d’Espagne, de l’autre côté de la Seine, en scandant « avorter, c’est mon choix, avorter, c’est mon droit ».

Selon le Planning Familial, une des associations organisatrices, les participants étaient 40.000 en France, dont 30.000

à Paris.

[Article humanite.fr]

 

Publié dans avortement, Droits des femmes, Espagne, EUROPE, France, Luttes | Pas de Commentaire »

Il y a 60 ans, l’appel de l’Abbé Pierre – Un appel toujours d’actualité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 février 2014

 

habitat

Il y a soixante ans, l’abbé résistant lançait « l’insurrection de la bonté »

 

abbe_pierre

  « Mes amis, au secours », s’écrie l’abbé Pierre

  à l’antenne de Radio Luxembourg, le 1er février 1954.

  Son 
insolence mesurée déclencha un élan populaire

  inégalé pour le droit au logement.

  Un appel toujours d’actualité.

 

« À cette époque, on ne parlait pas de “SDF”. L’abbé Pierre a simplement évoqué le sort d’une femme. Une femme morte sur le boulevard Sébastopol. » Daniel Atlan, quatre-vingts ans, s’en souvient parfaitement. Il a vu cette « insurrection de la bonté » déferler sur notre pays, il y a exactement soixante ans. « Mes amis, au secours… » avait lancé l’abbé sur les ondes de Radio Luxembourg, ce 1er février 1954. Ce fameux appel, resté dans l’histoire, s’achevait par une liste très terre à terre. « Chacun de nous peut venir en aide aux sans-abri. Il nous faut pour ce soir, et au plus tard pour demain, 5 000 couvertures, 300 grandes tentes américaines, 200 poêles catalytiques. Déposez-les vite à l’hôtel Rochester, 92, rue de la Boétie. »

Cet hôtel, Daniel en était le réceptionniste. Alors, il réceptionnait. Les bénévoles, le matériel et beaucoup d’argent. « Tout le monde défilait, hommes, femmes, de tous les milieux. C’était l’après-guerre, personne n’était très riche, mais les gens n’arrêtaient pas d’entrer et de sortir. Des centaines et des centaines de billets étaient déposés dans les corbeilles que nous avions disposées sur le comptoir de la réception. Le soir, à trois ou quatre, on les montait à l’étage et on les vidait dans les baignoires des chambres vides. On en a rempli cinq… »

[Lire la suite sur humanite.fr]

Vidéos :

 

Capturemal-logement2014  Capture d’écran – Clic sur l’image pour lire

 

  2014 : 

  10 millions de personnes touchées par la crise du logement 

 

  ♦  Précarité et mal-logement, cercle vicieux

  ♦  Ils habitent la maison de l’abbé Pierre

  ♦  La pauvreté cachée au cœur des villes

 

Publié dans France, Logement, SOCIETE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy