• Accueil
  • > Archives pour janvier 2014

PSA Poissy : « ce sont les intérimaires qui vont être jetés à la rue »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 janvier 2014

 

PSA Poissy :

       « ce sont les intérimaires qui vont être jetés à la rue »

 

psa_6

  La direction du site PSA de Poissy a confirmé

  la suppression d’une équipe de 684 personnes

  sur une ligne de montage.

  « Sans licenciement » assure la direction,

  mais la CGT affirme que cela se traduira

par le départ d’au moins autant d’intérimaires.

 

capturepsapoissy1capture d’écran

La direction du site supprimera

dès le 24 mars une des deux équipes

dédiées à la 208, sur la ligne 2,

sur laquelle travaillent 1.382 salariés.

 

Cette réorganisation a été confirmée ce jeudi matin lors d’un comité d’entreprise. Au total, 684 personnes sont

concernées, « mais ce ne sont pas des suppressions de postes, il n’y aura pas de licenciement », assure

un porte-parole du site. Au contraire, pour le syndicat CGT qui a tenu une conférence de presse sur le parking

des salariés, cette annonce représente bien « 700 suppressions d’emplois »: « ce sont les intérimaires qui vont en pâtir

et qui vont être jetés à la rue », a dénoncé Farid Borsali, secrétaire général du syndicat du site,

redoutant « des similitudes avec Aulnay », l’usine de PSA qui a fermé en Seine-Saint-Denis.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans CGT, ECONOMIE, France, Liberalisme, licenciements, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Rumeurs à l’école : la sainte alliance de tous les réacs

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 janvier 2014

 

Rumeurs contre l’école : la droite fait mauvais genre

 

ecole_6

 

  Les délires de Farida Belghoul sur l’introduction

  supposée de la théorie du genre à l’école font suite

  à des mois de campagne des réacs de tous poils

  qui n’hésitent pas à manier l’intox.

 

À qui la faute ? Depuis vendredi, une centaine d’écoles – sur les 48 000 établissements publics – ont été

perturbées par des absences d’élèves. À l’évidence, les appels délirant de groupuscules d’extrême droite

demandant aux parents de garder leurs enfants à la maison pour dénoncer un supposé enseignement

obligatoire de la théorie du genre à l’école (l’Humanité du 27 janvier 2014) ont malheureusement trouvé

un écho. Après l’Île-de-France, lundi dernier, le Loiret, le Rhône ou encore l’est de la France,

ces « journées de retrait de l’école » pourraient continuer à essaimer. Leurs organisateurs ont dressé

un calendrier par grandes villes jusqu’au 10 février. Qui est à l’origine de cette folle « rumeur du genre » ?

Comment a-t-elle pu prendre une telle ampleur ? Qu’est-ce que les ABCD de l’égalité ?

Un combat 
du FN à l’UMP

L’appel à ces « journées de retrait de l’école » (JRE), une fois par mois, remonte au 18 décembre 2013 et il est

signé par la désormais célèbre Farida Belghoul. Ancienne meneuse, en 1984, de la seconde Marche pour

l’égalité, cette romancière et cinéaste, désormais proche du nationaliste Alain Soral, dénonce à longueur

de blog le « gender », cette « théorie contre-nature » que les pouvoirs publics auraient décidé d’enseigner

dès la maternelle, avec un encouragement à la masturbation ou encore des interventions de militants LGBT

devant les enfants pour leur « apprendre » l’homosexualité, la bisexualité et la transsexualité…

Des affirmations outrancières, certes, mais qu’elle partage depuis des mois avec les catholiques

traditionalistes de la Manif pour tous, les identitaires, les islamistes intégristes et une belle

brochette de militants d’extrême droite et de l’UMP.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire aussi :

Publié dans Education nationale, Extreme-droite, France, SOCIETE, UMP | Pas de Commentaire »

Solidarité avec les femmes espagnoles

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 janvier 2014

 

pcf-solidarité

 

 

  Solidarité avec les femmes espagnoles

  et du monde entier !

  Rendez-vous le samedi 1erfévrier

  pour faire entendre ce combat !

 

 

 

Communiqué des Jeunes Communistes de France :

En Espagne et dans toute l’Europe : défendre le droit à l’avortement et renforcer l’égalité femmes-hommes !

 

 Tract de l’Union des Étudiants Communistes 

Cliquer sur les image pour agrandir

TractUEC- droitavortementTractUEC- droitavortement1

 

Publié dans avortement, Droits des femmes, Jeunes Communistes | Pas de Commentaire »

Chili : Pour la première fois depuis 1973, une ministre communiste

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 janvier 2014

 

Les droits des femmes à l’honneur dans le gouvernement Bachelet

 

CaptureClaudiaPascual

  Le PCF salue la nomination de Claudia Pascual, membre du Parti

  communiste du Chili, au sein du gouvernement formé par Michelle Bachelet.

  Claudia est aujourd’hui à la tête du Service national des femmes, le SERNAM.

  Cette nomination est d’importance et porteuse d’espoir, tant les droits

  des femmes sont constamment et dramatiquement attaqués au Chili.

  L’avortement y est strictement interdit, avec des conséquences tragiques

  en termes de mortalité maternelle.

*

De même, les chiffres des violences faites aux femmes sont plus qu’alarmants et la loi se range rarement du côté

des victimes. Jusqu’ici le SERNAM, créé en 1991, a toujours appliqué une politique soumise à une vision

très conservatrice de la famille laissant sans réponse les attentes des femmes du Chili.

Michelle Bachelet a été particulièrement active au sein de l’ONU-femmes qu’elle a présidée durant trois ans.

Gageons qu’elle saura répondre aux attentes des femmes de son pays, aux urgences et à la gravité de leur situation,

en particulier en transformant le SERNAM en ministère plénipotentiaire.

Nous tenons à apporter tout notre soutien à Claudia Pascual, communiste et féministe, engagée depuis des années

aux côtés d’associations féministes. Elle peut compter sur notre solidarité. Dans une période si grave de remise

en cause, en Europe, du droit à l’avortement, nous avons grand besoin de faire converger nos batailles.

Laurence Cohen, Responsable nationale Droits des femmes/Féminisme

Lydia Samarbakhsh, Responsable des Relations internationales

Publié dans Chili, Droits des femmes, PCF | Pas de Commentaire »

École : des universitaires s’élèvent contre « la rumeur mensongère »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 janvier 2014

 

École :

des universitaires s’élèvent contre « la rumeur mensongère »

 

CaptureABCD pour l'égalité

 

  Une cinquantaine d’universitaires de Strasbourg

  ont publié une tribune dans l’Alsace, dans laquelle

  ils mettent en pièce les arguments fallacieux utilisés

  par les organisateurs de la « journée de retrait de l’école »

 

Ces très nombreux enseignants de tous les champs d’études, historien, mathématiciens, ingénieur, spécialistes

en droit, science sociales et politiques, se sont mobilisés alors que, depuis vendredi, une centaine d’écoles,

notamment dans le Bas-Rhin, ont été perturbées par des absences d’élèves après un appel à boycotter l’école

 pour protester contre ce qui est présenté comme un enseignement aux enfants de la « théorie du genre ».

À lire :   École : les réacs lancent la « rumeur du genre »

 

Manœuvre

Les signataires de cette tribune publiée par l’Alsace.fr  voient dans cette rumeur, propagée par des proches

de l’idéologue d’extrême droite Alain Soral, une « manœuvre révoltante de déstabilisation des parents » qui a

privé des enfants d’école.

« De plus cette rumeur est totalement mensongère », écrivent-ils. Avant d’affirmer:

  • « NON, les enfants ne sont pas en danger.
  • NON, il n’y aura pas de projection de films « sexuels » à l’école, et les garçons ne seront pas transformés

en filles (et inversement).

  • NON, la prétendue « théorie du genre » n’existe pas. »

« Pour en finir avec les idées reçues », les signataires soulignent que « le genre est simplement un concept

pour penser des réalités objectives. On n’est pas homme ou femme de la même manière au Moyen-Âge et

aujourd’hui. On n’est pas homme ou femme de la même manière en Afrique, en Asie, dans le monde arabe,

en Suède, en France ou en Italie. On n’est pas homme ou femme de la même manière selon qu’on est cadre

ou ouvrier. Le genre est un outil que les scientifiques utilisent pour penser et analyser ces différences. »

Ils rappellent ainsi le bienfondé du traitement de ces questions par l’École :

  • « OUI, les programmes scolaires invitent à réfléchir sur les stéréotypes de sexe, car l’école, le collège,

le lycée sont le lieu où les enseignants promeuvent l’égalité et le respect mutuel, où les enfants apprennent

le respect des différences (culturelle, sexuelle, religieuse).

  • OUI, l’école est le lieu où l’on permet à chacun, par les cours de français, d’histoire, de SVT,

d’éducation civique, d’éducation physique, de réfléchir sur les conséquences néfastes des idées reçues et

d’interroger certains préjugés, ceux qui ont fait que pendant des siècles un protestant ne se mariait pas avec

une catholique, ceux qui font que l’on insulte encore aujourd’hui une ministre à cause de sa couleur de peau,

ceux qui font des petits garçons sont malmenés aux cris de « pédés » dans la cour de l’école, ceux qui font

que Matteo n’osera jamais dire qu’il est élevé et aimé par deux mamans, ceux qui font qu’Alice veut mourir

car on la traite de garçon manqué, ceux qui créent la haine et la discorde. »

[Lire la suite sur humanite.fr]

A lire aussi :

Publié dans Education nationale, France, PCF, SOCIETE | Pas de Commentaire »

La télévision kurde Mednuçe TV cite l’Humanité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 janvier 2014

 

La télévision kurde Mednuçe TV cite l’Humanité

(à partir de 6mn8s.)

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Publié dans Presse - Medias | Pas de Commentaire »

La pauvreté se cache au cœur des villes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 janvier 2014

 

INÉGALITÉS

La pauvreté cachée au cœur des villes

 

CaptureCompas pauvretécapture d’écran

 

  Une étude publiée mardi analyse finement

  les taux de pauvreté selon les territoires.

  Elle met en avant la persistance d’importantes

  poches de misère dans les grandes villes

  ainsi que de fortes inégalités entre quartiers.

 

C’est une première. Les sociologues Louis Maurin

et Violaine Mazery ont étudié les taux de pauvreté

selon les territoires, après impôt et cotisations sociales.

Leurs travaux, publiés hier par le Centre d’observation

et de mesure des politiques d’actions sociales (Compas),

dressent le classement des 100 plus grandes villes

de France au regard de leur taux de pauvreté.

Les dix premières places sont trustées par les communes

d’outre-mer, avec cinq villes affichant un taux de pauvreté

supérieur à 33 % (lire encadré).

 

 

La banlieue nord de Paris, surreprésentée

Roubaix, dans le Nord, détient le triste record de France avec 45 % de pauvres sur son territoire.

Viennent ensuite de nombreuses villes de la banlieue nord de Paris, surreprésentée dans ce triste palmarès

avec Aubervilliers (39 % de pauvreté), Saint-Denis (34 %), Sarcelles (32 %), Épinay-sur-Seine et Pantin (30 %)…

Si l’on intègre les cités de moins de 50 000 habitants, des villes comme Grigny (Essonne), Clichy-sous-Bois

(Seine-Saint-Denis) ou Garges-lès-Gonesse s’invitent dans ce classement, avec 43 %, 45 % et 40 % de pauvres

sur leurs territoires. Les cités de banlieues présentent toujours – hélas ! – de grandes concentrations de pauvreté,

« n’en déplaise au discours ambiant selon lequel il n’y aurait de pauvreté que dans les zones périurbaines »,

relève Louis Maurin.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Télécharger : L’étude complète

Publié dans France, Inegalite, Pauvrete, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Mort de Pete Seeger, pionnier du folk américain

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 janvier 2014

 

Mort de Pete Seeger, pionnier du folk américain

 

CapturePeteSeeger  capture d’écran

 

  Considéré comme un des pionniers de la musique folk

  qui a influencé plusieurs générations de chanteurs

  comme Joan Baez, Bob Dylan ou Bruce Springsteen,

  Peter Seeger est décédé à New York à l’âge de 94 ans.

 

 

La mort lundi au Presbyterian Hospital de New-York de celui qui a aussi popularisé l’hymne du mouvement

de défense des droits civils aux États Unis, We Shall Overcome, a été confirmée par son petit-fils au New York Times.

Le musicien, accompagné de sa guitare à 12 cordes ou de son banjo à 5 cordes, avait séduit un large public,

souvent marqué à gauche, aussi bien avec ses chansons engagées que ses mélodies enfantines ou des hymnes

faciles à reprendre en chœur.

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Seeger a chanté pour le mouvement ouvrier des années 1940 à 1950, pour les marches pour les droits civils

et dans les grands rassemblements du mouvement contre la guerre du Vietnam dans les années 1960,

puis dans les années 1970 pour la défense de l’environnement et les mouvements pacifistes.

Mentor de chanteurs engagés des années 50 et 60, dont Bob Dylan et Don McLean, son répertoire a plus tard

inspiré un album de Bruce Springsteen en 2006. Lors d’un concert organisé à Madison Square Garden

pour son 90e anniversaire, Springsteen l’a présenté comme « la légende vivante le la musique et la conscience

de l’Amérique, un témoin du pouvoir de la chanson et de la culture », a rappelé le Time .

Source

Lire également :  Pete Seeger ou les origines communistes du folk américain

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Publié dans Culture, Hommages, Musiqe | Pas de Commentaire »

Meeting unitaire contre l’extrême droite, ses idées, ses pratiques

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 janvier 2014

 

EXTRÊME DROITE

Les syndicats ripostent contre l’extrême droite

 

Captureantifasciste

 

Devant les prétentions du Front national

de préempter le vote ouvrier, syndicats

et organisations de jeunesse échangent

aujourd’hui réflexions et expériences

pour faire reculer les idées d’extrême

droite.

 

Suivez le meeting en direct ici  (à partir de 19h30)

Le 4 décembre dernier, lors du lancement de la campagne « contre l’extrême droite, ses idées et ses pratiques »,

CGT, FSU, Solidaires, Unef, FIDL et UNL réaffirmaient le rôle des syndicats et des organisations de jeunesse

dans ce combat démocratique.

Née de l’urgence à déconstruire les propositions antisociales du Front national et de ses satellites, la journée

intersyndicale unitaire d’aujourd’hui (lire ci-contre) prend un tour résolument combatif. La préoccupation est ancienne.

Début 2011, un tract commun des trois centrales précitées, auxquelles s’ajoutaient l’Unsa et la CFDT

(qui ne participent pas à la journée) dénonçait « l’utilisation de la situation sociale pour promouvoir certaines thèses

dans le débat public comme le fait le Front national ».

Progrès social

« Par leur histoire, leurs traditions, leurs valeurs », mais aussi « dans leurs pratiques », le rôle des syndicats, dans

et hors l’entreprise, est d’œuvrer au progrès social. Incompatible, selon les statuts des organisateurs, avec, au hasard,

« la thèse de la préférence nationale (qui) est antinomique avec les valeurs fondamentales du syndicalisme ».

La CGT l’a inscrit dans ses statuts. Elle agit « pour une société démocratique, libérée de l’exploitation capitaliste

et des autres formes d’exploitation et de domination, contre les discriminations de toutes sortes, le racisme, la xénophobie

et toutes les exclusions ».

Bataille antifasciste

Dans son rapport d’introduction au conseil national de la Fédération des services publics CGT, en septembre dernier,

le secrétaire fédéral, Baptiste Talbot, allait plus loin. Selon lui, le travail syndical pour « élever le rapport de forces

et changer la donne sur le terrain revendicatif » est « partie intégrante de la bataille antifasciste ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans CGT, ECONOMIE, Extreme-droite, F-Haine, France, FSU, SOCIAL, Solidaires, Syndicats, UNEF | Pas de Commentaire »

Grèce : Un espace social libre attaqué par des néo-nazis près d’Athènes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 janvier 2014

reçu par courriel

NOUVELLE ATTAQUE NÉO-NAZIE EN GRÈCE !

*

Après avoir détruit le Synergio d’Ilioupolis (visité dans « Ne vivons plus comme des esclaves« )

en blessant violemment plusieurs bénévoles, les néo-nazis d’Aube dorée viennent,

ce week-end, d’attaquer le Resaldo, un autre espace social libre autogéré,

cette fois à Keratsini (ouest d’Athènes).

En chemin, ils ont également saccagé les souvenirs à la mémoire

du rappeur Pavlos Fyssas (Killah P) sur les lieux de son assassinat.

*

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Publié dans Grece, Montée du fascisme | Pas de Commentaire »

12345...15
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy