La gauche sommée de choisir son « pacte »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 janvier 2014

 

Présidence

            La gauche sommée de choisir son « pacte »

 

huma1401

  François Hollande doit s’expliquer, ce soir, sur le «pacte»

  qu’il propose au Medef. Une initiative qui divise et accroît

  le désarroi à gauche.

  Le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, propose

  une autre voie : celle d’un «pacte de solidarité».

  Simple «outing» (aveu public, en bon français), selon le porte-parole

  des députés PS, Thierry Mandon, ou «tournant social-libéral assumé»,

  pour la coprésidente du Parti de gauche (PG), Martine Billard,

  au fond peu importe. L’essentiel est que le pli est pris, l’orientation bel

  et bien adoptée, laquelle devrait être confirmée et explicitée, ce soir,

lors des vœux du président de la République à la presse.

 

voeux présidebtiels

  Depuis le 31 décembre, jour où François Hollande a, tout à la fois,

  proposé de conclure un « pacte de responsabilité » avec le patronat

  (« moins de charges sur le travail, moins de contraintes »

  contre « plus d’embauches et plus de dialogue social ») et fustigé les « excès »

  et les « abus » de la Sécurité sociale comme aucun responsable de gauche

  ne l’avait fait avant lui, les lignes de partage du débat politique se sont

  soudainement déplacées.

  L’évolution la plus spectaculaire est à mettre au compte du Medef qui, 

  pour la première fois du quinquennat, a remisé au second plan ses critiques

contre la politique fiscale du gouvernement pour se ranger aux côtés du chef

de l’État en se posant en gardien vigilant de l’application du « pacte de responsabilité ». Du moins pour ce qui

concerne la partie des engagements que l’État a pris à son égard. Quant aux « contreparties » attendues en retour,

le président de l’organisation patronale, Pierre Gattaz, l’a dit tout net, hier :

la création d’un million d’emplois avancée au lendemain de l’annonce du pacte est davantage

« un objectif que nous nous sommes donné » qu’un « engagement ferme et juridique ».

Bref, pour les résultats attendus en échange de la « trentaine de milliards d’euros » d’allégement

de cotisations escomptés, on verra plus tard…

[Lire la suite sur humanite.fr]

À lire :

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy