• Accueil
  • > France
  • > Cas Dieudonné. Cette lutte touche à la démocratie, à la République et à l’universel par Jean-Claude Lefort

Cas Dieudonné. Cette lutte touche à la démocratie, à la République et à l’universel par Jean-Claude Lefort

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 janvier 2014

 

Tribune

Cas Dieudonné. Cette lutte touche à la démocratie,

à la République et à l’universel

 

Par Jean-Claude Lefort, Député honoraire, Président d’honneur

de l’Association France-Palestine Solidarité (AFPS).

 

babouse_0Clic sur l’image pour agrandir.

Comment réagir au mieux face à l’antisémitisme et

aux provocations de Dieudonné ? Par Jean-Claude Lefort.

Le ferme débat engagé contre les paroles et les actes

de Dieudonné peut être salutaire, à condition d’éviter

tout raccourci ou, pire, les amalgames.

 

Les questions posées sont sérieuses. Elles doivent être l’occasion d’opérer des clarifications nécessaires, tant existent des volontés de brouiller les cartes aujourd’hui. Cette clarification n’a qu’un seul but et il devrait rassembler. À savoir, poser des actes ou prendre des mesures pour que les deux termes de l’équation qui est en jeu en sortent renforcés : la lutte contre toute forme de racisme, d’une part ; la protection de la liberté d’expression, d’autre part.

Pour quiconque suit objectivement les faits, les gestes et les propos de Dieudonné, la chose ne peut prêter à aucun doute possible : son antisémitisme est patent. Il est inacceptable. Le racisme, redisons-le avec force, n’est pas une opinion mais un délit. Nous le condamnons par principe absolu, non discutable, mais aussi par nécessité politique : il nuit terriblement à la cause du peuple palestinien. Même si Dieudonné fait mine de s’en réclamer.

Ses propos ont été condamnés par la justice à de nombreuses reprises. Et la loi doit passer sans la moindre mansuétude.

Mais les actes de Dieudonné, et plus spécialement sa « quenelle », doivent être éclairés si on veut rendre lisible et acceptable par la société toute mesure, politique ou autre, visant à en réduire l’usage jusqu’à l’anéantir.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :  Dieudonné, l’imposteur raciste, n’est pas l’ami du peuple palestinien

Manuel Valls érige le cas Dieudonné en « combat politique »

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy