Projet Mars One : un aller simple pour la planète rouge

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 janvier 2014

 

A la conquête de la planète rouge

 

Capturemarsone  par Gabriel Moret

 Une société néerlandaise prévoit d’envoyer des hommes

 de manière permanente sur la planète Mars dès le début

 des années 2020.

 Un voyage sans retour qui en attire pourtant plus d’un.

 

Le projet fou de Mars One débute en 2011 lorsque Bas Lansdorp et Arno Wielders, respectivement entrepreneur et ingénieur, dressent les bases de l’aventure, avec le plan de la mission. Ils s’entretiennent alors avec des fournisseurs potentiels, des scientifiques et des ingénieurs spécialisés dans l’aérospatiale. Le résultat tombe : un concept d’installation humaine permanente sur Mars est réalisable avec les technologies existantes.

En avril 2013 est lancée une campagne de recrutement sur Internet, et plus de 200 000 personnes y participent. Les candidatures sont parfois originales voire loufoques, mais tous acceptent avec enthousiasme l’idée d’une mission sans-retour à destination d’une planète où la température moyenne est de -68°C. Stéphane, 30 ans, déclare sur le site dédié aux candidatures : « Explorer l’univers, Mars, est probablement le seul moyen de satisfaire mon appétit constant pour l’expérimentation de nouvelles idées et de nouvelles technologies ».  La première sélection permet d’isoler 1058 dossiers (dont 21 Français), et deux nouvelles phases de sélection sont programmées pour 2014 et 2015 dans le but d’identifier les 4 premiers astronautes-colons. Selon l’organisation Mars One, l’aventure devrait se dérouler de la manière suivante.

Entraînement rigoureux

Avant le départ de la première équipe prévu pour 2024, chaque astronaute devra passer par 8 années d’entraînement dans des infrastructures conçues pour simuler les conditions de vie sur la planète rouge. Leur aptitude à supporter l’isolement humain et la promiscuité sera mise à l’épreuve pendant plusieurs périodes de quelques mois. De même, additionné à leurs expériences professionnelles et à leur expertise requises, les futurs colons apprendront de nouvelles compétences, comme réparer les structures, faire des récoltes dans les endroits de la base prévus à cet effet, et répondre à des urgences médicales, telles que des déchirements musculaires ou fractures.

Un long voyage de 7 mois

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire aussi :

À voir :

 

Lancez la vidéo puis cliquez sur l’icône « cc » en bas à droite pour afficher les sous-titres en français.

Image de prévisualisation YouTube

voir sur youtube

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy