Les retraites dorées des patrons du CAC 40

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 décembre 2013

 

BOURSE

Les retraites dorées des patrons du CAC 40

 

retraite1

En piochant dans les résultats 
financiers des groupes

du CAC 40, les scandales sur les retraites chapeaux

et les indemnités de départ sont monnaie courante.

Le système est rodé afin d’inciter les dirigeants

à contenter les actionnaires.

 

Avec 2 millions par an de retraite provisionnés pour Franck Riboud par le groupe Danone, près de 48 000 euros

versés par mois à Thierry Desmarest, ancien patron de Total… Les 21 millions d’euros mis de côté par PSA

pour son PDG sur le départ, Philippe Varin, ne sont pas une erreur de casting. Un système élaboré de rentes,

d’indemnités et de privilèges existe au sein du CAC 40. Il vise à inciter ses dirigeants à tout faire

pour que leur groupe crache le maximum de dividendes pour les actionnaires.

Total fonctionne à robinet ouvert

Franck Riboud, PDG du géant mondial du yaourt, devance tous ses confrères du CAC. S’il était remplacé

au débotté à la tête du groupe, il pourrait avoir droit, selon les dispositions adoptées par l’entreprise et ratifiées

en assemblée générale, à une indemnité de départ, certes soumise à des conditions de performance,

mais qui pourrait aller jusqu’à 6 millions. Par ailleurs, lors de son départ en retraite, il pourrait percevoir

une retraite chapeau annuelle de l’ordre de 2 millions d’euros !

Au 31 décembre 2012, la part du montant total de l’engagement du Groupe Danone au titre des retraites

des dirigeants de l’entreprise est de 64,9 millions d’euros, équivalant à plus de 2 % de la totalité des salaires

versés par le groupe en 2012.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy