• Accueil
  • > Archives pour novembre 2013

CGT Goodyear Amiens-Nord : Nouveau « coup de bluff » du PDG de Titan

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 novembre 2013

 

Pour la CGT de Goodyear :

        « L’objectif de Titan est de pousser les mecs à bout »

 

CGT Goodyear Amiens-Nord : Nouveau

Le délégué du site Goodyear d’Amiens-Nord, Mickaël Wamen,

excédé par les derniers propos du PDG de Titan Maurice

Taylor qui souhaite redémarrer l’usine Goodyear d’Amiens-Nord

avec « zéro employé », a dénoncé samedi un « coup de bluff »

et assène que la CGT « ne tombera pas dans le panneau ».

« Tout cela est un énorme coup de bluff, le seul but est de faire péter la cocotte, ils savent

que les gars ont énormément d’orgueil et surtout qu’ils sont fatigués par les 6 ans de lutte »,

s’est offusqué Mickaël Wamen, représentant CGT dans l’usine d’Amiens-Nord, dans un communiqué.

« Nous ne tomberons pas dans ce panneau« , a-t-il ajouté.

Le PDG du fabricant américain de pneus agricoles Titan International, Maurice Taylor, a dit

dans un entretien au Monde que la CGT et Goodyear devaient d’abord « se mettre d’accord

sur des indemnités de départ ». « Si tous les salariés les acceptent, le projet d’achat de l’usine

démarre avec zéro employé », a-t-il expliqué.

Titan International a fait un retour inattendu en octobre dans les discussions autour de l’usine

Amiens-Nord d’Amiens, menacée de fermeture. Le ministre du Redressement productif Arnaud

Montebourg avait annoncé le retour du groupe américain, qui a tenté sans succès à plusieurs

reprises de mettre la main sur une partie du site d’Amiens, et serait prêt désormais à reprendre

333 emplois dans l’usine (sur 1 173), dont le maintien serait garanti pendant quatre ans.

>>> Lire : Maurice Taylor, le patron de Titan un pneu gonflé

« Taylor est piloté par Goodyear à 3000% », a estimé Mickaël Wamen. « L’objectif est de pousser

les mecs à bout, ça explose, l’usine brûle et Goodyear se débarrasse du seul site qui le gêne au monde »,

a-t-il poursuivi. « Taylor garde son accord avec Goodyear, toutes les licences, et il va fabriquer les pneus

à Sao Paulo comme il en rêve depuis des années ». « Goodyear a déjà tout vendu à Titan, Titan n’a jamais

voulu de notre usine, l’idéal pour lui est que les mecs la brûlent ! Ou détruisent les machines ! », s’est

encore scandalisé le délégué de la CGT.

[Source]

Lire aussi :

Publié dans CGT, ECONOMIE, Emplois, licenciements, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Liberté Hebdo : campagne d’abonnement et agendas

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 novembre 2013

 

Cliquer sur les images pour agrandir

Liberté Hebdo : campagne d'abonnement et agendas dans Liberte Hebdo liberte1liberte21 Liberté Hebdo dans Presse - Medias

 

liberte-hebdo-1091-224x300

Reçu par courriel

Campagne d’abonnement

 

Cher(e) Camarade, Cher(e) Ami(e),

Tu n’ignores pas la situation financière très difficile du journal Liberté-Hebdo.

Ses pertes financières conséquentes sont liées à la baisse brutale des annonces légales et de la publicité, des aides à la presse et des travaux divers en P.A.O. (journaux, bulletins, tracts, etc.), qui s’ajoutent à une hausse permanente, considérable, des coûts d’impression et de tarifs postaux.

Cette situation n’est pourtant pas fatale. La survie du journal passe avant tout par des gains substantiels réalisés en matière d’abonnements.

Plus que jamais, nous menons une grande campagne en ce sens qui permettra de solidifier les finances du journal et de relancer le lectorat d’une presse libre et indépendante.

Si tu souhaites soutenir notre journal, n’hésite pas à t’abonner si tu ne l’es pas encore, ou à abonner un ami, un collègue, une personne de ta famille(bulletin ci-dessous)

Faisons-en tous ensemble une véritable bataille politique !

D’ailleurs, la défense du journal n’est pas qu’une affaire financière, mais bien une question de fond, politique, dans un contexte de bataille idéologique inédit, avec la dérive social-libérale du gouvernement, la banalisation et la promotion indécente du Front National,…

De nombreux enjeux sont liés à cette bataille de l’abonnement.

Sachant pouvoir compter sur ta pleine mobilisation et restant à ta disposition, nous te prions d’agréer, Cher(e) Camarade, Cher(e) Ami(e), nos plus sincères et fraternelles salutations.

Bruno Saligot, Directeur Administratif et Financier

Alexandre Basquin, Directeur de la Publication

liberte-abonnement-210x300

 

Clic sur l’image pour agrandir

Publié dans Liberte Hebdo, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Retraites : salariés/retraités/jeunes/séniors MÊME COMBAT !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 novembre 2013

Cliquer sur les images pour agrandir

Retraites : salariés/retraités/jeunes/séniors MÊME COMBAT ! dans Austerite retraite_1_banderole-300x199

retraitetract0 PCF Sambre-Avesnois dans ECONOMIEretraitetract1 retraités dans France

 

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, France, PCF, POLITIQUE, PRECARITE, RETRAITES, SOCIAL, TRACT | Pas de Commentaire »

Écotaxe : « quand Benetton et Goldman Sachs collectent l’impôt français » (enquête Basta!)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 novembre 2013

 

FISCALITÉ ÉCOLOGIQUE

Les dessous de l’écotaxe :

           quand Benetton et Goldman Sachs collectent l’impôt français

 

Écotaxe :

 

En reportant l’entrée en vigueur de l’écotaxe pour les poids lourds,

le gouvernement Ayrault vient une nouvelle fois de capituler

face à des intérêts privés. Mais derrière cette taxe écologique

se cache une autre question, qui n’a jamais été soumise au débat

public : c’est la première fois que la collecte de l’impôt est confiée

à des entreprises privées. Un consortium emmené par Benetton,

Goldman Sachs, Thalès et SFR empochera 20% des recettes

de la taxe pour assurer son recouvrement. Du jamais vu ! Enquête.

 

 

Après six ans de reports et d’atermoiements, l’écotaxe poids lourds est devenue un sujet explosif. Et le gouvernement

n’en finit plus de s’empêtrer dans des reculades qui le décrédibilisent. Les critiques se focalisent sur le coût de la taxe

pour les transporteurs et les agriculteurs. Pourtant, l’essentiel est ailleurs : pour la première fois, la collecte d’un impôt

est confiée à des entreprises privées. L’État a fait le choix de déléguer le recouvrement de l’écotaxe à un prestataire,

par le biais d’un contrat de partenariat public-privé. Le produit de la perception de la taxe, estimée à 1 200 millions

d’euros par an, sera reversé à l’administration des douanes. Une première en matière de fiscalité ! Un système choisi

sous Sarkozy et mis en œuvre par un gouvernement socialiste et écologiste… L’écotaxe « s’appuie sur un mode

de recouvrement entièrement nouveau et automatisé. A bien des égards, c’est une taxe du XXIe siècle ! »,

s’enthousiasme la sénatrice UMP Marie-Hélène Des Esgaulx, dans un rapport remis à la Commission des finances

en février dernier.

« Un retour à la Ferme Générale de l’Ancien Régime ! », dénonçait la CGT, lorsque le gouvernement Fillon a validé

cette option, peu après le Grenelle de l’environnement. Cette externalisation entraine un surcoût pour le contribuable.

« L’écotaxe est incontestablement coûteuse », admet Marie-Hélène Des Esgaulx. Sur un total de 1,2 milliard d’euros

collectés, environ 280 millions d’euros sont consacrés à la rémunération du prestataire privé qui assure

le recouvrement. Soit 23 % [1] ! C’est la taxe la plus coûteuse jamais mise en place ! « A titre de comparaison,

ce pourcentage ne dépasse pas 1,2 % pour l’impôt sur le revenu », poursuit le rapport. « Le recouvrement d’un impôt

coûte souvent moins de 1% du montant de celui-ci, confirme Philippe Bock, secrétaire général du syndicat Solidaires

Douanes. « Pour les services des douanes, la masse salariale coûte un milliard d’euros, pour des rentrées fiscales

de 67 milliards d’euros. Le coût de recouvrement de l’écotaxe est complètement prohibitif ! » Cette taxe poids lourds,

« c’est service public minimum et profits maximum », résume le syndicat.

Benetton, Goldman Sachs, Thales et SFR, collecteurs d’impôt

« Le coût global du contrat de partenariat, bien qu’élevé, ne semble pas surestimé », conclut Marie-Hélène

Des Esgaulx devant la commission des Finances. Il est de toute façon bien tard pour s’en apercevoir. Le contrat

de partenariat a été signé en octobre 2011, pour une durée de 13 ans et 3 mois. L’État se trouve lié jusqu’en 2025,

sans qu’aucune étude n’ait été menée sur l’opportunité de confier cette mission au secteur privé. « Les Douanes

n’étaient pas capables de faire un tel montage technique », tranche le député UMP Hervé Mariton.

Au terme du contrat, l’ensemble du dispositif doit être remis à l’État.

Qui va toucher ces 280 millions par an (desquels sont déduits 50 millions de TVA) pour mettre en œuvre le dispositif

de recouvrement ? Un consortium d’entreprises baptisé Ecomouv’, mené par le groupe italien Autostrade. Celui-ci est

une filiale d’Atlantia, la société qui gère la plupart des autoroutes italiennes. Elle est détenue (à 48 %) par le fonds

d’investissement Sintonia, propriété de la famille Benetton [2]. La banque états-unienne Goldman Sachs est entrée

au capital de ce fonds en 2008. Autostrade, qui détient 70 % d’Ecomouv’, s’est allié avec les groupes français Thales,

SNCF, SFR et Steria, une entreprise qui vend des services informatiques aux entreprises.

[Lire la suite sur Basta !]

Creative Commons License

 Sur le même sujet : Écotaxe : quand le PS découvre les dérives des partenariats public-privé

Cet article vous a intéressé ? Basta ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

 

Publié dans CGT, ECONOMIE, France, Politique fiscale | Pas de Commentaire »

Publicités dans les boîtes aux lettres, l’occasion de faire de bonnes affaires… surtout pour l’employeur !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 novembre 2013

 

Dans la Boîte / Adrexo

 

http://www.dailymotion.com/video/x16a0ra

Dans la boite par JulietteGuibaud


Publié dans droit du travail, Exploitation, SOCIAL | Pas de Commentaire »

1...56789
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy