• Accueil
  • > Archives pour novembre 2013

Les mensonges du Point sur « la France des assistés »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 novembre 2013

 

Les mensonges du Point sur « la France des assistés »

 

Les mensonges du Point sur « la France des assistés » dans Politis assistanat-300x213Par Ingrid Merckx25 octobre 2013

 

Dans son dossier fustigeant la « fabrique des assistés »,

Le Point s’appuie sur des données en partie fausses,

rarement sourcées et compilées au profit d’une thèse

ultralibérale. Analyse avec ATD Quart Monde.

 

 

 

La France, pays d’assistés ? C’est l’un des préjugés les plus répandus, dénonce ATD Quart Monde.

« Chaque campagne électorale on y a droit, chaque mois de novembre paraît un sondage concluant

que 8 Français sur 10 pensent que la France est un pays d’assistés… », déplore Jean-Christophe Sarrot,

rédacteur en chef de Feuille de route, le mensuel du mouvement. « Une rengaine libérale fétide  », tranche

l’économiste Christophe Rameaux. Un propos « démagogique, destiné à flatter une partie de l’électorat

sur des conceptions populistes », analysait le sociologue Serge Paugam dans Politis en mai 2011,

en réaction aux déclarations de Laurent Wauquiez, alors ministre des affaires européennes, selon lequel

« dérives de l’assistanat [seraient] le cancer de la société française ».

Pour couper court aux rumeurs infondées, ATD Quart monde vient de publier l’ ouvrage « En finir avec les idées

fausses sur les pauvres et la pauvreté », qui reprend et contredit pas loin de 80 idées fausses sur ce thème

des « assistés fraudeurs et profiteurs ». L’hebdomadaire Le Point y avait fait écho sur son site.

Mais cette semaine, prenant à contrepied ce qu’il défendait la semaine dernière, Le Point fait sa Une du 24 octobre

sur le thème : « Les Assistés, comment la France les fabrique ? » Avec une réponse en trois points :

« Peut-on vivre sans travailler ? Ces riches qui en profitent. Le grand délire des allocations. »

À l’intérieur du magazine, une dizaine de pages dont une enquête de Béatrice Parrino, rédactrice en chef adjointe,

intitulée « Hors de contrôle et surdimensionnée, notre État providence décourage le travail ». Soit 8 colonnes

où les éléments d’enquêtes sont peu ou mal sourcés et les exemples utilisés dans le sens qui vient justifier la Une.

Lire la suite sur Politis

Vu sur :  PCF-Grésivaudan

 

Publié dans Politis, Presse - Medias, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Didier porte : « Le billet du Jour » du 31/10/2013

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 novembre 2013

 

 Didier Porte présente « Le billet du jour » du 31/10/2013

http://www.dailymotion.com/video/x16n7b3

sur dailymotion

Par

Publié dans Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Pierre Lemaitre prix Goncourt 2013 pour « Au revoir là-haut »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 novembre 2013

 

Le prix Goncourt décerné à Pierre Lemaitre pour « Au revoir là-haut »

 

Pierre Lemaitre prix Goncourt 2013 pour

 

 

Pierre Lemaitre a été sacré lundi par le prix Goncourt au terme

d’un vote très serré pour Au revoir là-haut (Albin Michel),

roman sur une génération perdue, les démobilisés

de la Première Guerre mondiale dont on commémorera

l’an prochain le 100e anniversaire.

 

 

 

 

http://www.dailymotion.com/video/x133owp

sur dailymotion

 

L’auteur, qui était l’un des favoris, a été choisi par le jury par six voix contre quatre à Frédéric Verger pour son premier roman, Arden (Gallimard), roman dont l’Humanité avait publié les bonnes feuilles, cet été. « Je suis le plus heureux des hommes. C’est un moment unique dans la carrière d’un écrivain. C’est comme une naissance, un mariage heureux », a dit à  le lauréat, auteur de romans noirs (Alex, Travail soigné) qui faisait là sa première incursion hors du roman policier. « Ce que l’Académie Goncourt a bien voulu couronner, c’est un savoir-faire qui vient du polar, du roman populaire, et c’est une bonne nouvelle pour la littérature populaire », a-t-il ajouté, confiant avoir pleuré à l’annonce de sa victoire.

Au revoir là-haut, roman picaresque sur une génération perdue, à la fois roman de l’exclusion, roman d’aventure et tragédie familiale, sociale et politique, est l’un des plus saisissants de la rentrée littéraire et le préféré des libraires et des critiques. Il a déjà été tiré à 100.000 exemplaires. Les éditions Albin Michel n’avaient pas décroché le Goncourt depuis dix ans.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire aussi :

 

« On croit mourir pour la patrie, on meurt pour des industriels » (Anatole France – juillet 1922). C’est le thème central du roman de Pierre Lemaitre.

>> Découvrir ici un extrait

Publié dans Culture, Litterature | Pas de Commentaire »

L’édito de l’Humanité : « Une opération camouflage »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 novembre 2013

 

Une opération camouflage, l’éditorial de Jean-Paul Piérot

 

L'édito de l'Humanité :

Délocalisations de productions, fermetures d’entreprises,

dumping social, productivisme ruineux… tout ce cocktail

explosif charrie un ras-le-bol social qui n’était pas absent,

loin s’en faut, de la manifestation de Quimper.

Des salariés y étaient venus, animés par une volonté

de défendre un emploi qui leur échappe, de continuer

à vivre et travailler au pays où ils se sont endettés

pour bâtir la maison familiale.

Et pourtant, pour nombre de ces manifestants, comment ne pas avoir

ressenti une impression de confusion mêlée de malaise

quand sourd l’étrange suspicion d’être manœuvrés à la vue, dans le cortège, de patrons peu connus

jusqu’à présent pour leur proximité avec le mouvement social ou leurs sympathies pour les revendications

ouvrières, arborer quasiment la posture de délégués syndicaux. Comment ne pas s’étrangler de rage

ou éclater de rire devant le spectacle carnavalesque du député UMP Le Fur coiffé d’un bonnet rouge

fustigeant une écotaxe pour laquelle il avait voté en son temps, sous le règne de Nicolas Sarkozy ?

C’est peu dire que la démonstration qui 
s’est déroulée dans le chef-lieu du Finistère était

hétéroclite. À la vérité, sur fond de désespérance et de colère sociale aveuglante, les forces qui portent

des responsabilités éminentes dans les difficultés qui assaillent des milliers de familles de salariés ont réussi,

au moins l’espace d’un week-end, à se livrer à une opération de camouflage et à réduire la portée

du ras-le-bol social à celle du « ras-le-bol fiscal ». En d’autres termes, à tenter d’entraîner des salariés

et des chômeurs, des familles qui galèrent dans les marges de la pauvreté, dans leur combat égoïste

pour les allégements fiscaux. On serait tenté de dire aux leaders du Medef, de la FNSEA et à la droite

bretonne : chapeau, les artistes !

La manœuvre peut sembler grossière, car il n’est pas besoin d’être grand clerc pour constater

que la taxe poids lourds n’a pas grand-chose à voir 
avec les problèmes d’emplois chez Alcatel, PSA ou Carl 
Zeiss,

ni pour remarquer que ceux-là mêmes qui portent le bonnet rouge des allégements fiscaux sont à l’origine

de la crise du système productiviste dans le secteur agroalimentaire qui a appauvri les petits producteurs

et jette à la rue les salariés sous les coups de la concurrence. De nombreux salariés, syndicalistes,

qui témoignent dans ces pages ne sont pas dupes et dénoncent les dangers d’une alliance contre nature

entre le loup et l’agneau. C’est ce qu’a exprimé le rassemblement 
de Carhaix, organisé à l’appel de la majorité

des syndicats et de la gauche.

Le ciment qui a pu agréger une partie des salariés et des familles populaires à la croisade anti-impôts

des plus riches n’est autre que la déception massive d’électeurs qui avaient voté pour François Hollande en mai 2012

dans l’espoir d’un changement qui n’est venu ni maintenant ni après. Selon le sondage Ifop publié dimanche,

ce n’est pas d’abord une nouvelle gouvernance ni une équipe gouvernementale remaniée que réclame l’opinion,

mais un changement de politique. Une partie des forces de gauche en est depuis longtemps convaincue,

au Front de gauche bien sûr, mais aussi 
au sein des écologistes et dans la gauche du PS. François Hollande,

particulièrement visé lors de la manifestation de Quimper, serait bien inspiré de porter son écoute à bâbord,

s’il veut éviter de nouvelles rafales et pas seulement en Bretagne.

Publié dans France, l'Humanité, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Voyage au cœur de la « France des fragilités sociales »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 novembre 2013

 

Exploration de la France de la fragilité sociale

 

Voyage au cœur de la capture d’écran

Histoire immédiate : 
la France en face.

Le documentaire de Jean-Robert Viallet et Hugues Nancy

dresse un constat effarant de la situation sociale

de 60 % des Français qui ne font plus partie du projet

économique.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

En 2010, Jean-Robert Viallet avait décrypté les notions de travail, d’embauche, de management, dans une économie mondialisée, avec la Mise à mort du travail qui avait remporté le prestigieux prix Albert- Londres. Il récidive dans sa réflexion sur l’économie, dans un documentaire choc, la France en face, diffusé sur France 3. Le documentariste et son complice Hugues Nancy sont partis d’une étude du géographe Christophe Guilluy qui a abouti à la mise en place d’un indicateur de fragilité sociale. Selon Christophe Guilluy, 75 à 80 % du PIB seraient produits dans les vingt-cinq métropoles régionales. Or, ne vivent dans ces grandes villes et leurs banlieues que 40 % des habitants du pays. Ce qui signifie, selon Jean-Robert Viallet, que 60 % des Français, soit « une majorité de gens, ne font plus partie du projet économique ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

La France en face : La carte des fragilités sociales

http://www.dailymotion.com/video/x16dins

sur dailymotion

Par

Pour voir ou revoir le documentaire, cliquez ici

Publié dans Chomage, documentaire, ECONOMIE, France, PRECARITE, Presse - Medias, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Marine Le Pen et les origines du Front National – Désintox

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 novembre 2013

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

ARTE

Publié dans F-Haine | Pas de Commentaire »

Marine Le Pen au salon du chocolat (Le Petit Journal, 31-10-13)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 novembre 2013

 

Cliquer sur l’image (capture d’écran) pour voir la vidéo

Marine Le Pen au salon du chocolat (Le Petit Journal, 31-10-13) dans F-Haine capturelepen-300x147

Marine Le Pen au salon du chocolat sur wat.tv

 

Publié dans F-Haine, POLITIQUE, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Deux journalistes français de RFI assassinés au Nord-Mali

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 novembre 2013

 

 

Deux journalistes français de RFI assassinés au Nord-Mali dans l'Humanité rfi-300x129

Assassinat de deux journalistes de RFI :

le message du directeur de l’Humanité,

Patrick Le Hyaric à la directrice de RFI,

Cécile Mégie

 

C’est la rage au cœur que nous avons appris le sauvage assassinat de deux journalistes Ghislaine Dupont et Claude Verlon, de votre radio, Radio France Internationale. Personne ne peut tolérer qu’on assassine sauvagement des personnes dont le métier est d’informer, de dévoiler ce qui se passe sur les tous les territoires de notre monde, notamment au Mali.

En étant sur place et en informant des réalités, nos confrères permettent le lien entre les populations de nos pays et le peuple malien, ils permettent de protéger les populations maliennes. Leur travail constitue donc une mission d’intérêt général au service d’un monde commun. Ceux qui les assassinent, prônent l’obscurantisme et une insupportable loi de la jungle.

Nous saluons leur courage et le courage de vos équipes. En ces terribles circonstances nous vous manifestons notre fraternelle solidarité.

Patrick Le Hyaric
Directeur de l’Humanité
Député au Parlement européen

Le SNJ rend hommage à Ghislaine Dupont et Claude Verlon de RFI tués au Mali

Communiqué : Journalistes de RFI exécutés au Mali : « Un meurtre de sang froid » pour le SNJ-CGT

Nombreuses réactions d’indignation après l’assassinat des deux journalistes de RFI

Publié dans l'Humanité, Monde, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Violentes échauffourées à Quimper

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 novembre 2013

 

À Quimper, des incidents ont eu lieu entre les « bonnets rouges »

et les forces de l’ordre.

 

Violentes échauffourées à Quimper dans ECONOMIE captureviolencesquimper-300x167capture d’écran

De violentes échauffourées ont éclaté samedi lors de la manifestation

contre l’écotaxe, soutenue par la droite, l’extrême droite et le patronat.

Peu après15 heures à Quimper, un petit groupe de manifestants s’est

opposé aux forces de l’ordre en leur jetant des projectiles, pierres,

pavés, barres de fer, pots de chrysanthèmes et fusées de détresse.

Les policiers ont répondu en faisant usage d’un canon à eau et de grenades lacrymogènes. Les « bonnets rouge » ont

tenté d’escalader les grilles de la préfecture et ont mis le feu à des palettes. Depuis la tribune, les organisateurs,

qui revendiquent 30 000 manifestants, ont lancé des appels au calme. La préfecture a estimé la manifestation

à au moins 10 000 personnes.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Gérard Filoche :

« L’unité syndicale aurait du se faire à Carhaix pour l’emploi, pas à Quimper avec les licencieurs »

A lire sur rue89.com : 

Écotaxe : je suis allé à Quimper, j’ai cru que c’était la « Manif pour tous »

 

Publié dans ECONOMIE, Extreme-droite, France, SOCIAL | Pas de Commentaire »

A Carhaix, on ne défilait pas avec les licencieurs, on manifestait pour l’emploi !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 novembre 2013

 

Plus de 3 000 manifestants à Carhaix » pour l’emploi

et contre la loi de l’argent »

 

A Carhaix, on ne défilait pas avec les licencieurs, on manifestait pour l'emploi ! dans ECONOMIE carhaix4-300x150

 

À l’appel de la CGT, FSU et Solidaires et soutenue

par le Front de gauche et les Verts, la manifestation

pour l’emploi à Carhaix (Finistère) s’est déroulée

dans le calme.

 


Alors que tous les yeux sont braqués sur la manifestation des « bonnets rouges », soutenue par la droite,

l’extrême-droite et le Medef, une autre manifestation avait lieu dans le Finistère, à l’appel des syndicats

CGT, FSU et solidaires et soutenue par le Front de gauche et les Verts. Plus de 3 000 personnes

selon l’intersyndicale, ont défilé dans les rues de Carhaix dans le calme et la bonne humeur pour dénoncer

la casse sociale organisée et le dumping social, particulièrement dans la filière agroalimentaire.

Des salariés de Gad, Marine Harvest ou encore de Tilly Sabco, ces derniers viennent d’apprendre

qu’un millier d’emplois est en jeu après l’annonce de l’arrêt de la production de poulets vers l’export,

se sont joints au cortège.

>>> Lire : Agroalimentaire : la Bretagne à nouveau frappée

Du côte des soutiens politiques, on distinguait, notamment, Richard Ferrand, le député PS du Finistère,

la représentante du Front de gauche, Raquel Garrido ou encore le secrétaire national d’EELV, Pascal Durand

qui a déclaré que « la FNSEA et le Medef sont à l’origine de la crise bretonne. Ils instrumentalisent la taxe

poids lourd et la détresse des salariés ».

[Source : humanite.fr]

 

Publié dans ECONOMIE, Emplois, France, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

1...56789
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy