L’insurrection « spartakiste »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 novembre 2013

 

L’insurrection « spartakiste »

 

L’insurrection « spartakiste »  dans HISTOIRE spartakus-216x300

par Charles PAZ 

En novembre 1918, l’abdication de l’empereur allemand

ouvre la voie à un gouvernement socialiste, parlementaire.

Des centaines de milliers de personnes optent

quant à elles pour le pouvoir des conseils ouvriers…

  

Le 9 novembre 1918, alors que la Première Guerre mondiale touche à sa fin,

la Révolution allemande triomphe sans grande peine [1] : l’empereur, le Kaiser

Guillaume II, abdique. Le socialiste Friedrich Ebert est nommé chancelier.

 

 

Les socialistes proposent aux indépendants [2] de participer au gouvernement. Dans un premier temps,

ceux-ci conditionnent leur présence à la proclamation de la République socialiste allemande et à la remise du pouvoir

aux conseils. Malgré le refus du Parti social-démocrate (SPD), pour lequel le seul pouvoir légitime doit être

celui de l’Assemblée à élire, les indépendants entrent au gouvernement.

Contre le pouvoir des conseils d’ouvriers et de soldats, ils font ratifier le gouvernement provisoire (appelé Conseil

des commissaires du peuple), au motif qu’il va construire le socialisme, et ils préparent l’élection de l’Assemblée.

Les indépendants ne s’opposent pas réellement à cette politique. Les socialistes obtiennent la majorité au Ier Congrès

des conseils d’ouvriers et de soldats allemands, qui se prononce pour l’Assemblée constituante et refuse la convocation

d’un autre congrès.

Mais la préparation des élections ne fait pas taire les centaines de milliers d’ouvriers et de soldats décidés à aller

jusqu’au bout. 

[Lire la suite sur PCF Grésivaudan]

Article original

Du même auteur : Novembre 1918 : révolution en Allemagne

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy