• Accueil
  • > Archives pour octobre 2013

La terrible violence de la stratégie de la direction de Gad SAS

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 octobre 2013

 

La terrible violence de la stratégie de la direction de Gad SAS

 

La direction de Gad SAS, qui supprime 900 emplois en Bretagne, est parvenue à dresser

les employés de deux sites les uns contre les autres. Terrorisant les uns par la crainte

d’être les prochains à perdre leur emploi, refusant de négocier les indemnités

de licenciements, remplaçant les départs par des intérimaires roumains payés moins

que le Smic…

C’est ainsi que l’abattoir de la société Gad de Josselin (Morbihan), s’est retrouvé le théâtre de scènes

tragiques :

des heurts entre les salariés de ce site et les employés sacrifiés de l’abattoir de Lampaul-Guimiliau (Finistère).

Ces derniers, venus bloquer l’abattoir de Josselin pour amener la direction à la table des négociations

se sont confrontés à la peur des salariés de Josselin. Crainte d’être les prochains sur la liste, à cause

de menaces claires de la direction.

« A faire ce qu’ils font la semaine prochaine, c’est nous qui serons dehors, on n’aura plus rien » s’indignent

les salariés de Josselin au micro de France Info, qui résistent au blocage. C’est que la direction, par la menace,

a réussi à dresser les salariés les uns contre les autres et ruiner la solidarité entre collègues. Si pendant deux

jours l’abattoir de Josselin ne tourne pas, le site ferme, aurait ainsi menacé la direction. Résultat, d’après

les forces de l’ordre, environ 400 salariés du site de Josselin sont sortis de l’abattoir en milieu de journée,

repoussant manu militari les manifestants venus de Lampaul. Il y a eu « une bousculade assez vive

et des échanges de coups ».

http://www.dailymotion.com/video/x16a2fy

dailymotion

Par

Des intérimaires roumains

Menace et provocation supplémentaire, la direction de Gad a reconnu mardi recourir à des salariés étrangers

pour assurer le transfert d’une partie des activités de Lampaul vers Josselin.  « Il y aurait plus de cent

intérimaires roumains qui seraient arrivés en fin de semaine dernière » à Josselin, a assuré à l’AFP Jean-Marc

Détivelle, délégué FO du site de Lampaul.  « C’est du dumping social, on se demande si, en France,

plutôt que d’essayer de le combattre comme le gouvernement l’avait promis, ils n’ont pas décidé de se vautrer

dedans ».  Des travailleurs étrangers payés une misère, car si l’entreprise paye un Smic à l’agence d’intérim,

les ouvriers étrangers au final ne touchent que 600 euros, ce qu’ils toucheraient en Roumanie ou en Pologne.

Et le patron français, lui, ne paye pas de cotisation sociale, ne déclare rien à l’Urssaf et n’a même pas

de bulletin de paye à remplir…

La terrible violence de la stratégie de la direction de Gad SAS dans ECONOMIE capturegad1-300x234capture d’écran

Ce mercredi matin, le site de Josselin était toujours bloqué

par les salariés de Lampaul-Guimiliau qui ont campé

devant l’abattoir. Les CRS sont intervenus en fin de matinée.

 

 

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

capturegad-300x211 agroalimentaire dans Emploiscapture d’écran

Lors des heurts avec les CRS, deux manifestants ont été blessés,

« dont un a eu la main éclatée par un coup de matraque

et un autre a reçu un coup sur la tête et va devoir faire une radio

des cervicales« , a déclaré à l’AFP Patrick Le Goaf,

délégué du personnel FO de l’abattoir de Lampaul. (source)

 

Publié dans ECONOMIE, Emplois, France, licenciements, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Retour de l’extrême droite dans les Facs : Deux militantes de l’Unef agressées en quelques jours

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 octobre 2013

 

VIOLENCES

        Deux militantes de l’Unef agressées

 

Retour de l'extrême droite dans les Facs : Deux militantes de l'Unef agressées en quelques jours  dans Enseignement superieur unef_1-300x150

 

Une étudiante syndicaliste de Paris-I a été attaquée

au cutter, jeudi, chez elle.

Avant-hier, une militante de Nanterre a été agressée.

 

 

«Sale gauchiste, on sait où tu habites, on va te violer.» Ce sont les menaces proférées, lundi soir,

par un homme aux mains gantées à une étudiante de Nanterre plaquée contre le mur, à la sortie

de son cours de danse. L’agresseur lâche l’adresse de la jeune femme pour prouver qu’il est sérieux.

Puis s’en va.

C’est la deuxième agression d’une militante de l’Unef, quatre jours après celle de Roxanne (1),

syndicaliste à Paris-I. En sortant de son appartement, jeudi, elle a été attaquée au cutter et a reçu

les mêmes invectives. « Quelqu’un m’attendait en bas de l’escalier et m’a collée au mur. Il faisait

sombre, je ne voyais pas son visage mais il avait des gants. Il m’a menacée, puis m’a porté deux

coups, au visage et à la gorge. » Après une hospitalisation, six points de suture et une ITT de cinq

jours, Roxanne est revenue à la fac. « Arrêter l’Unef ? Il n’en est pas question. »

La jeune femme de vingt ans est plus que jamais convaincue de poursuivre ses combats syndicaux,

« pour faire comprendre à tous les étudiants que les groupes d’extrême droite ne sont pas des partis

comme les autres ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

Communiqué de l’UNEF

 

Publié dans Enseignement superieur, France, Montée du fascisme, SOCIETE, UNEF | Pas de Commentaire »

Presse : le bâillon budgétaire ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 octobre 2013

 

Ce mercredi dans l’Humanité :

                bâillon budgétaire sur la presse ?

 

Presse : le bâillon budgétaire ? dans Austerite huma2310-247x300

 

La Cour des comptes, dans sa logique de diminution

des dépenses, a préconisé une refonte des aides à la presse.

Qui bénéficieraient, le cas échéant, aux titres les plus riches.

Une drôle de conception du pluralisme.

Explications alors que s’ouvre la discussion budgétaire

à l’Assemblée nationale.

À lire sur le même sujet :

   ♦ Entretien avec le secrétaire général de la Filpac-CGT,

Marc Peyrade, pour qui on assiste à « un verrouillage de l’information »

   ♦ L’éditorial du directeur de la rédaction de l’Humanité, Patrick apel-Muller : « Attention, liberté en péril »

[Voir le sommaire]

 

Reçu ce matin par courriel

sine-300x36 aides au portage dans ECONOMIE

En un mot comme en cent, on est dans la merde !

bob-snif-300x300 aides publiques dans l'Humanité

On perd un peu plus de fric à chaque numéro.

On ne va pas vous mentir, comme le font tous nos hommes

politiques de gauche ou de droite, on touche aujourd’hui,

après deux ans, le fond de nos fouilles.

À tel point que le numéro de décembre sera le dernier

si vous ne vous mobilisez pas pour nous sauver.

[Lire la suite]

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, l'Humanité, Liberte de la presse, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

« Ils nous ont dit : Vous êtes fous ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 octobre 2013

 

Sous forme vidéo, Fakir présente le dernier ouvrage de ses éditions :

« Il nous ont dit : Vous êtes fous ! » Entretiens avec Maurice Kriegel-Valrimont.

 

Image de prévisualisation YouTube

Fakirpresse

 

« Ils nous ont dit : Vous êtes fous ! » dans Culture ruffin-193x300

 

« Voilà pourquoi je publie ce livre.

Parce que, dans ces échanges avec Kriegel, et par les temps troublés

qui s’annoncent, des lecteurs peuvent puiser cette force que j’ai ressentie,

moi, à le fréquenter : d’une volonté optimiste, et néanmoins lucide.

Les jours de vague à l’âme, de découragement politique, je songe à lui :

simplement, ne pas baisser les bras. »

François Ruffin

Publié dans Culture, HISTOIRE, Litterature, POLITIQUE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Plus belles les LUTTES – épisodes 136 et 137

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 octobre 2013

Plus belles les Luttes

 

Air liquide joue la bourse contre l’emploi

http://www.dailymotion.com/video/x161yc8

 

 Les résistants salariés des moulins Maurel

http://www.dailymotion.com/video/x167xuq

sur dailymotion

Par

Publié dans licenciements, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Espagne : Arrestation de Diego Cañamero Valle, le leader du Syndicat andalou des travailleurs (SAT)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 octobre 2013

 

Exclusif :

Arrestation de Diego Cañamero,

leader du Syndicat andalou des travailleurs

 

Espagne : Arrestation de Diego Cañamero Valle, le leader du Syndicat andalou des travailleurs (SAT) dans Espagne capturediegocanamero-216x300

Diego Cañamero Valle vient d’être arrêté par la Guardia

Civile, en civil, selon des sources de l’Humanité Dimanche.

Il serait actuellement interrogé au quartier général

de la Guardia Civile de Séville en Espagne.

Cette arrestation, dont le motif n’est pas encore connu,

s’inscrit dans un contexte inquiétant de criminalisation

des syndicalistes en Europe.

Les mineurs des Asturies avaient eux-aussi subi

des violences en Espagne.

 

Portrait.

Le leader du Syndicat andalou des travailleurs avait déjà été arrêté en juillet dernier pour avoir

occupé une propriété terrienne inexploitée. A cette occasion, l’Humanité avait publié de lui

ce portrait, par Cathy Ceïbe.

C’est un Robin des bois. Un vrai justicier des temps modernes. Sa forêt à lui s’appelle l’Andalousie.

Diego Cañamero Valle n’est pas un voleur de grands chemins. Cet anti-malandrin est journalier.

Avec le Syndicat andalou des travailleurs (SAT) qu’il dirige, il s’attaque aux grandes propriétés

terriennes inexploitées.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Espagne : Guet-apens policier contre le porte-parole national du Syndicat andalou

des travailleurs (SAT)

Diego Canamero Valle, par qui les paysans avaient des terres

et les pauvres de la nourriture

 

diego_0-300x150 andalousie dans Humanite DimancheDiego Cañamero Valle et Jean Ortiz cet été à Pau

par Jean Ortiz

L’homme dont il est question ici vous a déjà été

présenté par Le Grand Soir dans une vidéo

(« Diego l’insoumis ») produite par Jean Ortiz

et Dominique Gautier avec le soutien d’Emmaüs-Pau

et du Grand Soir.

http://www.youtube.com/watch?v=sKGina3gkc8&list=PLHID5A81I9vCzR_8y…

Pour tout savoir, on pourra revoir également le documentaire « Marinaleda, l’ardente impatience »,

également produit avec notre soutien.

http://www.youtube.com/watch?v=pId_Ciwuw3Y&list=PLHID5A81I9vCzR_8y…

LGS

Le 21 octobre 2013, vers 19h, le leader syndical des salariés, des exclus, des paysans, des « sans terre »

andalous, a été capturé, comme au temps du franquisme, lors d’un guet-apens tendu par la garde civile,

à hauteur de Alcala del Rio, alors qu’il rentrait d’une assemblée syndicale à Burguillos.

Le syndicaliste a été transféré comme un malfaiteur à la caserne Montequinto de la garde civile, et sera

mis aujourd’hui 22 octobre « à disposition » du Tribunal n°4 de Utrera, d’une justice de classe,

qui le poursuit une nouvelle fois sans doute comme à l’accoutumé pour « occupation illégale de terres »

(improductives), opérations de réquisition sociale dans des supermarchés.

Dans une Andalousie où de nombreuses familles ont désormais faim, où la terre est monopolisée

par une poignée de grands propriétaires, où le taux de chômage atteint 37% de la population active

(57% chez les jeunes), où des milliers de familles sont chassées de leurs logements par l’éclatement

de la « bulle spéculative immobilière », où les banques s’empiffrent, les actions du SAT

et de son porte-parole, victime depuis les années soixante d’une cinquantaine de procès, de dizaines

d’arrestations, d’emprisonnements répétés, d’une véritable chasse à l’homme, sont légitimes.

Les pauvres, les chômeurs, les salariés, les précaires, les ouvriers agricoles, exercent pacifiquement

avec le SAT leur droit à la légitime défense sociale.

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

Messages de soutien à envoyer à : marigarci62@hotmail.com

 

Publié dans Espagne, Humanite Dimanche, Syndicats | Pas de Commentaire »

Les dettes publiques, une aubaine pour les marchés financiers

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 octobre 2013

 

Pourquoi l’État devrait-il payer des taux d’intérêt sur ses emprunts ?

Les dettes publiques sont une aubaine pour la financiarisation

 

Les dettes publiques, une aubaine pour les marchés financiers dans ECONOMIE dette-publique-300x200Par Michel Dévoluy, Professeur émérite à l’Université de Strasbourg.

Les dettes publiques apparaissent souvent comme le mal absolu.

Mais en regardant de plus près, elles rapportent beaucoup

à ceux qui ne cessent de les pourfendre. Mieux, elles sont

un ­vecteur puissant de la mondialisation financière.

La question de la refondation de leurs modes de financement

doit être posée, notamment à l’échelle européenne.

Les dettes en perspective

Au cours des soixante dernières années, le profil du poids des dettes publiques par rapport au PIB

des grands pays industrialisés fait apparaître une courbe en U. En 1950, le ratio était d’environ 115 %,

conséquence directe du conflit mondial. Il a ensuite baissé régulièrement pour atteindre un minimum

de 33 % en 1974. Depuis lors, ce ratio suit une pente ascendante qui le ramène pratiquement

en 2010 au même niveau que celui de 1950.

La crise qui éclate fin 2007 n’a fait qu’accélérer cette tendance (1). Ainsi, le poids de la dette publique

s’est allégé pendant les Trente Glorieuses, caractérisées par l’existence d’un compromis

social-démocrate. En revanche, cette dette s’est régulièrement alourdie depuis le renouveau

du libéralisme. On comprend bien que les dettes aient baissé pendant la période de croissance forte.

Mais il est plus surprenant qu’elles remontent sous la tutelle d’un néolibéralisme qui défend le recul

de l’État et l’équilibre budgétaire. On connaît les arguments avancés pour expliquer cet échec des vertus

libérales : des États trop généreux ont dû maintenir les bénéfices de l’État providence

alors que la croissance ralentit, que les populations vieillissent, que le chômage augmente

et que l’inflation n’est plus assez forte pour réduire le poids de la dette réelle.

En réalité, ce creusement de la dette est en parfaite résonance avec la nécessité d’alimenter le processus

de financiarisation de l’économie mondiale. Cette dette émise par un débiteur apprécié – l’État – convient

très bien aux marchés.

[Lire la suite sur humanite.fr]


Publié dans ECONOMIE, Finance, IDEES - DEBATS - PHILO | Pas de Commentaire »

Inspection du travail : NON au plan Sapin

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 octobre 2013

 

Des inspecteurs du travail s’enchaînent au siège du PS

contre la réforme de leur métier

 

Inspection du travail : NON au plan Sapin dans droit du travail captureinspectiontravail-300x255

Une trentaine d’inspecteurs du travail manifestaient

mardi matin devant le siège du Parti socialiste à Paris

et cinq d’entre eux se sont enchaînés aux grilles

du bâtiment, pour protester contre le plan Sapin.

Avant une manifestation, à l’appel d’une intersyndicale, prévue

en fin de matinée de Montparnasse au ministère des Affaires

sociales, où se tiendra le comité technique ministériel (CTM)

qui donnera son avis à Michel Sapin sur la réforme, une poignée d’inspecteurs du travail ont déployé

une banderole affirmant « Casse de l’inspection du travail, le Medef en a rêvé, le PS l’a fait »

et scandaient « Inspection du travail au service des salariés ».

L’intersyndicale CGT, FO, SNUTEFE-FSU et SUD a appelé à la grève nationale mardi, jour prévu d’un comité

technique ministériel consacré à la réforme. Elle demande le retrait du plan Sapin.

>>> Lire la communiqué de l’intersyndicale

Ce que préconise le plan Sapin selon les syndicats :

  • en continuant à réduire les effectifs : au prétexte de rendre l’inspection du travail « plus efficace », le ministre

va créer des échelons hiérarchiques supplémentaires en réduisant le nombre d’agents de contrôle sur le terrain.

  • limiter les possibilités de contact entre les agents de contrôle et les salariés.
  • diminuer le nombre de contrôles directs dans les entreprises au profit de plans d’intervention, complètement

inadaptés aux besoins des travailleurs.

Ce que souhaitent les syndicats :

  • une augmentation des moyens humains, matériels et législatifs de l’inspection du travail, pour un code

du travail véritablement protecteur des droits des salariés

  • le maintien d’une inspection du travail généraliste et indépendante, organisée dans des sections

territoriales. Dans chaque section, chaque salarié doit pouvoir à tout moment prendre contact avec l’agent

de contrôle du secteur, quelle que soit la question en droit du travail.

Le ministère du Travail travaille depuis plus d’un an sur ce dossier et a organisé des séminaires dans l’ensemble

du pays pour prendre le pouls des agents. Selon les syndicats, l’idée est de créer des sections spécialisées

(amiante, BTP, travail illégal ou encore « grandes entreprises », etc.), alors que les inspecteurs sont aujourd’hui

compétents sur un territoire et généralistes. Pour eux, une telle spécialisation risquerait de réduire les interventions

sur les autres champs.

Selon les dernières données disponibles, la France compte environ 2.200 agents dans les sections d’inspection

du travail (700 inspecteurs et 1.500 contrôleurs) pour quelque 18 millions de salariés.


[Source : humanite.fr]

 

http://www.dailymotion.com/video/x169ra0

sur dailymotion

Par

Publié dans droit du travail, France, l'Humanité, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Des urgences saturées à 200 % (l’Humanité)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 octobre 2013

 

Ce mardi dans l’Humanité :

                     service d’urgence, ça explose

 

Des urgences saturées à 200 % (l'Humanité) dans l'Humanité huma2210-237x300

Tandis que le prochain PLFSS prévoit 440 millions d’euros

d’économies sur le dos des hôpitaux,

les urgences sont saturées à plus de 200 % en semaine,

à Paris. Tel est le quotidien à l’AP-HP qui persiste à vouloir

fermer l’Hôtel-Dieu qui permettrait pourtant de désengorger.

À lire aussi en exclusivité, un entretien avec Khatchik

Khachatryan, expulsé vers l’Arménie le 12 octobre dernier

et symbole, avec Leonarda, des mobilisations lycéennes

de la semaine dernière.

 

À lire aussi sur le même sujet :

  • Entretien avec Marie-Anne Babé, responsable de l’unité de soin continue à l’hôpital de Wattrelos
  • La saturation des urgences augmente la mortalité

[Sommaire]

 

Publié dans l'Humanité, SANTE | Pas de Commentaire »

Des milliers de manifestants contre l’austérité à Rome, Porto et Lisbonne

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 octobre 2013

 

Contre l’austérité

                Manifestations au Portugal et en Italie

 

lundi 21 octobre 2013 , par Alessandro Vitagliano

Des milliers de manifestants contre l'austérité à Rome, Porto et Lisbonne dans Austerite capturemanifporto-300x164capture d’écran

- Environ 60 000 manifestants ont défilé à Lisbonne et Porto,

les deux principales villes du pays, à l’appel de la CGTP,

contre les nouvelles mesures d’austérité annoncées

par leur gouvernement. Des baisses de salaires, des coupes

de près de 10% dans les retraites et le recul de l’âge de départ

à la retraite à taux plein de 65 à 66 ans sont prévues

par le législateur portugais. La CGTP, la principale confédération syndicale du pays, a convoqué les manifestations

à Lisbonne et Porto, pour protester contre « l’appauvrissement des travailleurs ». Une nouvelle grève générale est

prévue en novembre.

capturemanifrome1-300x123 Italie dans Italiecapture d’écran

- Des dizaines de milliers d’Italiens ont manifesté samedi

19 octobre à Rome contre le chômage, les coupes budgétaires

et des projets gouvernementaux réalisés au détriment

du financement des services publics.

Des grèves et des manifestations avaient été organisées vendredi 18 octobre à l’appel de syndicats pour protester

contre la politique de rigueur du gouvernement de coalition d’Enrico Letta et son projet de budget pour 2014.

[Source]

 

Publié dans Austerite, Italie, Luttes, Portugal | Pas de Commentaire »

1234567
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy