• Accueil
  • > PCF
  • > Réforme des retraites : intervention de Dominique Watrin, sénateur communiste

Réforme des retraites : intervention de Dominique Watrin, sénateur communiste

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 octobre 2013

 

Une autre réforme est possible qui ne pénalise ni les salariés,

ni les retraités, ni les jeunes

 

Réforme des retraites : intervention de Dominique Watrin, sénateur communiste dans PCF retraite2-300x300

 

Par Dominique Watrin du Groupe communiste,

républicain et citoyen du Sénat

En 2010, Pierre Mauroy se dressait ici même face à la droite

et se livrait à une véritable profession de foi sur la portée

historique de la retraite à 60 ans.

Après dix ans de droite, le gouvernement socialiste renonce

à cette grande conquête du monde du travail. Nous ne pouvons

nous résoudre à ce recul que nous avons combattu ensemble.

 

Est-il juste de faire travailler les jeunes jusqu’à 67 ans ? Où est la justice à imposer de nouvelles décotes

à des salariés âgés, chassés de leur entreprise parce trop vieux et trop chers ? Quel avenir préparez-vous

aux travailleurs aux carrières brisées ? Précaires au travail, précaires à la retraite…

Au Bourget, le candidat Hollande promettait de s’attaquer à la finance. Aujourd’hui, le débat se résume à savoir

laquelle, de la réforme Woerth et de la réforme Touraine, réduit le plus vite la dépense sociale… L’austérité n’est pas

la solution, c’est le problème, qui entraîne destructions massives d’emplois et effondrement des cotisations sociales,

déficits et baisses de dépenses. C’est un cercle vicieux. D’emblée, le président de la République a donné le ton

en renonçant à renégocier le pacte de stabilité européen, et le président Barroso ne se gêne pas pour exiger

de nous de nouvelles mesures d’austérité. Avec l’article 4, les retraités perdront 850 millions d’euros l’an prochain…

Ce n’est pas parce que les Français vivent plus longtemps que les comptes sociaux sont dans le rouge, c’est parce

que les gouvernements successifs ont privé notre système de protection sociale des financements nécessaires.

Chaque année, 30 milliards d’euros d’exonérations sont accordés aux employeurs, ainsi encouragés à sous-payer

leurs salariés. Au total, près de 100 milliards échappent à notre système de protection sociale.

Nous proposons un système de cotisations sociales intelligent, qui favorise les entreprises qui agissent pour l’emploi,

les salaires et la formation professionnelle. Notre pays n’a jamais été aussi riche, grâce aux sacrifices des salariés.

Mais la part des richesses qui va au capital au détriment du travail ne cesse d’augmenter. Dans la même ligne,

le Gouvernement promet de compenser la hausse des cotisations patronales par la fiscalisation de la branche

famille. Il persiste à épargner les revenus de la finance.

Lire la suite

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy