• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 26 octobre 2013

Austérité : Des milliers de Portugais dans la rue contre la politique d’austérité imposée par la Troïka

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 octobre 2013

 

Les Portugais dans la rue contre un nouveau budget marqué par l’austérité

 

Austérité : Des milliers de Portugais dans la rue contre la politique d'austérité imposée par la Troïka  dans Austerite portugal2-300x150

Ce samedi, les Portugais sont à nouveau sortis manifester

contre l’austérité. Imposé par la Troïka, le budget 2014

s’annonce toujours plus marqué par la casse sociale.

« L’austérité a pour seul objectif de couper dans les salaires

et les retraites, appauvrir la population et démanteler

les services publics », clame le mouvement dans un communiqué dénonçant le nouveau train de mesures

de rigueur prévu pour l’an prochain. Le Portugal doit couper à nouveau drastiquement dans ses dépenses

publiques, pour atteindre les objectifs fixés la troïka et ramener le déficit public à 4% du PIB en 2014.

Le gouvernement de centre droit a présenté un projet de budget 2014 marqué par des coupes sévères

dans les salaires et les retraites des fonctionnaires.

[Source]

portugal1 dans EUROPE

 

Des milliers de manifestants dans les rues de Lisbonne, mais aussi à Porto

et dans une douzaine d’autres villes du pays, à l’appel du mouvement citoyen

«Que la troïka aille se faire voir», issu de la mouvance des Indignés.

 

Vendredi, 80% des salariés de la poste portugaise étaient en grève contre la privatisation du service

postal et la dégradation de leurs conditions de travail.

Les syndicats ont annoncé de nouvelles manifestations et une série de grèves dans les transports

et la fonction publique.

Le malaise a gagné aussi les forces de l’ordre, dont les syndicats ont lancé un appel à manifester le 21 novembre.

Vidéo

capturemanifportugal-300x125 dans Luttescapture d’écran

Cliquer sur l’image pour voir la vidéo

 

 

 

 

Publié dans Austerite, EUROPE, Luttes, Portugal, Troika | Pas de Commentaire »

Georges Ibrahim Abdallah, trentième année dans les prisons françaises. Un appel d’élus

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 octobre 2013

 

Georges Ibrahim Abdallah, trentième année dans les prisons françaises.

Un appel d’élus

 

Georges Ibrahim Abdallah, trentième année dans les prisons françaises. Un appel d’élus  dans France gia-300x210Alain GRESH

J’ai déjà évoqué à plusieurs reprises le cas de Georges Ibrahim Abdallah,

notamment dans Le Monde diplomatique (avec Marina Da Silva,

« Georges Ibrahim Abdallah, un prisonnier politique expiatoire »,

mai 2012).

Il entame, demain 24 octobre 2013, sa trentième année d’incarcération.

 

Il existe peu de prisonniers politiques qui sont, à l’heure actuelle, encore embastillés pour une si longue période, à part des Palestiniens oubliés de tous et, à ma connaissance, personne d’autre.

Son sort est tellement scandaleux que même l’ancien préfet Yves Bonnet, patron de la Direction de la sécurité du territoire (DST) de 1982 à 1985, et ex-député UDF, demande sa libération (« Le sort de Georges Ibrahim Abdallah », Sud-Ouest, 17 septembre 2013).

Lire également « Georges Ibrahim Abdallah, prisonnier des raisons d’Etats », par Pascal Priestley (TV5 monde, 24 octobre 2013).

Un livre témoignage, Où le sang nous appelle (Le Seuil), écrit par Daniel Schneidermann et Chloé Delaume, évoque longuement le cas de Georges Ibrahim Abdallah, dont Delaume est la nièce. On trouvera, sur le site de cette dernière, un texte où elle raconte qu’elle a remis l’ouvrage à Christiane Taubira qui, avec d’autres, a son mot à dire sur le dossier (« #Sérail, famille, magie », 8 octobre 2013) :

[...]

Dans une déclaration faite le 23 octobre à la presse, son avocat, Me Jean-Louis Chalanset, déclare : « Aujourd’hui dans la 30ème année de sa détention, on refuse de l’expulser, seule condition à sa libération, au mépris des décisions des juges et au mépris de tous les usages concernant un étranger condamné à une peine criminelle. Il convient de souligner que jamais en France un prisonnier politique n’a été détenu aussi longtemps que Georges Ibrahim Abdallah. »

Il évoque aussi la lettre que, pour la première fois, des élus, députés, sénateurs, maires, conseillers régionaux — socialistes, communistes, Verts, ainsi qu’une centriste — adressent au président de la République pour réclamer sa libération et son retour au Liban, dont les autorités sont prêtes à l’accueillir. Nous la publions ci-dessous :

 

Lettre ouverte au président de la République

Paris, le 23 octobre 2013,

Il a passé plus de temps en prison que Nelson Mandela. Il est le plus vieux prisonnier politique du continent européen et sans doute un des plus vieux du monde. Le 24 octobre 2013, il entamera sa trentième année de détention. Georges Ibrahim Abdallah a été condamné le 24 octobre 1987 à la prison à vie.

Il peut bénéficier d’une libération conditionnelle depuis 1999. Et, pourtant, alors même que le Liban s’est dit prêt à l’accueillir, il s’est vu refuser huit fois cette demande.

Ce refus est d’autant plus scandaleux que, en 1985, dans le cadre de négociations menées pour la libération d’un otage français, les plus hautes autorités de la France avaient accepté qu’il soit libéré. Elles n’ont pas tenu parole. Ce qui indignait l’ancien directeur de la direction de la surveillance du territoire (DST), le préfet Yves Bonnet : « Cette injustice a assez duré ; elle a même dépassé les limites du raisonnable. Qu’on le mette dans un avion et qu’on le renvoie chez lui, au Liban, où les autorités sont disposées à l’accueillir. » (Déclaration à France 24, 28 décembre 2011).

C’est pour cela, Monsieur le Président, que nous, élus de la République, nous vous demandons de mettre un terme à cette injustice et de prendre les mesures, quelles que soient les pressions étrangères, pour qu’il puisse être libéré et rejoindre le Liban.

Signataires

Noël Mamère, député-maire de Bègles – Serge Janquin, député-maire de Labuissière – Danielle Bidard-Reydet, sénatrice honoraire – Sergio Coronado, député des Français établis hors de France

Patrick Braouezec, membre honoraire du parlement – Nathalie Goulet, sénatrice – Bally Bagayoko, vice-président du Conseil général de Seine-Saint-Denis

François Asensi, député-maire de Tremblay-en-France – Stéphane Gatignon, maire de Sevran – Jean-Claude Lefort, député honoraire – André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme

Nicole Borvo, sénatrice honoraire – Jacques Perreux, conseiller régional – Rose-Marie Saint-Germes-Akar, conseillère régionale

[Article complet sur Le Grand Soir]

*
gia1-300x212 Georges Ibrahim Abdallah dans LIBERTES*
*

Une manifestation est organisée à Lannemezan – où il se trouve incarcéré -

le 26 octobre 2013 à l’occasion de son entrée dans une trentième année

de détention.

Publié dans France, LIBERTES, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Austérité : Le FMI revient à la charge avec les mesures qui provoquent des émeutes de la faim

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 octobre 2013

 

Le FMI revient à la charge avec les mesures qui provoquent

des émeutes de la faim

 

Austérité : Le FMI revient à la charge avec les mesures qui provoquent des émeutes de la faim dans Austerite fmi-218x300par Jérome Duval , F. Martín

Quelques jours avant l’assemblée générale annuelle du FMI

et de la Banque mondiale, qui s’est tenue du 11 au 13 octobre 2013

à Washington, le FMI est revenu à la charge.

Concrètement, en Espagne, après avoir proposé une baisse de salaires

qui a provoqué une réaction inhabituelle |1| , il réclame désormais

de réduire la liste des produits et services considérés basiques

ou de première nécessité qui bénéficient des taux réduits de TVA.

Il s’agit bien du même remède qui provoqua les fameuses émeutes

de la faim, aussi appelées « émeutes FMI », au Sud de la planète,

quand le prix du pain ou de l’essence montait d’un coup en une nuit jusqu’à des prix inabordables

pour la majorité de la population. On peut citer entre autres exemples, le soulèvement connu

comme « Caracazo » au Venezuela en 1989, lors de la mise en œuvre d’une mesure du plan du FMI

qui a provoqué l’augmentation subite du combustible ; ou celui du Pérou en 1991, quand le prix du pain

a été multiplié par 12 alors que les salaires amorçaient leur chute ; du Zimbabwe en 2000 ; Argentine,

Paraguay et Uruguay en 2001… La liste est aussi longue, que l’est l’histoire du néocolonialisme

économique de l’institution de Washington.

En somme, le FMI suit la voie de l’austérité qu’il applique au Sud, où ses politiques échouent depuis

des décennies. Au-delà de quelques nouvelles propositions sur les prélèvements, il n’y a rien de nouveau

dans l’idéologie de l’institution. Déjà en 1999, dans un rapport sur les Effets des politiques d’ajustement

structurel sur la jouissance effective des droits de l’homme, la Commission des droits de l’homme

des Nations Unies portait sur les plans d’austérité au Sud ce constat que nous pouvons appliquer

à l’actuelle crise de la dette au Nord :

Malheureusement, aussi bien le FMI que la Banque mondiale considèrent la gestion de la crise

d’endettement comme une activité distincte de la tâche fondamentale qui est le développement

humain. Une forte croissance du produit national brut (PNB) ou la réduction de l’inflation ne débouche

sur le développement qu’à condition de s’accompagner de changements dans la répartition du revenu,

de manière à permettre à une plus large proportion de la population de jouir effectivement

de ses droits économiques, sociaux et culturels. |2|

L’austérité, un projet politique à échelle internationale

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

Article CADTM

Notes

|1| Jérôme Duval, Fátima Fafatale, Espagne. Le sombre avenir que nous réserve le FMI : Dette, chômage et pauvreté.

|2| Effets des politiques d’ajustement structurel sur la jouissance effective des droits de l’homme, point 6.

http://www.cetim.ch/fr/documents/pas-1999-50-fra.pdf

|3| Nations Unies, Ibid, point 31.

|4| A One-Off Capital Levy ?, in Taxing Times, Fiscal Monitor, FMI, octobre 2013, page 49.

http://www.imf.org/external/pubs/ft/fm/2013/02/pdf/fm1302.pdf

 

Voir en ligne : http://auditoriaciudadana.net/2013/…

Publié dans Austerite, Democratie, ECONOMIE, EUROPE, FMI "affameur des peuples", SOCIETE | Pas de Commentaire »

Cantonale Brignoles : reportage du Petit journal (14/10/13)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 octobre 2013

 

 

Cantonale Brignoles : reportage du Petit journal (14/10/13) dans Extreme-droite capturebrignoles-300x206

Clic sur l’image pour voir la vidéo

Publié dans Extreme-droite, F-Haine, Liberte de la presse, POLITIQUE, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Municipales : Un parfum de soufre à Clamart (Hauts-de-Seine)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 octobre 2013

 

Investiture FN de Marionnaud à Clamart : « un fumet peu ragoutant »

 

Municipales : Un parfum de soufre à Clamart (Hauts-de-Seine) dans Extreme-droite putois-275x300

Le Groupe chinois AS Waston qui possède l’enseigne Marionnaud a fait savoir

qu’il se désolidarisait des prises de position qui « n’engagent que (lui) »

Bernard Marionnaud. L’ancien patron de l’enseigne de parfumerie sera

effectivement le candidat du FN à Clamart. A 2 mois des fêtes de Noël,

cette candidature fait tâche pour le groupe de distribution de parfums.

 

 

Cette investiture du FN dévoile le véritable visage du parti d’extrême droite, seulement intéressé par l’argent

et le pouvoir. Présenter à Clamart un ancien patron qui a vendu ses magasins pour qu’ils finissent par appartenir

à un groupe étranger ne manque pas de sel. Des ventes successives qui se sont traduit par des centaines

de licenciements malgré les promesses de ne pas supprimer d’emploi…

Oubliées les déclarations sur le nécessaire protectionnisme pour défendre les intérêts français. L’escroquerie

politique qu’est en réalité le Front national éclate au grand jour et fait éclore un fumet peu ragoutant.

« Tête haute, mains propres » tel était le slogan du parti d’extrême droite. « Tête basse, mains pleines »,

voilà le nouveau slogan du FN, version Marionnaud.

Olivier Dartigolles, Porte-parole du PCF

Publié dans Extreme-droite, F-Haine, municipales 2014, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy