« A Lampedusa, nous regardons les migrants en face »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 octobre 2013

 

Dans l’Humanité des débats, entretien exclusif avec Giusy Nicolini,

maire de Lampedusa, l’île italienne sur laquelle plus de 15.000

migrants sont arrivés depuis le début de l’année.

Extrait :

Giusy Nicolini est maire de Lampedusa. En novembre elle avait lancé

un appel à l’UE pour dénoncer les morts en mer Méditerranée.

 Pensez-vous que Lampedusa est laissée à l’abandon ?

Giusy Nicolini. L’île a été utilisée comme frontière. En ce qui me concerne,

la bataille pour sauver les migrants est la même que celle pour sauver

Lampedusa. Les lois migratoires sont inhumaines pour les personnes

qui demandent notre aide et injuste pour les territoires frontaliers.

C’est sur nous que repose un poids énorme qui paralyse la vie sociale. Si nous devons repousser les gens

qui arrivent, nous devons avoir le courage de les regarder en face. A Lampedusa, nous regardons les gens

en face. De Syrie, ne fuient que des familles. Je voudrais savoir quelle réponse on donne à ces parents

qui cherchent à sauver leurs enfants ?

A lire aussi :

  • Reportage à Lampedusa : rêves brisés en Méditerranée
  • L’île reste une terre de solidarité et de compréhension. Le discours anti-immigré ne prend pas

chez les habitants de l’île italienne, désormais habitués aux drames quotidiens.

  • Les flots noirs de la misère et de la richesse, l’édito de Patrick Apel-Muller

[Lire la suite]

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy