• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 27 septembre 2013

Concrètement, ça fait quoi le réchauffement climatique ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 septembre 2013

 

la terre en mouvement

Les effets concrets du réchauffement climatique en France

 

Concrètement, ça fait quoi le réchauffement climatique ? dans Environnement capturerechauffementclimatique capture d’écran

Le réchauffement climatique, concrètement, 
qu’est-ce que c’est ?

Quels en seront les effets 
près de chez nous? Comment, surtout,

s’y préparer?

Voilà, vite résumées, les questions auxquelles ont cherché

à répondre le climatologue Hervé Le Treut et son équipe

de 163 chercheurs.

Dans une étude rendue en septembre intitulée « Prévoir pour réagir »  (1),

le directeur de l’Institut Pierre-Simon-Laplace s’est penché sur un cas

précis : celui de l’Aquitaine. Vignes, forêts, littorales, agriculture :

«C’est une région dont la configuration et les ressources dépendent

intensément des conditions climatiques», explique le scientifique,

par ailleurs corédacteur de la deuxième partie du 5e rapport d’évaluation

du GIEC, attendue en mars prochain et qui porte sur les impacts

du réchauffement.

 

 

«Nous sommes partis d’un fait : les effets du changement climatiques seront différés. Cela implique

de réduire dès à présent les émissions de CO2. Mais cela implique également 
de s’y préparer.»

270 km de côtes touchées

Ceux attendus en Aquitaine ont de quoi faire réfléchir. L’élévation du niveau de la mer, jusqu’alors

estimé de 0,5 à 1 mètre à l’horizon 2100, rendrait 
ses 270 km de côtes particulièrement vulnérables.


En montagne, une élévation de température pourrait induire une réduction de trois à deux mois

de la saison enneigée à 1500 mètres d’altitude. Les vendanges pourraient être avancées en juillet,

quand, en vingt ans, la date de maturité de la vigne a déjà avancé de quinze jours en moyenne.

Les forêts, enfin, qui soutiennent 
une filière de 30000 salariés, restent également sensibles.

«Notre conclusion, reprend Hervé Le Treut, 
est qu’il existe un tas de nœuds de vulnérabilité.


Les politiques comme la société civile doivent s’emparer de cet enjeu pour mieux s’y préparer.»

  • A consulter :

les Impacts 
du changement climatique en Aquitaine, 25 euros, 
Presse universitaires de Bordeaux

  • A lire aussi :

Climat : le GIEC enfonce-le clou

GIEC/dérèglement climatique : « Pour une intervention des États et des peuples » (PCF)

 

Publié dans Environnement | Pas de Commentaire »

Le Rom et la France – Exposition – Basta !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 septembre 2013

 

EXPOSITION

                             Le Rom et la France

 

Le Rom et la France - Exposition - Basta ! dans Discriminations expo-300x234Ivan du Roy  (27 septembre 2013)

Qu’est-ce qu’un Rom ? Quel est son mode de vie ?

Comment le reconnaître ? A-t-il une morphologie

particulière ? Une exposition « Le Rom et la France »

pourrait être organisée le 23 mars 2014, sous le haut

patronage de plusieurs personnalités politiques

spécialistes du sujet : Marine Le Pen bien sûr,

mais aussi Manuel Valls, Nathalie Kosciusko-Morizet,

Anne Hidalgo, Rachida Dati ou Michel Destot.

Basta ! vous livre en exclusivité un avant-goût du contenu probable de cet événement sur le péril Rom.

Attention à ne pas vomir.

Le 23 mars 2014, une exposition ouvrira ses portes simultanément dans toutes les villes de France.

L’exposition attirera beaucoup de visiteurs, notamment des enfants, à qui l’on expliquera « ce qu’est un Rom ».

Car les Roms ont des « modes de vie extrêmement différents des nôtres » (Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, PS).

Le Rom vit dans une caravane, comme l’a révélé le scoop de Valeurs Actuelles. Quand il ne se déplace pas

en « flux de population », le Rom et ses congénères se regroupent de manière « anarchique » dans « des camps »

– pas des bidonvilles – ce qui « engendre des situations de tensions terribles » (Michel Destot, maire PS de Grenoble).

Une fois sa cabane installée, le Rom exerce « des commerces illégaux, la mendicité des enfants, la prostitution »

(Francis Chouat, maire PS d’Evry).

Les « bandes de Roms » se servent de leur camp comme base arrière pour « dépouiller » la population,

en particulier parisienne, que le Rom « harcèle beaucoup » (Nathalie Kosciusko-Morizet, députée, UMP).

Car le Rom complote pour transformer la capitale en « un campement géant », où il pourra ainsi s’adonner

massivement à la « mendicité agressive » et à la « prostitution » (tout cela n’existait pas avant l’arrivée du Rom),

via des « réseaux criminels de délinquance à l’échelle européenne » (Anne Hidalgo, maire adjointe de Paris, PS)

Car le Rom est fourbe. Grouillant dans la capitale, il « s’agrippe aux cartables des enfants » et exerce

« un véritable harcèlement à la sortie des écoles » (Rachida Dati, maire du 7ème arrt de Paris, députée

européenne, UMP).

La question Rom concerne autant la France urbaine que rurale.

A la campagne, le Rom vole canards, chèvres et autres volailles. Le Rom menace « le respect de la propriété

en France ». Avec ses congénères, ils constituent des « populations qui sont en train de piller tout ce qu’il y a

autour d’elles » (Régis Cauche, Maire UMP de Croix, dans le Nord).

Le Rom pratique dans nos campagnes la politique de la terre brûlée, laissant dans son sillage des « animaux volés

et égorgés, avec ces têtes de chevaux jetées le long des grillages, où elles pourrissent ensuite… »

(Marine Le Pen, FN)

Le Rom fait vivre « un véritable enfer » aux Français. Le Rom menace la France de « guerre civile »

(Marine Le Pen, FN).

Ce qui démontre encore davantage sa fourberie puisque le Rom ne représente que 0,003 % de la population.

Si les Roms ne « ne sont pas tous des voleurs » (Marine Le Pen), les bons Roms ne sont qu’une « minorité »

et il « est illusoire de penser qu’on règlera le problème des populations roms à travers uniquement l’insertion »

(Manuel Valls).

En conséquence, « il faut mettre un terme à l’hémorragie rom en France » (Serge Godard, maire PS

de Clermont-Ferrand)

Et « L’Union européenne doit trouver la solution de ces flux de populations » (Michel Destot, maire PS de Grenoble)

Parce que finalement, « Hitler n’en a pas peut-être pas tué assez… » (Gilles Bourdouleix, maire de Cholet

et député ex-UDI).

Voilà ce qu’est un Rom si l’on met bout à bout l’ensemble des déclarations de politiques ces dernières semaines. [1]

Un concours est lancé pour actualiser l’affiche de la dernière exposition de ce type, organisée à Paris en 1941.

Ivan du Roy

Notes

[1] Citation de Manuel Valls, Citations de Michel Destot, Francis Chouat et Serge Godard, Citations de NKM,

Citations de Anne Hidalgo, Citations de Rachida Dati, Citation de Régis Cauche, Citations de Marine Le Pen,

Citation de Gilles Bourdouleix.

Cet article vous a intéressé ? Basta ! a besoin de ses lecteurs
pour poursuivre son travail, faites un don.

Creative Commons License

Lire également :

Mediapart.fr : Dossier : Les Roms en France

DEI-France, juin 2013, Note d’alerte à la DIHAL sur la situation des enfants Roms ou vivant

dans des bidonvilles sur le territoire

Évacuations de Roms : des niveaux jamais atteints !

 

Publié dans Discriminations, F-Haine, France, PS, Racisme - Xenophobie, SOCIETE, UMP | Pas de Commentaire »

Roms : La colère de Dominique Baudis

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 septembre 2013

 

Roms : le gouvernement n’applique pas les règles,

selon Dominique Baudis

 

Roms : La colère de Dominique Baudis  dans Discriminations capturecampromroubaix-300x173Le camp de Roubaix après le démantèlement (capture d’écran)

Le défenseur des droits Dominique Baudis a accusé

vendredi le gouvernement de ne pas appliquer

une circulaire du 26 août 2012 encadrant

le démantèlement des camps de Roms.

« Cette circulaire interministérielle d’août 2012 n’est pas

appliquée dans tous les cas, loin s’en faut »,

a-t-il déclaré en ouverture d’un colloque sur le sujet à l’Assemblée nationale.

Trop souvent les évacuations se produisent sans décision de justice préalable.

Trop souvent le délai des trois mois entre le jugement et le démantèlement n’est pas respecté »,

bien que ce délai soit « nécessaire » pour réaliser les diagnostics des populations.

La circulaire en question prévoit un diagnostic social des populations en amont des évacuations

et un accompagnement en aval. En juillet, le défenseur des droits avait déjà dressé ce bilan

et formulé des recommandations. « Hélas, à ce jour, nous n’avons toujours pas de réponse »

de Matignon, a-t-il regretté. « Confronté à ce silence (…), j’ai relancé le Premier ministre

dès cette semaine au sujet de notre bilan et de nos recommandations », a-t-il ajouté.

Ayrault : cette circulaire est « la politique du gouvernement »

L’ironie de la situation est que le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a présenté ce jeudi cette circulaire

comme « la politique du gouvernement » pour trancher une polémique née après

des propos controversés du ministre de l’Intérieur. « Il y a tout dedans, y compris la fermeté,

y compris le respect du droit mais aussi tout le travail d’intégration, tout le travail d’accompagnement

social », avait dit le chef du gouvernement.

De quoi mettre en colère Dominique Baudis qui a dénoncé « l’irrationalité des arguments,

des comportements et des prises de position ».

Son ire est d’autant plus compréhensible après la passe d’armes entre Manuel Valls et sa collègue

au gouvernement Cécile Duflot.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Lire également :

 

Publié dans Discriminations, France, POLITIQUE, Racisme - Xenophobie, Sans Papiers - Immigration, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Tour de vis sans précédent sur le budget de l’assurance maladie

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 septembre 2013

 

          Dans l’Humanité des débats : Sécurité sociale, la saignée

 

Tour de vis sans  précédent sur le budget de l’assurance maladie dans Austerite huma2709-242x300

 

Le gouvernement prévoit le retour du « trou » de la Sécurité sociale

à son niveau d’avant la crise, avec 12,8 milliards d’euros de déficit

en 2014. Mais pour y parvenir, il décide un tour de vis sans

précédent sur le budget de l’assurance maladie, ponctionne

les retraités et les familles.

A lire dans notre édition :

   ♦ Les dépenses de santé encore rabotées : décryptage

   ♦ Malade d’un déficit de recettes

   ♦ Ma santé n’est pas une variable d’ajustement, l’édito de Patrick Apel-Muller

 

A découvrir aussi :

Front de gauche: Pierre Laurent veut des actions parlementaires et de terrain

Le parti écologiste en pleine crise de mutation

Hollande à Florange pour un coup de com’, reportage de notre envoyée spéciale

École : Peillon piégé par les rythmes scolaires

ONU: marathon pour une résolution, analyse de notre envoyé spécial

DANS L’HUMANITÉ DES DÉBATS :

  • Où la France de demain s’invente-t-elle ? La réponse des représentants des fondations et clubs

de réflexion (Gabriel-Péri, Res publica, Jean-Jaurès, Copernic, Terra Nova, Fondation pour l’innovation politique,

Fondation pour l’écologie politique)

  • Le féminisme s’exprime-t-il à plusieurs voix ? Avec Djemila Benhabib (journaliste),

Clémentine Autain (Mix-Cité), Marie Moinard (éditions Ronds dans l’O)

  • Histoire : Claude Bernard, philosophe et médecin malgré lui.
  • Vos tribunes, critiques de livre, courrier des lecteurs et le Bloc-Notes de Jean-Emmanuel Ducoin

[Lire la suite]

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, France, l'Humanité, Politique nationale, SANTE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Retraites : on leur fait un dessin

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 septembre 2013

 

http://www.dailymotion.com/video/x14szrv

sur dailymotion

Par

Publié dans Peinture - Graphisme, RETRAITES | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy