• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 25 septembre 2013

Sécurité ferroviaire : ces questions qui dérangent la SNCF

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 septembre 2013

 

Après Brétigny

Sécurité ferroviaire : ces questions qui dérangent la SNCF

 

Sécurité ferroviaire : ces questions qui dérangent la SNCF dans Transports - SNCF sncf-300x189Par Sophie Chapelle

L’accident de Brétigny a révélé le malaise qui règne

chez une partie des cheminots. Organisation du travail

bouleversée, productivité accrue aux dépens de la qualité,

recours à une sous-traitance pas suffisamment formée,

explosion du travail de nuit…

 

Sur fond d’ouverture à la concurrence et de « compétitivité ». Plusieurs syndicats dénoncent

une « logique purement financière » et l’entrée dans « l’ère du risque calculé », où la sécurité

des voyageurs ne serait qu’un objectif parmi d’autres. Enquête parmi les cheminots.

12 juillet 2013, 17h14. Le train Paris-Limoges déraille en gare de Brétigny-sur-Orge dans l’Essonne entrainant

la mort de 7 personnes. Alors que la sécurité ferroviaire, pilier de l’entreprise SNCF, est ébranlée, plusieurs cellules

de crise sont immédiatement mises en place. D’emblée, la SNCF, en charge de l’entretien du réseau, organise

des conférences de presse communes avec Réseau Ferré de France (RFF), propriétaire du réseau.

Dans les 24h qui suivent la catastrophe, les deux établissements publics pointent la défaillance d’une « éclisse »,

pièce d’acier reliant deux rails, et lancent une grande campagne de vérification sur l’ensemble du réseau national.

« La SNCF et RFF sont responsables et nous assumerons la totalité de nos responsabilités » confirme le président

de RFF, Jacques Rapoport, le 15 juillet [1]. Deux mois après les faits, une information judiciaire est toujours en cours

pour déterminer les causes de cette défaillance.

En 30 ans, la SNCF a été confrontée à une quinzaine de déraillements ou de collisions graves, dont huit ayant

causé des morts. « Notre instructeur nous disait à l’époque que nous avions le meilleur système de sécurité du monde,

se souvient un aiguilleur, entré en 1984 au sein de l’entreprise publique. Un an après, je travaillais sur la ligne où a eu

lieu la collision mortelle de Flaujac (Lot) faisant 32 morts ». Depuis 2000, la SNCF n’avait plus connu de déraillements

mortels.

Dans ce contexte, le drame de Brétigny relève-t-il d’une défaillance tragique mais isolée ? Ce n’est pas l’avis

d’une partie des cheminots. « La sécurité ferroviaire c’est une chaîne, et si l’on commence à affaiblir un maillon,

la chaîne casse. Aujourd’hui, cette chaîne est fragilisée à plusieurs endroits », alerte David Gobé, responsable

du secteur fédéral Europe et International à la fédération des cheminots CGT. Derrière un guichet, dans un atelier,

ou le long des voies de chemin de fer, le travail des agents SNCF s’est considérablement transformé en quelques

années. En cause : le vaste mouvement de libéralisation progressive du transport ferroviaire. Avec l’ouverture

à la concurrence du fret (en 2003) puis du transport international de voyageurs (en 2009), tout en restant publique,

la SNCF a dû « s’adapter » aux nouvelles règles de marché [2]. « Un référentiel marchand a alors vu le jour, fondé

sur la poursuite de la rentabilité et sur la recherche continue de gains de productivité », soulignent les auteurs

d’une étude de 2012 réalisée par le cabinet Emergences, sur les risques psychosociaux à la SNCF [3].

« Maintenant, c’est devenu chacun pour soi »

[Lire la suite sur Basta!]

Creative Commons License

Publié dans Transports - SNCF | Pas de Commentaire »

Roms : Stigmatisation au sommet de l’État

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 septembre 2013

 

Roms :

             Manuel Valls n’a « rien à corriger »

 

Roms : Stigmatisation au sommet de l'État dans France valls1-211x300

Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls persiste et signe

ce mercredi matin sur ses propos de la veille concernant

les Roms qui, selon lui, ne sont qu’une minorité à vouloir

s’intégrer en France.

« Je n’ai rien à corriger, mes propos ne choquent que ceux

qui ne connaissent pas le dossier », a-t-il déclaré sur RMC-BFMTV.

Le locataire de la place Beauvau en profite pour renvoyer

dans leur camp ses contradicteurs socialistes.

Arnaud Montebourg avait jugé mardi que les propos

de son collègue du gouvernement étaient « excessifs »

et méritaient d’être « corrigés ».

Le sénateur Jean-Yves Leconte avait lui estimé que ces prises de position dénotaient

une « méconnaissance complète » du mode de vie des Roms qui sont « sédentaires quand ils le peuvent ».

Reconduites à la frontière

« Je ne vais pas polémiquer avec un membre du gouvernement », a ajouté Manuel Valls,

dont les déclarations sur les Roms ont semé le trouble au sein même du Parti socialiste.

« La majorité (des Roms) doit être reconduite à la frontière », a continué Manuel Valls.

« Nous ne sommes pas là pour accueillir ces populations », a-t-il insisté. « Je vous rappelle la phrase

de Michel Rocard : « La France n’a pas vocation à accueillir toute la misère du monde »".

Le ministre de l’Intérieur omet juste la deuxième partie de la phrase: « Mais elle doit savoir

en prendre fidèlement sa part ».


[Lire la suite sur humanite.fr]

Roms, l’inquiétante récidive… (communiqué LDH)

« Roms » : Assez de stigmatisation ! (communiqué de la Cimade)

Roms : la gauche doit cesser de se placer sur le terrain de la droite (PCF)

Pour l’Egam, association antiraciste européenne, les propos du ministre de l’Intérieur sont

« d’une extrême gravité ». « Ils insinuent que des modes et lieux de vie seraient déterminés

par une origine ethnique. Ils nient la liberté de circulation de citoyens européens qui sera

effective en 2014″, écrit l’organisation dans un communiqué.

« Ils perpétuent une stigmatisation au sommet de l’État impulsé par l’ancienne majorité

alors que nous avions attendu et réclamé une rupture humaniste et républicaine

sur ces sujets », ajoute-t-elle.

Roms : Vives réactions associatives aux propos de Manuel Valls

capturestigmatisation-300x166 Arnaud Montebourg dans POLITIQUEroms bulgarie dans Racisme - Xenophobie

 

Cliquer sur les images pour lire


Publié dans France, POLITIQUE, Racisme - Xenophobie, Sans Papiers - Immigration | Pas de Commentaire »

Le vrai coût du capital

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 septembre 2013

 

Dans l’Humanité ce mercredi : le vrai coût du capital

 

Le vrai coût du capital  dans ECONOMIE huma2509-251x300

Le projet de loi de finances pour 2014, présenté aujourd’hui,

se solde par des cadeaux aux entreprises d’un niveau

sans précédent, ainsi que des coupes dans les dépenses

publiques jamais osées.

Au nom d’un prétendu « coût du travail » qui occulte


un autre coût, tabou dans le discours libéral : celui du capital.

A lire dans notre édition :

   ♦ Les records détestables du budget 2014

   ♦ « Mettre à plat les aides publiques« , entretien avec Nasser

Mansouri (CGT)

   ♦ Actionnaires gavés, salariés à la diète

   ♦ Brisons le tabou, l’édito de Jean-Emmanule Ducoin

[Lire la suite]

L’Humanité en version numérique

Publié dans ECONOMIE, l'Humanité, POLITIQUE, Politique nationale, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Maubeuge – 28 septembre : Cercle de Silence des 5 ans

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 septembre 2013

 

SAMEDI 28 SEPTEMBRE 2013 

11h – Place des Nations Maubeuge

Cercle de Silence des 5 ans

suivi d’un pot de l’amitié.

 Migrants ou français en difficultés :
des personnes défavorisées à aider !

 VENEZ NOMBREUX, MERCI D’INVITER VOS CONTACTS

Maubeuge - 28 septembre : Cercle de Silence des 5 ans dans INFOS cercledesilence-300x212

Cliquer sur l’image pour agrandir

Publié dans INFOS | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy