• Accueil
  • > ECONOMIE
  • > Tiers payant : Plutôt que des annonces médiatiques, il faut un recul concret du reste à charge.

Tiers payant : Plutôt que des annonces médiatiques, il faut un recul concret du reste à charge.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 septembre 2013

 

Santé

Les très chers frais de santé pour les assurés malgré

le tiers payant

 

Tiers payant : Plutôt que des annonces médiatiques, il faut un recul concret du reste à charge.  dans ECONOMIE capturefraisanteCliquer sur l’image (capture d’écran) pour agrandir

un lourd reste à charge pour les assurés

 

Si la généralisation du tiers payant est une bonne

nouvelle, bien des obstacles à un égal accès aux soins

demeurent : forfaits, franchises, dépassements

d’honoraires…

 

 

Il y a huit mois, le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, avait donné la feuille de route : réduire

les «inégalités, de plus en plus criantes, dans l’état de santé de nos concitoyens et leur accès

aux soins». Si la stratégie sanitaire, présentée hier par la ministre de la Santé, va dans le bon sens,

avec notamment la généralisation du tiers payant, elle reste insuffisante pour diminuer le reste à charge

des Français. Celui-ci a atteint 17,6 milliards d’euros en 2012, soit 9,6% des dépenses de santé,

selon la Drees (Division de recherche du ministère).

«Diminuer le reste à charge est d’une évidente nécessité, a réagi Jean-Luc Gibelin, responsable

de la commission santé au PCF. Des mesures sont indispensables en termes de proximité :

généralisons les centres de santé (qui pratiquent déjà le tiers payant – NDLR), plutôt que de favoriser

les maisons médicales libérales.»

Renoncement aux soins

Pour une réduction concrète des inégalités de santé, il faudrait aussi s’attaquer à toutes les franchises

et autres forfaits (0,50 euro par boîte de médicament, 1 euro par consultation, 18 euros de forfait

hospitalier, etc.) institués ces dernières années, qui, mis bout à bout, amplifient le renoncement aux soins.

Selon les dernières estimations, 30 % de la population française aurait renoncé à des soins

pour des raisons financières au cours des douze derniers mois.

La question des dépassements d’honoraires, elle aussi, n’est toujours pas réglée. Sur les 40 milliards

d’euros versés par les Français aux professionnels de santé en 2012, 13 milliards sont restés

à leur charge. Et sur ce total, plus de 7 milliards sont imputables aux seuls dépassements d’honoraires.


[Lire la suite sur humanite.fr]

A lire aussi :


Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy