La Grèce sous le choc après l’assassinat de Pavlos Fyssas

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 septembre 2013

 

La Grèce sous le choc après l'assassinat de Pavlos Fyssas  dans Extreme-droite grecemanifcapturegrecemanif antarsya dans Grece

Aujourd’hui c’était Pavlos, votre enfant est le suivant,
puis votre ami, alors vous … Réveillez-vous!
*
« Le peuple n’oublie pas, les fascistes, il les pend. »
*

C’est au rythme de ce slogan, qui remonte à la fin de la dictature , que plus de 5 000 personnes

ont défilé dans le quartier de Kératsini où a eu lieu le drame.

 

La presse grecque sous le choc d’un crime fasciste

 

capturepavlosfyssas Aube dorée dans Montée du fascismela Une de Eleftherotypia

Le meurtre, dans la nuit de mardi à mercredi, d’un rappeur

antifasciste par un militant d’extrême-droite du parti néonazi

Aube dorée occupait jeudi tous les titres de la presse,

partagée entre consternation, révolte et appels au sursaut

à l’adresse du gouvernement.

Eleftherotypia, journal de gauche, avait repeint en noir sa Une

sur laquelle se détachait, traversé d’une larme de sang, le profil

de Pavlos Fyssas, 34 ans, poignardé à mort à la sortie d’un café

de Keratsini, dans la banlieue d’Athènes par un militant

du parti néonazi Aube dorée.

« Le meurtre de sang-froid d’un citoyen par un sympathisant d’Aube dorée doit réveiller chacun »,

invoquait le quotidien libéral Kathimerini. « Le monstre du nazisme tue » !, s’exclamait le quotidien Ethnos.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :

En Grèce, l’extrême droite tue, l’Europe s’y meurt

Manifestations énormes dans toute la Grèce après l’assassinat de Pavlos Fyssas par des nèonazis

*
*

Militant anti-fasciste assassiné en Grèce :

« Un pas de plus dans l’horreur »

 

Mardi soir, un militant anti-fasciste grec a été assassiné par des nervis du parti d’extrême droite

Aube dorée. Après l’agression de militants du Parti communiste de Grèce, ces neo-nazis ont fait

un pas de plus dans l’horreur.

Le Parti communiste français apporte son soutien aux amis, camarades et à la famille de Pavlos.

Il est solidaire des militants communistes grecs lâchement agressés. Il condamne vigoureusement

les actes des militants d’Aube dorée et demande que cesse la complaisance, pour ne pas dire

la complicité, d’une partie des forces de police et le silence assourdissant et l’inaction

du gouvernement grec.

L’extrême droite, en Grèce comme ailleurs, profite de la crise pour exacerber les haines.

Quand un peuple souffre quotidiennement des décisions de la Troïka, une partie de celui-ci peut être

sensible aux appels à la haine. Seul un sursaut démocratique autour de Syriza et des démocrates

peut permettre au peuple grec de sortir de l’ornière dans laquelle le gouvernement grec et la Troïka

l’ont plongé.

Le PCF appelle au rassemblement ce jeudi à 19h00, devant la Fontaine Saint-Michel

à Paris avec nos camarades de Syriza et l’ensemble des forces démocratiques et anti-fascistes

de France.

Gilles Garnier, Responsable de la commission Europe au PCF

Mobilisation jeudi 19 à 19h place Saint-Michel à Paris en soutien à Pavlos Fyssas,

assassiné par un néo-nazi

De Clément Meric à Pavlis Fyssas : fascistes assassins ! (Parti de gauche)

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy