• Accueil
  • > Japon
  • > Japon : Le combat des mères contre le nucléaire

Japon : Le combat des mères contre le nucléaire

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 septembre 2013

 

Japon

Après Fukushima :

des mères de famille à la pointe du combat contre le nucléaire

 

Japon : Le combat des mères contre le nucléaire dans Japon meresdefukushima

Par  Audrey Guiller  (2 septembre 2013)

Alors que des tonnes d’eau radioactive continuent

à s’écouler de la centrale de Fukushima, les mouvements

antinucléaires japonais se battent pour que les 52

réacteurs actuellement à l’arrêt le restent.

 

 

 

En pointe de ce mouvement : les femmes du collectif Mama Gen. Face à un gouvernement

pro-nucléaire, à une population qui pense tourner la page en jouant l’autruche,

et à des médias qui les ignorent, la tâche est ardue. Basta ! vous emmène à leur rencontre.

 

Le 21 août dernier, pour la première fois depuis l’accident du réacteur nucléaire Daiichi à Fukushima,

l’Autorité japonaise de régulation du nucléaire a qualifié un nouvel incident de grave :

au moins 300 tonnes d’eau radioactive ont fuité d’un réservoir de stockage défectueux et, mélangées

aux eaux pluviales, se déversent dans l’océan Pacifique. Tepco, l’opérateur de la centrale, a reconnu

le « problème ». Mais a précautionneusement choisi de le faire après les élections au Parlement national,

remportées par le parti pro-nucléaire de l’actuel Premier ministre, Shinzo Abe.

 

Le coup est dur pour les militants des mouvements anti-nucléaires locaux, réunis dans des coalitions

dont la plus importante est « Sayonara Genpatsu Issenmannin Akushon » (Au revoir le nucléaire).

« L’accident de Fukushima a réellement fait naître le mouvement antinucléaire japonais, auparavant

invisible, explique Steve Zeltzer, Californien auteur du documentaire Fukushima never again.

Des manifestations ont fleuri partout. Le mouvement a cru que cette expression, rare au Japon, serait

écoutée par le gouvernement. Mais 2 des 54 réacteurs mis à l’arrêt ont rouvert et Abe, prônant

la réouverture totale, a été élu. Les gens ont été sonnés. » Même si la récente élection parlementaire a,

pour la première fois, permis à deux militants antinucléaires d’obtenir des sièges, le mouvement semble

un barrage bien ténu face à la volonté gouvernementale de rouvrir tous les réacteurs à l’été 2014.

[Lire la suite sur Basta!

Photo : manifestation antinucléaire à Fukuoka, au Sud du Japon / © Neil Witkin

 

Lire également :

Blogs :

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy