• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 3 septembre 2013

Jeunes communistes : Ni dans 10 ni dans 15 ans, ça doit bouger maintenant !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 septembre 2013

 

Ni dans 10 ni dans 15 ans, ça doit bouger maintenant !

 

Jeunes communistes : Ni dans 10 ni dans 15 ans, ça doit bouger maintenant ! dans ECONOMIE mjcfPar Nordine Idir, secrétaire général du MJCF

C’est dans un contexte des plus inquiétants que les jeunes

communistes font leur grande rentrée. Sur fond de chômage

croissant, on nous annonce de nouvelles mesurettes

de charité telles que la garantie-jeunes, qui n’est rien d’autre

qu’une dérogation au droit commun du travail et aux salaires

et dont le montant s’élève à 483 euros, bien en-dessous

du seuil de pauvreté… C’est cette précarité qui est la seconde cause de l’assèchement des caisses

solidaires. Pas étonnant que le MEDEF se félicite de cette porte d’entrée vers la baisse de ce qu’il appelle

« le coût du travail ». Une fois de plus, la question des milliards de cadeaux fiscaux ou d’exonérations

faites aux entreprises est mise de côté. Le droit à la retraite ? L’espérance de vie en bonne santé ?

Ça n’est qu’une question « d’hygiène et de mode de vie ». Peut-on nous répondre avec davantage de mépris,

alors que les richesses produites n’ont jamais été aussi importantes et autant accaparées par quelques

individus, alors que les plus grandes fortunes voient leurs revenus augmenter de 25% en un an ?

Les jeunes premières victimes de cette réforme des retraites

Michel Sapin, quand à lui, nous dit qu’il faudrait attendre 10 ou 15 ans pour voir une amélioration.

Pourtant, le patronat a-t-il eu besoin d’attendre ses chèques en blanc ? 30 ans d’exonérations

de milliards de cotisations patronales n’ont pas créé d’emplois, loin de là. Nous ne voulons plus

de ce refrain fataliste, venant d’un gouvernement qui programme son impuissance à faire

ce pourquoi il avait été élu ; et sa servitude à tout ce qu’exigent ces patrons-voyous.

J.-M. Ayrault, s’est quant à lui empressé de préserver le patronat… de même que la précarité des jeunes

et l’aggravation progressive de leur droit à la retraite, en annonçant hier que l’augmentation pourrait

se faire à partir de 2020 ! Le fait de n’avoir ni emploi ni retraite sera-t-elle bientôt notre seule certitude ?

Pas question !

[Lire la suite sur jeunes-communistes.org]

 

Publié dans ECONOMIE, France, Jeunes Communistes, Luttes, POLITIQUE, PRECARITE, RETRAITES, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Réforme des retraites : « Étudiant et précaire, je vais devoir prendre ma retraite à 67 ans, une double sanction »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 septembre 2013

 

Étudiant et précaire, je vais devoir prendre ma retraite à 67 ans,

une double sanction

 

Réforme des retraites :

Pierre Méry a 24 ans. Il entre en master

de sciences politiques à l’université Paris-8.

Si la réforme

présentée par Jean-Marc Ayrault est votée

 au Parlement, il ne pourra prendre sa retraite

qu’à 67 ans.

Pour cet étudiant qui doit avoir un petit job pour payer son loyer et ses frais de scolarité,

cette perspective ne fait que renforcer l’inquiétude qu’il a, avant même son entrée

sur le marché du travail.

 

À 24 ans, je vais entrer en master de sciences politiques à Paris-8. J’envisage pour l’instant de travailler

dans l’économie sociale ou devenir CPE dans l’éducation nationale. Je n’ai pas encore choisi si je m’orientais

vers le régime de salarié ou celui de fonctionnaire.

J’espère pouvoir travailler dès la fin de mes études mais je sais très bien que je pourrais attendre trois

ou quatre ans, étant donnée la situation du marché de l’emploi. Et que j’aurais à accumuler des stages,

des petits jobs.

L’espérance de vie n’a pas augmenté

De ce que j’ai compris des pistes présentées par le gouvernement il faudra que je valide 43 annuités

de cotisations avant de prendre ma retraite. Même si la réforme n’engage pas de hausse de la durée

de cotisation pour ceux qui partent actuellement en retraites, ma génération aura à le faire.

Si je commence à travailler dans trois ou quatre ans, je n’aurais pas ma retraite à taux plein à 60 ans,

ni à 62 ou 65 ans, mais à 67 ans. Mes parents, eux, ont pris leur retraite à 62 ans. En une génération,

je ne crois pas que l’espérance de vie ait augmenté de cinq ans.

[Lire la suite sur PCF Grésivaudan]

♦  Article original

Publié dans France, RETRAITES | Pas de Commentaire »

Rentrée scolaire : Passer des discours aux actes !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 septembre 2013

 

Cliquez sur les images pour agrandir

Rentrée scolaire : Passer des discours aux actes ! dans Education nationale ecole0ecole1 dans PCF

Publié dans Education nationale, PCF, TRACT | Pas de Commentaire »

Humour et Politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 septembre 2013

 

Retraites

Humour et Politique dans Humour caricature-ps-retraite

Vu sur PCF Hénin-Beaumont

Publié dans Humour, POLITIQUE, RETRAITES | Pas de Commentaire »

Municipales : Le PCF conforte sa stratégie

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 septembre 2013

LU POUR VOUS in LE MONDE.fr

 

Municipales : Le PCF conforte sa stratégie dans Elections municipales pl4

Aux Karellis, les communistes ont pris de la hauteur.

Le Parti communiste français (PCF) avait choisi

cette station de Savoie, perchée au milieu des montagnes

et des sapins, pour tenir ses universités d’été de vendredi

à dimanche.

Trois jours où il aura été beaucoup question des municipales.

« Nouvelles lois de décentralisation », « Les enjeux des prochaines élections municipales »,

« Quelle politique de transport ? » : de nombreux ateliers y étaient consacrés où se pressaient

des militants curieux.

[Lire la suite sur Moissac au Coeur]

 

Publié dans Elections municipales, Front de Gauche, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Fête de l’Humanité : La Fête, creuset des dossiers chauds de la rentrée

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 septembre 2013

 

Fête de L’Humanité

La Fête, creuset des dossiers chauds de la rentrée

 

Fête de l'Humanité : La Fête, creuset des dossiers chauds de la rentrée dans ECONOMIE fete3

Fête de l’Humanité 2013.

Cette année, la Fête de l’Humanité se propose

de relever de nombreux défis, de lancer

d’importants débats. Changer de cap à gauche,

la recherche d’une solution politique en Syrie,

un renouveau de la campagne pour la libération

de Barghouti, mobiliser pour les retraites…

Mais aussi faire à nouveau entendre, la voix de Jean Jaurès.

  • Une boussole pour changer 
de cap à gauche

«Où va la France ? » Ce n’est pas seulement à travers le débat du même nom, qui rassemblera, samedi,

au village du livre, les principales fondations politiques, que se posera cette question. Où va-t-on ?

La question va encore irriguer la Fête, tant l’actualité commande d’inspecter les contours réels

du changement promis il y a un an et demi maintenant. Quelques jours après la première mobilisation

d’ampleur pour une autre réforme des retraites, plus juste et plus solidaire, acteurs sociaux et politiques

se retrouveront à la Fête pour en interroger les suites. Les organisations membres du collectif

« La retraite, une affaire de jeunes », monté à l’automne 2010 (Jeunes communistes, Jeunes socialistes,

étudiants de l’Unef, Jeunesse ouvrière chrétienne…), débattront ainsi de la réforme 2013.

Avec une « compétitivité » née à droite et que s’approprie désormais le pouvoir actuel, une austérité

comme une fin en soi, des attaques répétées contre le monde du travail, la Fête 2013 se veut boussole,

dans le débat et la confrontation, pour infléchir un gouvernement magnétisé par la perpétuation

d’une Europe à fondement libéral.

Le débat sur l’alternative à gauche a surgi et s’est installé, il traverse désormais des composantes

de la majorité présidentielle, au PS, chez Europe Écologie-les Verts. Des membres du gouvernement

sont annoncés à la Fête, plus que jamais espace de confrontation de fond, fuyant les « petites phrases ».

Il sera question du passé et de l’an I du changement en version Hollande ; précarisation de l’emploi

avec l’accord national interprofessionnel (ANI), fragilisation des collectivités à travers le nouvel acte

de décentralisation.

[Lire la suite]

*

Publié dans ECONOMIE, France, l'Humanité, POLITIQUE, Presse - Medias, RETRAITES, SOCIAL | Pas de Commentaire »

A la Une de l’Huma : pour l’école refondée, il faudra patienter

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 septembre 2013

 

Ce mardi dans l’Humanité :

                  pour l’école refondée, il faudra patienter

 

A la Une de l'Huma : pour l'école refondée, il faudra patienter dans Education nationale huma0309

 

Douze millions d’élèves regagnent aujourd’hui

les bancs de l’école. Cette première rentrée

« maîtrisée » de A à Z par le gouvernement Ayrault

reste marquée par le corset budgétaire.

La « refondation » annoncée est encore loin…

Notre décryptage.

Sur le même sujet :

Entretien avec la sociologue, Agnès van Zanten

qui analyse les différents systèmes d’enseignement

et leurs effets sur les inégalités.

*
Rythmes scolaires : une aubaine pour le secteur privé ?

 

*
*
                               L’Humanité en version numérique

Publié dans Education nationale, France, l'Humanité, SOCIETE | Pas de Commentaire »

La mutuelle APREVA licencie dans le bassin de la Sambre

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 septembre 2013

 Vu sur PCF Maubeuge

 

La mutuelle APREVA licencie dans le bassin de la Sambre dans CGT cgt

 

LA MUTUELLE APREVA LICENCIE

DANS LE BASSIN DE LA SAMBRE

-

-

Derrière la Mutuelle APREVA, il y a des dirigeants qui ont pris la décision de licencier dans un bastion historique de la Mutualité.

  • 37 personnes à La Pharmacie Mutualiste
  • 28 personnes à Pôle Santé Services (liquidation de l’activité)

La Mutuelle APREVA est un groupe qui couvre de nombreuses zones dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, qui compte en son sein 14 entités !

Ce groupe n’est pas en danger économique, bien au contraire + de 275 Millions € de fonds propres à la fin 2012 et pourtant, ces dirigeants impliqués dans le social, dans la santé, dans les Instances Mutualistes Nationale ont laissé les activités de la Pharmacie Mutualiste et Pôle Santé Services se dégrader, volontairement ils ont abandonné toute stratégie pour défendre les intérêts des Mutualistes et des clients alors même que l’utilité sociale des activités de nos structures est essentielle sur notre territoire marqué par une paupérisation croissante et l’isolement de certaine population.

Le personnel de ces deux structures n’accepte pas d’être le « jouet » d’une politique du groupe qui vise à s’agrandir et à fusionner pour répondre à des objectifs constants de développements et de l’ambition politique de certaines personnes au détriment des emplois.

Soutenus par La Fédération des Organismes Sociaux, de l’Union Départementale et l’Union Locale de Maubeuge, le personnel de Maubeuge ne laissera pas ses dirigeants les licencier sans réaction !

LA CGT et les salariés demandent à la population, aux clients, aux Instances de l’État, aux Élus Locaux de soutenir leur combat pour le maintien et pour le développement des activités et des emplois sur Maubeuge.

Maubeuge, le 02 septembre 2013

Publié dans CGT, Chomage, Emplois, INFOS, licenciement boursier, licenciements, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy