• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 23 août 2013

Fête de l’Humanité 2013 : un « grand rassemblement populaire » contre l’austérité et pour une autre réforme des retraites

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 août 2013

 

Fête de l’Humanité 2013

Patrick 
Le Hyaric « Une Fête où doit avoir lieu le débat,

argument contre argument  »

 

Fête de l'Humanité 2013 : un Fête de l’Humanité 2013.

Mardi soir, Patrick 
Le Hyaric a appelé

à ce que la Fête de l’Humanité soit

un « grand rassemblement populaire »

contre l’austérité et pour 
une autre

réforme 
des retraites.

 

« Il ne faut pas sous-estimer l’effort à faire pour réussir une Fête de l’Humanité à la hauteur des enjeux

auxquels nous sommes confrontés », a averti Patrick 
Le Hyaric, directeur de l’Humanité, à l’occasion

du rendez-vous consacré à la diffusion de la vignette-bon de soutien au journal, mardi soir à Saint-Denis

(Seine-Saint-Denis). Ces défis s’annoncent déjà nombreux à la veille de la rentrée.

« Le gouvernement depuis le début de l’été mène campagne autour d’un mot qui vise à cacher la réalité

et à camoufler les réformes négatives qu’il mène au nom de la gauche : la confiance », a estimé Patrick

Le Hyaric en référence à l’optimisme affiché du gouvernement. Or « leurs chiffres, a-t-il poursuivi,

ne recouvrent rien de ce que vivent les familles populaires ». Une réalité que confirme sans hésiter

le maire PCF de Blanc-Mesnil, Didier Mignot : « Je rencontre dans ma ville une recrudescence des urgences

sociales », décrit-il, estimant qu’à défaut de « hausser le ton » c’est « la désespérance (qui) gagnera du terrain ».

En première ligne, la future réforme des retraites. « Il y a beaucoup de déception et de colère », témoigne Hélène

Cillières, membre de la direction du PCF dans les Hauts-de-Seine. « Le gouvernement encore ces jours-ci

communique sur l’augmentation de la CSG et de la durée de cotisation », déplore-t-elle. Deux pistes qui sont

« présentées comme des mesures de justice », mais sont loin de l’être, rappelle Patrick 
Le Hyaric,

devant l’assemblée ­composée de plusieurs dizaines de militants. Insistant sur la possibilité de faire autrement

grâce à une nouvelle répartition des richesses, le député européen ne voit « pas de fatalité à la crise ».

Avec deux mots d’ordre à la clé : emploi et pouvoir d’achat. « Qui dit allongement de la durée du travail dit

moins de boulot pour les jeunes », commente, d’ailleurs quelques minutes plus tard, près du barbecue,

Maxime, un jeune communiste.

Après les assises citoyennes du Front de gauche en juin dernier, la Fête de l’Humanité a ainsi un rôle à jouer :

celui d’« un grand rassemblement populaire » et en même temps d’« une Fête ouverte où doit avoir lieu le débat,

argument contre argument ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

Le site de la Fête de l’Humanité

 

Publié dans France, Front de Gauche, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Fondation Lejeune : Une charité mal ordonnée reconnue d’utilité publique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 août 2013

 

Enquête - Camille Drouet

Fondation Lejeune. Une charité mal ordonnée reconnue

d’utilité publique

 

Fondation Lejeune : Une charité mal ordonnée reconnue d'utilité publique dans Droits des femmes actuptLes militants d’Actup devant la fondation Lejeune

le 4 aout dernier

Proche des milieux ultra-catholiques,

cette fondation influente ne fait pas que soutenir

la recherche sur la trisomie 21. Chaque année,

elle investit une partie des dons et legs défiscalisés

dans la lutte contre l’avortement.

Le 4 août 2013, l’association de lutte contre le sida, Act-Up, asperge de faux sang les locaux de la fondation

Jérôme-Lejeune qui soutient la lutte contre la trisomie 21. Les militants visent sa chargée de communication,

Ludovine de la Rochère, par ailleurs présidente de la Manif pour tous. Sur les affiches placardées, son visage

barré par le mot « homophobe ». Le président de la fondation et magistrat à la Cour des comptes, Jean-Marie

Le Méné, s’indigne de cet « acte d’intimidation qui porte sur un espace accueillant des personnes atteintes

de déficiences intellectuelles ». Le coup de sang d’Act-Up semble tiré par les cheveux. Mais les ministères

de l’Intérieur, de la Santé et l’opposition restent muets. Seul le Parti chrétien démocrate de Christine Boutin

réclame la dissolution d’Act-Up, tandis que le Front national condamne le geste « scandaleux à l’encontre

d’une fondation admirable ».

En effet, la fondation est reconnue d’utilité publique. Un sésame qui lui permet de collecter des dons

et des legs défiscalisés, destinés à remplir une mission d’intérêt général. Selon le registre officiel des fondations

reconnues d’utilité publique, la Fondation a pour but de « poursuivre l’œuvre du Professeur Jérôme Lejeune ».

Le document précise : « Recherche médicale sur les maladies de l’intelligence et génétiques ; accueil et soins

des personnes atteintes de la trisomie 21 et autres anomalies génétiques. » Une noble cause qui en cache

une moins reluisante.

Généticien de renom, Jérôme Lejeune découvre l’origine de la trisomie 21 en 1959. Le médecin est aussi

ultra catholique, membre de l’Opus Dei et… farouchement opposé à l’avortement. Grâce à lui, on ne dit plus

« mongolisme ». Mais on lui doit aussi l’expression « IVG, Interruption de vie gênante ». Et la fondation,

héritière du nom, entend bien « poursuivre l’œuvre » de celui qu’elle appelle « le champion de la vie »

dans sa lutte contre l’avortement. La fondation remplit les fonctions qui lui sont officiellement attribuées :

soigner et chercher. Mais elle revendique aussi une troisième « mission » : « Défendre la vie ». Or, ce dernier

volet n’apparaît pas au Journal officiel.

 

lol Act-Up dans FranceLa fondation, elle, parle de « faire avancer le débat

bioéthique ». Mais derrière l’expression pompeuse,

un tout autre combat : « Celui de la vie, dès la conception

et jusqu’à la mort naturelle. » Le tout, financé par des dons

défiscalisés au nom de l’intérêt général. « On est pas obnubilé

par l’avortement. Dans les bureaux, nous n’en parlons jamais.

Je ne sais même pas ce qu’en pensent mes collègues  »,

se défend-on au service communication. Pourtant, le site

Internet de la fondation indique clairement :

« Pour un don de 100 euros, 9,4 euros sont alloués à la défense de la vie. » Près de 10% du budget 

qui financent des opérations de communication bien éloignées de la recherche médicale.

La fondation édite, par exemple, un Manuel de bioéthique à l’usage des jeunes. Un livret – visiblement

destiné à un public à peine adolescent – distribué gratuitement. « Déjà à près de 350 000 exemplaires »,

se targue Jean-Marie Le Mené sur la page Facebook de la fondation. A l’intérieur, le stérilet et la pilule

du lendemain y deviennent des « méthodes abortives ». On préconise aux femmes tombées enceintes

suite à un viol de ne pas avorter. Le livret interroge : « Pourquoi l’enfant innocent subirait-il la peine

de mort que ne subira pas le criminel ? » En cas d’hésitation, on y trouve des numéros « joignables

24h/24h, pour parler librement ». Au bout du fil, des militants anti-avortement.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :

Le Monde du 22 mars 1996 :

Les opposants à l’avortement créent une fondation Jérôme Lejeune


Publié dans Droits des femmes, France, Homophobie, Mariage pour tous, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Combat Monsanto : « L’Agent Orange et la guerre du Vietnam. »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 août 2013

 

L’Agent Orange et la guerre du Vietnam.

 

Combat Monsanto : combat-monsanto.org

De 1962 à 1971, on estime que 80 millions de litres de défoliant

ont été déversés sur 3.3 millions d’hectares de forêts et de terres.

Plus de 300 villages ont été contaminés et 60% des défoliants

utilisés étaient de l’Agent Orange, représentant l’équivalent

de quatre cents kilos de dioxine pure…

En 2005, l’hôpital Tu Du a recensé 800 cas d’enfants nés

avec des malformations, ce qui est largement supérieur à la moyenne

internationale. Aujourd’hui, d’après les autorités vietnamiennes

150.000 enfants souffrent de malformations supposément dues la dioxine

et 800.000 personnes sont malades.

Monsanto partenaire de l’armée américaine ; l’Agent Orange, désherbant ou arme chimique ?

Après les révélations sur la toxicité de la dioxine TCDD émise lors de la fabrication de l’herbicide 2,4,5-T,

Monsanto ne remet pas en cause sa production et bien au contraire, elle entre en contact avec le Pentagone

pour développer l’usage militaire de son herbicide … L’économie de guerre a toujours été une importante

manne financière pour la poignée de firmes multinationales qui dominent le marché des produits chimiques.

Les chercheurs de Monsanto entrevoient déjà les avantages de leur puissant herbicide en temps de guerre,

car il permet l’éradication des cultures et donc d’affamer les armées et les populations ennemies.

Après des essais de l’herbicide réalisés en 1959 au Vietnam par l’armée américaine, celle-ci semble satisfaite

puisque au bout de deux ans 90% des arbres et buissons ont été détruits sur les zones aspergées.

Ces tests déclenchent le feu vert de l’ « Opération Ranch Hand » qui commence officiellement le 13 janvier 1962.

Dans un premier temps le but de l’opération est de dégager les routes, les voies d’eau et les frontières

du Sud Vietnam pour tracer un no-man’s land face aux VietCongs, et dans un second temps de détruire

les récoltes censées approvisionner les « rebelles ».

De 1962 à 1971, on estime que 80 millions de litres de défoliant ont été déversés sur 3.3 millions d’hectares

de forêts et de terres. Plus de 300 villages ont été contaminés et 60% des défoliants utilisés étaient

de l’Agent Orange, représentant l’équivalent de quatre cents kilos de dioxine pure. Or, selon une études

de l’université Columbia (New York) publiée en 2003, la dissolution de 80 grammes de dioxine dans un réseau

d’eau potable pourrait éliminer une ville de 8 millions d’habitants [1]…

Monsanto connaissait les dangers de la dioxine présente dans l’Agent Orange.

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

 

Publié dans Environnement, ETATS-UNIS, Vietnam | Pas de Commentaire »

Humour et Politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 août 2013

A chacun sa peine

Humour et Politique dans Humour humour3

URL de cette brève :  http://www.legrandsoir.info/a-chacun-sa-peine.html

Publié dans Humour, Le Grand Soir, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Dictature médiatique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 août 2013

 

La France sous dictature médiatique

 

Dictature médiatique dans Democratie mediaCapture des Nouveaux Chiens de Garde,

de Gilles Balbastre et Yannick Kergoat

C’est un monde, la chronique de José Fort.

Une liberté fondamentale – le droit à l’information

honnête et pluraliste – va être une nouvelle fois

mise à mal à la rentrée par les principaux médias

français.

 

Un système spécieux se met en place avec la complicité de la droite, du gouvernement socialiste,

du patronat et des puissances de l’argent. Les représentants des organes de presse dépendant

de Lagardère, Dassault, Berger et quelques autres vont rafler tous les postes de chroniqueurs

sur les radios et les télévisions privées et publiques.

Le Nouvel Obs, le Point, l’Express, le Figaro, le Figaro Magazine, Valeurs actuelles etc. auront table

ouverte avec pour caution de gauche « Marianne » et « Mediapart ». Vous retrouverez les mêmes

Barbier,  Joffrin, Domenach, Plenel… Avec des petits nouveaux : l’ancienne patronne du Medef,

Laurence Parisot et l’actionnaire du « Monde » Pierre Berger. Quant à la presse de gauche,

la vraie gauche, comme « l’Humanité » ou « Politis », rien, nada. Elle n’existe pas.

Ainsi va la liberté de l’information dont se gaussent les personnes citées plus haut.

L’affaire n’est pas nouvelle. Mais attention : nous sommes entrés totalement dans un nouveau

temps, celui de la dictature médiatique.

 

José Fort - humanite.fr

 

Publié dans Democratie, France, l'Humanité, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy