Affaire Tapie : le rôle trouble de Sarkozy, Lagarde, Borloo et consorts

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 juin 2013

 

JUSTICE

Affaire Tapie :

le rôle trouble de Sarkozy, Lagarde, Borloo et consorts

 

 Affaire Tapie : le rôle trouble de Sarkozy, Lagarde, Borloo et consorts dans France tapie-lantourneBernard Tapie au côté de Me Lantourne

Avec la mise en examen de Pierre Estoup,

d’autres sont visés par la justice. Ou juste

soupçonnés d’avoir mis la main à la pâte. 

Tout est parti d’une mise en examen jeudi matin :

celle de Pierre Estoup, pour escroquerie en bande

organisée.

Juge du tribunal arbitral, cet ancien président de la cour d’appel de Versailles fait partie du trio

décisionnaire quant à l’octroi des 403 millions d’euros à Bernard Tapie. Seulement, des relations

étroites entre cet homme de quatre-vingt-six ans, l’ancien PDG d’Adidas et son avocat, Me Maurice

Lantourne, auraient pu fausser la décision finale. Un livre dédicacé par la main de l’homme d’affaires

aurait été retrouvé au domicile de Pierre Estoup avec l’assurance de son « affection ». Et, à ce titre,

l’avocat pourrait lui aussi avoir été en contact avec le juge arbitre. Mis en garde à vue le 28 mai,

il a finalement été relâché le lendemain. «Nous avons eu trois arbitrages ensemble (avec Pierre Estoup

– NDLR) en dix ans, les règles non obligatoires préconisent de le signaler lorsqu’il y en a eu trois

en trois ans», s’est défendu Me Lantourne.

Christine Lagarde, elle aussi, a évité la mise en examen. Elle a été placée la semaine dernière sous

le statut de témoin assisté. L’ex-ministre de l’Économie a pu connaître la partialité du ou des arbitres

et modifier le protocole initial en y intégrant la notion de préjudice moral, source des 45 millions

d’euros supplémentaires. Elle aurait également refusé de lancer un recours contre l’arbitrage.

L’enquête continue sur d’éventuels « complicité de faux et détournement de fonds publics ».

Les agendas de Nicolas Sarkozy

Stéphane Richard, qui était à l’époque du conflit entre Tapie et le Crédit lyonnais son directeur

de cabinet, a pu être lui aussi décisionnaire du recours à un arbitrage privé. Le président d’Orange

est 
directement mis en cause par la Cour de discipline budgétaire et financière (CDBF) pour


« octroi d’un avantage injustifié ». Mais avant d’être directeur de cabinet de Christine Lagarde, il était

celui de Jean-Louis Borloo. Et selon lui, c’est l’actuel leader de l’UDI qui aurait, le premier, fait le choix

de cette procédure. Ce que Jean-Louis Borloo dément : « J’ai passé quatre semaines à Bercy. (…)

Je n’ai donné aucune instruction. »

Nicolas Sarkozy, aurait, de son côté, reçu en 2007 et 2008 à plusieurs occasions Bernard Tapie,

au ministère de l’Intérieur puis à l’Élysée.

[Lire la suite sur humanite.fr]

A lire aussi :

Tous les articles de l’Huma sur l’affaire Tapie

 

Publié dans France, Justice, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Quand les multinationales remplacent les instituteurs

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 juin 2013

 

PÉDAGOGIE OU MARKETING ?

École : quand les multinationales remplacent les instituteurs

 

Quand les multinationales remplacent les instituteurs dans Education nationale pub

Par Agnès Rousseaux (30 mai 2013)

Le groupe pharmaceutique Novartis va adresser 5 000 kits

pédagogiques à des écoles élémentaires. De quoi sensibiliser

150 000 enfants à l’importance de prendre soin

de leur animal domestique préféré, chiens ou chats,

pour éviter la transmission de maladies grâce… à des produits

en partie commercialisés par Novartis.

S’agit-il de « séances pédagogiques » désintéressées,

ou de réaliser une vaste opération marketing, avec l’aval de l’Éducation nationale ?

Une trentaine d’enfants sont sagement assis dans les fauteuils de l’auditorium du Muséum national

d’Histoire naturelle. Ils regardent un dessin animé sur les risques de transmission de maladie

par les animaux de compagnie. Un dessin animé réalisé par l’entreprise pharmaceutique Novartis.

Le message : bien se laver les mains après avoir caressé son animal. Et surtout penser à procéder

à une vermifugation régulière de son chien ou chat (par administration d’un médicament), pour tuer

les vers, vecteurs de maladies. Sylvie Thevenon, conceptrice du programme chez Novartis, anime

cette séance « pédagogique » de « sensibilisation pour changer les comportements ».

Cette classe de CE2 de Neuilly-sur-Seine n’est pas la seule cobaye. 2 000 kits pédagogiques ont été

envoyés dans des écoles, 3 000 autres vont suivre en juin. 150 000 enfants de « Cycle 3 » (8-10 ans)

pourront donc apprendre à s’occuper de leur animal de compagnie grâce aux bons conseils de Novartis,

et de sa filiale Novartis santé animale ! Le ministère de l’Éducation nationale a donné son accord

pour cette activité « éducative ». Et évidemment totalement désintéressée… Car qui fabrique et vend

des vermifuges en France ? Novartis, leader mondial pour les antiparasitaires [1].

Des experts pas si indépendants

« En France, les chats et chiens sont vermifugés en moyenne 2,8 et 2 fois par an. D’après une étude

d’experts européens indépendants, il faudrait les fermifuger 4 fois par an, pour réduire la transmission

de maladies comme les zoonoses parasitaires », explique les responsables de ce programme éducatif.

Il s’agit de « lutter contre un vrai problème de santé publique ». Sur celui-ci, on n’en saura pas plus.

[Lire la suite sur Basta !]

Creative Commons License

 

Publié dans Education nationale, France, INFOS | Pas de Commentaire »

Tous unis contre la Troïka !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 juin 2013

 

EUROPE

Unis ce samedi contre la troïka

 

Tous unis contre la Troïka ! dans Austerite troika_0

Du Portugal à la Grèce en passant par l’Espagne,

l’Europe du Sud va vivre, ce samedi, au rythme

des manifestations contre les politiques

de restriction dictée par l’UE, la BCE et le FMI.  

 

 

Barcelone, correspondance. Comment se prépare la manifestation du 1er juin contre la troïka,

alors que pas un mois ne passe sans que le gouvernement espagnol n’annonce de nouvelles coupes

budgétaires ou réformes structurelles (retraites, éducation, santé…) ? Samedi, toute une myriade

d’organisations issues du mouvement du 15-M (Indignés), de forces politiques de gauche battront

le pavé.

« la rue se fera entendre »

Parmi eux, la Plate-forme des affectés par les crédits immobiliers. Jose Luis Romero est un

des animateurs de l’antenne de l’Hospitalet (banlieue populaire de Barcelone). Chaque semaine,

environ 200 personnes viennent aux assemblées. En trois ans, l’Hospitalet a pu empêcher

250 expulsions. C’est logiquement qu’il ira à la manif, « parce que, dit-il, c’est en allant dans la rue

qu’on se fera entendre ».

Jordi Ortiz, quant à lui, est engagé dans la coopérative Somenergia, qui tente de développer

des alternatives face à la puissance des groupes énergétiques. Quand on lui demande s’il n’y a pas

un manque de coordination entre différentes composantes du mouvement du 15-M, il reconnaît

que oui. Selon lui, cela est dû à un « certain manque de confiance entre les partenaires, mais aussi

au manque d’habitude de travailler ensemble. Il faut du temps, mais quelque chose se passe ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

 austérité dans Espagne

Lire également :

   ♦ Manifestation européenne contre la Troïka le 1er juin

   ♦ 80 villes européennes marcheront contre la Troïka !

Publié dans Austerite, Espagne, EUROPE, Luttes, POLITIQUE, Portugal, RETRAITES, SOCIAL, Syndicats, Union europeenne | Pas de Commentaire »

1234
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy