Acharnement politique et judiciaire contre Sanchez Gordillo, le maire de Marinaleda

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mai 2013

 

La terre est aux chevaux et aux ânes qui y paissent…

Acharnement politique et judiciaire contre Sanchez Gordillo

et Marinaleda

 

Acharnement politique et judiciaire contre Sanchez Gordillo, le maire de Marinaleda dans Espagne sanchez-gordilloJean Ortiz

Le secrétaire du Syndicat andalou des travailleurs et député

(« Gauche Unie ») au parlement andalou est traîné une nouvelle

fois devant les tribunaux espagnols, pour avoir, le 24 juillet 2012

et durant l’été 2012, occupé, avec 500 ouvriers agricoles,

une grande propriété improductive appartenant à l’armée

(« Las Turquillas », 1200 hectares). L’armée y élevait , blague à part,

quelques ânes, en attendant d’acheter des drônes…

 

 

En Andalousie la terre appartient à ceux qui ne la travaillent pas, qui la possèdent par héritage

familial ou vol (après la Guerre d’Espagne, les « vainqueurs » s’approprièrent de nombreux biens

de familles « rouges »). L’oligarchie néo-franquiste possède des « cortijos » (propriétés) à perte de vue,

pendant que des milliers d’ouvriers agricoles attendent sur la place du village que « el amo »

(le maître) vienne les embaucher quelques jours à l’année.

Le syndicat andalou SAT pratique donc la « désobéissance » face à un ordre injuste, et des actions

« illégales », mais ô combien légitimes, pour obtenir une authentique réforme agraire. Il occupe les terres

oisives… pendant que l’armée espagnole occupe des pays lointains. Pour avoir campé pacifiquement

sur un bien du ministère de la Défense , le SAT et Juan Manuel Sanchez Gordillo, son secrétaire général,

ainsi que 52 militants , sont accusés « d’usurpation », de « désobéissance, de vol et autres « dégâts »,

par le Tribunal de Justice d’Andalousie. Le Tribunal évalue les « dégâts » à 794,14 euros… Colossal !!

Le millième d’une chasse royale à l’éléphant. Et quel peut être « le prix » des près de 37% de chômeurs

andalous ? Le prix des malversations dont se sont rendus coupables le gendre du roi et son infante

d’épouse, un temps mise en examen, puis relaxée sur intervention royale dit-on ?

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

Lire également :  Les petits matins de Marinaleda


capturemarinaleda Jean Ortiz dans EUROPE

Bientôt sur LGS : « Marinaleda, l’ardente impatience »,

vidéo-documentaire de Dominique Gautier et Jean Ortiz).

 

 

 

En attendant :

Marinaleda, un village en utopie

ou

Reportage Marinaleda dans Carnets d’Utopie de Michel Mompontet (version longue inédite)

 

Publié dans Espagne, EUROPE, Luttes, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Le tout-anglais : « un projet suiviste et dépassé »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mai 2013

 

Claude Truchot et Bernard Cassen sur le tout-anglais

 

  • Claude Truchot

EN IGNORANT LES EXPÉRIENCES NÉGATIVES DE L’ALLEMAGNE ET DES PAYS-BAS

Un enseignement en anglais dans les universités françaises ?

 

Le tout-anglais :

Angliciste, parlant couramment l’allemand,

Claude Truchot est l’un des meilleurs sociolinguistes

de France. Il défend depuis bien longtemps l’idée

qu’il n’y a d’Europe que multilingue. Il dresse ici

un bilan très sombre du tout-anglais

dans certaines universités européennes.

En Europe du Nord, le recours à l’anglais a été un moyen de compenser la faible diffusion internationale

des langues nationales, considérée comme un handicap pour l’attractivité internationale des universités,

notamment lors de la mise en place du programme d’échanges universitaires Erasmus qui a vu

les étudiants se tourner en masse vers les universités britanniques, françaises et espagnoles.

Pour ce faire, les universités nordiques et néerlandaises se sont appuyées sur une compétence acquise :

la connaissance de l’anglais. Ces universités ont ainsi pu attirer une proportion plus importante d’étudiants

étrangers. Précisons toutefois que celle-ci reste très largement inférieure à ce qu’elle est en France.

En revanche, les effets négatifs sont multiples et de plus en plus mis en évidence :

- Les langues nationales disparaissent des enseignements de haut niveau. Aux Pays-Bas, les masters

tendent à avoir lieu presque exclusivement en anglais. Ainsi, en 2008-2009 à l’université de Maastricht,

sur 46 masters le seul qui n’était pas en anglais était celui de droit néerlandais.

- Calqués sur les enseignements dispensés par les universités américaines, les cursus perdent toute

spécificité et ignorent les travaux scientifiques européens.

- Aux Pays-Bas, les universités ont perdu non seulement l’usage du néerlandais, mais aussi l’ouverture

internationale qui les caractérisait traditionnellement par la connaissance d’autres langues, surtout l’allemand

et le français, actuellement ignorées des étudiants.

- Si le niveau de connaissance de l’anglais parmi les enseignants est généralement considéré comme correct,

l’usage qu’ils peuvent en faire n’est pas celui qu’en ferait un anglophone. Les cours sont récités, les échanges

avec les étudiants sont limités, et ont souvent lieu dans une langue approximative. La perte d’information

dans la transmission des connaissances est considérable.

Le bilan probable, mais les autorités n’ont jamais osé le faire, est que la qualité de l’enseignement supérieur

a baissé dans ces pays.

Cette prise de conscience s’est faite en Allemagne à la suite de dix ans d’anglicisation. Le bilan par les chefs

d’établissements est sans concession :

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

Article original

 

  • Bernard Cassen

Soyons résolument « modernes » :

des cours en chinois dans les facs françaises !

*

toutanglais1 dans Enseignement superieurCe 22 mai, la ministre de l’enseignement supérieur

et de la recherche, Geneviève Fioraso, met en discussion

à l’Assemblée nationale un projet de loi dont l’une

des dispositions clés est l’institutionnalisation de l’anglais

comme langue de l’enseignement universitaire en France.

Sous un camouflage hypocrite – il est question de « langues étrangères » et pas de l’une d’elles

en particulier –, ce texte est un pas de géant vers la mise sous tutelle anglo-saxonne de l’activité

scientifique française. Pas seulement française d’ailleurs : venant de Paris, l’exemple fera tache

d’huile dans les autres pays francophones, notamment en Afrique, et dans ceux des langues

latines proches (espagnol, italien, portugais).

Une langue n’est pas seulement un outil de communication ; c’est, comme l’écrivait Gramsci,

« une vision du monde » qui se décline en concepts, en approches intellectuelles, voire en valeurs.

Y compris dans la science. C’est la pluralité et parfois la confrontation de ces « visions » qui stimule

la créativité des chercheurs. Ce que propose Mme Fioraso, c’est de faire abstraction de sa langue

maternelle et de penser tous directement en anglais, exercice où les native speakers auront toujours

plusieurs longueurs d’avance sur les locuteurs d’autres langues, et où c’est l’avancement

de la recherche, pris globalement, qui sera finalement perdant.

La diversité linguistique est en effet un bien commun aussi précieux que la biodiversité.

[Lire la suite sur Mémoires de luttes]

Lire également :  le communiqué du Parti de Gauche

Publié dans Culture, Enseignement superieur, France, IDEES - DEBATS - PHILO, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Vive la banqueroute ! Entretien avec Frédéric Lordon

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mai 2013

 

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Fakirpresse

Vive la banqueroute ! Entretien avec Frédéric Lordon dans ECONOMIE capturefakir

La dette est à payer. L’austérité, nécessaire. Les réformes, impératives.

Cette petite musique, nous la connaissons par cœur. Il suffit de regarder

dans notre propre histoire, pourtant, pour découvrir que des alternatives

existent. Que les dirigeants de la France ont, au fil des siècles, recouru

à d’autres choix que la rigueur : l’impôt, la dévaluation, l’inflation, et surtout

la banqueroute.


Lire la suite

Publié dans ECONOMIE, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Chronique de Jean Ortiz – Espagne : La solidarité des humbles face à la crise

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mai 2013

 

Espagne :

la solidarité des humbles face à la crise

 

Chronique de Jean Ortiz - Espagne : La solidarité des humbles face à la crise  dans Austerite ortizespagneChronique de Jean Ortiz.

Nous rentrons de Catalogne et d’Aragon,

où nous avons participé à des initiatives

d’associations mémorielles, des hommages

à des figures antifranquistes, donné

des conférences sur la Guerre d’Espagne,

l’Exil, etc.

 

Nous avons pu mesurer à quel point la crise ramène l’Espagne des années en arrière, dés-humanise

et paupérise, brise le tissu social. La colère s’exprime par des mouvements populaires durs contre

les expulsions « immobilières », des milliers de familles étranglées par les banques et les crédits

hypothécaires abusifs. Le chômage galope, et le régime réprime, à tel point que même Amnesty

International s’en inquiète.

Les militants anticapitalistes organisent la solidarité pour que les chômeurs espagnols et immigrés

ne soient pas obligés de fouiller dans les poubelles.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :

 

Publié dans Austerite, Espagne, EUROPE, FMI "affameur des peuples", Union europeenne | Pas de Commentaire »

Venissieux : Une ville à l’heure de la crise

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mai 2013

 

Dans l’Humanité ce mardi,

Vénissieux, une ville dans la crise

 

Venissieux : Une ville à l'heure de la crise dans Austerite huma2805

Au départ, il y a le suicide d’une septuagénaire

menacée d’expulsion. Puis, dans la ville, tout ce

qui ne peut plus durer remonte vite à la surface :

casse de l’emploi, réduction des dépenses publiques…

L’Humanité a passé une semaine là-bas,

à sonder les cœurs.

 

A lire dans notre édition :

   ♦ A Vénisseux, vivre sous l’austérité :

5 pages reportage sur l’emploi, le logement, les jeunes

en tension, les solidarités, ces citoyens de seconde zone,

les maîtres chanteurs et les services publics oubliés.

 

  • « Une politique municipale ambitieuse est un rempart contre la crise« , entretien avec Michèle Picard,

maire PCF de Vénissieux

  • Les combats d’une ville pour vivre debout
  • « Un cri de douleur qui jaillit en moi comme un hymne à la vie », le point de vue de Toumi Djadja,

initiateur de la Marche pour l’égalité en 1983

  • Décalage, l’édito de Maurice Ulrich

A découvrir aussi

 

A lire :   Un cri de douleur qui jaillit en moi comme un hymne à la vie de Toumi Djaidja

 

L’arrivée de la marche pour l’égalité et contre le racisme à Paris

Publié dans Austerite, France, HISTOIRE, l'Humanité, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Manif pour tous : des journalistes agressés par des casseurs d’extrême-droite

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 mai 2013

 

Manif pour tous :

des journalistes agressés par des casseurs d’extrême-droite

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

 

De violents incidents se sont produits dimanche soir aux Invalides à Paris,

provoqués par quelques centaines de fauteurs de troubles d’extrême-droite,

après la dispersion de la manifestation contre le mariage homosexuel.

A entendre leurs slogans, l’appartenance politique de ces manifestants si particuliers ne fait pas de doute.

Certains masqués, d’autres casqués, ils se sont rassemblés peu avant 20 heures 30

à l’entrée de la rue de l’Université, face aux forces de l’ordre, en scandant

« Ça va péter, ça va péter », « Dictature socialiste », « Hollande démission! » ou « Journalistes colabos ».

« La France aux Français! », scandaient plusieurs dizaines de manifestants.

« Police et journalistes, à la solde de la juiverie internationale », lâchait l’un d’eux.

 

[Lire la suite sur humanite.fr]

A lire aussi :

Publié dans Extreme-droite, France, Mariage pour tous | Pas de Commentaire »

Venezuela : Nouvelle conquête dans la lutte pour l’égalité de genre

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 mai 2013

 

Venezuela :

Une conquête de plus dans la lutte pour l’égalité de genre

 

Venezuela : Nouvelle conquête dans la lutte pour l'égalité de genre dans Droits des femmes femini2

La procureure générale du Venezuela, Luis Ortega, a proposé

ce mardi la modification de la Loi Organique sur le Droit

des Femmes à une Vie Libre de Violences, dans le but d’y

inscrire le délit de féminicide.

La procureure générale du Venezuela, Luisa Ortega, a fait

une proposition pour la modification de la Loi Organique

sur le Droit des Femmes à une Vie Libre de Violences

et plus spécifiquement des articles 64 et 67.

L’objectif de cette demande est de pouvoir introduire la figure du délit de féminicide dans la loi,

ainsi que les circonstances qui peuvent conduire à la mort d’une femme.

« Nous voulons que le délit de féminicide soit inclut dans la Loi Organique sur le Droit des Femmes à

une Vie Libre de Violences. Le féminicide est un délit qui est reconnu dans certains pays de l’Amérique

Latine et le Venezuela n’a pas encore fait le pas pour son intégration dans la législation » a signalé

la procureure.

« (Nous voulons…) non seulement intégrer [dans la loi] l’agression directe ou l’homicide mais également

le kidnapping, l’esclavage et toutes autres circonstances qui génèrent des situations de torture

pour les femmes » a exprimé Ortega.

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

 

Publié dans Droits des femmes, SOCIETE, Venezuela | Pas de Commentaire »

Humour et Politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 mai 2013

 

Paris le 26 Mai 2013 : L’extrême-droite fait son « coming out »

Humour et Politique dans Humour gud

 

URL de cette brève : http://www.legrandsoir.info/paris-le-26-mai-2013-l-extreme-droite-fait-son-coming-out.html

Publié dans Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Les dépassements d’honoraires coûtent 7 milliards aux Français

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 mai 2013

 

Santé :

les dépassements d’honoraires coûtent 7 milliards aux Français

 

Les dépassements d'honoraires coûtent 7 milliards aux Français dans France capturesante

Sur les 13 milliards en frais de santé non remboursés

en 2012 par l’Assurance maladie et restés à la charge

des patients ou de leurs mutuelles, « plus de 7 milliards

sont imputables aux seuls dépassements d’honoraires ».

C’est ce que révèle ce lundi la première étude (à télécharger

ci-dessous) de l’Observatoire citoyen des restes à charge

en santé, dont 60 millions de consommateurs,

le Collectif interassociatif sur la santé (CISS) et Santéclair,

société spécialiste du risque santé, ont annoncé la création.

Ces dépassements d’honoraires par les professionnels de santé

 libéraux, qui représentent un total de 7 milliards d’euros,

ont augmenté de 9% en deux ans pour les seuls

médecins spécialistes, selon les chiffres obtenus

par l’intermédiaire de l’Institut des données de santé (IDS), dont le CISS est membre. Selon ces chiffres :

  • les Français ont versé, en 2012, 40 milliards d’euros aux professionnels de santé libéraux

(médecins spécialistes, généralistes, chirurgiens-dentistes, infirmiers, kinésithérapeutes etc)

  • 27 ont été remboursés par l’assurance maladie
  • 13 milliards sont donc restés à la charge des patients ou de leurs mutuelles
  • dont 7 milliards rien que pour les dépassements d’honoraires
  • les dépassements des médecins spécialistes (notamment des chirurgiens, anesthésistes, obstétriciens)

ont augmenté de 9% en deux ans et ont totalisé 2,3 milliards en 2012

  • la palme revenant aux soins dentaires pour lesquels les dépassements d’honoraires représentent 82%

du restant à payer.

Inégalités face aux dépassements

Selon cette étude, ces frais qui restent à charge des patients touchent à peu près tout le monde. Mais si

pour 70% des assurés ayant consommé des soins en 2008, ces restes à charge n’ont pas dépassé les 500 euros

en 2008, 10% ont eu à débourser plus de 1.000 euros de leur poche.

 

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, l'Humanité, Politique nationale, SANTE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

PSA poursuit sa politique de casse sociale : Après Aulnay, fermeture annoncée du site de Meudon

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 mai 2013

 

Après Aulnay,

PSA annonce aussi la fermeture du site de Meudon

 

PSA poursuit sa politique de casse sociale : Après Aulnay, fermeture annoncée du site de Meudon dans CGT psa16

Un an après la fermeture programmée de l’usine

d’Aulnay-sous-bois, PSA Peugeot Citroën poursuit

sa politique de casse sociale en annonçant la fermeture

pour 2014 de ses bureaux de Meudon-la-Forêt

(Hauts-de-Seine) et le transfert de ses 660 employés

sur d’autres sites du groupe en France.

Selon un document officiel obtenu par Reuters, présenté mercredi matin aux syndicats lors d’un comité central

d’entreprise (CCE) ordinaire, le constructeur automobile prévoit la mise en vente rapide de son immeuble

de Meudon-La-Forêt, où sont regroupées des services dédiés à la qualité, l’ingénierie ou après-vente.

« Dans le contexte économique difficile traversé par le groupe, la rationalisation du taux d’occupation des sites

et l’adaptation de l’aménagement des implantations actuelles des postes de travail (…) s’imposent » précise

la direction dans ce document. Le groupe souligne également que cette fermeture de bureaux, ouverts en 1980,

n’implique aucune suppression d’emplois et que tous les salariés seront transférés d’ici la fin du premier semestre

2014 vers d’autres sites, notamment Poissy et Vélizy dans le département voisin des Yvelines.

« PSA continue, on le voit, à fermer des sites, et même s’il s’en cache, tout le monde ne retrouvera pas

un poste à terme car un certain nombre de salariés de Meudon ne pourront pas bouger », estime un délégué

syndical du groupe, sous couvert d’anonymat. Certains syndicats s’inquiètent notamment pour les 21 employés

dédiés à la garantie des pièces détachées, dont les postes vont être transférés à 400 kilomètres, à Vesoul

(Haute-Saône). Dans son document, PSA indique que ceux d’entre eux qui ne souhaitent pas déménager

se verront proposer un reclassement dans la région parisienne, sans plus de précision. C’est la deuxième fois

qu’ils voient leur site fermer. Avant Meudon, ils travaillaient à Melun-Senart (Seine-et-Marne), fermé en 2012.

Une partie des salariés pourront aussi choisir le plan de départs volontaires engagé par le groupe. PSA prévoit

de supprimer par ce biais en France 3.600 postes, sans compter la fermeture de l’usine d’Aulnay-sous-Bois

(Seine-Saint-Denis) et la réduction des capacités du site d’assemblage de Rennes (Ille-et-Vilaine).

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :

 

Interview de Jean-Pierre Mercier sur la suspension de la grève (i>TELE 17/05/2013)

capturepsa16 aulnay-sous-bois dans ECONOMIEcapture d’écran

Cliquez sur l’image pour voir la vidéo.

 


 

Publié dans CGT, ECONOMIE, Emplois, France, SOCIAL | Pas de Commentaire »

12345...14
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy