• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 28 mai 2013

Lutte contre le chômage : « il y a chez Michel Sapin de l’obstination dans la capitulation »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mai 2013

 

Lutte contre le chômage :

«  il y a chez Michel Sapin de l’obstination dans la capitulation »

 

Lutte contre le chômage : «  il y a chez Michel Sapin de l'obstination dans la capitulation » dans Chomage capturehornerepar Olivier Dartigolles, porte parole du PCF

Alors que l’Unedic vient d’annoncer des perspectives

très sombres avec un augmentation du nombre

de chômeurs pour 2013 et 2014, le ministre du Travail

tente, malgré une boite à outils bien maigre au regard

des défis à relever, de maintenir à flot la promesse

présidentielle d’une inversion de la courbe du chômage

d’ici la fin de l’année.

 

Les contorsions sémantiques autour du sujet en disent long sur la nocivité des politiques menées

sous contrôle de la commission européenne. Ce matin, sur les ondes de radio classique, Michel Sapin

a déclaré  » entre la stabilisation et l’inversion, il y a la perfection dans l’action ». La vérité, c’est qu’entre

improvisation et inaction, il y a chez Michel Sapin de l’obstination dans la capitulation.

 

Illustration (capture d’écran) ajoutée par nous

Publié dans Chomage, PCF, Politique nationale, SOCIAL | Pas de Commentaire »

IBM soigne ses actionnaires : 700 suppressions de postes en 2013

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mai 2013

 

IBM :

700 suppressions de postes confirmées dès 2013

 

IBM soigne ses actionnaires : 700 suppressions de postes en 2013 dans CGT ibm_1

Dans le cadre de son vaste plan de réduction

d’effectifs pour faire plaisir à ses actionnaires,

le géant américain de l’informatique IBM

devrait supprimer 700 postes dès 2013.

Un peu plus de 500 autres sont à suivre en 2014.

Un nouveau cas évident de licenciements boursiers.

 

« IBM veut faire grimper le prix de son action de 11 à 20 dollars en un an. Et quoi de mieux que l’annonce

de licenciements massifs pour faire bondir le prix d’une action » expliquait en avril la CGT à l’annonce

du plan de réduction d’effectifs d’IBM. Le groupe compte ainsi couper 1226 postes sur les 9.700 français

avant fin 2014. La direction a informé lundi les élus du personnel des détails du plan au cours

d’un Comité central d’entreprise (CCE) exceptionnel. « Ils ont décidé de supprimer 689 postes d’ici le mois

de septembre via un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) » explique la CGT. Près de 700 emplois auxquels

s’ajoutent 129 postes redéployés par la mobilité.

Pour la CGT d’IBM France, « il n’est pas concevable de  subir ces purges patronales, alors que les résultats

économiques sont bons, les bénéfices en augmentation, et que la plupart des salariés IBM sont confrontés

à des surcharges de travail et à des risques psychosociaux aggravés « .

IBM, qui a enregistré en 2012 un chiffre d’affaires de 75 milliards de dollars et un bénéfice de près

de 11 milliards, supérieur aux prévisions, applique une politique drastique de réduction de sa masse salariale,

que dénonce depuis des années la CGT. « Il y a 20 ans, IBM couvrait tous les domaines de l’informatique :

composants électroniques, machines, logiciels, services. Elle a abandonné des secteurs rentables

pour se concentrer sur les services, et se transforme maintenant en machine à cash », dénonce Régine

Delebassée, déléguée centrale CGT.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :

 

CARTE INTERACTIVE. Les plans sociaux en France  (au bas de l’article du Parisien)

 

Publié dans CGT, ECONOMIE, France, licenciement boursier, licenciements, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Acharnement politique et judiciaire contre Sanchez Gordillo, le maire de Marinaleda

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mai 2013

 

La terre est aux chevaux et aux ânes qui y paissent…

Acharnement politique et judiciaire contre Sanchez Gordillo

et Marinaleda

 

Acharnement politique et judiciaire contre Sanchez Gordillo, le maire de Marinaleda dans Espagne sanchez-gordilloJean Ortiz

Le secrétaire du Syndicat andalou des travailleurs et député

(« Gauche Unie ») au parlement andalou est traîné une nouvelle

fois devant les tribunaux espagnols, pour avoir, le 24 juillet 2012

et durant l’été 2012, occupé, avec 500 ouvriers agricoles,

une grande propriété improductive appartenant à l’armée

(« Las Turquillas », 1200 hectares). L’armée y élevait , blague à part,

quelques ânes, en attendant d’acheter des drônes…

 

 

En Andalousie la terre appartient à ceux qui ne la travaillent pas, qui la possèdent par héritage

familial ou vol (après la Guerre d’Espagne, les « vainqueurs » s’approprièrent de nombreux biens

de familles « rouges »). L’oligarchie néo-franquiste possède des « cortijos » (propriétés) à perte de vue,

pendant que des milliers d’ouvriers agricoles attendent sur la place du village que « el amo »

(le maître) vienne les embaucher quelques jours à l’année.

Le syndicat andalou SAT pratique donc la « désobéissance » face à un ordre injuste, et des actions

« illégales », mais ô combien légitimes, pour obtenir une authentique réforme agraire. Il occupe les terres

oisives… pendant que l’armée espagnole occupe des pays lointains. Pour avoir campé pacifiquement

sur un bien du ministère de la Défense , le SAT et Juan Manuel Sanchez Gordillo, son secrétaire général,

ainsi que 52 militants , sont accusés « d’usurpation », de « désobéissance, de vol et autres « dégâts »,

par le Tribunal de Justice d’Andalousie. Le Tribunal évalue les « dégâts » à 794,14 euros… Colossal !!

Le millième d’une chasse royale à l’éléphant. Et quel peut être « le prix » des près de 37% de chômeurs

andalous ? Le prix des malversations dont se sont rendus coupables le gendre du roi et son infante

d’épouse, un temps mise en examen, puis relaxée sur intervention royale dit-on ?

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

Lire également :  Les petits matins de Marinaleda


capturemarinaleda Jean Ortiz dans EUROPE

Bientôt sur LGS : « Marinaleda, l’ardente impatience »,

vidéo-documentaire de Dominique Gautier et Jean Ortiz).

 

 

 

En attendant :

Marinaleda, un village en utopie

ou

Reportage Marinaleda dans Carnets d’Utopie de Michel Mompontet (version longue inédite)

 

Publié dans Espagne, EUROPE, Luttes, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Le tout-anglais : « un projet suiviste et dépassé »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mai 2013

 

Claude Truchot et Bernard Cassen sur le tout-anglais

 

  • Claude Truchot

EN IGNORANT LES EXPÉRIENCES NÉGATIVES DE L’ALLEMAGNE ET DES PAYS-BAS

Un enseignement en anglais dans les universités françaises ?

 

Le tout-anglais :

Angliciste, parlant couramment l’allemand,

Claude Truchot est l’un des meilleurs sociolinguistes

de France. Il défend depuis bien longtemps l’idée

qu’il n’y a d’Europe que multilingue. Il dresse ici

un bilan très sombre du tout-anglais

dans certaines universités européennes.

En Europe du Nord, le recours à l’anglais a été un moyen de compenser la faible diffusion internationale

des langues nationales, considérée comme un handicap pour l’attractivité internationale des universités,

notamment lors de la mise en place du programme d’échanges universitaires Erasmus qui a vu

les étudiants se tourner en masse vers les universités britanniques, françaises et espagnoles.

Pour ce faire, les universités nordiques et néerlandaises se sont appuyées sur une compétence acquise :

la connaissance de l’anglais. Ces universités ont ainsi pu attirer une proportion plus importante d’étudiants

étrangers. Précisons toutefois que celle-ci reste très largement inférieure à ce qu’elle est en France.

En revanche, les effets négatifs sont multiples et de plus en plus mis en évidence :

- Les langues nationales disparaissent des enseignements de haut niveau. Aux Pays-Bas, les masters

tendent à avoir lieu presque exclusivement en anglais. Ainsi, en 2008-2009 à l’université de Maastricht,

sur 46 masters le seul qui n’était pas en anglais était celui de droit néerlandais.

- Calqués sur les enseignements dispensés par les universités américaines, les cursus perdent toute

spécificité et ignorent les travaux scientifiques européens.

- Aux Pays-Bas, les universités ont perdu non seulement l’usage du néerlandais, mais aussi l’ouverture

internationale qui les caractérisait traditionnellement par la connaissance d’autres langues, surtout l’allemand

et le français, actuellement ignorées des étudiants.

- Si le niveau de connaissance de l’anglais parmi les enseignants est généralement considéré comme correct,

l’usage qu’ils peuvent en faire n’est pas celui qu’en ferait un anglophone. Les cours sont récités, les échanges

avec les étudiants sont limités, et ont souvent lieu dans une langue approximative. La perte d’information

dans la transmission des connaissances est considérable.

Le bilan probable, mais les autorités n’ont jamais osé le faire, est que la qualité de l’enseignement supérieur

a baissé dans ces pays.

Cette prise de conscience s’est faite en Allemagne à la suite de dix ans d’anglicisation. Le bilan par les chefs

d’établissements est sans concession :

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

Article original

 

  • Bernard Cassen

Soyons résolument « modernes » :

des cours en chinois dans les facs françaises !

*

toutanglais1 dans Enseignement superieurCe 22 mai, la ministre de l’enseignement supérieur

et de la recherche, Geneviève Fioraso, met en discussion

à l’Assemblée nationale un projet de loi dont l’une

des dispositions clés est l’institutionnalisation de l’anglais

comme langue de l’enseignement universitaire en France.

Sous un camouflage hypocrite – il est question de « langues étrangères » et pas de l’une d’elles

en particulier –, ce texte est un pas de géant vers la mise sous tutelle anglo-saxonne de l’activité

scientifique française. Pas seulement française d’ailleurs : venant de Paris, l’exemple fera tache

d’huile dans les autres pays francophones, notamment en Afrique, et dans ceux des langues

latines proches (espagnol, italien, portugais).

Une langue n’est pas seulement un outil de communication ; c’est, comme l’écrivait Gramsci,

« une vision du monde » qui se décline en concepts, en approches intellectuelles, voire en valeurs.

Y compris dans la science. C’est la pluralité et parfois la confrontation de ces « visions » qui stimule

la créativité des chercheurs. Ce que propose Mme Fioraso, c’est de faire abstraction de sa langue

maternelle et de penser tous directement en anglais, exercice où les native speakers auront toujours

plusieurs longueurs d’avance sur les locuteurs d’autres langues, et où c’est l’avancement

de la recherche, pris globalement, qui sera finalement perdant.

La diversité linguistique est en effet un bien commun aussi précieux que la biodiversité.

[Lire la suite sur Mémoires de luttes]

Lire également :  le communiqué du Parti de Gauche

Publié dans Culture, Enseignement superieur, France, IDEES - DEBATS - PHILO, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Vive la banqueroute ! Entretien avec Frédéric Lordon

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mai 2013

 

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Fakirpresse

Vive la banqueroute ! Entretien avec Frédéric Lordon dans ECONOMIE capturefakir

La dette est à payer. L’austérité, nécessaire. Les réformes, impératives.

Cette petite musique, nous la connaissons par cœur. Il suffit de regarder

dans notre propre histoire, pourtant, pour découvrir que des alternatives

existent. Que les dirigeants de la France ont, au fil des siècles, recouru

à d’autres choix que la rigueur : l’impôt, la dévaluation, l’inflation, et surtout

la banqueroute.


Lire la suite

Publié dans ECONOMIE, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Chronique de Jean Ortiz – Espagne : La solidarité des humbles face à la crise

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mai 2013

 

Espagne :

la solidarité des humbles face à la crise

 

Chronique de Jean Ortiz - Espagne : La solidarité des humbles face à la crise  dans Austerite ortizespagneChronique de Jean Ortiz.

Nous rentrons de Catalogne et d’Aragon,

où nous avons participé à des initiatives

d’associations mémorielles, des hommages

à des figures antifranquistes, donné

des conférences sur la Guerre d’Espagne,

l’Exil, etc.

 

Nous avons pu mesurer à quel point la crise ramène l’Espagne des années en arrière, dés-humanise

et paupérise, brise le tissu social. La colère s’exprime par des mouvements populaires durs contre

les expulsions « immobilières », des milliers de familles étranglées par les banques et les crédits

hypothécaires abusifs. Le chômage galope, et le régime réprime, à tel point que même Amnesty

International s’en inquiète.

Les militants anticapitalistes organisent la solidarité pour que les chômeurs espagnols et immigrés

ne soient pas obligés de fouiller dans les poubelles.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :

 

Publié dans Austerite, Espagne, EUROPE, FMI "affameur des peuples", Union europeenne | Pas de Commentaire »

Venissieux : Une ville à l’heure de la crise

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mai 2013

 

Dans l’Humanité ce mardi,

Vénissieux, une ville dans la crise

 

Venissieux : Une ville à l'heure de la crise dans Austerite huma2805

Au départ, il y a le suicide d’une septuagénaire

menacée d’expulsion. Puis, dans la ville, tout ce

qui ne peut plus durer remonte vite à la surface :

casse de l’emploi, réduction des dépenses publiques…

L’Humanité a passé une semaine là-bas,

à sonder les cœurs.

 

A lire dans notre édition :

   ♦ A Vénisseux, vivre sous l’austérité :

5 pages reportage sur l’emploi, le logement, les jeunes

en tension, les solidarités, ces citoyens de seconde zone,

les maîtres chanteurs et les services publics oubliés.

 

  • « Une politique municipale ambitieuse est un rempart contre la crise« , entretien avec Michèle Picard,

maire PCF de Vénissieux

  • Les combats d’une ville pour vivre debout
  • « Un cri de douleur qui jaillit en moi comme un hymne à la vie », le point de vue de Toumi Djadja,

initiateur de la Marche pour l’égalité en 1983

  • Décalage, l’édito de Maurice Ulrich

A découvrir aussi

 

A lire :   Un cri de douleur qui jaillit en moi comme un hymne à la vie de Toumi Djaidja

 

L’arrivée de la marche pour l’égalité et contre le racisme à Paris

Publié dans Austerite, France, HISTOIRE, l'Humanité, SOCIETE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy