Japon : plan de relance anti-austérité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 mai 2013

 

Le Japon prend l’austérité à contre-pied

 

Japon : plan de relance anti-austérité dans Austerite abe

C’est une politique de relance de droite, mais en ces temps d’austérité

généralisée, il n’y a qu’elle à observer. En quelques mois, le Premier

ministre Abe entend relancer la croissance et augmenter les salaires

par une politique d’investissement et de création de devises.

Et l’inflation agitée en épouvantail par les ténors européens

de la rigueur ? Il la désire.

A peine revenu au pouvoir, Shinzo Abe a nommé un de ses proches à la tête

de la banque centrale du Japon et a « relancé la plancher à billets »

comme on dit souvent péjorativement. Le but est d’injecter pas moins

de 1100 milliards d’euros dans l’économie japonaise en 2 ans. De l’argent destiné à racheter de la dette

souveraine, énorme au Japon puisque représentant 240 % du PIB (contre 90 % du PIB en France). Mais aussi

à investir. Plus de 40 milliards d’euros aux travaux publics seront ajoutés au budget 2013, pour reconstruire

le nord-est du pays encore en ruine suite au tsunami de 2011. Les dépenses de l’État, par la hausse

des commandes publiques devraient augmenter de 2,4%.

Concrètement, le PIB du Japon a progressé de 0,9% au premier trimestre 2013. Auparavant, le pays était

en récession, le PIB avait reculé de 0,4 % au trimestre précédent. En rythme annuel, l’économie a ainsi

progressé de 3,5%.

Une dévaluation souhaitable…

C’est dans tous les manuels d’économie, faire tourner la planche à billets (créer de l’argent à la banque centrale)

entraine la dévaluation de la monnaie. Le yen a donc chuté de 23% contre le dollar et de 24% contre l’euro

depuis la mi-novembre. Mais la dévaluation, n’est pas forcément un mal. La baisse du Yen a ainsi permis

au Japon une hausse de 16 % des exportations. De ce fait, les entreprises japonaises ont dû revoir à la hausse

leurs perspectives sur l’année, avec en moyenne une hausse de 3 à 4 % de chiffre d’affaires.

Face à ces bons résultats, Shinzo Abe a rapidement demandé aux entreprises d’augmenter les salaires. Ce qu’elles

ont dans l’ensemble bien accueillie, dans l’espoir notamment de booster la consommation intérieure qui a augmenté

de 3,7 %. On note ces trois derniers mois une relance de la construction immobilière au Japon, comme un retour

dans le positif des ventes automobiles, sur le marché intérieur comme extérieur. Ce qu’on peut appeler un cercle

vertueux, à opposer au cercle vicieux de l’austérité.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :

Le Japon accélère sa croissance à 0,9% au 1er trimestre

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy