• Accueil
  • > CGT
  • > Les salariés de Fraisnor refusent d’être les sacrifiés de la « mafiaviande »

Les salariés de Fraisnor refusent d’être les sacrifiés de la « mafiaviande »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 mai 2013

 

Les salariés de Fraisnord en lutte pour leur emploi

 

Communiqué de la Fédération Agroalimentaire CGT

 

Les salariés de Fraisnor refusent d’être les sacrifiés de la

Les salariés de Fraisnor refusent d’être les sacrifiés de la mafiaviande.

Depuis la mi-février, les salariés de Fraisnor avec leur syndicat CGT

sont en lutte pour maintenir l’activité de leur entreprise et leur emploi,

victime de la soif de profits de la grande distribution et des réseaux

mafieux de la filière viande.

Leurs actions courageuses, de l’occupation du stand du ministère

de l’Agriculture au Salon de l’Agriculture à la marche de plus de 200 km

du siège de l’entreprise à Feuchy (62) de 3 salariés jusqu’à Élysée

pour déposer leurs revendications et rencontrer un représentant

du Président de la République, se sont soldées par diverses entrevues

et engagements de la part des pouvoirs publics et de l’employeur

qui tardent, pour le moins à se concrétiser, voire à être remis en cause.

Comme celui de la Communauté Urbaine d’Arras qui,

aujourd’hui conditionne le versement du produit de la vente

des bâtiments de l’entreprise à la décision du tribunal de commerce en audience le 15 mai sur le plan de continuation,

audience à laquelle n’ont même pas été conviés les représentants des salariés. Résultat, la production est arrêtée

faute de trésorerie pour acheter les matières premières permettant d’honorer les commandes. Le plan de continuation

proposé par l’employeur réduit l’activité et les effectifs de moitié. Force est de constater une volonté délibérée

de faire payer aux salariés les gabegies des stratégies patronales et gouvernementales.

[Lire la suite sur PCF Arras]

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy