• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 18 mai 2013

« La France construit sa politique anti-Roms sur des cadavres »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 mai 2013

 

INCENDIE MEURTRIER

La France construit sa politique anti-Roms sur des cadavres

 

Par Philippe Alain (15 mai 2013)

Dans la nuit du 12 au 13 mai, un incendie a ravagé une usine désaffectée de Lyon, où vivaient 200 Roms.

Bilan : trois morts. Pour des « raisons de sécurité », l’électricité avait été coupée quelques jours

auparavant, obligeant les habitants à s’éclairer à la bougie. Face à la souffrance des familles endeuillées,

Manuel Valls n’apporte aucun réconfort. Et promet de continuer sa politique de démantèlement

et d’évacuation des campements.

 

Depuis lundi 13 mai 2013, la politique de stigmatisation

menée par le gouvernement français contre les Roms

ne se chiffre plus seulement en nombre de reconduites

à la frontière ou en nombre de destruction de bidonvilles.

Elle se chiffre désormais en nombre de cadavres.

Beni, un garçon de 12 ans, ainsi que deux femmes, Pamela

et Patrina, sont morts, brûlés vifs, dans l’incendie

de l’immeuble dans lequel ils vivaient à Lyon depuis 8 mois.

 

Il y a quelques jours, en prévision d’une expulsion à venir, la mairie de Lyon, dirigée par le très socialiste

Gérard Collomb, coupe l’électricité, tenez-vous bien, pour des raisons de sécurité… Les squatteurs ont osé

se brancher sur un distributeur de courant et monsieur Collomb craint probablement que des enfants ne

s’électrocutent. Bien lui en a pris, personne n’est mort électrocuté. Il oublie juste que les Roms sont comme

nous, ils ont besoin de lumière. Faute de courant, ils s’éclairent donc à la bougie. Et trois d’entre eux en sont

morts.

Quelques heures après l’incendie, alors que les pompiers travaillent toujours sur les lieux du sinistre

et que de nombreux journalistes sont présents, les familles se regroupent sur la place voisine. C’est toute

la communauté rom de Lyon qui vient présenter ses condoléances aux familles endeuillées. Un peu plus tard

dans la matinée, des hommes en noir affublés d’oreillettes blanches descendent de grosses berlines.

Les journalistes quittent la place et le bruit commence à courir que Manuel Valls, arrive sur les lieux du drame.

Dans la confusion la plus totale et en évitant soigneusement les familles, Manuel Valls, ministre de l’Intérieur,

Christine Taubira, ministre de la Justice, Gérard Collomb, maire de Lyon, Jean-François Carenco,

préfet de la région Rhône-Alpes, vont se présenter devant le bâtiment qui fume encore.

Aucun mot, aucun regard

Pas une de ces personnalités qui représentent les plus hautes institutions de la République et élevées

dans le sérail des grandes écoles françaises où on n’enseigne visiblement pas la politesse la plus élémentaire,

ne va venir présenter ses condoléances aux familles qui attendent à quelques mètres.

Les Roms sont-ils dangereux ? Manuel Valls aurait-il peur de femmes et d’enfants tétanisés par la douleur ?

Un geste, une parole, un simple regard d’un ministre pour dire aux familles que la République française

s’incline devant leur douleur ? Non, rien. Rien de rien. Roms vous êtes, Roms vous resterez.

Au contraire, Manuel Valls, oubliant la souffrance dans laquelle sont plongées les familles endeuillées va

réaffirmer le leitmotiv de sa pré-campagne présidentielle, qui est également devenu le fondement de la politique

du gouvernement français contre la minorité rom : « Il faut poursuivre le travail de démantèlement et d’évacuation

des campements ». « Comme l’a si bien commencé Nicolas Sarkozy », aurait-il pu ajouter. Aucune pudeur,

aucune retenue. Alors qu’il a sous les yeux le résultat de plusieurs années d’expulsions à répétition, il répète

inlassablement les même paroles et promet la même politique, responsable de la mort de trois personnes.

Manuel Valls tient absolument à continuer la chasse aux femmes, aux enfants, aux vieillards. Il tient absolument

à les condamner à vivre dans des endroits de plus en plus dangereux. Quitte à ce qu’ils en meurent.

[Lire la suite sur Basta !]

Source photo : superbe reportage sur les bidonvilles de Lyon par Franck Boutonnet / Collectif Item

Lire le blog de Philippe Alain

Creative Commons License

Publié dans France, Politique nationale, Racisme - Xenophobie, Sans Papiers - Immigration | Pas de Commentaire »

FRALIB : Le président de la République doit tenir ses engagements

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 mai 2013

 

LES FRALIB EN LUTTE DEPUIS PLUS DE 960 JOURS

*

FRALIB : Le président de la République doit tenir ses engagements dans CGT fralib5mai1

À Paris, le 5 mai

Les Fralib s’invitent au Ministère de l’Agriculture

 

fralib4 CGT-Fralib dans Emplois

A 960 jours de lutte contre le groupe Unilever,

les salariés de Fralib à Gémenos dans les Bouches-du-Rhône

ont décidé de rendre visite au Ministère de l’Agriculture,

afin de rappeler au Président de la République les promesses

faites lors de la campagne présidentielle.

La Justice ayant rendu son verdict le 28 février dernier et

annulé pour la troisième fois le plan de licenciement

et la fermeture de l’usine de thé et infusions,

les salariés demandent que cette décision soit

appliquée et comptent sur François Hollande pour honorer ses engagements de campagne.

Olivier Leberquier, délégué CGT de Fralib, tire le bilan de cette action, qui leur a permis d’obtenir

des réponses dont il espère qu’elles déboucheront enfin sur une solution pour les salariés de Fralib :

écouter

Lire le communiqué de presse

Lire également :

A Gemenos, le combat juridique continue pour les Fralib

 

Publié dans CGT, Emplois, F. Hollande, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Feignies – 24 mai 2013 : « Amours », Histoires dites par Jean-Jacques Gary

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 mai 2013

 

Feignies - 24 mai 2013 :

 

Publié dans Contes, Culture, INFOS, Infos Feignies | Pas de Commentaire »

Les salariés de Fraisnor refusent d’être les sacrifiés de la « mafiaviande »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 mai 2013

 

Les salariés de Fraisnord en lutte pour leur emploi

 

Communiqué de la Fédération Agroalimentaire CGT

 

Les salariés de Fraisnor refusent d’être les sacrifiés de la

Les salariés de Fraisnor refusent d’être les sacrifiés de la mafiaviande.

Depuis la mi-février, les salariés de Fraisnor avec leur syndicat CGT

sont en lutte pour maintenir l’activité de leur entreprise et leur emploi,

victime de la soif de profits de la grande distribution et des réseaux

mafieux de la filière viande.

Leurs actions courageuses, de l’occupation du stand du ministère

de l’Agriculture au Salon de l’Agriculture à la marche de plus de 200 km

du siège de l’entreprise à Feuchy (62) de 3 salariés jusqu’à Élysée

pour déposer leurs revendications et rencontrer un représentant

du Président de la République, se sont soldées par diverses entrevues

et engagements de la part des pouvoirs publics et de l’employeur

qui tardent, pour le moins à se concrétiser, voire à être remis en cause.

Comme celui de la Communauté Urbaine d’Arras qui,

aujourd’hui conditionne le versement du produit de la vente

des bâtiments de l’entreprise à la décision du tribunal de commerce en audience le 15 mai sur le plan de continuation,

audience à laquelle n’ont même pas été conviés les représentants des salariés. Résultat, la production est arrêtée

faute de trésorerie pour acheter les matières premières permettant d’honorer les commandes. Le plan de continuation

proposé par l’employeur réduit l’activité et les effectifs de moitié. Force est de constater une volonté délibérée

de faire payer aux salariés les gabegies des stratégies patronales et gouvernementales.

[Lire la suite sur PCF Arras]

 

Publié dans CGT, Emplois, Luttes, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Mariage pour tous : la loi promulguée ce matin

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 mai 2013

 

Mariage pour tous : « Une victoire.

Le combat contre l’homophobie continue »

(Ian Brossat, PCF)

 

Mariage pour tous : la loi promulguée ce matin mariage-pour-tous

Le Conseil Constitutionnel a rendu aujourd’hui

une décision favorable, concernant le projet

de loi ouvrant le mariage et l’adoption

aux couples de personnes de même sexe.

Cette décision est une victoire pour tous les couples,

pour les défenseurs des droits, pour de nombreuses

familles et de nombreux enfants.

Dans un avenir très proche, c’est la fin dans les faits

d’une inégalité douloureuse.

Nous n’oublions pas le déchaînement de haine, d’amalgames et de pressions de tous ordres qui a entaché

l’adoption du texte de la loi.

Le combat contre l’homophobie continue. D’autres droits restent à conquérir : l’accès à la PMA

pour les couples lesbiens, les droits des trans sont autant de batailles que les communistes continueront

de mener avec énergie.

17 mai 2013

Lire également :

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy