• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 13 mai 2013

États-Unis : déchaînement du lobby israélien contre Dustin Hoffman

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 mai 2013

 

USA :

les sionistes s’en prennent au « sale juif » Dustin Hoffman

 

États-Unis : déchaînement du lobby israélien contre Dustin Hoffman dans ETATS-UNIS dustin-hoffman

Les attaques les plus ordurières du lobby israélien

contre leurs opposants se multiplient aux États-Unis,

avec une prédilection pour ceux d’entre eux qui sont

d’origine juive, rapporte, quelque peu épouvanté,

le journaliste du Haaretz Bradley Burston.

 

C’est aujourd’hui le célèbre acteur Dustin Hoffman qui est

la cible de leurs attaques, dans des termes qui n’ont rien

à envier aux gazettes hitlériennes.

 

Le crime de Dustin Hoffman ? Avoir accepté de participer à une cérémonie de remise de prix aux réalisateurs

du film israélo-palestinien « Five broken cameras » (« Cinq caméras brisées »), qui relate la résistance

des villageois de Bil’in au vol de leurs terres par la colonisation.

Alors, le Jewish Press, à l’en croire « le plus grand journal juif indépendant des États-Unis » se déchaîne.

« Hoffman est quelqu’un dont la judaïté ne semble avoir joué aucun rôle dans l’existence, sinon d’avoir

développé l’antisémitisme, de par sa petite taille, son appendice nasal, sa voix nasillarde et ses rôles

de petit mec dégourdi, autant de caractéristiques qu’on attribue typiquement aux Juifs », lit-on dans ce journal.

L’auteur de l’article, Lori Lowenthal Marcus, est également le président de l’association Z Street

(avec un Z pour Zionist).

D’autres américains juifs coupables de critiques, mêmes timides, de la politique israélienne, ont droit

à leur tombereau d’injures. L’écrivain Peter Beinart se voit par exemple traité de « vomissable Kapo ».

« Il faut que cela cesse», se désespère Bradley Burston. « Parce que si les fanatiques, les partisans de l’apartheid

et les fascistes de l’extrême-droite israélienne continuent de jouir de tribunes et de pouvoir se présenter

comme des experts d’Israël, alors aucun de ceux qui souhaitent la destruction d’Israël n’aura bientôt plus besoin

d’ouvrir la bouche ».

Source : http://www.haaretz.com/blogs/a-special-place-in-hell/targeting-stephen-hawking-and-dustin-hoffman…

CAPJPO-EuroPalestine

 

Creative Commons License

Publié dans ETATS-UNIS, Extreme-droite, Israel, Montée du fascisme | 7 Commentaires »

Après l’ANI-Medef, la réforme des retraites Medef : 43 ans de cotisation et départ à plus de 65 ans !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 mai 2013

 

Parisot plaide pour un départ à la retraite à « au moins 65 ans »

 

Après l'ANI-Medef, la réforme des retraites Medef : 43 ans de cotisation et départ à plus de 65 ans ! dans ECONOMIE retraite-12

La présidente du Medef, Laurence Parisot,

a s’est rendue ce lundi matin à Matignon

pour plaider pour la mise à mal du système

de retraites français.

Elle souhaite un allongement de la durée

de cotisation à 43 ans d’ici 2020 et un recul

de l’âge légal à « au moins 65 ans à l’horizon 2040″.

 

 

« Nous avons d’abord dit au Premier ministre que nous tirions un bilan plutôt positif de la première conférence

sociale » tenue en juillet 2012 et qui a accouché de l’ANI, a déclaré Mme Parisot. Elle en a profité pour appeler

le Parlement à adopter dès demain mardi l’accord sur la flexibilité du marché du travail dont « nos entreprises

ont besoin de manière urgente ».

La présidente de l’organisation patronale plaidait aujourd’hui sa cause auprès de Jean-Marc Ayrault,

en préparation de la conférence sociale des 20 et 21 juin, au cours de laquelle les syndicats devraient plancher

sur une nouvelle réforme des retraites.

 

faujour-retraites flexibilité dans France

« Notre système est à nouveau en déficit », a-t-elle déploré.

« A l’horizon 2020, le déficit cumulé de tous les régimes

de retraites sera de 200 milliards » d’euros. « Cela affaiblit

l’économie de notre pays, c’est anxiogène pour les Français

et pénalisant pour les jeunes générations ».

« Le dossier des retraites doit être ouvert complètement,

sans tabou ».

Une désindexation des pensions n’est « pas souhaitable »,

a jugé Laurence Parisot. Ce que le gouvernement Sarkozy

n’avait pas osé proposer, et qui pourrait être sur la table

des négociations le mois prochain.

« Il convient, dans un objectif de moyen terme, d’allonger la durée de cotisation ».

« Notre préconisation est d’allonger la durée de cotisation à 43 ans d’ici 2020 et de repousser l’âge légal

de la retraite à au moins 65 ans à l’horizon 2040″


[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Lire également :  Retraites : Faudra-t-il bientot travailler jusqu’à 70 ans ?

 

capturemailly Jean-Marc Ayrault dans RETRAITES

capture d’écran

Cliquez sur l’image pour voir la vidéo.

Jean-Claude Mailly, ce matin sur Canal+ :

Il «n’y a aucune raison qu’on augmente encore

la durée de cotisations. Elle est déjà en hausse

et elle est trop forte selon nous»

 

Publié dans ECONOMIE, France, RETRAITES, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Retraite : les Français attachés au départ dès 60 ans

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 mai 2013

 

RETRAITE :

Les Français attachés au départ dès 60 ans

 

Retraite : les Français attachés au départ dès 60 ans dans ECONOMIE retrait

par Yves Housson

Selon une récente enquête, trois retraités

sur quatre partent «dès que possible»

à la retraite et veulent en profiter le plus

longtemps possible.

Instructif, alors que Jean-Marc Ayraul débute

ce lundi matin sa série de rencontres

avec les syndicats et patronats pour préparer la conférence sociale des 20 et 21 juin.

Les réformes des retraites régressives se succèdent, la pression idéologique pour les amener à accepter

de retarder l’âge de départ ne cesse de s’accentuer, mais les Français n’en démordent pas : la retraite,

ils la souhaitent à 60 ans. 
60 ans et deux mois exactement, selon l’enquête réalisée parmi les nouveaux retraités,

en 2012, sur un échantillon de 3 103 personnes, par des organismes publics (conseil d’orientation des retraites,

assurance vieillesse, direction de la Sécu, Drees). Trois sondés sur quatre disent être partis « dès qu’ils en ont

eu la possibilité ».

 

 

retraite3 Jean-Marc Ayrault dans France

L’enquête permet de préciser ce que furent leurs motivations.

Vient en tête, cité par 67 % d’entre eux, le fait d’avoir atteint

le taux plein. 58 % évoquent le fait d’avoir 60 ans,

41 % celui d’« avoir atteint un niveau de pension suffisant ».

Tandis que près d’un sondé sur trois (31 %) confie la peur

d’une nouvelle réforme qui diminuerait leurs droits. Crainte, hélas !,

fondée sur l’expérience des lois qui, de 1993 à 2010, en passant

par 2003, se sont attachées à durcir les conditions d’accès

à la retraite et à diminuer le niveau des pensions.

Parmi les motifs personnels, le souhait de « profiter de la retraite

le plus longtemps possible » est mis en avant par deux retraités

sur trois.

[Lire la suite sur humanite.fr/]

 

Publié dans ECONOMIE, France, Politique nationale, RETRAITES | Pas de Commentaire »

Thierry Lepaon : « Avec un salaire minimum de 1 700 euros, on n’aurait pas de problème de retraite »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 mai 2013

 

Thierry Lepaon :

« Avec un salaire minimum de 1 700 euros, on n’aurait pas

de problème de retraite »

 

Thierry Lepaon :

À la veille d’une rencontre entre Jean-Marc Ayrault

et les syndicats pour préparer la conférence sociale,

le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon,

a appelé dimanche à « une irruption des salariés

sur le terrain social » à propos de la future réforme

des retraites, estimant qu’elle « va nécessiter

une mobilisation d’ampleur ».

  »La question des retraites va nécessiter une mobilisation

d’ampleur des salariés », a déclaré Thierry Lepaon

lors du Grand rendez-vous Europe1/i-Télé/Le Parisien-

Aujourd’hui en France.

 

 

« La question du rapport de force est une question essentielle. Il faut que les salariés s’occupent

de leurs affaires », a-t-il ajouté, jugeant que « le résultat d’une négociation, c’est avant tout le résultat

d’une mobilisation ». « Il faut que les salariés arrêtent de penser que les syndicats, dans le cadre de négociations,

peuvent obtenir des choses s’ils n’investissent pas le terrain social et s’ils ne se mobilisent pas », a-t-il précisé,

appelant les salariés à une « irruption sur le terrain social« .

Thierry Lepaon s’exprimait à la veille d’une rencontre entre le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et les syndicats

pour préparer la prochaine conférence sociale des 20 et 21 juin. Le numéro un de la CGT a demandé une réforme

« structurelle » du financement des retraites qui passe, selon lui, par l’augmentation des salaires,

ainsi que par l’emploi et la croissance. Refusant une nouvelle adaptation du système actuel, il a prévenu

que la CGT n’accepterait ni un allongement de la durée des cotisations ni une baisse du montant des pensions.

Faute de quoi, le syndicat appellerait à des manifestations.

« Si on allait vers un salaire minimum à 1 700 euros, on n’aurait pas de problème de retraite« , a-t-il dit.

« L’autre curseur, c’est l’emploi et donc la croissance », a-t-il estimé. Selon lui, « si on augmente les salaires

et si on augmente le nombre de salariés au travail, on n’a pas de problème de retraite ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Austerite, CGT, ECONOMIE, France, Politique nationale, Privatisation, RETRAITES, Salaires, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy